236


Commandez-le
Numéro
02 Art Basel Miami, Louis Vuitton, Fendi, Harry Nuriev

Design Miami : 3 installations étonnantes à découvrir pendant la foire

Design

Le stand très pop de Louis Vuitton avec des stars de l'art contemporain, la carte blanche Fendi à Lukas Gschwandtner ou l'installation insolite du designer Harry Nuriev, 3 installations étonnantes à découvrir du 1 au 3 décembre 2022 pendant la foire Design Miami/.

  • “Triclinium” de Lukas Gschwandtner sur une invitation de Fendi, Design Miami 2022

    “Triclinium” de  Lukas Gschwandtner sur une invitation de Fendi, Design Miami 2022 “Triclinium” de  Lukas Gschwandtner sur une invitation de Fendi, Design Miami 2022
  • “Triclinium” de Lukas Gschwandtner sur une invitation de Fendi, Design Miami 2022

    “Triclinium” de  Lukas Gschwandtner sur une invitation de Fendi, Design Miami 2022 “Triclinium” de  Lukas Gschwandtner sur une invitation de Fendi, Design Miami 2022
  • “Triclinium” de Lukas Gschwandtner sur une invitation de Fendi, Design Miami 2022

    “Triclinium” de  Lukas Gschwandtner sur une invitation de Fendi, Design Miami 2022 “Triclinium” de  Lukas Gschwandtner sur une invitation de Fendi, Design Miami 2022
  • “Triclinium” de Lukas Gschwandtner sur une invitation de Fendi, Design Miami 2022

    “Triclinium” de  Lukas Gschwandtner sur une invitation de Fendi, Design Miami 2022 “Triclinium” de  Lukas Gschwandtner sur une invitation de Fendi, Design Miami 2022
  • “Triclinium” de Lukas Gschwandtner sur une invitation de Fendi, Design Miami 2022

    “Triclinium” de  Lukas Gschwandtner sur une invitation de Fendi, Design Miami 2022 “Triclinium” de  Lukas Gschwandtner sur une invitation de Fendi, Design Miami 2022

1/5

Chaque année, au début du mois de décembre, c’est sous le soleil de la côte est des États-Unis que se réunissent les professionnels et aficionados de l’art contemporain pour la foire Art Basel Miami Beach et son pendant design, la Design Miami/. Cette dernière célébrant cette année son vingtième anniversaire, elle propose encore une fois une programmation riche et foisonnante. Aux côtés des stands des galeries venues du monde entier et des expositions dans les institutions de la ville, de nombreuses installations éphémères voient aussi le jour. Entre le stand très pop de Louis Vuitton consacré à ses nombreuses collaborations avec des stars de l'art contemporain, la carte blanche à Lukas Gschwandtner sur une invitation de Fendi ou encore une installation insolite du designer Harry Nuriev, tour d'horizon de 3 installations étonnantes à voir pendant la foire.

 

1. Lukas Gschwandtner pour Fendi : un boudoir en hommage à l'Antiquité romaine

 

 

Au détour d’un rideau drapé écru, on découvre au sein de la foire Design Miami/ un espace immaculé, peuplé d’assises et autres chaises longues dans un camaïeux de beige, bleu clair et blanc. Sur les cimaises de ce lieu investi par la maison Fendi, des toiles de maître apparaissent en transparence derrière un tissu de coton. De la Vénus d'Urbain du Titien (1534) en passant par une réplique de sculpture antique ayant inspiré une toile de l'artiste italien Giorgio de Chirico, l’artiste autrichien Lukas Gschwandtner a puisé pour cette installation dans la richesse de l’histoire de l’art italien et l'Antiquité. Les nombreux volumes abstraits en toiles disposés au sol évoquent par leurs formes des représentations de femmes allongées. Cette fascination pour la Rome Antique, l’artiste la partage avec la maison de mode fondée à Rome en 1925, qui lui a pour l’occasion lui a donné cette carte blanche. Il y crée un espace lumineux et confortable aux airs de boudoir, invitant les visiteurs à se reposer et s'immerger dans ces inspirations antiques : sur les rideaux qui couvrent les cloisons du stand, on retrouve le dessin des colonnes de l’architecture iconique du siège historique de Fendi à Rome. L'artiste réinterprète également le fameux sac Peekaboo, qu’il transforme en sculpture en le remplissant de plâtre avant de le couper en deux pour en révéler la structure.

