222


Commandez-le
Numéro
27

Le neveu d’Alexander McQueen présente le tout premier défilé de vêtements virtuels

Fashion Week

Alors que la mode virtuelle est en plein boom, Gary James McQueen, neveu du créateur anglais, présente le tout premier défilé de couture digitale, dont les modèles sont d'ores et déjà disponibles sur l'eshop DressX

L’année 2020 aura marqué l’essor de la mode virtuelle, notamment encouragé par l’épidémie de Covid-19. Alors que le jeu vidéo Animal Crossing devient le théâtre de défilés de mode, les marques de luxe s’emparent également du virtuel : mannequins en 3D pour Burberry (avec Kendall Jenner) et pour Mugler (avec Bella Hadid), défilé-jeu vidéo pour Balenciaga, ou encore filtres signés Dior, Chanel ou Nike, permettant d'essayer des modèles avant des les acheter. En parallèle de cette évolution des marques vers le monde virtuel, se développent de nouveaux labels uniquement dédiés aux vêtements virtuels, tels que The Fabricant et Tribute Brand qui n’ont vocation à exister que dans le cyberespace. En juillet 2020, Daria Shapovalova et Natalia Modenova lançaient Dress X, le tout premier e-shop dédié à des vêtements 100% virtuels. Inspirées par – ou reproduisant – des créations couture, ces pièces sont vendues pour maximum 200$, alors que, dans la vie réelle, les prix atteignent des dizaines de milliers de dollars. 

 

Aujourd’hui, Dress X propose immédiatement – et en exclusivité – les créations virtuelles signées Gary James McQueen, neveu de l'immense créateur Alexander McQueen, présentées ce week-end lors du tout premier défilé de mode 100% virtuelle intitulé “Guiding Light”. Dans une vidéo de 8 minutes, Gary James McQueen propose 20 looks pour hommes et femmes fortement influencés par l'esthétique fantasy, qui nous projettent dans un univers épique voire mystique qui évoque les jeux vidéo. On retrouve notamment une robe longue de déesse dorée à motifs égyptiens, des combinaisons et bombers futuristes en matière miroitante, des ensembles à imprimés futuristico-médiévaux ou zébrés, des hoodies façon soutanes, des mini-robes, chemises et pantalons en jacquard à motifs inspirés des périodes Tudor ou de l'Antiquité. On retrouve aussi des accessoires comme des boots métallisées, des escarpins à dessins dorés ou motifs zébrés, des masques aviateur et une cagoule. Ces créations exceptionnelles – qui n'ont rien à envier aux plus beaux défilés de haute couture – sont proposée à un prix allant de 21$ à 350$ et disponibles, une fois publiés sur ses réseaux sociaux, en à peine 24h après l'envoi d'une photo. 

 

Encore peu connu aujourd'hui, Gary James McQueen débute sa carrière comme responsable du département de design textile pour les collections homme de la maison Alexander McQueen. Là bas, il expérimente différentes techniques autour des dessins 3D et des illusions d'optique. Tandis qu'il quitte le studio de création après le décès de son oncle, il collabore à  l'exposition Savage Beauty, présentée au Metropolitan Museum of Art et au Victoria and Albert Museum, et lance une collection de foulards en soie dont les motifs rappellent ceux développés par le couturier anglais. 

 

Retrouvez la collection de Gary James McQueen sur DressX.com