03 Mai

Le défilé Chanel Croisière 2019-2020 à Paris

 

À quoi ressemble le premier défilé de Virginie Viard pour Chanel?

Par La rédaction

1/14
2/14
3/14
4/14
5/14
6/14
7/14
8/14
9/14
10/14
11/14
12/14
13/14
14/14
  • Au départ réservées aux clientes fortunées qui passaient l'hiver au soleil, les collections croisière sont souvent synonyme de voyage. Quoi de mieux qu’une gare pour exprimer cette idée? C’est ainsi que pour sa croisière 2019-2020, la maison Chanel nous transporte dans une gare aux accents Art déco déployée sous la nef du Grand Palais, avec ses bancs en bois, ses grands panneaux (aux noms des précédentes collections comme Saint-Tropez, Edimbourg, Rome ou Byzance), son kiosque, son horloge et son restaurant, La Riviera.

     

    C’est dans ce décor sobre et élégant que Virginie Viard, récemment nommée à la direction artistique de Chanel, présentait sa première collection en propre inspirée par voyage. Des silhouettes larges et confortables précèdent des caleçons et vestes aux accents eighties, des peignoirs en soie monogrammés et de longs gilets en maille façon manteaux. Puis vienent des robes en soie vaporeuses ou brodées de fleurs Lemarié, un passage fourni de tenues pastel, des tailleurs-jupes blancs, quelques dentelles aussi sur des robes longues, des accessoires flashy et de larges nœuds qui habillent des tops. Entre charme racé, détails surprenants et élégance à la française, cette collection offre une entrée en douceur dans une nouvelle ère Chanel.

  • Au départ réservées aux clientes fortunées qui passaient l'hiver au soleil, les collections croisière sont souvent synonyme de voyage. Quoi de mieux qu’une gare pour exprimer cette idée? C’est ainsi que pour sa croisière 2019-2020, la maison Chanel nous transporte dans une gare aux accents Art déco déployée sous la nef du Grand Palais, avec ses bancs en bois, ses grands panneaux (aux noms des précédentes collections comme Saint-Tropez, Edimbourg, Rome ou Byzance), son kiosque, son horloge et son restaurant, La Riviera.

     

    C’est dans ce décor sobre et élégant que Virginie Viard, récemment nommée à la direction artistique de Chanel, présentait sa première collection en propre inspirée par voyage. Des silhouettes larges et confortables précèdent des caleçons et vestes aux accents eighties, des peignoirs en soie monogrammés et de longs gilets en maille façon manteaux. Puis vienent des robes en soie vaporeuses ou brodées de fleurs Lemarié, un passage fourni de tenues pastel, des tailleurs-jupes blancs, quelques dentelles aussi sur des robes longues, des accessoires flashy et de larges nœuds qui habillent des tops. Entre charme racé, détails surprenants et élégance à la française, cette collection offre une entrée en douceur dans une nouvelle ère Chanel.

  • Au départ réservées aux clientes fortunées qui passaient l'hiver au soleil, les collections croisière sont souvent synonyme de voyage. Quoi de mieux qu’une gare pour exprimer cette idée? C’est ainsi que pour sa croisière 2019-2020, la maison Chanel nous transporte dans une gare aux accents Art déco déployée sous la nef du Grand Palais, avec ses bancs en bois, ses grands panneaux (aux noms des précédentes collections comme Saint-Tropez, Edimbourg, Rome ou Byzance), son kiosque, son horloge et son restaurant, La Riviera.

     

    C’est dans ce décor sobre et élégant que Virginie Viard, récemment nommée à la direction artistique de Chanel, présentait sa première collection en propre inspirée par voyage. Des silhouettes larges et confortables précèdent des caleçons et vestes aux accents eighties, des peignoirs en soie monogrammés et de longs gilets en maille façon manteaux. Puis vienent des robes en soie vaporeuses ou brodées de fleurs Lemarié, un passage fourni de tenues pastel, des tailleurs-jupes blancs, quelques dentelles aussi sur des robes longues, des accessoires flashy et de larges nœuds qui habillent des tops. Entre charme racé, détails surprenants et élégance à la française, cette collection offre une entrée en douceur dans une nouvelle ère Chanel.

  • Au départ réservées aux clientes fortunées qui passaient l'hiver au soleil, les collections croisière sont souvent synonyme de voyage. Quoi de mieux qu’une gare pour exprimer cette idée? C’est ainsi que pour sa croisière 2019-2020, la maison Chanel nous transporte dans une gare aux accents Art déco déployée sous la nef du Grand Palais, avec ses bancs en bois, ses grands panneaux (aux noms des précédentes collections comme Saint-Tropez, Edimbourg, Rome ou Byzance), son kiosque, son horloge et son restaurant, La Riviera.

