224


Commandez-le
Numéro
23

Riccardo Tisci retourne à l'essence de son style pour le défilé Burberry homme printemps-été 2022

Fashion Week

À travers une collection Burberry homme printemps-été 2022 à l'énergie brute, Riccardo Tisci renoue avec l'esthétique street couture qui lui est chère. Un défilé sobre et graphique réussi.

1/53

Depuis son arrivée à la direction artistique de Burberry en 2018, Riccardo Tisci s’attele à insuffler une nouvelle énergie à la maison anglaise croisant son A.D.N. british à ses propres références personnelles. Pour cette collection homme printemps-été 2022, le directeur artistique italien semble renouer avec une esthétique qui lui est chère au sein de laquelle les codes du luxe et du tailoring rencontrent ceux du basket-ball - sport qu’il pratiquait durant son adolescence - et du streetwear. C’est dans un décor poussiéreux et rocailleux (le quartier de Millennium Mills dans le sud de Londres) qui évoque le festival Burning Man et face à un mur d’enceintes et de grosses voitures noires et sur une musique aux beats énervés qui reprend le titre Strange Planet de Shpongle - duo anglais de musique électronique psyché -, que s’est déroulé ce défilé à l’énergie brute et mystique. 

 

Fait marquant de cette collection, l’absence quasi systématique de manches sur les pièces d’extérieur. Ainsi trenchs, car coats  (manteau droit et fonctionnel utilisé par les premiers conducteurs au début du XXème siècle) parkas, blazers courts ou longs aux coupes nettes presque monacales dévoilent les bras tandis que des vestes graphiques évoquent des plastrons pare-balles ou des gilets de sauvetage munies d’une multitude de bandes ou larges lanières ton sur ton. Détails que l’on retrouve sur des pantalons au niveau des genoux tandis que l’imprimé camouflage opère un retour en version XXL, presqu’abstraite sur des tee-shirts ainsi quand il n'est pas suggéré par l’association par un jeu de matière avec du coton et du cuir ainsi qu’un empiècement ajouré. Le bermuda façon short de basket-ball, parfois porté sous une jupe - fait son grand retour dans le vocabulaire tiscien, porté avec de grosses sneakers montantes et des tee-shirts larges. 

 

Sans aucun doute ce vestiaire à la fois sobre et sophistiqué évoque le style ultra pointu des rappeurs d'aujourd'hui. Tout au long de sa carrière Riccardo Tisci a été l'un des premiers créateurs à la tête d'une maison de luxe à soutenir les stars du hip-hop, allant même jusqu'à signer l'art work de l'album Watch The Throne, de Jay-Z et Kanye West sorti en 2011. 

 

DÉCOUVREZ LES ACCESSOIRES

DU DÉFILÉ BURBERRY PRINTEMPS-ÉTÉ 2022.