Advertising
92

Les légendes américaines du cabaret se dévoilent à la galerie LO/A

 

Dans le cadre de sa thématique autour du genre, LO/A prolonge jusqu’au 6 juin, à Paris, l'exposition "Legends", un hommage rendu aux pionnières du strip-tease américain par la photographe Marie Baronnet.

 

Marie Baronnet ravive avec brio la malice burlesque de ces femmes à la gloire oubliée dans une série de clichés, réunis dans son ouvrage Legends et présentés à la galerie LO/A à Paris.

Aujourd’hui âgées de 60 à 75 ans, ces légendes vivantes du strip-tease posent dans leur intimité. La décoration colorée et kitsch de leurs chambres évoque les loges des cabarets américains des années 1970. Parées de costumes similaires à leurs tenues de scène, ces femmes posent en n'ayant rien oublié de leurs performances, ces chorégraphies accompagnées par des musiciens où elles portaient leurs costumes faits à la main.

 

Ces photos rendent hommage à un temps mythique où le cabaret et le strip-tease représentaient une échappatoire pour des femmes issues de milieux défavorisés, une manière de prendre leur vie en main et d'être indépendantes, loin des clichés aujourd’hui rattachés à ces milieux.

 

Peu à peu vouées à disparaître à cause du développement de l’industrie du sexe et du gogo-dancing, ces figures représentent tout un pan de l'histoire oubliée de l'Amérique : celle de l’émancipation de ces femmes, hétérosexuelles, lesbiennes ou transsexuelles.

 

Courageuses, elles l’étaient sans aucun doute, allant pour certaines se faire opérer dans des conditions dangereuses au Mexique, ou assumant leur homosexualité dans une société qui la considérait alors comme une maladie mentale. De vraies "Legends".

 

Par Rafaëlle Emery

 

Legends, jusqu'au 6 juin, galerie LO/A, 17 rue Notre-Dame-de-Nazareth, 75003 Paris. L'ouvrage Legends de Marie Baronnet est disponible à la galerie LO/A et sur http://shop.libraryofarts.com/fr/​.

 

Qui sont les 4 lauréats de la Bourse du talent 2019 ?
657

Qui sont les 4 lauréats de la Bourse du talent 2019 ?

Photographie Des enfants abandonnés en Chine et des paysages arctiques en plein bouleversement, les lauréats de la Bourse du talent présentent leurs clichés jusqu’au 29 mars 2020 à la Bibliothèque François-Mitterrand. Des enfants abandonnés en Chine et des paysages arctiques en plein bouleversement, les lauréats de la Bourse du talent présentent leurs clichés jusqu’au 29 mars 2020 à la Bibliothèque François-Mitterrand.

L'artiste Sara Sadik s'inspire de Jul et Dragon Ball Z pour Numéro art
673

L'artiste Sara Sadik s'inspire de Jul et Dragon Ball Z pour Numéro art

Numéro art La jeune Française, qui joue avec les symboles de la culture des banlieues, signe pour Numéro art une série de photos, intitulée d’après l’expression du rappeur Jul signifiant “merci”. Ce projet donnera lieu à une performance en janvier. La jeune Française, qui joue avec les symboles de la culture des banlieues, signe pour Numéro art une série de photos, intitulée d’après l’expression du rappeur Jul signifiant “merci”. Ce projet donnera lieu à une performance en janvier.

Advertising
Les 5 expositions à voir en décembre
649

Les 5 expositions à voir en décembre

Numéro art Dan Flavin à la galerie David Zwirner, Harley Weir et Ursula Schulz-Dornburg à la MEP ou encore Thu-Van Tran à la galerie Almine Rech : découvrez les cinq expositions à ne pas manquer au mois de décembre. Dan Flavin à la galerie David Zwirner, Harley Weir et Ursula Schulz-Dornburg à la MEP ou encore Thu-Van Tran à la galerie Almine Rech : découvrez les cinq expositions à ne pas manquer au mois de décembre.

À la MEP, Harley Weir capture avec douceur l'horreur de la guerre
633

À la MEP, Harley Weir capture avec douceur l'horreur de la guerre

Photographie De 2013 à 2019, la photographe britannique Harley Weir a capturé les paysages bordant la frontière israélo-palestinienne et ses alentours, de Jérusalem à la Cisjordanie. La MEP expose jusqu'au 12 janvier son travail puissant sur cette région très tendue, toujours traversé par la sensibilité et la douceur silencieuse de son regard.  De 2013 à 2019, la photographe britannique Harley Weir a capturé les paysages bordant la frontière israélo-palestinienne et ses alentours, de Jérusalem à la Cisjordanie. La MEP expose jusqu'au 12 janvier son travail puissant sur cette région très tendue, toujours traversé par la sensibilité et la douceur silencieuse de son regard. 

Photographe d’exposition, secrets d’un métier de l’ombre
978

Photographe d’exposition, secrets d’un métier de l’ombre

Photographie Talent méconnu, le photographe d’exposition a le rôle délicat de comprendre l’artiste, tout en s’éclipsant, pour mettre en lumière son œuvre. Rencontre avec cette figure de l’ombre. Talent méconnu, le photographe d’exposition a le rôle délicat de comprendre l’artiste, tout en s’éclipsant, pour mettre en lumière son œuvre. Rencontre avec cette figure de l’ombre.



Advertising