Numero

7


Commandez-le
Numéro

Comment Olivier Rousteing revisite le style bourgeois chez Balmain

Fashion Week

Après un documentaire retraçant la recherche de ses origines, Olivier Rousteing propose pour la collection Balmain automne-hiver 2020-2021, des créations qui revisitent le style bourgeois en lui insufflant modernité et inclusivité.

Avant d'évoquer la collection Balmain automne-hiver 2020-2021, il semble important de citer la playlist choisie par Olivier Rousteing pour son show. Le jeune créateur nous a ainsi offert la sélection musicale la plus jouissive de cette fashion week avec en tête de liste Envole moi de Jean-Jacques Goldman, L'Aventurier d'Indochine ou encore Tourbillon de folie de Début de soirée. A mille lieux de cette incursion 80's, les silhouettes évoquaient d'avantage des créatures au style hybride.

 

Le soir-même Olivier Rousteing - enfant né sous X - défend au César son documentaire Wonder Boy, une quête identitaire sur ses origines mais également un message d'espoir plein d'émotion. Commeil l'explique dans la note du show, Olivier Rousteing a grandi avec une obsession pour les questions qui concernent l'héritage, la race et l'appartenance. C'est ainsi dans son enfance et dans ses origines qu'il a puis l'es inspirations qui font sa collection automne-hiver 2020-2021 pour Balmain. On retrouve ainsi beaucoup d'évocation à la bourgeoisie - le créateur a grandi à Bordeaux, qui compte parmi les villes les plus bourgeoises de France - à travers l'utilisation du bleu roi et du beige ainsi que des motifs foulards et des détails équestres. Cependant croisé à l'esthétique opulente, maximaliste et futuriste de Balmain, ce style prend une dimension nouvelle, davantage inclusive et contemporaine. A noter, l'incroyable ouverture de shows avec la Balmain Armt vêtue de long manteaux décorés d'imposants boutons dorés, ainsi que les bustiers en latex plissé exceptionnelles. 

1/77

Lire aussi

loading loading