8


Commandez-le
Numéro
08

Sacai revisite les archives de Jean Paul Gaultier dans la collection haute couture automne-hiver 2021 du couturier

Fashion Week

Il y a plus d’un an, Jean Paul Gaultier annonçait son nouveau concept de collection couture : inviter un designer différent chaque saison à réinterpréter les codes de la maison. Pour sa collection haute couture automne-hiver 2021, le créateur a alors choisi la fondatrice du label japonais Sacai, Chitose Abe, pour collaborer avec lui sur ce défilé, entre archives réinventées et hybridité.

1/32

Le 22 janvier 2020, Jean Paul Gaultier présentait son ultime défilé haute couture lors d’un show spectaculaire célébrant ses cinquante ans de carrière du créateur. Cependant, cette collection n’était pas vraiment la dernière, puisque le couturier a annoncé peu de temps après l’arrivée d’un tout nouveau concept, celui d’inviter un designer différent chaque saison à réinterpréter les codes de la maison. Pour la première édition (initialement prévue en juillet 2020, mais reportée à cause de la pandémie), Jean Paul Gaultier a choisi de collaborer avec la créatrice japonaise Chitose Abe, à l’origine du label culte Sacai.

 

Connue pour ses multiples collaborations et sa virtuosité stylistique, entre hybridation et expérimentation, la griffe s’est rapidement imposée dans le panorama des marques de mode les plus influentes. Pour cette collection haute couture automne-hiver 2021, les deux créateurs ont travaillé ensemble et mêlé leurs influences et leurs inspirations. Chitose Abe a puisé dans les archives de Jean Paul Gaultier, revisitant l'iconique marinière en robe trouée ornée de tulle. Elle décline aussi le thème des tatouages – emblématiques des marins – en imprimant sur des bodys des motifs tatouages calligraphiés par le tatoueur Dr. Woo, en hommage à la célèbre collection "Les tatouages" printemps-été 1994 du couturier français.

 

On retrouve aussi des bottes à plateforme, conçues avec le chausseur Pierre Hardy, deux paires de sneakers en collaboration avec Nike, une robe chemise revisitée avec un corset, ou encore un ensemble sporstwear imprimé noir et blanc paré de tulle. Majoritairement dans des tonalités sombres – bleu profond, noir –, la collection intitulée “Gaultier Paris par Sacai” présente aussi des pièces déconstruites et hybrides propres au label japonais : un bomber, un trench et une doudoune se voient, chacun, réinventés sous la forme d'une robe. Une maestria technique dont témoigne aussi une impressionnante robe en denim semblant créée à partir d'un patchwork de plusieurs jeans.