Advertising
420

L’exposition “Après Éden”, une fascinante exploration des paradis perdus à la Maison rouge

 

La Maison rouge expose l’exceptionnelle collection d’Artur Walther, ancien banquier d’affaires féru de photographie contemporaine.

420

À​ la fois dense et éclectique, l’exposition “Après Éden” dévoile une sélection de plus de 800 clichés d'un monde vu comme un paradis perdu, mêlant photographies historiques, contemporaines ou encore ethnographiques.

 

Rythmé par différents thèmes – le paysage, le portrait, la ville, l’identité, l’altérité – récurrents dans la collection d’Artur Walther, le parcours de l’exposition transforme le spectateur en explorateur des étendues désertiques d’Afrique australe (capturées par David Goldblatt) ou de la nature brute et menaçante (la série As Terras do Fim do Mundo de Jo Ractliffe). La relation de l'homme à ces environnements post-apocalyptiques se voit retranscrite à travers des clichés puissants, à l'instar de la série Faces and Phases de la photographe et militante africaine Zanele Muholi, des travaux du photojournaliste Guy Tillim ou encore de Rotimi Fani-Kayode, consacrés à la transgression à la fois sexuelle et culturelle au Nigeria. Une photographie contemporaine africaine mise en lumière avec brio comme outil d’activisme et comme art de l’engagement.

 

Cette intense exploration qui nous emmène également de l’Allemagne à l’Amérique en passant par l’Asie s’achève avec l’étude des côtés sombres de la nature humaine, causes de sa chute et de son arrivée dans cet après-Éden. Les clichés érotiques de Nobuyoshi Araki et de Daido Moriyama qui viennent clore l’exposition l’illustrent avec force. L’homme y est présenté comme un voyeur en perpétuelle recherche de transgression, tel un Adam perverti qui n’obtiendra jamais le salut.

 

“Après Éden”, la collection Walther,  à la Maison rouge, 10, boulevard de la Bastille, Paris XIIe, du 17 octobre 2015 au 17 janvier 2016.

 

Par Chloë Fage

 

Every Moment Counts de Rotimi Fani-Kayode. Photographie appartenant à la collection d’Artur Walther, commencée au début des années 90 et qui prit comme point de départ la photographie allemande du début du XXe siècle. Dans sa démarche de collectionneur, Artur Walther se concentre essentiellement sur l’acquisition de séries d’œuvres d’un même artiste.

Remains of the trench system de Jo Ractliffe.

Mai Mai Militia de Guy Tilim.

Sans-titre de Nobuyoshi Araki.

Untitled (1959-1960) de Seydou Keïta.

Courtesy of The Walther Collection and C.A.A.C – The Pigozzi Collection.

 

Autoportrait tiré de la série African Spirits de Samuel Fosso.

Performance : Delphine Roche fait danser le sport
856

Performance : Delphine Roche fait danser le sport

Art Le 18 octobre au soir, Delphine Roche présente sa troisième performance “Grégory Alcan” au cœur de l’exposition de l'artiste Johanna Tordjman “Pastèques & Paraboles acte 2 : Welcome to the Republic of Tordjmanistan”, dans la Halle des Blancs Manteaux. Gymnastique, musique et danse se rencontrent dans ce coup de projecteur sur la question des minorités en France. Le 18 octobre au soir, Delphine Roche présente sa troisième performance “Grégory Alcan” au cœur de l’exposition de l'artiste Johanna Tordjman “Pastèques & Paraboles acte 2 : Welcome to the Republic of Tordjmanistan”, dans la Halle des Blancs Manteaux. Gymnastique, musique et danse se rencontrent dans ce coup de projecteur sur la question des minorités en France.

Txema Yeste, du photoreportage aux campagnes de mode
866

Txema Yeste, du photoreportage aux campagnes de mode

Photographie Jusqu’au 2 novembre à la galerie new-yorkaise Staley-Wise, le photographe espagnol Txema Yeste, fidèle collaborateur de Numéro, présente pour la première fois “Crossroads”, un ensemble de ses plus beaux clichés de mode. Jusqu’au 2 novembre à la galerie new-yorkaise Staley-Wise, le photographe espagnol Txema Yeste, fidèle collaborateur de Numéro, présente pour la première fois “Crossroads”, un ensemble de ses plus beaux clichés de mode.

Advertising
Comment la notion de genre a explosé les codes de la mode
879

Comment la notion de genre a explosé les codes de la mode

Mode Marlène Dietrich, David Bowie, Jaden Smith, Janelle Monáe… des hommes en robe et des femmes en pantalon. Jusqu’au 25 août 2019, l’exposition Gender Bending Fashion, au musée des Beaux-Arts de Boston, revient sur l’explosion du genre dans le milieu de la mode Marlène Dietrich, David Bowie, Jaden Smith, Janelle Monáe… des hommes en robe et des femmes en pantalon. Jusqu’au 25 août 2019, l’exposition Gender Bending Fashion, au musée des Beaux-Arts de Boston, revient sur l’explosion du genre dans le milieu de la mode

Rick Owens x Tommy Cash: la collaboration la plus subversive de l’année?
877

Rick Owens x Tommy Cash: la collaboration la plus subversive de l’année?

Art Les univers artistiques du créateur subversif Rick Owens et du rappeur trash Tommy Cash se rencontrent une nouvelle fois à l’occasion de l’exposition “The Pure and the Damned” au musée Kumu Art à Tallinn, en Estonie. Les univers artistiques du créateur subversif Rick Owens et du rappeur trash Tommy Cash se rencontrent une nouvelle fois à l’occasion de l’exposition “The Pure and the Damned” au musée Kumu Art à Tallinn, en Estonie.

Le photographe Alex Majoli nous attire dans les profondeurs du réel
810

Le photographe Alex Majoli nous attire dans les profondeurs du réel

Photographie Jusqu’au 28 avril prochain, le BAL consacre une exposition au photographe italien Alex Majoli et présente des images inédites de sa série “Scene”. L'occasion de découvrir le travail d'un artiste imprégné des crises de notre époque. Jusqu’au 28 avril prochain, le BAL consacre une exposition au photographe italien Alex Majoli et présente des images inédites de sa série “Scene”. L'occasion de découvrir le travail d'un artiste imprégné des crises de notre époque.



Advertising