224


Commandez-le
Numéro
27

Que retenir du premier défilé Fendi haute couture par Kim Jones ?

Fashion Week

Très attendu, le premier défilé haute couture de Kim Jones pour Fendi s'est déroulé le 27 janvier à Paris à Paris. Le successeur de Karl Lagerfeld à la tête des collections femme de la maison italienne convoque pour cette saison printemps-été 2021 l'écrivaine Virginia Woolf et le groupe d'intellectuels Bloomsbury au sein d'une collection portée par Kate Moss, Bella Hadid, Cara Delevingne et Naomi Campbell.

1/19

Une collection inspirée par Virginia Woolf, le Bloomsbury Group et l’héritage italien de la maison Fendi

 

S’il a passé une partie de son enfance à suivre son père hydrologiste sur les cinq continents, l’Angleterre demeure le pays d’origine de Kim Jones. C’est dans son Sussex natal qu’il va puiser l’inspiration pour sa première collection couture pour Fendi pour la saison printemps-été 2021. Alors que la maison familiale se situe à deux pas du cottage de Virginia Woolf, il rend hommage à l’écrivaine ainsi qu’au Bloomsbury, un groupe d’artistes et d’intellectuels anglais du début du XIXe siècle qu’elle a fondé avec sa soeur Vanessa Bell, dont la production picturale s'inspire largement du classicisme italien. Ainsi des fresques en hommage à la Galerie Borghèse à Rome, réalisées par Vanessa Bell et Duncan Grant qui ornent les murs de la ferme de Charleston, lieu de rendez-vous de Bloomsbury, que Kim Jones s’amusaient à reproduire enfant, s’invitent sur des robes évanescentes, des costumes à sequins, ou des bottes. Le motif marbré que l’on retrouve sur la couverture des éditions imprimées à la main de l’ouvrage Orlando de Virginal Woolf habille des robes en soie, des vestes en jacquards, des pantalons et des capes dramatiques. 

 

 

Les femmes et la famille au cœur de l’histoire de Fendi

 

Maison familiale fondée à Rome en 1925, Fendi est aujourd’hui dirigé par l’héritière issue de la troisième génération, Silvia Venturini Fendi, directrice artistique des collections homme, qui signent également les accessoires du show, tandis que les bijoux imposants qui subliment les créations de Kim Jones sont l'œuvre de sa fille Delfina Delettrez. Aussi le créateur célèbre l’importance de la famille - réelle ou choisie - à travers le casting du défilé : au côtés de Delfina et Leonetta Delettrez défilent les proches de Kim Jones, les iconiques Naomi Campbell et Kate Moss, sa fille Lila Moss, Bella Hadid et Cara Delevingne, Adwoa et Kesewa Aboah, Christy et James Turlington, Demi Moore et Farida Khelfa. 

 

 

Un défilé grandiose sur une musique de Max Richter

 

S’il s’est tenu sans public, le défilé Fendi haute couture printemps-été 2021 conservait tous les attributs d’un grand show avec une mise en scène théâtralisée. Le décor aux allures de bibliothèque rétrofuturiste se compose de box en plexiglas au sol marbré qui abritent des plantes vertes ou des livres rares et anciens signés du groupe Bloomsbury, parmi lesquels le tout premier exemplaire d'Orlando, dédié à Vita Sackville-West spécialement relié avec ses initiales estampées en or par Virginia Woolf. La musique minimaliste et hypnotique est l’œuvre du célèbre compositeur Max Richter qui reprend les lettres d’amour entre les deux femmes lues à voix haute par les amis et la famille de la maison Fendi, ainsi que des réflexions de Sackville-West.