9


Commandez-le
Numéro
28

Y/Project collabore avec le label iconique de sportswear Fila dans sa nouvelle collection

Fashion Week

Continuant d'explorer les techniques qui lui sont devenues propres, Glenn Martens dévoile pour Y/Project une collection printemps-été 2022 en 75 silhouettes qui prolongent son vocabulaire stylistique et esthétique. Parmi elles, on découvre plusieurs silhouettes réinterprétant les pièces cultes du label de sportswear Fila, avec lequel le créateur belge collabore cette saison.

1/75

Les derniers bouleversements des calendriers de la mode le prouvent : la saisonnalité deviendrait presque obsolète et de nombreux créateurs partagent déjà ce constt, désireux de créer leur propre rythme hors de la cadence officielle. Glenn Martens a opté pour une autre approche. Depuis plusieurs années déjà, le directeur artistique du label Y/Project envisage les collections comme une ligne ininterrompue où il continue d’écrire son vocabulaire saison après saison, au gré de ses nouvelles silhouettes. Celui qui depuis 2013 a fait de la déconstruction et de la superposition son fer de lance continue de créer dans ses pièces asymétrie, déséquilibre et tension à travers des ajouts de matière, de découpes, ou encore dédoublement des pièces. Drapés, torsadés, étirés ou pliés, les tissus sont à nouveau ici joyeusement torturés par le créateur belge, comme dans des pulls et robes en mailles entrecroisées, des manteaux dont la doublure s’enroule autour du coup pour devenir un foulard en soie, des polos ou vestes à triples cols ou encore des pulls agrémentés d’une troisième manche en leur milieu. Comme toujours, Glenn Martens y joue avec les détails, nouant les pattes de boutonnage et bords côtes, ajoutant des boutons pour y tendre et plier la matière ou fendant les jupes pour créer du volume. Le velours, le cuir et le denim, souvent présents dans les collections Y/Project, sont ici à l’honneur avec notamment des jeans sectionnés au milieu des jambes en deux parties, dont l’inférieure semble imiter par son extrémité le haut d’une paire de santiags.

 

Mais ce nouveau vestiaire en 75 silhouettes est également l’occasion pour le label de dévoiler sa collaboration avec un nom iconique et historique du sportswear : Fila. Fondée au début du XXe siècle et connue depuis des décennies pour ses nombreux modèles de baskets, mais également ses survêtements déclinés dans leur bleu marine, blanc et rouge emblématiques, la marque italienne fête cette année son 110e anniversaire et décide donc, à cette occasion, de s’associer à un label particulièrement avant-gardiste dans le paysage de la mode contemporaine. Quoi de mieux pour Glenn Martens, qui vient également de dévoiler sa première collection en tant que directeur artistique d’une ligne de Diesel, que de s’emparer des pièces cultes de Fila pour y insuffler sa touche visionnaire : ainsi, les robes-polos courtes voient leurs cols décalés, les sweats sont assemblés à des pièces identiques de couleurs différentes et les joggings sont ouverts sur le côté pour dévoiler un molleton, pourvu parfois de l’emblématique logo Fila — le tout dans les tonalités signature du label italien. “Le processus était aussi facile qu’amusant, et m’a permis d’explorer ouvertement une orientation streetwear, nouvelle pour moi, a commenté Glenn Martens. Cette incursion dégage une énergie fraîche et joyeuse qui me paraît tout à fait adaptée au moment présent.”