225


Commandez-le
Numéro
02

Le défilé Altuzarra automne-hiver 2020-2021

Fashion Week

Plongeant dans ses racines chinoises, Joseph Altuzarra pense cette saison une collection romantique et sensuelle, digne des films d'époque de Wong Kar-Wai. 

1/43

L’histoire de cette collection commence en 1939, lors du voyage de deux immigrés chinois vers les Etats-Unis. Huit décennies et deux générations plus tard, leur petit-fils, le créateur Joseph Altuzarra, leur rend hommage dans une collection mémorielle. Pour ce défilé, le jeune Franco-Américain, exhume les vêtements portés par ses grands-parents lors de leur voyage de Chine et les réinterprète à travers son propre héritage occidental. Plongée dans les années 30 et 40, cette collection repense le costume masculin et la robe qipao, vêtement traditionnel chinois.

 

À ces robes traditionnelles sont empruntées les rangées de boutons, qui s’écoulent dans un mouvement diagonal, du cou jusqu’à la taille. Négligemment détachés, ils découvrent un fragment de peau avec sensualité. Dans ce même mouvement de révélation, de hautes fentes ouvrent les jupes jusqu’à la hanche, et laissent entrevoir des jambes dénudées. Le créateur froisse délicatement ses étoffes aux imprimés troubles, créant des plis comme pour mieux évoquer les rides de ses parents. Suggérant l’héritage chinois, de grands camélias et de longues branches de cerisiers en fleurs ornent les robes fluides jusqu’aux chevilles. Autour de la taille et aux pieds des modèles, des plumes d’autruches parachèvent la silhouette et apportent une touche duveteuse aux longues jupes ajustées.