Advertising
12 Février

Debbie Harry, invitée surprise du défilé Coach

 

La chanteuse leader du groupe de rock Blondie était l'invitée surprise du défilé Coach automne-hiver 2020-2021. La collection, qui revisite le style typique des New-yorkais, présentait également une collaboration avec The Estate of Jean-Michel Basquiat tandis que la nièce de l'artiste américain défilait.

par La rédaction

1/66
2/66
3/66
4/66
5/66
6/66
7/66
8/66
9/66
10/66
11/66
12/66
13/66
14/66
15/66
16/66
17/66
18/66
19/66
20/66
21/66
22/66
23/66
24/66
25/66
26/66
27/66
28/66
29/66
30/66
31/66
32/66
33/66
34/66
35/66
36/66
37/66
38/66
39/66
40/66
41/66
42/66
43/66
44/66
45/66
46/66
47/66
48/66
49/66
50/66
51/66
52/66
53/66
54/66
55/66
56/66
57/66
58/66
59/66
60/66
61/66
62/66
63/66
64/66
65/66
66/66
  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

  • Avec certaines pièces ornées de dessins de Jean-Michel Basquiat, le défilé Coach automne-hiver 2020-2021 nous plong immédiatement dans le New York des années 80. À la palette de beige et gris se téléscopent des jaune, rouge, vert et bleu qui évoquent les tableaux de l'artistes. L'ambiance rappelle un East Village vinatge et fantasmé peuplé de jeunes femmes et jeunes hommes à la dégaine arty cool. Debbie Harry, incarnation de cette époque a clûturé le défilé avec un showcase suprise.

Advertising
Advertising

NuméroNews


Advertising