14


Commandez-le
Numéro
07

Paris Design Week : les meilleures expositions design de la rentrée

Design

Rendez-vous culturel incontournable de la rentrée, la Paris Design Week donne ce jeudi 7 septembre le coup d'envoi de sa 13e édition, tenue jusqu'au 16 septembre prochain. L’occasion de découvrir l’esprit reposé les talents du design de demain, en suivant les 9 expositions sélectionnées par Numéro.

  • Vue de l'exposition “Fine Dying” à l'Institut suédois © Daniel Camerini

  • Vue in situ de l'exposition FINE DYNG © Voyez-Vous - Vinciane Lebrun

  • Vue in situ de l'exposition FINE DYNG © Voyez-Vous - Vinciane Lebrun

  • Vue in situ de l'exposition FINE DYNG © Voyez-Vous - Vinciane Lebrun

  • Vue in situ de l'exposition FINE DYNG © Voyez-Vous - Vinciane Lebrun

  • Vue in situ de l'exposition FINE DYNG © Voyez-Vous - Vinciane Lebrun

  • Vue in situ de l'exposition FINE DYNG © Voyez-Vous - Vinciane Lebrun

  • Vue in situ de l'exposition FINE DYNG © Voyez-Vous - Vinciane Lebrun

  • Vue in situ de l'exposition FINE DYNG © Voyez-Vous - Vinciane Lebrun

  • Vue in situ de l'exposition FINE DYNG © Voyez-Vous - Vinciane Lebrun

  • Vue in situ de l'exposition FINE DYNG © Voyez-Vous - Vinciane Lebrun

  • Vue in situ de l'exposition FINE DYNG © Voyez-Vous - Vinciane Lebrun

  • Vue in situ de l'exposition FINE DYNG © Voyez-Vous - Vinciane Lebrun

  • Vue in situ de l'exposition FINE DYNG © Voyez-Vous - Vinciane Lebrun

  • Vue in situ de l'exposition FINE DYNG © Voyez-Vous - Vinciane Lebrun

  • Vue in situ de l'exposition FINE DYNG © Voyez-Vous - Vinciane Lebrun

  • Vue in situ de l'exposition FINE DYNG © Voyez-Vous - Vinciane Lebrun

  • Vue in situ de l'exposition FINE DYNG © Voyez-Vous - Vinciane Lebrun

  • Vue in situ de l'exposition FINE DYNG © Voyez-Vous - Vinciane Lebrun

  • Vue in situ de l'exposition FINE DYNG © Voyez-Vous - Vinciane Lebrun

  • Vue in situ de l'exposition FINE DYNG © Voyez-Vous - Vinciane Lebrun

1/21

1. Invitation pour un banquet sanguinolent à l’Institut suédois

 

Au sein de la décoration claire et épurée de l’Institut suédois, une longue table déroule un banquet sanguinolent. Coquetiers enchaînés, saladiers tranchants, sucrier ensanglanté, coupes empoisonnées, nappes imprimées de motifs effrayants… Invitées par la plateforme féministe Misschiefs, douze artistes ont déconstruit l’image de la parfaite petite femme au foyer préparant de délicieux plats au travers d’objets punk et à contre-courant de l’art de la table traditionnel. Entre fascination et répulsion, les objets répartis sur cette grand tablée promettent un dîner des plus agités – du moins pour ceux qui oseront s'y installer.

 

Fine Dying”, du 7 septembre au 1er octobre 2023 à l’Institut suédois, Paris 3e.

“Réflexions” d’Emmanuel Barrois au jardin du Palais Royal © Atelier Barrois

2. Un échafaudage pour rejoindre les nuages au jardin du Palais Royal

 

Non, le jardin du Palais Royal n’est pas en chantier : l’immense échafaudage installé au centre d’un petit bassin est bien une œuvre d’art, et il faut s’approcher pour le constater. Conçue par le Français Emmanuel Barrois, cette installation de verre haute de quinze mètres resplendit de rayons arc-en-ciel sous le soleil. S’il est impossible de l’escalader pour espérer rejoindre les nuages, il est vivement conseillé de s’installer sur un banc pour observer attentivement cette prouesse technique, réussie par le maître verrier avec pas moins de huit tonnes de verre plat, dont les entrelacs ont été imaginés pour “piéger la lumière” et provoquer, comme son titre l’indique, des “réflexions” – optiques, bien sûr, mais aussi plus introspectives.
 

“Réflexions” d’Emmanuel Barrois, du 15 septembre au 15 novembre 2023 au jardin du Palais Royal, Paris 1er.

