59

Les clefs d'une passion à la Fondation Louis Vuitton

 

"Les clefs d'une passion" illumine depuis quelques semaines la Fondation Louis Vuitton en présentant des chefs-d'œuvre de Munch, Picasso, Matisse... À (re)découvrir ce week-end et à travers notre interview de la directrice artistique de l'institution.

Picasso, Rothko, Kandinsky, Matisse, Munch, Giacometti, Bacon, Monet, Mondrian… avec Les Clefs d’une passion, la Fondation Louis Vuitton affirme définitivement son ambition muséale. L’institution nous convie ici à un voyage parmi les oeuvres les plus iconiques du XXe siècle, du Cri de Munch à La Danse de Matisse. 

Le Cri d'Edvard Munch (1910), tempera et huile sur carton non apprêté, 83,5 x 66 cm.

Au-delà de la puissance de Louis Vuitton et de Bernard Arnault, ce déferlement de splendeurs doit beaucoup à Suzanne Pagé, figure discrète mais incontournable de l’art, très remarquée à la tête du musée d’Art moderne de la Ville de Paris jusqu’en 2006. La directrice artistique de la Fondation Louis Vuitton est sans doute l’une des seules aujourd’hui à pouvoir obtenir de tels prêts. C’est dire à quel point collectionneurs et directeurs de musée la tiennent en haute estime. À écouter Suzanne Pagé, la “passion” dont cette exposition nous donne “les clefs”, c’est celle de Bernard Arnault, et plus largement celle du collectionneur ou de l’amateur d’art. C’est pourtant à la personnalité passionnée de cette femme que l’on pense en découvrant la liste des tableaux intenses, enflammés, vitaux, aussi physiques que spirituels sélectionnés. Des oeuvres iconiques qui, comme elle le rappelle, “ont su casser les règles et les canons de l’art en leur temps”. L’historienne d’art, rigoureuse et précise, veille toujours…

 

 

Numéro : Suzanne Pagé, l’exposition Les Clefs d’une passion nous permettra-t-elle de mieux cerner la collection de la Fondation Louis Vuitton ?

 

 

Suzanne Pagé : C’est en tout cas une de ses ambitions : affirmer les principes fondateurs de notre collection. Celle-ci se structure selon quatre lignes renvoyant à de partis pris “passionnels” de Bernard Arnault. Cette exposition voudrait montrer que ces choix entrent en résonance avec l’histoire de l’art du xxe siècle. La première séquence de l’exposition correspond à la ligne expressionniste et aux questionnements de tout un chacun sur la vie, la mort, l’angoisse, la solitude. On y découvrira Le Cri (1910) d’Edvard Munch, prêté par le musée Munch d’Oslo, mais aussi un choix très précis de Bacon, Giacometti, Otto Dix,et des artistes moins connus ici, comme Helene Schjerfbeck, qui témoigne, à travers ses autoportraits, des lents effets du temps et de la décrépitude. La ligne contemplative nous emmènera, quant à elle, de la méditation devant la nature, avec Claude Monet et Ferdinand Hodler par exemple, à l’abstraction de Mondrian et de Malevitch, voire de Rothko, une autre voie plus hédoniste menant à Bonnard ou Picasso.

À propos de L’Été (1917) de Bonnard, justement, Ellsworth Kelly me disait qu’il y retrouvait ses propres compositions abstraites, n’y voyant pas un paysage, mais les plans bleus, verts et jaunes que l’on retrouve dans ses oeuvres. La troisième séquence, la ligne popiste, se veut engagée dans la vie moderne, la ville, le sport, les médias. en s’appuyant, sur des oeuvres de Fernand Léger, Delaunay, mais aussi sur d’étonnantes peintures montages de Picabia. Enfin, la ligne musique renvoie, elle, aux relations avec le son d’artistes comme Henri Matisse, avec La Danse (1909-1910) et son élan aussi dionysiaque que minimaliste, ou de peintres comme Kupka ou encore Kandinsky dont on connaît l’amitié avec le compositeur Arnold Schönberg…

 

Les clefs d'une passion à la Fondation Louis Vuitton. Jusqu'au 6 juillet, de 9h à 19h du lundi au samedi. www.fondationlouisvuitton.com

 

Propos recueillis par Thibaut Wychowanok

 

(...)

