26 Juin

L’artiste Genta Ishizuka remporte le Loewe Craft Prize

 

Lauréat du prix organisé par la Fondation Loewe – parmi 29 finalistes –, le laqueur japonais Genta Ishizuka délivre une oeuvre qui témoigne de la foncière contemporanéité des techniques ancestrales.

Par La rédaction

1/4
Genta Ishizuka
2/4
Harry Morgan
3/4
Kazuhito Takadoi
4/4
Genta Ishizuka
Harry Morgan
Kazuhito Takadoi
  • À l’occasion de la troisième édition du Loewe Craft Prize, après avoir encensé l’an passé Jennifer Lee et ses céramiques délicatement dépouillées, Jonathan Anderson et les membres du jury ont élu un nouveau lauréat. Le laqueur japonais Genta Ishizuka s’impose parmi les 29 finalistes du prix de la fondation Loewe qui récompense chaque année la qualité technique, l’innovation et la vision artistique d'une oeuvre artisanale. Deux mentions spéciales ont aussi été attribuées aux oeuvres d’Harry Morgan et Kazuhito Takadoi : une sculpture à forme monolithique ainsi qu’un panneau mural exclusivement réalisé à partir de matériaux organiques.

     

    Né en 1982, le japonais Genta Ishizuka, exposé au Minneapolis Museum of Arts ou encore au Victoria & Albert Museum, a présenté Surface Tactility #11, une sculpture protéiforme sensuelle aux nuances rouge bordeaux tout en courbure. Si son aspect s’inspire initialement des ondulations d'un sac d’oranges, elle emprunte son aspect brillant à la pratique traditionnelle de la laque japonaise : “L’oeuvre d’Ishizuka prouve que l’artisanat peut être ouvert, et qu’il révèle une liberté de la création. Son usage de la technique ancienne de la laque dans une forme contemporaine brise les conventions et présente une nouvelle vision sculpturale de l’artisanat” explique Jonathan Anderson.

     

    Joaillerie, ébénisterie, art du verre, céramique… Depuis trois ans, sous l'impulsion du directeur artistique de la maison éponyme, la fondation Loewe met en valeur l’excellence et l’innovation artisanale contemporaine mondiale sous toutes ses formes. À l’image de la maison qui place l'artisanat au coeur de son ADN, le prix demeure une extension des ambitions de la fondation Loewe qui, dès sa création en 1988 par Enrique Loewe Lynch, s’était donné pour but de préserver les héritages de la danse, des arts plastiques et de la photographie.

     

     

    L’oeuvre de Genta Ishizuka est exposée jusqu’au 22 juillet 2019 à Tokyo au Musée Isamu Noguchi.

  • À l’occasion de la troisième édition du Loewe Craft Prize, après avoir encensé l’an passé Jennifer Lee et ses céramiques délicatement dépouillées, Jonathan Anderson et les membres du jury ont élu un nouveau lauréat. Le laqueur japonais Genta Ishizuka s’impose parmi les 29 finalistes du prix de la fondation Loewe qui récompense chaque année la qualité technique, l’innovation et la vision artistique d'une oeuvre artisanale. Deux mentions spéciales ont aussi été attribuées aux oeuvres d’Harry Morgan et Kazuhito Takadoi : une sculpture à forme monolithique ainsi qu’un panneau mural exclusivement réalisé à partir de matériaux organiques.

     

    Né en 1982, le japonais Genta Ishizuka, exposé au Minneapolis Museum of Arts ou encore au Victoria & Albert Museum, a présenté Surface Tactility #11, une sculpture protéiforme sensuelle aux nuances rouge bordeaux tout en courbure. Si son aspect s’inspire initialement des ondulations d'un sac d’oranges, elle emprunte son aspect brillant à la pratique traditionnelle de la laque japonaise : “L’oeuvre d’Ishizuka prouve que l’artisanat peut être ouvert, et qu’il révèle une liberté de la création. Son usage de la technique ancienne de la laque dans une forme contemporaine brise les conventions et présente une nouvelle vision sculpturale de l’artisanat” explique Jonathan Anderson.

     

    Joaillerie, ébénisterie, art du verre, céramique… Depuis trois ans, sous l'impulsion du directeur artistique de la maison éponyme, la fondation Loewe met en valeur l’excellence et l’innovation artisanale contemporaine mondiale sous toutes ses formes. À l’image de la maison qui place l'artisanat au coeur de son ADN, le prix demeure une extension des ambitions de la fondation Loewe qui, dès sa création en 1988 par Enrique Loewe Lynch, s’était donné pour but de préserver les héritages de la danse, des arts plastiques et de la photographie.