  • “The Trash Bag Sofa”, Harry Nuriev (2022) Photo: Pauline Shapiro (@paulineshapirophoto) Courtesy: Harry Nuriev (@harrynuriev) and Crosby Studios (@crosbystudios)

    “The Trash Bag Sofa”, Harry Nuriev (2022) Photo: Pauline Shapiro (@paulineshapirophoto) Courtesy: Harry Nuriev (@harrynuriev) and Crosby Studios (@crosbystudios) “The Trash Bag Sofa”, Harry Nuriev (2022) Photo: Pauline Shapiro (@paulineshapirophoto) Courtesy: Harry Nuriev (@harrynuriev) and Crosby Studios (@crosbystudios)
  • “The Trash Bag Sofa”, Harry Nuriev (2022) Photo: Pauline Shapiro (@paulineshapirophoto) Courtesy: Harry Nuriev (@harrynuriev) and Crosby Studios (@crosbystudios)

    “The Trash Bag Sofa”, Harry Nuriev (2022) Photo: Pauline Shapiro (@paulineshapirophoto) Courtesy: Harry Nuriev (@harrynuriev) and Crosby Studios (@crosbystudios) “The Trash Bag Sofa”, Harry Nuriev (2022) Photo: Pauline Shapiro (@paulineshapirophoto) Courtesy: Harry Nuriev (@harrynuriev) and Crosby Studios (@crosbystudios)
  • “The Trash Bag Sofa”, Harry Nuriev (2022) Photo: Pauline Shapiro (@paulineshapirophoto) Courtesy: Harry Nuriev (@harrynuriev) and Crosby Studios (@crosbystudios)

    “The Trash Bag Sofa”, Harry Nuriev (2022) Photo: Pauline Shapiro (@paulineshapirophoto) Courtesy: Harry Nuriev (@harrynuriev) and Crosby Studios (@crosbystudios) “The Trash Bag Sofa”, Harry Nuriev (2022) Photo: Pauline Shapiro (@paulineshapirophoto) Courtesy: Harry Nuriev (@harrynuriev) and Crosby Studios (@crosbystudios)
  • “The Trash Bag Sofa”, Harry Nuriev (2022) Photo: Pauline Shapiro (@paulineshapirophoto) Courtesy: Harry Nuriev (@harrynuriev) and Crosby Studios (@crosbystudios)

    “The Trash Bag Sofa”, Harry Nuriev (2022) Photo: Pauline Shapiro (@paulineshapirophoto) Courtesy: Harry Nuriev (@harrynuriev) and Crosby Studios (@crosbystudios) “The Trash Bag Sofa”, Harry Nuriev (2022) Photo: Pauline Shapiro (@paulineshapirophoto) Courtesy: Harry Nuriev (@harrynuriev) and Crosby Studios (@crosbystudios)
  • “The Trash Bag Sofa”, Harry Nuriev (2022) Photo: Pauline Shapiro (@paulineshapirophoto) Courtesy: Harry Nuriev (@harrynuriev) and Crosby Studios (@crosbystudios)

    “The Trash Bag Sofa”, Harry Nuriev (2022) Photo: Pauline Shapiro (@paulineshapirophoto) Courtesy: Harry Nuriev (@harrynuriev) and Crosby Studios (@crosbystudios) “The Trash Bag Sofa”, Harry Nuriev (2022) Photo: Pauline Shapiro (@paulineshapirophoto) Courtesy: Harry Nuriev (@harrynuriev) and Crosby Studios (@crosbystudios)
  • “The Trash Bag Sofa”, Harry Nuriev (2022) Photo: Pauline Shapiro (@paulineshapirophoto) Courtesy: Harry Nuriev (@harrynuriev) and Crosby Studios (@crosbystudios)

