225


Commandez-le
Numéro
21

À quoi ressemble la voiture du futur ?

Design

En dévoilant son Hopium Machina, automobile au design futuriste propulsé par hydrogène, la marque française Hopium, fondée en 2019 par le pilote de course Olivier Lombard, compte bien concurrencer les magnats de l’industrie tels qu’Elon Musk, fondateur de Tesla.

 

1/5

Une carrosserie mate d'un noir de jais. Deux yeux de néon futuristes… le prototype de la nouvelle berline dévoilée par la marque Hopium est un chef-d'œuvre de design. De fait, elle a été “imaginée à partir d’un véhicule qui n’a jamais existé” souligne la firme française. Baptisée “Hopium Machina”, cette automobile semble tout droit sortie d’une faille spatio-temporelle. D’abord, parce qu’elle utilise comme énergie de propulsion une transformation chimique de dihydrogène : elle est donc un véhicule électrique muni d'une pile à combustible. Ensuite, parce que son fuselage rappelle les bolides multifonctions des héros cyberpunk. Enfin, parce que sa production ne débutera pas avant l’année 2025. Si aujourd'hui les ventes de véhicules à hydrogène aux particuliers se comptent encore sur les doigts de la main, leur développement est une priorité des constructeurs tant leur autonomie et leur capacité de rechargement est prometteuse.

Le prototype de l’Hopium Machina de la marque française Hopium. Crédits: Hopium.

Après différents essais sur banc de test puis sur piste, le prototype de l’Hopium Machina promet une puissance de 500 cc, une vitesse de pointe de 230 km/h, une autonomie de 1 000 km et un plein complet d'hydrogène en seulement trois minutes. Autre source d'émerveillement : la technologie utilisée pour les phares qui est aussi une véritable “signature lumineuse” de la voiture. Leur design avant-gardiste aux lignes fines en forme de virgule rappelle “la stratification de l’hydrogène et le mouvement d’ondes à la surface de l’eau”, explique la marque, Déjà disponible en précommande – moyennant un montant de 410 euros – référence au spectre lumineux de l’hydrogène – l’Hopium Machina a vu son prix définitif fixé à… 120 000 euros et sa commercialisation devrait démarrer fin 2025.

 

 

Mais quel magnat de l’industrie se cache donc derrière la start-up française Hopium ? Aucun. L’entreprise a été fondée en 2019 par Olivier Lombard, pilote français de course automobile  – et plus jeune vainqueur des légendaires 24h du Mans. Fort de son expérience acquise sur les circuits, il s'est lancé dans la conception de ce bolide futuriste. Avec sa fabuleuse Machina, l'audacieux Français compte rapidement s'imposer parmi les acteurs qui comptent  et chatouiller ses concurrents tel Tesla, l'entreprise du milliardaire passionné Elon Musk, bien résolu de son côté à concrétiser ses rêves de science-fiction. C’est d’ailleurs un ancien designer de chez Tesla qu'Olivier Lombard a débauché pour concevoir le design de la berline d’Hopium. À l’inverse de la majorité des constructeurs, le patron d'Hopium croit dur comme fer à la technologie de l’hydrogène, et annonce clairement son objectif : écouler 8000 véhicules par an à l’horizon 2030.

Le prototype de l’Hopium Machina de la marque française Hopium. Crédits: Hopium.