     

     

    L’oeuvre de Genta Ishizuka est exposée jusqu’au 22 juillet 2019 à Tokyo au Musée Isamu Noguchi.

  • À l’occasion de la troisième édition du Loewe Craft Prize, après avoir encensé l’an passé Jennifer Lee et ses céramiques délicatement dépouillées, Jonathan Anderson et les membres du jury ont élu un nouveau lauréat. Le laqueur japonais Genta Ishizuka s’impose parmi les 29 finalistes du prix de la fondation Loewe qui récompense chaque année la qualité technique, l’innovation et la vision artistique d'une oeuvre artisanale. Deux mentions spéciales ont aussi été attribuées aux oeuvres d’Harry Morgan et Kazuhito Takadoi : une sculpture à forme monolithique ainsi qu’un panneau mural exclusivement réalisé à partir de matériaux organiques.

     

    Né en 1982, le japonais Genta Ishizuka, exposé au Minneapolis Museum of Arts ou encore au Victoria & Albert Museum, a présenté Surface Tactility #11, une sculpture protéiforme sensuelle aux nuances rouge bordeaux tout en courbure. Si son aspect s’inspire initialement des ondulations d'un sac d’oranges, elle emprunte son aspect brillant à la pratique traditionnelle de la laque japonaise : “L’oeuvre d’Ishizuka prouve que l’artisanat peut être ouvert, et qu’il révèle une liberté de la création. Son usage de la technique ancienne de la laque dans une forme contemporaine brise les conventions et présente une nouvelle vision sculpturale de l’artisanat” explique Jonathan Anderson.

     

    Joaillerie, ébénisterie, art du verre, céramique… Depuis trois ans, sous l'impulsion du directeur artistique de la maison éponyme, la fondation Loewe met en valeur l’excellence et l’innovation artisanale contemporaine mondiale sous toutes ses formes. À l’image de la maison qui place l'artisanat au coeur de son ADN, le prix demeure une extension des ambitions de la fondation Loewe qui, dès sa création en 1988 par Enrique Loewe Lynch, s’était donné pour but de préserver les héritages de la danse, des arts plastiques et de la photographie.

     

     

    L’oeuvre de Genta Ishizuka est exposée jusqu’au 22 juillet 2019 à Tokyo au Musée Isamu Noguchi.

  • À l’occasion de la troisième édition du Loewe Craft Prize, après avoir encensé l’an passé Jennifer Lee et ses céramiques délicatement dépouillées, Jonathan Anderson et les membres du jury ont élu un nouveau lauréat. Le laqueur japonais Genta Ishizuka s’impose parmi les 29 finalistes du prix de la fondation Loewe qui récompense chaque année la qualité technique, l’innovation et la vision artistique d'une oeuvre artisanale. Deux mentions spéciales ont aussi été attribuées aux oeuvres d’Harry Morgan et Kazuhito Takadoi : une sculpture à forme monolithique ainsi qu’un panneau mural exclusivement réalisé à partir de matériaux organiques.

     

    Né en 1982, le japonais Genta Ishizuka, exposé au Minneapolis Museum of Arts ou encore au Victoria & Albert Museum, a présenté Surface Tactility #11, une sculpture protéiforme sensuelle aux nuances rouge bordeaux tout en courbure. Si son aspect s’inspire initialement des ondulations d'un sac d’oranges, elle emprunte son aspect brillant à la pratique traditionnelle de la laque japonaise : “L’oeuvre d’Ishizuka prouve que l’artisanat peut être ouvert, et qu’il révèle une liberté de la création. Son usage de la technique ancienne de la laque dans une forme contemporaine brise les conventions et présente une nouvelle vision sculpturale de l’artisanat” explique Jonathan Anderson.

     

    Joaillerie, ébénisterie, art du verre, céramique… Depuis trois ans, sous l'impulsion du directeur artistique de la maison éponyme, la fondation Loewe met en valeur l’excellence et l’innovation artisanale contemporaine mondiale sous toutes ses formes. À l’image de la maison qui place l'artisanat au coeur de son ADN, le prix demeure une extension des ambitions de la fondation Loewe qui, dès sa création en 1988 par Enrique Loewe Lynch, s’était donné pour but de préserver les héritages de la danse, des arts plastiques et de la photographie.

     

     

    L’oeuvre de Genta Ishizuka est exposée jusqu’au 22 juillet 2019 à Tokyo au Musée Isamu Noguchi.

NuméroNews