Une fois de plus, l’attention à l’artisanat de Kueng Caputo transparaît dans le traitement du matériau. Ici, le duo en utilise seulement deux : le cuir Selleria de Fendi, très réputé pour la qualité qu’il offre aux pièces de maroquinerie, et des briques en terre cuite. Chacune des matières se voit alors sublimée par un travail suprenant. D’un côté, le cuir est façonné avec épaisseur et rigidité en vue d’évoquer une matière plus dense et solide : en voûte lisse ou en zig zag, sa forme et son aspect s’approchent donc davantage d’un acier peint ou d’une tôle ondulée, mais rappellent également les cannelures des colonnes doriques de l’Antiquité. De l’autre, les briques sont apprêtées par un émail à céramique qui leur attribue une brillance toute particulière. 

 

En recréant sur son stand les colonnes du Palazzo et en installant ces pièces devant un arrière-plan bleu ciel parsemé de nuages, la maison Fendi matérialise donc un fragment de rêverie au cœur d’une Rome fantastique, dans laquelle chacun est convié à s’évader.

 

Roman Molds par Fendi et Kueng Caputo, à voir jusqu’au 8 décembre à la foire Design Miami.