  • Œuvre de Super Toys Super Toys

  • Œuvre de Sho Ota

  • Œuvre de Carsten in der Elst

  • Œuvre d'Helder Barbosa

  • Œuvre de Quentin Vuong

  • Œuvre de Quentin Vuong

  • Œuvre de Samy Rio

  • Œuvre de Thibault Huguet

1/8

3. Le cendrier, parfait objet de design ?

 

Et si le cendrier était la pièce design à se procurer absolument ? C’est en tout cas le pari novateur du collectif MEET MET MET, qui investit un espace de la rue des Gravilliers pour y exposer une série de cendriers atypiques imaginés par vingt artistes. Présentées sur des stèles en bois noircies par les flammes, leurs créations travaillent des matériaux parmi les plus en vogue, du bois en passant le marbre et l'acier, dans des formes originales. Ainsi, une sphère en bois recueille dans le creux d’une fente une cigarette à moitié allumée, tandis qu’un drôle de personnage en porcelaine blanche allongé dans un cendrier semble attendre, bras ouverts, de futurs mégots.

 

FEU !” par le collectif MEET MET MET, du 6 au 10 septembre 2023 au 7 rue des Gravilliers, Paris 3e.

  • “Atomicsea” par Studio Kartini

  • “PinkPoodle” par Studio Kartini

  • Lampe "Coton" par Fluïd

  • “Undula Grenade" par Atelier Sumbiosis et Harumi. Textile

1/4

4. Céramique, luminaire et organza : un concentré de talents au concept store Empreintes

 

Il faut traverser une rue du Marais, passer un grand portail en fer forgé et avancer au fond d’une charmante petite cour pour découvrir le concept store Empreintes, trésor de design bien gardé de la capitale. Sur ses trois étages, la boutique regorge de pépites artisanales made in France qui, pour la Paris Design Week, s’augmentent de nouveaux talent réunis au premier niveau. On y découvre par exemple les étranges sculptures modulaires en céramique de l’artiste Kartini Thomas (Studio Kartini), aux étranges formes organiques et colorées. Non loin, les nuages lumineux des souffleurs de verre Fluïd flottent à côté des délicates créations textiles en organza du duo Harumi Sugiura et Tony Jouanneau, teintées à l'aide de fleurs et d’écorces de bois.

 

Re-Création”, du 6 septembre au 15 octobre 2023 au concept store Empreintes, Paris 3e.

  • "Oil Lantern" par Imane Mellah

  • "Dates Serving Set" par Teeb

  • "Leopard Sculpture Set" par Abdulla Binhindi

  • "Naba Tea Tiffin" par Ikkis

  • "Steps Clasp" par Sara Kanoo

  • "Incense Heritage Collection" par Sarra Hafaiedh

  • "Tawa" par Shaddah Studio

  • "Book Lithic" par Shepherd Studio

  • "Ohjea" par Thaqeb Studio

© Arts AlUla 2023

1/9

5. Les créations des finalistes du AlUla Design Award, inspirées par le patrimoine saoudien

 

Un morceau d’Orient semble avoir investi la galerie MR21, en plein cœur de Paris. Sous sa verrière en verre, les visiteurs sont invités à découvrir les créations des dix finalistes de la seconde édition du AlUla Design Award, dont les cinq lauréats sont annoncés ce jeudi 7 septembre. Originaires des quatre coins du monde, les artistes sélectionnés puisent leur inspiration dans le patrimoine et les paysages désertiques de la région d’Al-ʿUla. L’artiste franco-marocaine Imane Mellah réinvente ainsi le design des traditionnelles lampes à huile orientales version terre cuite et lignes épurées, tandis que le Saoudien Teeb imagine un service à dattes dont les formes des récipients s’inspirent des contrées vallonnées de la province de Médine… exposé près des figurines de léopard créées par Abdulla Binhindi, ou encore du service à thé en cuivre de l’Indien Ikkis.

 

Exposition des créations des finalistes de la deuxième édition du AlUla Design Award, du 8 au 16 septembre 2023 à la galerie MR21, Paris 3e.

  • Exposition “Nouveaux décors” chez hors-séries © Alfredo Piola

  • Exposition “Nouveaux décors” chez hors-séries © Alfredo Piola

  • Exposition “Nouveaux décors” chez hors-séries © Alfredo Piola

  • Exposition “Nouveaux décors” chez hors-séries © Alfredo Piola

  • Exposition “Nouveaux décors” chez hors-séries © Alfredo Piola

1/5

6. Chez hors-séries, le mobilier devient œuvre d'art

 

À l’occasion de la Paris Design Week, la galerie hors-séries mise sur la céramique : à travers une centaine de pièces inédites, la thématique de cette nouvelle exposition fait le pari d’une décoration et d’un mobilier entièrement réalisés avec ce fragile matériau. Chaises, tables d’appoint, tables basses, tabourets, pieds de lampes, lustres… Au sein d’un intérieur immaculé, une série d’installations design se déploie et transforme, grâce à la terre modelée puis cuite, des objets fonctionnels de notre quotidien en délicates œuvres d’art. En effet, il sera vivement déconseillé de se reposer sur ces assises fragiles.

