475

Les designers de la lumière

 

Inépuisable source d’inspiration pour les designers, la lumière donne lieu à d’étonnantes expérimentations.

475

Les designers contemporains proposent de fabuleuses explorations autour de la lumière. Dans son projet Distant Lights, le Finlandais Tuomas Markunpoika a placé une lentille de Fresnel devant un anneau de LED, projetant sur le mur une fascinante composition colorée. Certains organismes issus des profondeurs océaniques produisent de la lumière. Teresa van Dongen exploite cette propriété dans son installation One Luminous Dot, renfermant un mélange d’eau de mer, d’oxygène et de bactéries provenant de la peau d’une pieuvre des abysses. Celle-ci s’illumine grâce à une réaction chimique entre l’oxygène et les bactéries. Pieke Bergmans signe, quant à elle, Phenomeneon (Organic), travail réalisé avec des néons. Après avoir noté que le diamètre d’un tube est rigoureusement identique sur toute sa longueur, la designer s’est demandé si des déformations du verre auraient une influence sur la qualité de la lumière. Elle a donc fait souffler des tubes bosselés, et le résultat a confirmé ses intuitions : au fil des déformations, le gaz contenu dans le tube prend des colorations irréelles. 

 

Swarm (“essaim” en français) est un projet du collectif Neon Golden. Des centaines de LED sont suspendues à des hauteurs différentes, sur un volume total de presque 300 m3. Lorsque le public pénètre dans cet amas de “lucioles”, celui-ci s’allume et s’anime, tel un essaim. Swarm permet une immersion complète du spectateur, qui relève à la fois de l’expérience auditive et visuelle… Autant de perspectives prometteuses qui s’ouvrent aux luminaires.

 

 

www.markunpoika.com,

www.neongolden.net
www.teresavandongen.com

www.piekebergmans.com 

 

Par Yves Mirande

 Distant Lights (2015) de Tuomas Markunpoika

One Luminous Dot (2015) de Teresa van Dongen 

Swarm (2015) de Neon Golden

Phenomeneon (Organic) [2015] de Pieke Bergmans 

Pourquoi faut-il aller voir l’exposition consacrée à Gio Ponti au musée des Arts décoratifs ?
888

Pourquoi faut-il aller voir l’exposition consacrée à Gio Ponti au musée des Arts décoratifs ?

Design Surnommé “Le Corbusier italien”, l’architecte-designer Gio Ponti (1891-1979) investit le musée des Arts décoratifs pour une première rétrospective en France retraçant six décennies de carrière à travers plus de 400 pièces, dont certaines inédites, magistralement mises en lumière par l’architecte français et académicien Jean-Michel Wilmotte, à l’origine du nouveau Lutetia. À découvrir sans plus attendre jusqu’au 10 février 2019. Surnommé “Le Corbusier italien”, l’architecte-designer Gio Ponti (1891-1979) investit le musée des Arts décoratifs pour une première rétrospective en France retraçant six décennies de carrière à travers plus de 400 pièces, dont certaines inédites, magistralement mises en lumière par l’architecte français et académicien Jean-Michel Wilmotte, à l’origine du nouveau Lutetia. À découvrir sans plus attendre jusqu’au 10 février 2019.

Christofle et Karl Lagerfeld signent le set de couverts “Mood”
978

Christofle et Karl Lagerfeld signent le set de couverts “Mood”

Design En prise avec les plus infimes vibrations du monde contemporain, l’iconique Karl Lagerfeld a prêté son regard à la maison d’orfèvrerie Christofle pour cosigner deux versions de son célèbre Mood, proposées en édition limitée et numérotée. En prise avec les plus infimes vibrations du monde contemporain, l’iconique Karl Lagerfeld a prêté son regard à la maison d’orfèvrerie Christofle pour cosigner deux versions de son célèbre Mood, proposées en édition limitée et numérotée.

L’expo bijoux de l’automne : les 500 bagues d’homme de la collection Yves Gastou
874

L’expo bijoux de l’automne : les 500 bagues d’homme de la collection Yves Gastou

Bijoux Objet souvent occulté, le bijou d’homme révèle dans l’exposition Bagues d’homme à l’École des arts joailliers. Jusqu’au 30 novembre, cette institution soutenue depuis 2012 par la Maison Van Cleef & Arpels pour démocratiser la joaillerie auprès du grand public réunit 500 modèles collectionnés par le galeriste Yves Gastou au fil de sa vie. Objet souvent occulté, le bijou d’homme révèle dans l’exposition Bagues d’homme à l’École des arts joailliers. Jusqu’au 30 novembre, cette institution soutenue depuis 2012 par la Maison Van Cleef & Arpels pour démocratiser la joaillerie auprès du grand public réunit 500 modèles collectionnés par le galeriste Yves Gastou au fil de sa vie.

PAD London : zoom sur 4 galeries de design incontournables à Londres
876

PAD London : zoom sur 4 galeries de design incontournables à Londres

Design Chaque automne, le salon d’art et de design PAD London invite les amateurs d’objets d’exception à s’émerveiller devant les pièces présentées par les galeristes exposants. Numéro vous livre sa sélection. Chaque automne, le salon d’art et de design PAD London invite les amateurs d’objets d’exception à s’émerveiller devant les pièces présentées par les galeristes exposants. Numéro vous livre sa sélection.

Mur sculpté à la tronçonneuse et palais métissé : le meilleur du design vu au Pad London
543

Mur sculpté à la tronçonneuse et palais métissé : le meilleur du design vu au Pad London

Design PAD London, le salon de l'art et du design, ouvre ses portes jusqu’au dimanche 7 octobre à Londres. Au programme : 68 exposants, dont les incontournables galeries de design Fumi, Kreo ou Maria Wettergren. Et comme chaque année, son jury de professionnels a décerné ses prix dont celui du meilleur stand et de la meilleure pièce contemporaine. Décryptage. PAD London, le salon de l'art et du design, ouvre ses portes jusqu’au dimanche 7 octobre à Londres. Au programme : 68 exposants, dont les incontournables galeries de design Fumi, Kreo ou Maria Wettergren. Et comme chaque année, son jury de professionnels a décerné ses prix dont celui du meilleur stand et de la meilleure pièce contemporaine. Décryptage.

Le Badaboum donne carte blanche à HAïKU pour fêter ses 5 ans
826

Le Badaboum donne carte blanche à HAïKU pour fêter ses 5 ans

Soirées Le club du XIe arrondissement de Paris a cinq ans. Pour l’occasion, le Badaboum s’offre un ravalement de façade et une cure de jouvence prématurée grâce à l’agence artistique HAïKU.  Le club du XIe arrondissement de Paris a cinq ans. Pour l’occasion, le Badaboum s’offre un ravalement de façade et une cure de jouvence prématurée grâce à l’agence artistique HAïKU.