225


Commandez-le
Numéro
30

Les apiculteurs punks et joyeux de Kenzo printemps-été 2021

Fashion Week

Pour la saison printemps-été 2021, Felipe Oliveira Baptista signe pour Kenzo une deuxième collection fleurie, utilitaire… et voilée, entre optimisme et pragmatisme. 

La collection Kenzo printemps-été 2021

1/40

Des coquelicots rouges et leurs feuilles vertes, appliqués sur un voile blanc, comme effacés par un torrent de pluie. Un imperméable reste nonchalamment ouvert, découvrant un ensemble confortable de fin jersey – tee-shirt et cycliste, et un long voile qui virevolte au vent tandis que le visage est couvert. Fixée à un chapeau à larges bords, une légère moustiquaire imprimée de fleurs vient se fermer sur la veste grâce à deux zips. Portée avec un sac à bandoulière et des tongs noires, la première silhouette – féminine – du défilé Kenzo printemps-été 2021 donne immédiatement le ton. Un mélange entre poésie optimiste et une base workwear et pragmatique, le tout incarné par un personnage improbable, qui symbolise la collaboration entre la nature et l’homme : l’apiculteur. Ainsi, pour l’homme comme pour la femme, les silhouettes nomades, confortables et utilitaires – combinaisons, salopettes en denim, leggings, robes tee-shirts, imperméables – seront recouvertes du voile protecteur de ce travailleur, coloré ou fleuri. On y retrouvera, de même que sur les vêtements, les coquelicots et hortensias, issus des archives de la maison et brouillés numériquement, dans une palette allant de francs jaunes, rouges et bleus aux plus doux pêche, corail, chair, mauve, lilas ou menthe. Dans l’ensemble, un résultat sincère, énergique et audacieux, mais tout aussi réaliste ; ou pour citer Felipe Oliveira Baptista, qui signe ici sa deuxième collection pour Kenzo, “une version joyeuse d’une punk attitude”