Le défilé Dior automne-hiver 2019-2020 collection homme
123

Le défilé Dior automne-hiver 2019-2020 collection homme

Fashion Week C'est au sein d'une tente installée sur le Champ de Mars, à quelques mètres de la tour Eiffel que Kim Jones a présenté sa collection automne-hiver 2019-2020. Les 49 mannequins, complètement immobiles, défilaient sur un immense tapis roulant qui traversait l'espace. Des costumes au drapé impeccable, un imprimé "panthère” en hommage à monsieur Dior, des pièces reprenant des œuvres de l'artiste contemporain américain Raymond Pettibon ou des détails couture… Kim Jones a une fois de plus dévoilé une collection aussi subtile que réussie. On y retrouvait les bijoux de la créatrice Yoon Ahn et les boucles métalliques de Matthew Williams, variations créatives sur les initiales Christian Dior.  C'est au sein d'une tente installée sur le Champ de Mars, à quelques mètres de la tour Eiffel que Kim Jones a présenté sa collection automne-hiver 2019-2020. Les 49 mannequins, complètement immobiles, défilaient sur un immense tapis roulant qui traversait l'espace. Des costumes au drapé impeccable, un imprimé "panthère” en hommage à monsieur Dior, des pièces reprenant des œuvres de l'artiste contemporain américain Raymond Pettibon ou des détails couture… Kim Jones a une fois de plus dévoilé une collection aussi subtile que réussie. On y retrouvait les bijoux de la créatrice Yoon Ahn et les boucles métalliques de Matthew Williams, variations créatives sur les initiales Christian Dior. 

Le défilé Kenzo homme automne-hiver 2019-2020 et pre-fall 2019
873

Le défilé Kenzo homme automne-hiver 2019-2020 et pre-fall 2019

Fashion Week Vestes matelassées, blousons et parkas réversibles, grosse maille colorée et laine polaire, gilets à poches... L'esprit aventurier règne sur la collection Kenzo homme automne-hiver 2019-2020, dont le défilé met en scène des explorateurs qui arpentent le podium à défaut des Andes, dans un décor très onirique réalisé à partir des toiles colorées de Pablo Amaringo. La collection femme offre des tenues de randonnée, où l'alliance de la laine polaire et du Nylon crée un volume et un drapé moelleux. En résulte un vestiaire ultra coloré inspiré de l'héritage sino-péruvien d'Humberto Leon, directeur du label au côté de Carol Lim.  Vestes matelassées, blousons et parkas réversibles, grosse maille colorée et laine polaire, gilets à poches... L'esprit aventurier règne sur la collection Kenzo homme automne-hiver 2019-2020, dont le défilé met en scène des explorateurs qui arpentent le podium à défaut des Andes, dans un décor très onirique réalisé à partir des toiles colorées de Pablo Amaringo. La collection femme offre des tenues de randonnée, où l'alliance de la laine polaire et du Nylon crée un volume et un drapé moelleux. En résulte un vestiaire ultra coloré inspiré de l'héritage sino-péruvien d'Humberto Leon, directeur du label au côté de Carol Lim. 

Le défilé Alyx homme et femme automne-hiver 2019-2020
1

Le défilé Alyx homme et femme automne-hiver 2019-2020

Fashion Week Suscitant une effervescence rare pour un jeune label, Matthew M. Williams présentait son second défilé dans les anciens locaux du journal Libération ce dimanche 21 janvier. Dans ce lieu brut et dépouillé, l'ancien collaborateur de Nick Knight présentait ses collections homme et femme automne-hiver 2019-2020, intitulées "Ex Nihilo” : une référence littérale aux inspirations premières de son travail que le designer californien a aussi réunies dans un livre. Dans le droit fil de sa collection printemps-été 2019, les silhouettes renvoient à l'esthétique sportswear/punk que défend le créateur depuis ses débuts, soupoudrées de références à Matrix et appuyées d'une attitude conquérante. Matthew M. Williams a profité de ce défilé pour présenter sa seconde collaboration avec Nike et introduire son tout premier sac aux formes brutes et rigides.  Suscitant une effervescence rare pour un jeune label, Matthew M. Williams présentait son second défilé dans les anciens locaux du journal Libération ce dimanche 21 janvier. Dans ce lieu brut et dépouillé, l'ancien collaborateur de Nick Knight présentait ses collections homme et femme automne-hiver 2019-2020, intitulées "Ex Nihilo” : une référence littérale aux inspirations premières de son travail que le designer californien a aussi réunies dans un livre. Dans le droit fil de sa collection printemps-été 2019, les silhouettes renvoient à l'esthétique sportswear/punk que défend le créateur depuis ses débuts, soupoudrées de références à Matrix et appuyées d'une attitude conquérante. Matthew M. Williams a profité de ce défilé pour présenter sa seconde collaboration avec Nike et introduire son tout premier sac aux formes brutes et rigides. 

