Advertising
46

L’œil d’Emmanuel Perrotin

 

Le célèbre galeriste parisien confie son admiration pour l’œuvre de Xavier Veilhan à l'occasion de sa double exposition à Paris et New York jusque mi-avril.

Exposé actuellement à la Galerie Perrotin à Paris et à New York, l'artiste français Xavier Veilhan s'est imposé comme une figure incontournable de l'art. Récit de son parcours hors du commun par son galeriste.

Xavier VEILHAN

Tadao Ando (2009), aluminium et peinture polyuréthane, 429 x 120 x 120 cm.

Vue de l’exposition Veilhan Versailles au château de Versailles (2009).

Photo : Florian Kleinefenn

© Veilhan/ADAGP, Paris, 2015. Courtesy Galerie Perrotin

J’ai visité l’atelier de Xavier Veilhan dans les années 80, alors que j’étais encore l’assistant du galeriste Charles Cartwright, mais je n’ai travaillé avec lui qu’à partir de 2005. Le point d’orgue de notre collaboration a eu lieu en 2009 au château de Versailles. Xavier Veilhan avait alors entrepris, sur le modèle de Louis XIV qui s’entourait d’artistes virtuoses, de rendre hommage aux grands architectes d’aujourd’hui. Il avait donc réalisé, sous forme de sculptures, le portrait de neuf d’entre eux, parmi lesquels ceux de Jean Nouvel, de Tadao Ando ou de Renzo Piano.

 

Depuis, Xavier a notamment investi des lieux d’architecture iconiques à travers le monde, dont la Sheats Goldstein Residence de John Lautner à Los Angeles, la Cité radieuse de Le Corbusier à Marseille et le pavillon de Mies van der Rohe à Barcelone… et y a réalisé des installations in situ étonnantes, la série des Architectones.

 

Lors de l’exposition anniversaire qui célébrait les 25 ans de la galerie, organisée au Tripostal à Lille en 2013, l’œuvre Architects As Volume montrait des architectes sur une estrade, dans des échelles et des matériaux différents. Ce travail représentait une sorte de panorama de la sculpture et de ses techniques, de même que l’environnement Le Baron de Triqueti, montré pour la première fois lors de l’exposition La Force de l’Art en 2006 au Grand Palais, était une réflexion sur la statuaire et sur l’idée même d’exposition.

 

Un peu sur le même principe, Xavier a créé une série de portraits de producteurs, de Daft Punk à The Neptunes (Pharrell Williams et Chad Hugo), de Brian Eno à Quincy Jones, pour l’exposition Music présentée simultanément dans les galeries de Paris et de New York. La musique ponctue le travail de Xavier, elle fait partie intégrante de son œuvre, parfois de manière abstraite, notamment avec les mobiles, qui, d’une certaine manière, pourraient évoquer des partitions.

 

Propos recueillis par Thibaut Wychowanok

 

 

 

Music à la Galerie Perrotin
à Paris, jusqu’au 11 avril
à New York, jusqu'au 8 avril

 

Galerie Perrotin
76 rue de Turenne 75003 Paris

www.perrotin.com

Sébastien Lifshitz, l’homme qui filme les papis gay
856

Sébastien Lifshitz, l’homme qui filme les papis gay

Cinéma Cinéaste, documentariste, photographe, collectionneur… Sébastien Lifshitz a été l’un des premiers réalisateurs à faire tourner Léa Seydoux. Césarisé en 2012 grâce à son documentaire “Les Invisibles”, il filme le dernier souffle de Thérèse Clerc, l’une des figures historiques de la lutte pour les droits des femmes en 2016… Le festival d’Automne lui offre sa première rétrospective. Cinéaste, documentariste, photographe, collectionneur… Sébastien Lifshitz a été l’un des premiers réalisateurs à faire tourner Léa Seydoux. Césarisé en 2012 grâce à son documentaire “Les Invisibles”, il filme le dernier souffle de Thérèse Clerc, l’une des figures historiques de la lutte pour les droits des femmes en 2016… Le festival d’Automne lui offre sa première rétrospective.