 

Nouveaux décors”, du 7 au 16 septembre 2023 chez hors-séries, Paris 1er.

  • Le mobilier imaginé par le collectif Uchronia pour l’Orangerie de l’Hôtel de Sully

  • Le mobilier imaginé par le collectif Uchronia pour l’Orangerie de l’Hôtel de Sully

  • Le mobilier imaginé par le collectif Uchronia pour l’Orangerie de l’Hôtel de Sully

  • Le mobilier imaginé par le collectif Uchronia pour l’Orangerie de l’Hôtel de Sully

  • Le mobilier imaginé par le collectif Uchronia pour l’Orangerie de l’Hôtel de Sully

  • Le mobilier imaginé par le collectif Uchronia pour l’Orangerie de l’Hôtel de Sully

1/6

7. Explosion de couleurs dans l’Orangerie de l’Hôtel de Sully

 

Derrière la sobriété des murs en pierre de taille de l’Orangerie de l’Hôtel de Sully, une explosion de couleurs attend les visiteurs. La décoration, imaginée par le collectif français d’architectes d’intérieur Uchronia, déploie un éventail de couleurs vives, entre petits fauteuils vert pomme orné de fleurs rose fuchsia, canapé violet et coussins rouge et vert, ou encore lampadaires orangés. Les découpes ondulées du mobilier composent un délicieux intérieur, rempli de pièces qui nous transportent dans un appartement utopique d’inspiration sixties.

 

Uchronia dans l’Orangerie de l’Hôtel de Sully et ses jardins, du 7 au 11 septembre 2023, Paris 4e.

  • Biehler & Graveleine - Invisible Collection © Amaury Laparra

  • Biehler & Graveleine - Invisible Collection © Amaury Laparra

  • Biehler & Graveleine - Invisible Collection © Amaury Laparra

  • Biehler & Graveleine - Invisible Collection © Amaury Laparra

  • Biehler & Graveleine - Invisible Collection © Amaury Laparra

1/5

8. Le savoir-faire des Maisons d’art Chanel exposé dans le riche écrin de Féau Boiseries

 

L'hôtel particulier du 18e siècle de Féau Boiseries vaut à lui seul le détour : peuplées de panneaux historiques en bois du style Régence à l’Art déco et de créations design ultra-pointues d’Invisible Collection, ses dix-sept pièces invitent à la contemplation. Pour la Paris Design Week, ce riche parcours se double d’une scénographie imaginée par le duo d’architectes d’intérieur Biehler-Graveleine, spécialement conçue afin d’accueillir les dernières créations des Maisons d’art françaises aux savoir-faire d'exception réunies sous la tutelle de Chanel. Ainsi croise-t-on les délicates broderies de Lesage Intérieur et celles plus architecturales de Studio MTX, non loin du mobilier en laiton doré et d’un miroir orné de galets en cristal de roche signés Goossens, ou encore des coussins en marqueterie de plumes de la Maison Lemarié.

 

Les Maisons d’art réunies par CHANEL au 19M exposent en collaboration avec Invisible Collection au sein des archives de Féau Boiseries pendant la Paris Design Week, du 7 au 16 septembre 2023, Paris 17e.

  • L'installation “Magma” de Jeremy Maxwell Wintreber à l’Hôtel de la Marine

  • L'installation “Magma” de Jeremy Maxwell Wintreber à l’Hôtel de la Marine

  • L'installation “Magma” de Jeremy Maxwell Wintreber à l’Hôtel de la Marine

  • L'installation “Magma” de Jeremy Maxwell Wintreber à l’Hôtel de la Marine

  • L'installation “Magma” de Jeremy Maxwell Wintreber à l’Hôtel de la Marine

  • L'installation “Magma” de Jeremy Maxwell Wintreber à l’Hôtel de la Marine

  • L'installation “Magma” de Jeremy Maxwell Wintreber à l’Hôtel de la Marine

  • L'installation “Magma” de Jeremy Maxwell Wintreber à l’Hôtel de la Marine

1/8

9. Dans la cour de l’Hôtel de la Marine, la cascade de verre de Jeremy Maxwell Wintrebert

 

Dans la cour intérieure de l’Hôtel de la Marine, un amas de disques orange et argentés se répand sur les pavés noirs. Conçue et fabriquée par l’artiste franco-américain Jeremy Maxwell Wintrebert, maître verrier virtuose et avant-gardiste, cette grande installation en verre soufflé de onze mètres de long et quatre de large laisse une impression de mouvement, telle une coulée de lave en fusion. Impression accentuée par les rayons de soleil capturés par les quelques 80 cives en verre, qui brillent de mille feux au sein de cet espace clos souvent ombragé. De quoi attiser la curiosité des visiteurs, se promenant non loin sur la place de la Concorde… 

 

“Magma” de Jeremy Maxwell Wintrebert, du 8 au 19 septembre 2023 à l’Hôtel de la Marine, Paris 8e.