Le défile Loewe homme automne-hiver 2019-2020
842

Le défile Loewe homme automne-hiver 2019-2020

Fashion Week Pour son tout premier défilé homme chez Loewe, Jonathan Anderson a ponctué son vestiaire de références aux gauchos argentins. Les pantalons amples (en jean ou en laine) s'hybrident avec les chaps (surpantalons que portent les cavaliers) en cuir jaune, noir ou brun. Le poncho à rayures se décline aussi version patchwork et glisse subtilement vers des pièces oversize : sweats, mais aussi pulls à torsades ponctués de pierres multicolores, qui descendent jusqu'aux genoux. Un esprit western qui dérive vers des pièces audacieuses comme la chemise en soie à l'effigie colorée de Marilyn Monroe. La fourrure aussi joue l'effronterie, s'invitant en détails placés, par exemple sur une chemise classique, bordant les poignets ou soulignant les épaules, et les constructions précises de Jonathan Anderson. Elle se décline également sur une veste à capuche zippée revisitant l'esprit jogging en version ultra élégante où elle borde élégamment la capuche, troquant l'esprit sportswear pour le chic. Le blouson en shearling est lui aussi brillamment revisité dans un format très court de spencer. Pour son tout premier défilé homme chez Loewe, Jonathan Anderson a ponctué son vestiaire de références aux gauchos argentins. Les pantalons amples (en jean ou en laine) s'hybrident avec les chaps (surpantalons que portent les cavaliers) en cuir jaune, noir ou brun. Le poncho à rayures se décline aussi version patchwork et glisse subtilement vers des pièces oversize : sweats, mais aussi pulls à torsades ponctués de pierres multicolores, qui descendent jusqu'aux genoux. Un esprit western qui dérive vers des pièces audacieuses comme la chemise en soie à l'effigie colorée de Marilyn Monroe. La fourrure aussi joue l'effronterie, s'invitant en détails placés, par exemple sur une chemise classique, bordant les poignets ou soulignant les épaules, et les constructions précises de Jonathan Anderson. Elle se décline également sur une veste à capuche zippée revisitant l'esprit jogging en version ultra élégante où elle borde élégamment la capuche, troquant l'esprit sportswear pour le chic. Le blouson en shearling est lui aussi brillamment revisité dans un format très court de spencer.

Le défilé Hermès homme automne-hiver 2019-2020
850

Le défilé Hermès homme automne-hiver 2019-2020

Fashion Week C’est au sein du Mobilier National, institué en 1936, que la directrice artistique de la maison Hermès, Véronique Nichanian, a présenté sa collection homme automne-hiver 2019-2020. Au milieu des meubles contemporains et sophistiqués, les élégantes silhouettes masculines sont marquées par des coupes droites et une dominante sombre (bleu nuit, noir, marine). Cette année, Hermès fait la part belle au cuir et aux peaux avec des blousons subtilement brillants sur le revers du col ou sur le bord du poignet. Les pantalons sont plus larges et laissent apparaître des bottines noires à grosse semelle. Le symbole iconique du cheval s’éclipse derrière celui des flammes du dragon sur certaines pièces mais les touches orangées chères à la maison sont, elles, toujours au rendez-vous.  C’est au sein du Mobilier National, institué en 1936, que la directrice artistique de la maison Hermès, Véronique Nichanian, a présenté sa collection homme automne-hiver 2019-2020. Au milieu des meubles contemporains et sophistiqués, les élégantes silhouettes masculines sont marquées par des coupes droites et une dominante sombre (bleu nuit, noir, marine). Cette année, Hermès fait la part belle au cuir et aux peaux avec des blousons subtilement brillants sur le revers du col ou sur le bord du poignet. Les pantalons sont plus larges et laissent apparaître des bottines noires à grosse semelle. Le symbole iconique du cheval s’éclipse derrière celui des flammes du dragon sur certaines pièces mais les touches orangées chères à la maison sont, elles, toujours au rendez-vous. 

