8


Commandez-le
Numéro
15

Saint Laurent présente sa collection homme printemps-été 2022 au sein d'une œuvre de Doug Aitken

Fashion Week

Ce mercredi 14 juillet 2021, Saint Laurent a dévoilé sa collection homme printemps-été 2022 à Venise au sein d’une installation artistique inédite signée Doug Aitken. Au programme : un vestiaire sombre et romantique imaginé par le directeur artistique de la maison, Anthony Vaccarello.

1/63

Après avoir présenté, en juin, sa collection homme automne-hiver 2021 au style années 80 dans une vidéo signée Jean-Paul Goude, le directeur artistique de Saint Laurent, Anthony Vaccarello, reprend les défilés physiques pour sa collection homme printemps-été 2022, présentée à Venise. Pour célébrer son retour à un véritable show pour la première fois depuis le début de la pandémie, il a spécialement commandé une œuvre d’art à l’artiste américain de renom Doug Aitken — reconnu pour ses œuvres qui interagissent avec leur environnement direct. Nommée “Green Lens”, cette installation artistique à grande échelle a pris place sur l'île de La Certosa, dans la lagune de Venise. Elle sera accessible au public jusqu’au 30 juillet, et sera accompagnée de différentes performances et conférences dans le cadre de la Biennale d'Architecture de Venise 2021 (du 22 mai au 21 novembre). Cette œuvre d’art expérientielle, semblable à un vaisseau spatial qui aurait atterri par hasard, possède des surfaces cristallines qui reflètent le paysage, le ciel et l’environnement botanique qui l’entourent. Elle révèle ainsi sur ses parois une vue kaléidoscopique, qui à travers le morcellement de ses reflets, évoque l’idée d’un monde futur où l’Homme serait en harmonie avec la nature. Le respect de l’environnement est bien au cœur des préoccupations d'Anthony Vaccarello puisque le directeur artistique de Saint Laurent a décidé de compenser toutes les émissions de gaz à effet de serre liées au défilé grâce à des programmes de reboisement sur l’île.

 

Pour la collection homme printemps-été 2022 de la maison française, une cinquantaine de silhouettes masculines ont déambulé autour des murs réfléchissants de l’œuvre d’art imaginée par Doug Aitken. Comme un véritable voyage dans le temps, la collection navigue à travers les époques, allant de la Renaissance à l’époque victorienne, en passant par les années 70 et les années 80. Cependant, quelle que soit l’inspiration temporelle des différentes pièces, on retrouve toujours l’allure chic signature de Saint Laurent, mise à l'honneur dans les nombreux costumes, chemisiers, et vestes à la coupe impeccable. Les looks, sombres, sont ici ponctués par des pièces ultra pop à l’instar d’un ensemble en velours bleu électrique ou d’une longue cape orange. Pour cette collection, Anthony Vaccarello s’est beaucoup inspiré du style gothique apparu dans les années 80, pour en livrer une réinterprétation contemporaine, à travers vestes en cuir, bottines à plateformes et blouses à dentelles, le tout dans mille et une nuances de noir. A l’inverse, le vestiaire présente aussi des pièces décontractées et plus romantiques, comme des blouses fluides ouvertes sur le devant ou des chemisiers à nœud, mais aussi des touches plus sportswear avec une sélection de sneakers montantes.