242

L’exposition “Korea Now !” célèbre le nouveau design coréen

 

Entre savoir-faire ancestral, artisanat et création contemporaine, l’art coréen est à l’honneur au musée des Arts décoratifs de Paris. Focus sur la nouvelle génération.

Éclectisme et diversité caractérisent cette exposition qui rassemble pas moins de 150 artistes, graphistes, designers et créateurs de mode unis par une même volonté de promouvoir l’art made in Corée.

Lee Sung-keun, mobile Human + Love + Light , 2015, métal, fil plastique.

Le papier "Hanji" fabriqué à partir d’une pâte à papier de mûrier côtoie la laque "Ott chil", la nacre "Najeon" s'expose aux côtés de la poterie céladon, céramique ancestrale recouverte d’une glaçure verte translucide. Chez tous les artistes, une même dynamique : celle de réinterpréter et de se réapproprier les techniques traditionnelles coréennes. Suivant cette idée, Lee Kwang-ho joue avec la laque pour habiller de petits sièges en bronze, qui au contact de cette dernière révèlent d’étonnants filaments dorés. 

 

Lee Ga-jin et sa série “Goutte d’eau” se sert de la pratique du céladon en simplifiant les formes de ses poteries à l’extrême, leur donnant un caractère plus actuel et moderne. Car la question du modernisme et de la contemporanéité des œuvres chez ces artistes coréens semble primordiale. Comme le confirment les travaux d’Huh Hyewook, diplômée en “arts du feu” à la Kookmin University. Cette dernière centre son travail sur le verre, dont elle polit et lisse la surface à l’aide d’une lentille de projection, inspirée par la volonté de réinterpréter son environnement. 

Approches plus expérimentales, dans le domaine du design et du graphisme. Les créations aux formes simples et épurées de Song Seung-yong ou encore l'installation aérienne de Lee Sung-keun au cœur de la nef dévoilent un processus de création quasi mystique, très influencé par les notions de nature, de bien-être et du beau. 

 

 

Un design empli de poésie faisant nécessairement écho à l'art du bijou coréen. Dont l'esthétique hybride et décalée confère à cette exposition un caractère plus avant-gardiste. L’expérimentation du plastique et du silicone sur les parures de Moon Choon-sun ou les découpes et l’assemblage d’impressions photographiques à même le bijou chez Kim Soo-yeon confirment cette audace.

 

Un véritable parcours initiatique, de l'héritage au progrès.

 

L’exposition Korea Now ! Craft, design, mode et graphisme en Corée, du 19 septembre 2015 au 3 janvier 2016 aux Arts Décoratifs de Paris. 

 

Par Chloë Fage

Park Won-min, chaise série Haze, 2004.

Pourquoi faut-il aller voir l’exposition consacrée à Gio Ponti au musée des Arts décoratifs ?
888

Pourquoi faut-il aller voir l’exposition consacrée à Gio Ponti au musée des Arts décoratifs ?

Design Surnommé “Le Corbusier italien”, l’architecte-designer Gio Ponti (1891-1979) investit le musée des Arts décoratifs pour une première rétrospective en France retraçant six décennies de carrière à travers plus de 400 pièces, dont certaines inédites, magistralement mises en lumière par l’architecte français et académicien Jean-Michel Wilmotte, à l’origine du nouveau Lutetia. À découvrir sans plus attendre jusqu’au 10 février 2019. Surnommé “Le Corbusier italien”, l’architecte-designer Gio Ponti (1891-1979) investit le musée des Arts décoratifs pour une première rétrospective en France retraçant six décennies de carrière à travers plus de 400 pièces, dont certaines inédites, magistralement mises en lumière par l’architecte français et académicien Jean-Michel Wilmotte, à l’origine du nouveau Lutetia. À découvrir sans plus attendre jusqu’au 10 février 2019.

Christofle et Karl Lagerfeld signent le set de couverts “Mood”
978

Christofle et Karl Lagerfeld signent le set de couverts “Mood”

Design En prise avec les plus infimes vibrations du monde contemporain, l’iconique Karl Lagerfeld a prêté son regard à la maison d’orfèvrerie Christofle pour cosigner deux versions de son célèbre Mood, proposées en édition limitée et numérotée. En prise avec les plus infimes vibrations du monde contemporain, l’iconique Karl Lagerfeld a prêté son regard à la maison d’orfèvrerie Christofle pour cosigner deux versions de son célèbre Mood, proposées en édition limitée et numérotée.

L’expo bijoux de l’automne : les 500 bagues d’homme de la collection Yves Gastou
874

L’expo bijoux de l’automne : les 500 bagues d’homme de la collection Yves Gastou

Bijoux Objet souvent occulté, le bijou d’homme révèle dans l’exposition Bagues d’homme à l’École des arts joailliers. Jusqu’au 30 novembre, cette institution soutenue depuis 2012 par la Maison Van Cleef & Arpels pour démocratiser la joaillerie auprès du grand public réunit 500 modèles collectionnés par le galeriste Yves Gastou au fil de sa vie. Objet souvent occulté, le bijou d’homme révèle dans l’exposition Bagues d’homme à l’École des arts joailliers. Jusqu’au 30 novembre, cette institution soutenue depuis 2012 par la Maison Van Cleef & Arpels pour démocratiser la joaillerie auprès du grand public réunit 500 modèles collectionnés par le galeriste Yves Gastou au fil de sa vie.

PAD London : zoom sur 4 galeries de design incontournables à Londres
876

PAD London : zoom sur 4 galeries de design incontournables à Londres

Design Chaque automne, le salon d’art et de design PAD London invite les amateurs d’objets d’exception à s’émerveiller devant les pièces présentées par les galeristes exposants. Numéro vous livre sa sélection. Chaque automne, le salon d’art et de design PAD London invite les amateurs d’objets d’exception à s’émerveiller devant les pièces présentées par les galeristes exposants. Numéro vous livre sa sélection.

Mur sculpté à la tronçonneuse et palais métissé : le meilleur du design vu au Pad London
543

Mur sculpté à la tronçonneuse et palais métissé : le meilleur du design vu au Pad London

Design PAD London, le salon de l'art et du design, ouvre ses portes jusqu’au dimanche 7 octobre à Londres. Au programme : 68 exposants, dont les incontournables galeries de design Fumi, Kreo ou Maria Wettergren. Et comme chaque année, son jury de professionnels a décerné ses prix dont celui du meilleur stand et de la meilleure pièce contemporaine. Décryptage. PAD London, le salon de l'art et du design, ouvre ses portes jusqu’au dimanche 7 octobre à Londres. Au programme : 68 exposants, dont les incontournables galeries de design Fumi, Kreo ou Maria Wettergren. Et comme chaque année, son jury de professionnels a décerné ses prix dont celui du meilleur stand et de la meilleure pièce contemporaine. Décryptage.

Le Badaboum donne carte blanche à HAïKU pour fêter ses 5 ans
826

Le Badaboum donne carte blanche à HAïKU pour fêter ses 5 ans

Soirées Le club du XIe arrondissement de Paris a cinq ans. Pour l’occasion, le Badaboum s’offre un ravalement de façade et une cure de jouvence prématurée grâce à l’agence artistique HAïKU.  Le club du XIe arrondissement de Paris a cinq ans. Pour l’occasion, le Badaboum s’offre un ravalement de façade et une cure de jouvence prématurée grâce à l’agence artistique HAïKU.