Le défilé Chanel haute couture printemps-été 2019
123

Le défilé Chanel haute couture printemps-été 2019

Fashion Week Alors que des flocons de neige tombent sur la capitale, la nef du Grand Palais se transforme en promenade d’été dans de luxuriants jardins méditerranéens. Dans les allées bordées d’imposants palmiers, cyprès, orangers et lauriers-roses, les mannequins, devenus femmes-fleurs, s’élancent dans des robes couleur vert d’eau ou rose poudré, aux formes cloche ou corolle, ornées de broderies fleuries en céramique, dentelle ou plumes… Fasciné par le thème floral du XVIIIe siècle, l'impérial Karl Lagerfeld signe une collection aussi poétique que bucolique. Alors que des flocons de neige tombent sur la capitale, la nef du Grand Palais se transforme en promenade d’été dans de luxuriants jardins méditerranéens. Dans les allées bordées d’imposants palmiers, cyprès, orangers et lauriers-roses, les mannequins, devenus femmes-fleurs, s’élancent dans des robes couleur vert d’eau ou rose poudré, aux formes cloche ou corolle, ornées de broderies fleuries en céramique, dentelle ou plumes… Fasciné par le thème floral du XVIIIe siècle, l'impérial Karl Lagerfeld signe une collection aussi poétique que bucolique.

Le défilé Givenchy haute couture printemps-été 2019
850

Le défilé Givenchy haute couture printemps-été 2019

Fashion Week C’est dans les galeries basses du musée d’Art moderne que la directrice artistique de Givenchy Clare Waight Keller a présenté le défilé haute couture printemps-été 2019 de la maison. Pour sa collection baptisée “Bleached Canvas”, la créatrice met l’accent sur une féminité puissante et structurée par des volumes architecturaux et des lignes gracieuses. Les tonalités pures et sobres sont traduites par le noir et le blanc avec des éclats de couleur : vermillon, ultraviolet, cobalt et jaune vif. Capes fluides, transparence du tulle et dentelles traditionnelles modernisées par des broderies en relief et finis laqués soulignent l’esthétique contemporaine de Givenchy.  C’est dans les galeries basses du musée d’Art moderne que la directrice artistique de Givenchy Clare Waight Keller a présenté le défilé haute couture printemps-été 2019 de la maison. Pour sa collection baptisée “Bleached Canvas”, la créatrice met l’accent sur une féminité puissante et structurée par des volumes architecturaux et des lignes gracieuses. Les tonalités pures et sobres sont traduites par le noir et le blanc avec des éclats de couleur : vermillon, ultraviolet, cobalt et jaune vif. Capes fluides, transparence du tulle et dentelles traditionnelles modernisées par des broderies en relief et finis laqués soulignent l’esthétique contemporaine de Givenchy. 

Le défilé Iris Van Herpen haute couture printemps-été 2019
774

Le défilé Iris Van Herpen haute couture printemps-été 2019

Fashion Week L’espace de quelques instants, la créatrice Iris Van Herpen propose de quitter la terre ferme pour regarder vers le ciel. Puisant son inspiration dans les représentations mythologiques et astrologiques de l’atlas céleste d'Andreas Cellarius (cartographe du XVIIe siècle), la créatrice néerlandaise nous plonge dans la nébuleuse cosmique. Robes en organza translucide semblables à des nuages aquatiques (créées en collaboration avec l’artiste expressionniste et ancien ingénieur de la NASA Kim Keever), créations immaculées avec des reliefs en pétales ou en dentelle extra fine (un demi-millimètre d'épaisseur) faisant vibrer le tissu au rythme de chaque pas… Le défilé atteint son apothéose grâce à l’installation laser de Nick Verstand qui donne le sentiment d’être véritablement au cœur de nuages en mouvement. L’espace de quelques instants, la créatrice Iris Van Herpen propose de quitter la terre ferme pour regarder vers le ciel. Puisant son inspiration dans les représentations mythologiques et astrologiques de l’atlas céleste d'Andreas Cellarius (cartographe du XVIIe siècle), la créatrice néerlandaise nous plonge dans la nébuleuse cosmique. Robes en organza translucide semblables à des nuages aquatiques (créées en collaboration avec l’artiste expressionniste et ancien ingénieur de la NASA Kim Keever), créations immaculées avec des reliefs en pétales ou en dentelle extra fine (un demi-millimètre d'épaisseur) faisant vibrer le tissu au rythme de chaque pas… Le défilé atteint son apothéose grâce à l’installation laser de Nick Verstand qui donne le sentiment d’être véritablement au cœur de nuages en mouvement.

Le défilé Dior haute couture printemps-été 2019
788

Le défilé Dior haute couture printemps-été 2019

Fashion Week Les mannequins qui pleurent des larmes noires de clown déambulent sous une parade de femmes acrobates, au cœur d’un incroyable chapiteau dans les jardins du musée Rodin. Vestes noires de dompteurs, robes du soir diaphanes qui se déclinent dans une palette infinie de tons poudrés, cols pierrot bicolores confectionnés de tulles torsadés… Inspirée par la célèbre photo “Dovima et les éléphants” de Richard Avedon et par le “Ballet Parade" de Jean Cocteau, mais aussi Picasso et Erik Satie, Maria Grazia Chiuri nous propulse au cœur du cirque Dior, véritable parenthèse féerique. “C’est un homme ou c’est une femme ? Ni l’un ni l’autre, c’est un clown.” Citation extraite de l’ouvrage “Le Costume de clown blanc, Gérard Vicaire la passion pour seul habit”de Sylvie Nguimfack-Perault. Les mannequins qui pleurent des larmes noires de clown déambulent sous une parade de femmes acrobates, au cœur d’un incroyable chapiteau dans les jardins du musée Rodin. Vestes noires de dompteurs, robes du soir diaphanes qui se déclinent dans une palette infinie de tons poudrés, cols pierrot bicolores confectionnés de tulles torsadés… Inspirée par la célèbre photo “Dovima et les éléphants” de Richard Avedon et par le “Ballet Parade" de Jean Cocteau, mais aussi Picasso et Erik Satie, Maria Grazia Chiuri nous propulse au cœur du cirque Dior, véritable parenthèse féerique. “C’est un homme ou c’est une femme ? Ni l’un ni l’autre, c’est un clown.” Citation extraite de l’ouvrage “Le Costume de clown blanc, Gérard Vicaire la passion pour seul habit”de Sylvie Nguimfack-Perault.

loading
Plus d'articles