224


Commandez-le
Numéro
02

Le défilé Haider Ackermann automne-hiver 2020-2021

Fashion Week

Samedi, dans une ambiance ouatée, le créateur français Haider Ackermann a présenté les looks de sa collection automne-hiver 2020-2021. Comme à son habitude, il a fait défiler ses mannequins, vêtus de pièces superbement bien coupées, toutes noires ou blanches, parfois en velours et très colorées, parfois imprimées de paroles de chansons.

1/38

Quand le défilé Haider Ackermann se clôt, la totalité de l'assemblée est plongée dans un mutisme inaltérable. Elle vient d'assister à un show somptueux, sans doute un des plus beaux du créateur, avec, en prime, Timothée Chalamet – le jeune premier du cinéma et ami d'Haider Ackermann – assis au premier rang. Cette saison, on a assisté à ce que le styliste sait faire de mieux : des longs manteaux noirs ultra bien coupés, des costumes gris rayés de blanc, des pantalons en cuir qui fusionnent avec des bottes, des costumes en laine écrus boutonnés et des pulls en maille noués autour de la taille. À ces démonstrations de force, Haider Ackermann ajoute des looks plus colorés – du vert intense sur du velours, du camel et de l'olive – et, plus surprenant, des coiffes où les cheveux servent de chapeaux, extrêmement plaqués et enduits de cire, rappelant l'esthétique futuriste de la sérié Star Trek ou de la saga Star Wars.

 

D'autres looks surgissent, avec inscrits sur les vêtements des paroles de chansons. On peut alors apercevoir, sur le hauts des pantalons, les sweatshirts en velours ou les manches des costumes les paroles de Loose Yourself d'Eminem ou encore Born Slippy du groupe Underworld, sans doute les musiques préférées du créateur, qui a pourtant choisi de faire défiler ses mannequins dans un quasi silence. Une mise en valeur intelligente, comme une exergue ultime au vêtement et à la liste (exhaustive) de ses sons favoris.