 

Retrouvez cet article dans son intégralité dans le Numéro 162, disponible actuellement en kiosque et sur iPad.

→ Abonnez-vous au magazine Numéro
→ Abonnez-vous à l'application iPad Numéro

Que peut-on voir à la nouvelle Fondation de la photo Henri Cartier-Bresson ?
850

Que peut-on voir à la nouvelle Fondation de la photo Henri Cartier-Bresson ?

Exposition La Fondation Henri Cartier-Bresson fait peau neuve en plein cœur du marais (Paris IIIe). Pour inaugurer ce nouvel espace, les œuvres de la photographe Martine Franck investissent le lieu.  La Fondation Henri Cartier-Bresson fait peau neuve en plein cœur du marais (Paris IIIe). Pour inaugurer ce nouvel espace, les œuvres de la photographe Martine Franck investissent le lieu. 

Au musée Salvatore Ferragamo : comment l’Italie a influencé Hollywood ?
850

Au musée Salvatore Ferragamo : comment l’Italie a influencé Hollywood ?

Art Au sein de son musée florentin, la maison Salvatore Ferragamo célèbre les années californiennes de son fondateur. L’occasion de mettre en lumière l’influence exercée par l’Italie sur le Hollywood des années 20. Au sein de son musée florentin, la maison Salvatore Ferragamo célèbre les années californiennes de son fondateur. L’occasion de mettre en lumière l’influence exercée par l’Italie sur le Hollywood des années 20.

Pharrell Williams, Juliette Armanet et Lou Doillon pleurent Souris, le chat de Sophie Calle
850

Pharrell Williams, Juliette Armanet et Lou Doillon pleurent Souris, le chat de Sophie Calle

Musique Célèbre pour son exploration du thème de l’intime, l’artiste contemporaine Sophie Calle a réuni un panel de célébrités pour sa compilation musicale inédite intitulée Souris Calle, hommage à son chat Souris, décédé en 2014. Célèbre pour son exploration du thème de l’intime, l’artiste contemporaine Sophie Calle a réuni un panel de célébrités pour sa compilation musicale inédite intitulée Souris Calle, hommage à son chat Souris, décédé en 2014.

Comment Yves Saint Laurent fantasme l'Asie
873

Comment Yves Saint Laurent fantasme l'Asie

Mode Pour sa première exposition temporaire, le musée Yves Saint Laurent à Paris présente cinquante modèles haute couture dessinés de la main d'Yves Saint Laurent et inspirés par l'Asie, livrant sa vision fantasmée d’un territoire qui lui est inconnu, bien que cette région ait influencé bon nombre de ses collections et même son plus célèbre parfum, Opium.   Pour sa première exposition temporaire, le musée Yves Saint Laurent à Paris présente cinquante modèles haute couture dessinés de la main d'Yves Saint Laurent et inspirés par l'Asie, livrant sa vision fantasmée d’un territoire qui lui est inconnu, bien que cette région ait influencé bon nombre de ses collections et même son plus célèbre parfum, Opium.  

Les vêtements tableaux de Viktor & Rolf s’exposent à Rotterdam
895

Les vêtements tableaux de Viktor & Rolf s’exposent à Rotterdam

Mode À l’occasion de ses 25 ans, la maison néerlandaise Viktor & Rolf  expose ses créations les plus emblématiques au Kunsthal de Rotterdam. À découvrir jusqu’au 30 septembre. À l’occasion de ses 25 ans, la maison néerlandaise Viktor & Rolf  expose ses créations les plus emblématiques au Kunsthal de Rotterdam. À découvrir jusqu’au 30 septembre.

Portfolio : le Japon cyberpunk de Maxime Passadore
123

Portfolio : le Japon cyberpunk de Maxime Passadore

Photographie Transformant les paysages japonais en univers dystopique grâce à l'art digital, Maxime Passadore expose ses photographies au sein de l'espace Lapaix à Paris. Transformant les paysages japonais en univers dystopique grâce à l'art digital, Maxime Passadore expose ses photographies au sein de l'espace Lapaix à Paris.