     

    C’est dans ce décor sobre et élégant que Virginie Viard, récemment nommée à la direction artistique de Chanel, présentait sa première collection en propre inspirée par voyage. Des silhouettes larges et confortables précèdent des caleçons et vestes aux accents eighties, des peignoirs en soie monogrammés et de longs gilets en maille façon manteaux. Puis vienent des robes en soie vaporeuses ou brodées de fleurs Lemarié, un passage fourni de tenues pastel, des tailleurs-jupes blancs, quelques dentelles aussi sur des robes longues, des accessoires flashy et de larges nœuds qui habillent des tops. Entre charme racé, détails surprenants et élégance à la française, cette collection offre une entrée en douceur dans une nouvelle ère Chanel.

  • Au départ réservées aux clientes fortunées qui passaient l'hiver au soleil, les collections croisière sont souvent synonyme de voyage. Quoi de mieux qu’une gare pour exprimer cette idée? C’est ainsi que pour sa croisière 2019-2020, la maison Chanel nous transporte dans une gare aux accents Art déco déployée sous la nef du Grand Palais, avec ses bancs en bois, ses grands panneaux (aux noms des précédentes collections comme Saint-Tropez, Edimbourg, Rome ou Byzance), son kiosque, son horloge et son restaurant, La Riviera.

     

    C’est dans ce décor sobre et élégant que Virginie Viard, récemment nommée à la direction artistique de Chanel, présentait sa première collection en propre inspirée par voyage. Des silhouettes larges et confortables précèdent des caleçons et vestes aux accents eighties, des peignoirs en soie monogrammés et de longs gilets en maille façon manteaux. Puis vienent des robes en soie vaporeuses ou brodées de fleurs Lemarié, un passage fourni de tenues pastel, des tailleurs-jupes blancs, quelques dentelles aussi sur des robes longues, des accessoires flashy et de larges nœuds qui habillent des tops. Entre charme racé, détails surprenants et élégance à la française, cette collection offre une entrée en douceur dans une nouvelle ère Chanel.

  • Au départ réservées aux clientes fortunées qui passaient l'hiver au soleil, les collections croisière sont souvent synonyme de voyage. Quoi de mieux qu’une gare pour exprimer cette idée? C’est ainsi que pour sa croisière 2019-2020, la maison Chanel nous transporte dans une gare aux accents Art déco déployée sous la nef du Grand Palais, avec ses bancs en bois, ses grands panneaux (aux noms des précédentes collections comme Saint-Tropez, Edimbourg, Rome ou Byzance), son kiosque, son horloge et son restaurant, La Riviera.

     

    C’est dans ce décor sobre et élégant que Virginie Viard, récemment nommée à la direction artistique de Chanel, présentait sa première collection en propre inspirée par voyage. Des silhouettes larges et confortables précèdent des caleçons et vestes aux accents eighties, des peignoirs en soie monogrammés et de longs gilets en maille façon manteaux. Puis vienent des robes en soie vaporeuses ou brodées de fleurs Lemarié, un passage fourni de tenues pastel, des tailleurs-jupes blancs, quelques dentelles aussi sur des robes longues, des accessoires flashy et de larges nœuds qui habillent des tops. Entre charme racé, détails surprenants et élégance à la française, cette collection offre une entrée en douceur dans une nouvelle ère Chanel.

  • Au départ réservées aux clientes fortunées qui passaient l'hiver au soleil, les collections croisière sont souvent synonyme de voyage. Quoi de mieux qu’une gare pour exprimer cette idée? C’est ainsi que pour sa croisière 2019-2020, la maison Chanel nous transporte dans une gare aux accents Art déco déployée sous la nef du Grand Palais, avec ses bancs en bois, ses grands panneaux (aux noms des précédentes collections comme Saint-Tropez, Edimbourg, Rome ou Byzance), son kiosque, son horloge et son restaurant, La Riviera.

     

    C’est dans ce décor sobre et élégant que Virginie Viard, récemment nommée à la direction artistique de Chanel, présentait sa première collection en propre inspirée par voyage. Des silhouettes larges et confortables précèdent des caleçons et vestes aux accents eighties, des peignoirs en soie monogrammés et de longs gilets en maille façon manteaux. Puis vienent des robes en soie vaporeuses ou brodées de fleurs Lemarié, un passage fourni de tenues pastel, des tailleurs-jupes blancs, quelques dentelles aussi sur des robes longues, des accessoires flashy et de larges nœuds qui habillent des tops. Entre charme racé, détails surprenants et élégance à la française, cette collection offre une entrée en douceur dans une nouvelle ère Chanel.