    “The Trash Bag Sofa”, Harry Nuriev (2022) Photo: Pauline Shapiro (@paulineshapirophoto) Courtesy: Harry Nuriev (@harrynuriev) and Crosby Studios (@crosbystudios) “The Trash Bag Sofa”, Harry Nuriev (2022) Photo: Pauline Shapiro (@paulineshapirophoto) Courtesy: Harry Nuriev (@harrynuriev) and Crosby Studios (@crosbystudios)
  • “The Trash Bag Sofa”, Harry Nuriev (2022) Photo: Pauline Shapiro (@paulineshapirophoto) Courtesy: Harry Nuriev (@harrynuriev) and Crosby Studios (@crosbystudios)

    “The Trash Bag Sofa”, Harry Nuriev (2022) Photo: Pauline Shapiro (@paulineshapirophoto) Courtesy: Harry Nuriev (@harrynuriev) and Crosby Studios (@crosbystudios) “The Trash Bag Sofa”, Harry Nuriev (2022) Photo: Pauline Shapiro (@paulineshapirophoto) Courtesy: Harry Nuriev (@harrynuriev) and Crosby Studios (@crosbystudios)
  • “The Trash Bag Sofa”, Harry Nuriev (2022) Photo: Pauline Shapiro (@paulineshapirophoto) Courtesy: Harry Nuriev (@harrynuriev) and Crosby Studios (@crosbystudios)

    “The Trash Bag Sofa”, Harry Nuriev (2022) Photo: Pauline Shapiro (@paulineshapirophoto) Courtesy: Harry Nuriev (@harrynuriev) and Crosby Studios (@crosbystudios) “The Trash Bag Sofa”, Harry Nuriev (2022) Photo: Pauline Shapiro (@paulineshapirophoto) Courtesy: Harry Nuriev (@harrynuriev) and Crosby Studios (@crosbystudios)

1/8

2. Le canapé en sacs poubelles d’Harry Nuriev

 

 

Un amas de quinze sacs poubelles noirs sont entassés à même le sol, encadrés par des cloisons métallisées et baignée d'une lumière froide. Si l'installation a de quoi surprendre au milieu des stands léchés de Design Miami/, présentant la fine fleur de la création contemporaine, elle devient d'autant plus étonnante lorsque l'on découvre qu'il ne s'agit pas là du contenu d'une benne à ordure mais d'un canapé en cuir vernis. Fasciné par le “spectaculaire banal”, le jeune designer Harry Nuriev, fondateur du Crosby Studios (studio d'architecture intérieure et de design créé en 2014), s’inspire régulièrement du mouvement italien du radical design, né à Florence dans les années 60 et qui s’attaque frontalement à la surconsommation ainsi qu’à la notion de bon goût. “Avec The Trash Bag Sofa, j'ai voulu séparer les qualités visuelles d'un objet de l'objet lui-même, explique le Russe de 37 ans dans un communiqué sur ce projet, le transformant en quelque chose qui transcende la façon dont il est perçu.” S’atteler à générer un œil nouveau sur les objets du quotidien en les sublimant dans ses créations, c’est là toute la démarche de ce créateur disruptif qui met un point d’honneur à “saboter l’ensemble des règles du design d’intérieur” comme il le confiait dans une interview accordée dans le dernier Numéro art. Déjà en 2018, Harry Nuriev marquait la Design Miami/ en présentant en collaboration avec la maison Balenciaga un canapé bariolé, composé exclusivement de chutes de vêtements issus de leurs collections dans une démarche aussi subversive qu'écoresponsable. Représenté par la Carpenters Workshop Gallery, le designer présentera sa première exposition personnelle courant 2023 dans leur espace parisien.