Danse et énergies cosmiques avec l'artiste Paul Maheke
786

Danse et énergies cosmiques avec l'artiste Paul Maheke

Numéro art Entre théâtre, danse et exposition, la performance “Sènsa” de l’artiste Paul Maheke, en collaboration avec Melika Ngombe Kolongo (Nkisi) s’inspire de la cosmologie africaine de la civilisation Bantu-Kongo et des récits de la création. Présentée en août dernier par Triangle France à Marseille, elle a donné lieu à cette série de photos exclusives et est montrée sous une forme plus complète alors du festival Performa, à New York, début novembre Entre théâtre, danse et exposition, la performance “Sènsa” de l’artiste Paul Maheke, en collaboration avec Melika Ngombe Kolongo (Nkisi) s’inspire de la cosmologie africaine de la civilisation Bantu-Kongo et des récits de la création. Présentée en août dernier par Triangle France à Marseille, elle a donné lieu à cette série de photos exclusives et est montrée sous une forme plus complète alors du festival Performa, à New York, début novembre

Advertising
Tolkien : le prof surdoué qui créa le Hobbit
678

Tolkien : le prof surdoué qui créa le Hobbit

Culture Jusqu’au 16 février prochain, la Bibliothèque nationale de France rend hommage à l’œuvre de l’écrivain britannique J. R. R. Tolkien dans une des plus grandes rétrospectives jamais dédiée à l’inventeur du monde merveilleux du “Seigneur des anneaux”. Jusqu’au 16 février prochain, la Bibliothèque nationale de France rend hommage à l’œuvre de l’écrivain britannique J. R. R. Tolkien dans une des plus grandes rétrospectives jamais dédiée à l’inventeur du monde merveilleux du “Seigneur des anneaux”.

350 ans d’Opéra exposés au palais Garnier
856

350 ans d’Opéra exposés au palais Garnier

Art Jusqu'au 2 février 2020, le palais Garnier abrite une exposition qui retrace les glorieuses années de l’Opéra de Paris. Installée au sein de la bibliothèque-musée du mythique théâtre parisien, “Le grand opéra, 1828-1867. Le spectacle de l’Histoire” explore une période précise dans l'histoire de la scène lyrique française : celle du XIXe siècle, des scénographies spectaculaires et d'une forte émulation créative. Jusqu'au 2 février 2020, le palais Garnier abrite une exposition qui retrace les glorieuses années de l’Opéra de Paris. Installée au sein de la bibliothèque-musée du mythique théâtre parisien, “Le grand opéra, 1828-1867. Le spectacle de l’Histoire” explore une période précise dans l'histoire de la scène lyrique française : celle du XIXe siècle, des scénographies spectaculaires et d'une forte émulation créative.

Pourquoi La Joconde est-elle absente de l’exposition Léonard de Vinci au Louvre ?
789

Pourquoi La Joconde est-elle absente de l’exposition Léonard de Vinci au Louvre ?

Art Le 24 octobre s’ouvre une rétrospective très attendue consacrée à Léonard de Vinci, organisée au musée du Louvre pour célébrer les 500 ans de la mort du peintre italien. Au programme, 140 œuvres exceptionnelles, des conférences, une journée d’étude et même des concerts, et ce jusqu’au 24 février prochain. L’iconique “Joconde”, elle, restera à sa place dans les collections permanentes. Le 24 octobre s’ouvre une rétrospective très attendue consacrée à Léonard de Vinci, organisée au musée du Louvre pour célébrer les 500 ans de la mort du peintre italien. Au programme, 140 œuvres exceptionnelles, des conférences, une journée d’étude et même des concerts, et ce jusqu’au 24 février prochain. L’iconique “Joconde”, elle, restera à sa place dans les collections permanentes.

Performance : Delphine Roche fait danser le sport
856

Performance : Delphine Roche fait danser le sport

Art Le 18 octobre au soir, Delphine Roche présente sa troisième performance “Grégory Alcan” au cœur de l’exposition de l'artiste Johanna Tordjman “Pastèques & Paraboles acte 2 : Welcome to the Republic of Tordjmanistan”, dans la Halle des Blancs Manteaux. Gymnastique, musique et danse se rencontrent dans ce coup de projecteur sur la question des minorités en France. Le 18 octobre au soir, Delphine Roche présente sa troisième performance “Grégory Alcan” au cœur de l’exposition de l'artiste Johanna Tordjman “Pastèques & Paraboles acte 2 : Welcome to the Republic of Tordjmanistan”, dans la Halle des Blancs Manteaux. Gymnastique, musique et danse se rencontrent dans ce coup de projecteur sur la question des minorités en France.



Advertising