  • Au départ réservées aux clientes fortunées qui passaient l'hiver au soleil, les collections croisière sont souvent synonyme de voyage. Quoi de mieux qu’une gare pour exprimer cette idée? C’est ainsi que pour sa croisière 2019-2020, la maison Chanel nous transporte dans une gare aux accents Art déco déployée sous la nef du Grand Palais, avec ses bancs en bois, ses grands panneaux (aux noms des précédentes collections comme Saint-Tropez, Edimbourg, Rome ou Byzance), son kiosque, son horloge et son restaurant, La Riviera.

     

    C’est dans ce décor sobre et élégant que Virginie Viard, récemment nommée à la direction artistique de Chanel, présentait sa première collection en propre inspirée par voyage. Des silhouettes larges et confortables précèdent des caleçons et vestes aux accents eighties, des peignoirs en soie monogrammés et de longs gilets en maille façon manteaux. Puis vienent des robes en soie vaporeuses ou brodées de fleurs Lemarié, un passage fourni de tenues pastel, des tailleurs-jupes blancs, quelques dentelles aussi sur des robes longues, des accessoires flashy et de larges nœuds qui habillent des tops. Entre charme racé, détails surprenants et élégance à la française, cette collection offre une entrée en douceur dans une nouvelle ère Chanel.

  • Au départ réservées aux clientes fortunées qui passaient l'hiver au soleil, les collections croisière sont souvent synonyme de voyage. Quoi de mieux qu’une gare pour exprimer cette idée? C’est ainsi que pour sa croisière 2019-2020, la maison Chanel nous transporte dans une gare aux accents Art déco déployée sous la nef du Grand Palais, avec ses bancs en bois, ses grands panneaux (aux noms des précédentes collections comme Saint-Tropez, Edimbourg, Rome ou Byzance), son kiosque, son horloge et son restaurant, La Riviera.

     

    C’est dans ce décor sobre et élégant que Virginie Viard, récemment nommée à la direction artistique de Chanel, présentait sa première collection en propre inspirée par voyage. Des silhouettes larges et confortables précèdent des caleçons et vestes aux accents eighties, des peignoirs en soie monogrammés et de longs gilets en maille façon manteaux. Puis vienent des robes en soie vaporeuses ou brodées de fleurs Lemarié, un passage fourni de tenues pastel, des tailleurs-jupes blancs, quelques dentelles aussi sur des robes longues, des accessoires flashy et de larges nœuds qui habillent des tops. Entre charme racé, détails surprenants et élégance à la française, cette collection offre une entrée en douceur dans une nouvelle ère Chanel.

  • Au départ réservées aux clientes fortunées qui passaient l'hiver au soleil, les collections croisière sont souvent synonyme de voyage. Quoi de mieux qu’une gare pour exprimer cette idée? C’est ainsi que pour sa croisière 2019-2020, la maison Chanel nous transporte dans une gare aux accents Art déco déployée sous la nef du Grand Palais, avec ses bancs en bois, ses grands panneaux (aux noms des précédentes collections comme Saint-Tropez, Edimbourg, Rome ou Byzance), son kiosque, son horloge et son restaurant, La Riviera.

     

    C’est dans ce décor sobre et élégant que Virginie Viard, récemment nommée à la direction artistique de Chanel, présentait sa première collection en propre inspirée par voyage. Des silhouettes larges et confortables précèdent des caleçons et vestes aux accents eighties, des peignoirs en soie monogrammés et de longs gilets en maille façon manteaux. Puis vienent des robes en soie vaporeuses ou brodées de fleurs Lemarié, un passage fourni de tenues pastel, des tailleurs-jupes blancs, quelques dentelles aussi sur des robes longues, des accessoires flashy et de larges nœuds qui habillent des tops. Entre charme racé, détails surprenants et élégance à la française, cette collection offre une entrée en douceur dans une nouvelle ère Chanel.

  • Au départ réservées aux clientes fortunées qui passaient l'hiver au soleil, les collections croisière sont souvent synonyme de voyage. Quoi de mieux qu’une gare pour exprimer cette idée? C’est ainsi que pour sa croisière 2019-2020, la maison Chanel nous transporte dans une gare aux accents Art déco déployée sous la nef du Grand Palais, avec ses bancs en bois, ses grands panneaux (aux noms des précédentes collections comme Saint-Tropez, Edimbourg, Rome ou Byzance), son kiosque, son horloge et son restaurant, La Riviera.

