225


Commandez-le
Numéro
17

Quand l'art s'invitait déjà sur les défilés : Dan Graham et Céline

Mode

Dès l’apparition de la haute couture, la mode et l’art ont tissé des liens étroits à l’image des créations d’Elsa Schiaparelli et Salvador Dalí ou encore des robes Yves Saint Laurent en hommage à Piet Mondrian. