224


Commandez-le
Numéro
25

3 choses à savoir sur le défilé Dior printemps-été 2022 en collaboration avec Travis Scott

Fashion Week

Intitulée Cactus Jack Dior, la collection homme printemps-été 2022 – la première co-créée avec une star de la musique – croise l'héritage couture français de la maison Dior au style sportswear, ludique et ultra contemporain de Cactus Jack, le label du rappeur Travis Scott. Découvrez trois choses à savoir sur ce défilé.

1/51

Les directeurs artistiques de la maison Dior s'inspirent régulièrement de son héritage, ou de la vie de son fondateur, pour imaginer leurs collections. Kim Jones, à la tête des collections masculines, a choisi pour sa part un épisode très particulier de la vie de Christian Dior : le voyage qu'entreprit celui-ci aux États-Unis après avoir présenté sa première collection de haute couture, afin de convaincre les américains d’acheter ses créations. L’une des destinations qui marqua particulièrement le créateur fut le Texas et ses canyons et déserts de sable rouge. Habitué à inviter un artiste à collaborer sur ses collections, Kim Jones convie cette saison le rappeur et producteur Travis Scott, originaire de Houston au Texas. À travers son label Cactus Jack Records, Travis Scott apporte un regard contemporain qui lie non seulement le passé et le présent, mais également la culture et l'héritage mode français et américain. Dans un décor signé de l’artiste Es Devlin aux allures de roseraie (hommage à l’enfance de Christian Dior) qui se transforme peu à peu en un désert texan aride peuplé de cactus et champignons géants, ont défilé les 53 silhouettes de la collection Cactus Jack Dior pour le printemps-été 2022.

 

 

 

1. Un tailoring fluide croisé à un un vestiaire sportswear

Légère et estivale, la collection se décline dans une palette de couleurs douces – vieux rose, mauve, grège, moka –, comme délavées par le soleil, sans oublier un noir discret, presque monacal. Le tailoring est ici repensé dans une version fluide. Les pantalons taille haute aux jambes évasées se portent avec des pardessus étroits ou vestes de tailleur obliques au col remonté. En contraste avec ce vestiaire formel s’invitent des pièces et silhouettes directement empruntées au sportswear, comme des survêtements à bandes ornés de détails couture, des tee-shirts délavés informes, ou des teddys à patchs. Quelques mailles se retrouvent également, parées d'un nouveau motif Cactus Jack Dior aux frontières de l'abstrait ou alors un motif Dior oblique ajouré orné de franges, et de nouveaux logos inédits. 

 

 

 

2. Des logos Dior dessinés par Travis Scott et des chemise peintes par George Condo

 

Deux nouveaux imprimés font une apparition remarquée : derrière l'allure d'un motif python se cachent en réalité les initiales C et D  (soit déclinées en motif géométrique, soit comme un motif abstrait comme peint artisanalement). Les deux sont dessinés de la main de Travis Scott. Sur des mailles, les 4 lettres “Jack” du label Cactus Jack de Travis Scott se voit remixé en version Dior Oblique, tandis que sur des sweats le Dior Oblique et les initiales CJ de Cactus Jack fusionnent en un nouveau motif symbolique. Enfin, d’autres dessins – parmi lesquels le personnage de Cactus Jack – apparaissent sur des pulls, tee-shirts ou en patchs sur des vestes. Invité surprise de cette collection, le peintre contemporain George Condo, connu pour ses explorations infinies des techniques du portrait, ainsi que pour ses fresques monumentales chargées de références à l’histoire de l’art et à à la société contemporaine. La manière dont cet artiste rapproche, dans ses œuvres, pop art américain et grands maîtres européens résonne pleinement avec le propos de cette collection, qui tisse un lien très fort entre l’héritage couture français et un style vestimentaire contemporain né aux États-Unis. George Condo signe ici une série de chemises peintes à la main, qui seront mises aux enchères afin de financer des bourses d’études allouées à de futurs talents créatifs. 

 

 

 

3. De nouveaux accessoires hybrides et une pièce de haute joaillerie signée Victoire de Castellane

 

Chaque collection signée Kim Jones arrive avec son lot d’accessoires et de bijoux très convoités. Ainsi des coupe-vent en toile Dior Oblique se rangent dans des sacs Saddle ornés des boucles dessinées une fois de plus par Matthew M. Williams. Beaucoup de silhouettes s’accompagnent de petits articles de maroquinerie : pochettes portées au poignet, étuis à lunettes, bourses à lanières, ou encore deux petits Saddle façon sacoches de randonnée à cheval sont assemblés par un étrier. Des lunettes à montures rectangulaires se déclinent dans des couleurs pop, parfois agrémentées d'une chaîne, et un chapeau signé Stephen Jones (chapelier historique de la maison) hybride le bob à un bonnet américain. Côté chaussures, la basket inspirée de l’univers du skate fait son grand retour aux côtés d’une paires de sandales à lanières fourrées. Enfin, Yoon Anh, qui s’occupe des bijoux pour les collections homme de Dior, propose des boucles d’oreilles, colliers et broches  ludiques inspirées de l’univers de Cactus Jack ainsi que des ceintures bijoux qui s’échappent de sous une chemise ou un tee-shirt. Pour la première fois, Victoire de Castellane, directrice artistique de Dior Joaillerie depuis plus de 20 ans, imagine spécifiquement pour la collection une pièce de haute joaillerie : un cactus XXL (look 3) fleuri de pierres précieuses.