     

    C’est dans ce décor sobre et élégant que Virginie Viard, récemment nommée à la direction artistique de Chanel, présentait sa première collection en propre inspirée par voyage. Des silhouettes larges et confortables précèdent des caleçons et vestes aux accents eighties, des peignoirs en soie monogrammés et de longs gilets en maille façon manteaux. Puis vienent des robes en soie vaporeuses ou brodées de fleurs Lemarié, un passage fourni de tenues pastel, des tailleurs-jupes blancs, quelques dentelles aussi sur des robes longues, des accessoires flashy et de larges nœuds qui habillent des tops. Entre charme racé, détails surprenants et élégance à la française, cette collection offre une entrée en douceur dans une nouvelle ère Chanel.

  • Au départ réservées aux clientes fortunées qui passaient l'hiver au soleil, les collections croisière sont souvent synonyme de voyage. Quoi de mieux qu’une gare pour exprimer cette idée? C’est ainsi que pour sa croisière 2019-2020, la maison Chanel nous transporte dans une gare aux accents Art déco déployée sous la nef du Grand Palais, avec ses bancs en bois, ses grands panneaux (aux noms des précédentes collections comme Saint-Tropez, Edimbourg, Rome ou Byzance), son kiosque, son horloge et son restaurant, La Riviera.

     

    C’est dans ce décor sobre et élégant que Virginie Viard, récemment nommée à la direction artistique de Chanel, présentait sa première collection en propre inspirée par voyage. Des silhouettes larges et confortables précèdent des caleçons et vestes aux accents eighties, des peignoirs en soie monogrammés et de longs gilets en maille façon manteaux. Puis vienent des robes en soie vaporeuses ou brodées de fleurs Lemarié, un passage fourni de tenues pastel, des tailleurs-jupes blancs, quelques dentelles aussi sur des robes longues, des accessoires flashy et de larges nœuds qui habillent des tops. Entre charme racé, détails surprenants et élégance à la française, cette collection offre une entrée en douceur dans une nouvelle ère Chanel.

  • Au départ réservées aux clientes fortunées qui passaient l'hiver au soleil, les collections croisière sont souvent synonyme de voyage. Quoi de mieux qu’une gare pour exprimer cette idée? C’est ainsi que pour sa croisière 2019-2020, la maison Chanel nous transporte dans une gare aux accents Art déco déployée sous la nef du Grand Palais, avec ses bancs en bois, ses grands panneaux (aux noms des précédentes collections comme Saint-Tropez, Edimbourg, Rome ou Byzance), son kiosque, son horloge et son restaurant, La Riviera.

     

    C’est dans ce décor sobre et élégant que Virginie Viard, récemment nommée à la direction artistique de Chanel, présentait sa première collection en propre inspirée par voyage. Des silhouettes larges et confortables précèdent des caleçons et vestes aux accents eighties, des peignoirs en soie monogrammés et de longs gilets en maille façon manteaux. Puis vienent des robes en soie vaporeuses ou brodées de fleurs Lemarié, un passage fourni de tenues pastel, des tailleurs-jupes blancs, quelques dentelles aussi sur des robes longues, des accessoires flashy et de larges nœuds qui habillent des tops. Entre charme racé, détails surprenants et élégance à la française, cette collection offre une entrée en douceur dans une nouvelle ère Chanel.

  • Au départ réservées aux clientes fortunées qui passaient l'hiver au soleil, les collections croisière sont souvent synonyme de voyage. Quoi de mieux qu’une gare pour exprimer cette idée? C’est ainsi que pour sa croisière 2019-2020, la maison Chanel nous transporte dans une gare aux accents Art déco déployée sous la nef du Grand Palais, avec ses bancs en bois, ses grands panneaux (aux noms des précédentes collections comme Saint-Tropez, Edimbourg, Rome ou Byzance), son kiosque, son horloge et son restaurant, La Riviera.

     

    C’est dans ce décor sobre et élégant que Virginie Viard, récemment nommée à la direction artistique de Chanel, présentait sa première collection en propre inspirée par voyage. Des silhouettes larges et confortables précèdent des caleçons et vestes aux accents eighties, des peignoirs en soie monogrammés et de longs gilets en maille façon manteaux. Puis vienent des robes en soie vaporeuses ou brodées de fleurs Lemarié, un passage fourni de tenues pastel, des tailleurs-jupes blancs, quelques dentelles aussi sur des robes longues, des accessoires flashy et de larges nœuds qui habillent des tops. Entre charme racé, détails surprenants et élégance à la française, cette collection offre une entrée en douceur dans une nouvelle ère Chanel.

NuméroNews