Advertising
Advertising
24 Juin

Le défilé Alyx printemps-été 2020

 

Pour son troisième défilé, Matthew Williams mêle la tradition de la coupe aux ressources de la technologie contemporaine. Sans rien perdre de l’esprit punk de son label Alyx, ses pièces témoignent d’une attention particulière au tailoring : une collaboration fructueuse avec des maîtres tailleurs italiens lui permit d’adapter ses costumes à différents types de silhouettes, aussi bien masculines que féminines. A ces ensembles élégants s’ajoutent des capuches, scratchs, ceintures à boucle et à clip, composant un vestiaire entre parure et protection. Ici, le créateur californien semble prolonger les références à l’univers Matrix, déjà amenées dans ses précédentes collections : des palettes de couleurs très sombres, entre noir profond et marron, habillent le cuir épais de longs manteaux larges ainsi que des vestes texturées à l’aide de teintures et d’apprêts, créant un effet des plus surprenants. La densité de ces ensembles est alors relevée par des colliers et chaines argentées reliant les vêtements aux accessoires – cette saison, le bijou est à l’honneur –, par des tons plus légers, rose pâle ou bleus ciel, ainsi que des jeux sur la transparence permis par une recherche textile élaborée.

Par La rédaction

1/63
2/63
3/63
4/63
5/63
6/63
7/63
8/63
9/63
10/63
11/63
12/63
13/63
14/63
15/63
16/63
17/63
18/63
19/63
20/63
21/63
22/63
23/63
24/63
25/63
26/63
27/63
28/63
29/63
30/63
31/63
32/63
33/63
34/63
35/63
36/63
37/63
38/63
39/63
40/63
41/63
42/63
43/63
44/63
45/63
46/63
47/63
48/63
49/63
50/63
51/63
52/63
53/63
54/63
55/63
56/63
57/63
58/63
59/63
60/63
61/63
62/63
63/63
Advertising
Advertising

NuméroNews


Advertising