Numero

7


Commandez-le
Numéro

3 choses à retenir du défilé Dior printemps-été 2021

Fashion Week

Dans un décor aux allures de cathédrale gothique, Maria Grazia Chiuri présentait une collection Dior printemps-été 2021 qui célèbre les intellectuelles, auteures et poétesses.

Le défilé Dior printemps-été 2021

1/86

1. Un défilé qui célèbre les femmes intellectuelles 

 

“Dans un contexte privilégiant l’image, redécouvrir la valeur des mots peut aider à créer, car le mot est lui aussi, sous sa forme graphique, un dessin”. C'est sur ces mots que Maria Grazia Chiuri introduit son défilé Dior printemps-été 2021. Ainsi la directrice artistique célèbre cette saison les femmes intellectuelles, auteures et poétesses de tous temps qui ont forgé la pensée féminine de notre époque. Sûrement inspirée par le confinement, Maria Grazia Chiuri avait à l'esprit Susan Sontag, Simone de Beauvoir et Viriginia Woolf, qui ont, depuis l'intimité de leurs maisons bâti des mondes. Les silhouettes sont confortables et enveloppantes, amples mais ceinturées tandis que la chemise blanche est réinventée en robe ou tunique. 

 

 

2. De la femme romantique à la femme active 

 

À partir des modèles que sont Virginia Woolf, Simone de Beauvoir et Susan Sontag, Maria Grazia Chiuri écrit une collection Dior printemps-été 2021 qui nous fait voyager de l'Angleterre du XIXème siècle aux Etats-Unis et à la France du XXème. Ainsi les silhouettes romantiques aux couleurs pastels et passées et aux motifs floraux évoquent le préraphaélisme anglais. Par ailleurs, les motifs orientaux, asiatiques, paisley rappellent le mouvement art & craft, qui précède les Art Nouveaux et Art Déco ainsi que le japonisme, période artistique d'ouverture sur le monde. D'autres looks, plus structurés et pragmatiques, suggèrent les débuts de l'ère industrielle et l'entrée des femmes dans la vie active.

 

 

3. Un décor aux allures de cathédrale gothique

 

C'est dans un décor spectaculaire aux allures de cathédrale gothique - référence à l'Art & Craft et aux mélanges des disciplines - que Maria Grazia Chiuri présentait le défilé Dior printemps-été 2021. Les dix-huit vitraux de 7m de long sont signés de l'artiste florentine Lucia Marcucci. Si en premier ils rappellent ceux des cathédrales, ils sont en fait des collages de photos empruntées aux media ou à la publicité, une invitation à réfléchir sur notre rapport aux images. La chorale Sequenza 93 interprète avec puissance et émotion l'œuvre Sangu di Rosa de la Romaine Lucia Ronchetti. Finalement le défilé Dior printemps-été 2021 devient un moment de recueillement et de réflexion plus que bienvenu.

Lire aussi

loading loading