224


Commandez-le
Numéro
01

Fluo, strass et monogramme au défilé Balmain printemps-été 2021

Fashion Week

Au défilé Balmain printemps-été 2021 au Jardin des Plantes, le directeur artistique Olivier Rousteing dévoile un monogramme issu des archives de la maison dans une collection mixte entre tailoring féroce et glamour scintillant. 

La collection Balmain printemps-été 2021

1/82

En juillet dernier, Balmain célébrait ses 75 ans avec un défilé sur la Seine, ressortant des placards, sous le joug du directeur artistique Olivier Rousteing, les créations couture de ses prédécesseurs de Erik Mortensen à Oscar de la Renta en passant par le fondateur de la maison. Pour la saison printemps-été 2021 et conformément à cet amour de l’héritage, Olivier Rousteing se replonge de nouveau dans les archives, cette fois-ci pour y trouver un motif imaginé par Pierre Balmain lui-même dans les années 1970 : le monogramme PB démultiplié, composant un labyrinthe graphique à l’image des jardins de la Renaissance française qui l’inspiraient tant. C’est cette redécouverte – dépoussiérée, transposée en noir et blanc, et souvent entièrement brodée de cristaux Swarovski – qui submerge la collection, des silhouettes d’après-guerre revisitées au tailoring futuriste sur-épaulé en passant par les pantalons pattes d’éléphant 70’s et les cyclistes en maille, sans oublier bien sûr les sacs à main et chaussures. Mais cette garde-robe scintillante et graphique fait aussi la part belle aux fluo — jaune et rose – sur les tailleurs comme sur les pulls monogrammés, et au denim (durable) qui se télescope dans la collection du bermuda au total look, tandis que des silhouettes tailleur grises et bleu marine apportent une touche d’esprit bourgeois à cet ensemble flamboyant et hétéroclite.