225


Commandez-le
Numéro
21

La première collection Diesel signée Glenn Martens

Fashion Week

Si Diesel s'est toujours imposé par sa vision audacieuse, la marque de Renzo Rosso semble avoir trouver en Glenn Martens le parfait instigateur pour amorcer sa renaissance.

1/20

Nommé directeur artistique de Diesel en octobre 2020,  Glenn Martens collaborait déjà avec la marque italienne à l’occasion du Red Tag Project, un projet collaboratif en trois actes, où il proposait une collection qui offrait une variation de silhouettes identiques, stylées de façons différentes grâce à des jeux de boutons, ceintures et attaches. Depuis son arrivée chez Y/Project en 2013 où il officie en tant que directeur artistique, le créateur flamand se plait à créer des silhouettes expérimentales qui croisent coupes volumineuses, jeux de déconstruction et trompe-l’œil, où le jean occupe souvent une place de choix. Ainsi dans cette première collection pour Diesel, on retrouve son goût pour l’hybridation et l’androgynie, l'esprit brut et la fantaisie. 

 

Co-réalisée avec l'artiste et réalisateur Frank Lebon  et accompagnée d’une musique signée Leon Vynehall, la vidéo de cette collection s’enracine dans un univers qui oscille entre rêve et réalité et évoque 4 mondes distincts :  l’ambiance nocturne d’une soirée en appartement, la rue et sa frénésie quotidienne, l’ascenseur d’un bureau et un monde dystopique qui évoque la planète Mars. Le denim occupe naturellement une place de choix au sein de cette collection – rappelons que Diesel s’est fait connaitre à l’orée des année 2000 grâce à ses jeans taille basse artificiellement vieillis – mais se plie aux nouvelles attentes des consommateurs en matière de durabilité grâce à Diesel Library. Cette nouvelle ligne permanente lancée par Glenn Martens se déploie en un vestiaire mixte composé de jeans, chemises, tops, jupes et shorts, et conçu pour traverser aussi bien les styles que les années. 

 

Si Diesel s'est toujours imposé par sa vision audacieuse, ses campagnes de publicité effrontées - portées par le slogan “Only The Brave” et ses créations hybrides, la marque de Renzo Rosso semble avoir trouver en Glenn Martens le parfait instigateur pour amorcer sa renaissance. Plus abordables que celles pour Y/project, les propositions du créateur inspirées des années 90 et 2000 frappent juste : une ceinture entrelacée maintient les tee-shirts aux jeans ou les chemises aux robes, les pantalons en denim 5 poches se prolongent en bottes à bout pointu ou Santiags, une jupe droite et un long manteau smocké à l’effet treillis sont réalisés à partir de tissus recyclé, tandis que des motifs de denim en trompe-l'œil habillent les pièces en jean. Enfin des logos Diesel XXL en relief s’imposent sur une jambe de pantalon ou encore des bustiers et micro jupes sont déclinées en organza smocké et imprimés façon peinture craquelée.