Advertising
Quelles étaient les célébrités présentes au défilé Saint Laurent à Paris ?
600

Quelles étaient les célébrités présentes au défilé Saint Laurent à Paris ?

Fashion Week Hier soir, la maison Yves Saint Laurent présentait sa collection automne-hiver 2019-2020 entourée des amis et muses de la maison, parmi lesquelles Catherine Deneuve, Charlotte Gainsbourg, Salma Hayek, Laetitia Casta... Hier soir, la maison Yves Saint Laurent présentait sa collection automne-hiver 2019-2020 entourée des amis et muses de la maison, parmi lesquelles Catherine Deneuve, Charlotte Gainsbourg, Salma Hayek, Laetitia Casta...

Le défilé Saint Laurent automne-hiver 2019-2020
123

Le défilé Saint Laurent automne-hiver 2019-2020

Fashion Week Au sein d'un cube miroitant installé Place de Varsovie, Anthony Vaccarello présentait hier soir sa collection automne-hiver 2019-2020. Des silhouettes sculpturales, qui rappellent Betty Catroux, Bianca Jagger et Catherine Deneuve, muses historiques de la maison, habillent les icones d'aujourd'hui Kaia Gerber, Freja Beha, Anja Rubik et Adut Akech. Un final impressionnant où des kaleidoscopes de lumières blanches et ultra-violettes illuminaient des looks blancs et fluorescents.   Au sein d'un cube miroitant installé Place de Varsovie, Anthony Vaccarello présentait hier soir sa collection automne-hiver 2019-2020. Des silhouettes sculpturales, qui rappellent Betty Catroux, Bianca Jagger et Catherine Deneuve, muses historiques de la maison, habillent les icones d'aujourd'hui Kaia Gerber, Freja Beha, Anja Rubik et Adut Akech. Un final impressionnant où des kaleidoscopes de lumières blanches et ultra-violettes illuminaient des looks blancs et fluorescents.  

Advertising
Advertising
Le défilé Jacquemus automne-hiver 2019-2020
670

Le défilé Jacquemus automne-hiver 2019-2020

Fashion Week Quand trompe-l’oeil, formes cubistes, volumes saillants et couleurs vives se mêlent chez Jacquemus, les modèles abordent un air masculin ou solaire. Silhouettes garçonnes privilégiant des coupes droites ou féminines aux formes flottantes, la collectionneuse de Jacquemus est avant tout une chineuse passionnée d’art et de design moderniste.  Quand trompe-l’oeil, formes cubistes, volumes saillants et couleurs vives se mêlent chez Jacquemus, les modèles abordent un air masculin ou solaire. Silhouettes garçonnes privilégiant des coupes droites ou féminines aux formes flottantes, la collectionneuse de Jacquemus est avant tout une chineuse passionnée d’art et de design moderniste. 

Qui est Tomaso Binga, artiste féministe invitée du défilé Dior automne-hiver 2019 ?
600

Qui est Tomaso Binga, artiste féministe invitée du défilé Dior automne-hiver 2019 ?

Fashion Week Pour le défilé automne-hiver 2019-2020 Dior demeure fidèle à son attachement au féminisme et à l’art conjugué au féminin. Après avoir créé des tee-shirts en hommage à Chimamanda Ngozi Adichie, Maria Grazia Chiuri confie, cette saison, l'agencement du set à une artiste fondamentale de la scène contestataire italienne,Tomaso Binga.    Pour le défilé automne-hiver 2019-2020 Dior demeure fidèle à son attachement au féminisme et à l’art conjugué au féminin. Après avoir créé des tee-shirts en hommage à Chimamanda Ngozi Adichie, Maria Grazia Chiuri confie, cette saison, l'agencement du set à une artiste fondamentale de la scène contestataire italienne,Tomaso Binga.   

Le défilé Ottolinger automne-hiver 2019-2020
889

Le défilé Ottolinger automne-hiver 2019-2020

Fashion Week Remarquées pour leurs créations brutes qui révèlent des trésors de (dé)construction, les deux créatrices suisses Christa Bösch et Cosima Gadient se révèlent plus assagies pour cette nouvelle saison automne-hiver 2019-2020. En effet, si la collection est toujours marquée par ses tissus déchirés et recousus dans un style psychédélique-futuriste, celle-ci présentait davantage de pièces accessibles qui peuvent se porter de jours comme de nuit, à l’image des total look en soie ou vinyle noir brillant. Remarquées pour leurs créations brutes qui révèlent des trésors de (dé)construction, les deux créatrices suisses Christa Bösch et Cosima Gadient se révèlent plus assagies pour cette nouvelle saison automne-hiver 2019-2020. En effet, si la collection est toujours marquée par ses tissus déchirés et recousus dans un style psychédélique-futuriste, celle-ci présentait davantage de pièces accessibles qui peuvent se porter de jours comme de nuit, à l’image des total look en soie ou vinyle noir brillant.

Le défilé Marni automne-hiver 2019-2020
885

Le défilé Marni automne-hiver 2019-2020

Fashion Week Intitulée “Neuroerotik - Jeu d'évasion fantastique”, le défilé automne-hiver 2019-2020 de Marni se démarque par ses jeux d’asymétries et ses contrastes de tissus en soie noire, rouge et blanc reliés par des piercings argentés. Accessoirisée avec des chaines XXL devenues sautoirs et bottes en vinyle brillantes, la nouvelle collection de Francesco Risso marque les esprits par son influence gothico-romantique. Intitulée “Neuroerotik - Jeu d'évasion fantastique”, le défilé automne-hiver 2019-2020 de Marni se démarque par ses jeux d’asymétries et ses contrastes de tissus en soie noire, rouge et blanc reliés par des piercings argentés. Accessoirisée avec des chaines XXL devenues sautoirs et bottes en vinyle brillantes, la nouvelle collection de Francesco Risso marque les esprits par son influence gothico-romantique.

Le défilé Bottega Veneta automne-hiver 2019-2020
898

Le défilé Bottega Veneta automne-hiver 2019-2020

Fashion Week Sous un chapiteau transparent monté au pied de l’Arc de la Paix, à Milan, Bottega Veneta a dévoilé la première collection de Daniel Lee, son nouveau directeur artistique. Très attendu, le défilé réinterprétait les codes de la maison, notamment le célèbre “Intrecciato” – son iconique tressage de bandes de cuir – qui se retrouvait sur les manteaux, les robes ainsi que sur les jupes. Le créateur qui a fait ses armes chez Margiela, Balenciaga et Celine (il occupa pendant plus de cinq ans le poste de directeur du prêt-à-porter) injecte une dose de minimalisme, comme dans certains looks en cuir qui ressemblaient à de véritables armures futuristes… Sous un chapiteau transparent monté au pied de l’Arc de la Paix, à Milan, Bottega Veneta a dévoilé la première collection de Daniel Lee, son nouveau directeur artistique. Très attendu, le défilé réinterprétait les codes de la maison, notamment le célèbre “Intrecciato” – son iconique tressage de bandes de cuir – qui se retrouvait sur les manteaux, les robes ainsi que sur les jupes. Le créateur qui a fait ses armes chez Margiela, Balenciaga et Celine (il occupa pendant plus de cinq ans le poste de directeur du prêt-à-porter) injecte une dose de minimalisme, comme dans certains looks en cuir qui ressemblaient à de véritables armures futuristes…

loading
Plus d'articles

Advertising