Le défilé Rick Owens automne-hiver 2019-2010
978

Le défilé Rick Owens automne-hiver 2019-2010

Fashion Week C’est au cœur d’un Palais de Tokyo plongé dans l’obscurité que Rick Owens a présenté sa collection automne-hiver 2019. Il rend hommage au créateur américain Larry LeGaspi, figure de la culture camp à qui l’on doit notamment le stylisme des groupes Kiss et LaBelle. Tenue glam rock de rigueur, le podium vibre au rythme des bottes à plate-forme. Au programme : bombers moulants, vestes courtes ultra slim, tricots transparents, poches extérieures comme ajoutées au dernier moment et longs manteaux légers et molletonnés couleur grenadine ou bronze.   C’est au cœur d’un Palais de Tokyo plongé dans l’obscurité que Rick Owens a présenté sa collection automne-hiver 2019. Il rend hommage au créateur américain Larry LeGaspi, figure de la culture camp à qui l’on doit notamment le stylisme des groupes Kiss et LaBelle. Tenue glam rock de rigueur, le podium vibre au rythme des bottes à plate-forme. Au programme : bombers moulants, vestes courtes ultra slim, tricots transparents, poches extérieures comme ajoutées au dernier moment et longs manteaux légers et molletonnés couleur grenadine ou bronze.  

Le défilé Thom Browne automne-hiver-2019-2020
804

Le défilé Thom Browne automne-hiver-2019-2020

Fashion Week Sous la verrière de l'École des beaux-arts, Thom Browne présente sa collection placée sous le signe du masculin féminin. Cette saison, pour son prêt-à-porter, le créateur emprunte à la mode féminine ses corsets et ses drapés. Thom Browne joue sur les proportions de ses silhouettes avec des robes très serrées à la taille, des épaules prononcées et des jupes amples. Des petits canards brodés apparaissent sur la plupart des pièces, véritable signature chic et arty du créateur new-yorkais. Sous la verrière de l'École des beaux-arts, Thom Browne présente sa collection placée sous le signe du masculin féminin. Cette saison, pour son prêt-à-porter, le créateur emprunte à la mode féminine ses corsets et ses drapés. Thom Browne joue sur les proportions de ses silhouettes avec des robes très serrées à la taille, des épaules prononcées et des jupes amples. Des petits canards brodés apparaissent sur la plupart des pièces, véritable signature chic et arty du créateur new-yorkais.

La collection Stella McCartney homme automne-hiver 2019
978

La collection Stella McCartney homme automne-hiver 2019

Fashion Week Retour en enfance pour Stella McCartney avec sa collection automne 2019 : ses pièces s’inspirent des titres phares du groupe de son père, les Beatles. En réinterprétant des morceaux iconiques de la culture britannique, la créatrice propose un vestiaire résolument british aux imprimés psychédéliques dont les tons oscillent entre camel, gris, yellow submarine et London red.   Retour en enfance pour Stella McCartney avec sa collection automne 2019 : ses pièces s’inspirent des titres phares du groupe de son père, les Beatles. En réinterprétant des morceaux iconiques de la culture britannique, la créatrice propose un vestiaire résolument british aux imprimés psychédéliques dont les tons oscillent entre camel, gris, yellow submarine et London red.  

Le défilé Ann Demeulemeester homme automne-hiver 2019-2020
867

Le défilé Ann Demeulemeester homme automne-hiver 2019-2020

Fashion Week À travers cette collection automne-hiver, Sébastien Meunier perpétue l'élan romantique d'Ann Demeulemeester en y infusant un esprit de rebellion, résolument rock. Chemises en soie, blouses vaporeuses et tuniques aériennes côtoient pantalons en cuir, tee-shirts loose, boots en cuir et mailles déchirée. Un hommage à la Belgique du début des années 1980, animée par une énergie ultra créative, voire anarchique. À travers cette collection automne-hiver, Sébastien Meunier perpétue l'élan romantique d'Ann Demeulemeester en y infusant un esprit de rebellion, résolument rock. Chemises en soie, blouses vaporeuses et tuniques aériennes côtoient pantalons en cuir, tee-shirts loose, boots en cuir et mailles déchirée. Un hommage à la Belgique du début des années 1980, animée par une énergie ultra créative, voire anarchique.

loading
Plus d'articles