  • L'installation Louis Vuitton à Art Basel Miami 2022

    L'installation Louis Vuitton à Art Basel Miami 2022 L'installation Louis Vuitton à Art Basel Miami 2022
  • L'installation Louis Vuitton à Art Basel Miami 2022

    L'installation Louis Vuitton à Art Basel Miami 2022 L'installation Louis Vuitton à Art Basel Miami 2022
  • L'installation Louis Vuitton à Art Basel Miami 2022

    L'installation Louis Vuitton à Art Basel Miami 2022 L'installation Louis Vuitton à Art Basel Miami 2022
  • L'installation Louis Vuitton à Art Basel Miami 2022

    L'installation Louis Vuitton à Art Basel Miami 2022 L'installation Louis Vuitton à Art Basel Miami 2022
  • L'installation Louis Vuitton à Art Basel Miami 2022

    L'installation Louis Vuitton à Art Basel Miami 2022 L'installation Louis Vuitton à Art Basel Miami 2022
  • L'installation Louis Vuitton à Art Basel Miami 2022

    L'installation Louis Vuitton à Art Basel Miami 2022 L'installation Louis Vuitton à Art Basel Miami 2022
  • L'installation Louis Vuitton à Art Basel Miami 2022

    L'installation Louis Vuitton à Art Basel Miami 2022 L'installation Louis Vuitton à Art Basel Miami 2022
  • L'installation Louis Vuitton à Art Basel Miami 2022

    L'installation Louis Vuitton à Art Basel Miami 2022 L'installation Louis Vuitton à Art Basel Miami 2022
  • L'installation Louis Vuitton à Art Basel Miami 2022

    L'installation Louis Vuitton à Art Basel Miami 2022 L'installation Louis Vuitton à Art Basel Miami 2022
  • L'installation Louis Vuitton à Art Basel Miami 2022

    L'installation Louis Vuitton à Art Basel Miami 2022 L'installation Louis Vuitton à Art Basel Miami 2022
  • L'installation Louis Vuitton à Art Basel Miami 2022

    L'installation Louis Vuitton à Art Basel Miami 2022 L'installation Louis Vuitton à Art Basel Miami 2022
  • L'installation Louis Vuitton à Art Basel Miami 2022

    L'installation Louis Vuitton à Art Basel Miami 2022 L'installation Louis Vuitton à Art Basel Miami 2022
  • L'installation Louis Vuitton à Art Basel Miami 2022

    L'installation Louis Vuitton à Art Basel Miami 2022 L'installation Louis Vuitton à Art Basel Miami 2022
  • L'installation Louis Vuitton à Art Basel Miami 2022

    L'installation Louis Vuitton à Art Basel Miami 2022 L'installation Louis Vuitton à Art Basel Miami 2022
  • L'installation Louis Vuitton à Art Basel Miami 2022

    L'installation Louis Vuitton à Art Basel Miami 2022 L'installation Louis Vuitton à Art Basel Miami 2022

1/15

3. Le musée pop de Louis Vuitton avec des stars de l'art contemporain

 

 

En 1927, Gaston Louis-Vuitton, petit fils du fondateur éponyme de la maison, travaillait main dans main avec des créateurs pour concevoir le premier flacon de parfum de la maison, bijou Art déco intitulé “Heure d'absence”. Forte de son histoire presque séculaire avec les artiste, Louis Vuitton rend cette année hommage à son héritage : après avoir investi le Grand Palais Éphémère lors de la première édition parisienne d'Art Basel fin octobre dernier, la maison se déplace outre-Atlantique pour les 20 ans de la foire Art Basel Miami et propose à ses visiteurs une expérience immersive dans ses archives, collections et nombreuses collaborations artistiques. Accueilli à l’entrée par deux sculptures en cire à l’effigie de l’artiste japonaise Yayoi Kusama réalisées spécialement pour l’occasion, le public pénètre ensuite dans un petit musée foisonnant. Troquant les murs blancs du traditionnel white cube propres aux stands des foires contre un papier peint à pois et aux couleurs acidulées – comme le rouge, ou le orange emblématique de la maison –, l’espace accueille des toiles du peintre américain Richard Prince ou encore de l’artiste pop américain Alex Katz. Celles-ci dialoguent avec des pièces iconiques de la maison qui se parent de couleurs flash et de design audacieux, à l’image des sacs Speedy transformés en toiles, et sur lesquels des motifs géométriques ou figuratifs sont ajoutés, comme à la main. Quelques pas plus loin, un énorme panda sculpté par la star de l'art contemporain japonaise Takashi Murakami est assis sur une malle vintage de la maison, illustration notable de l'identité artistique de Louis Vuitton, nourrie par ces multiples collaborations explosives.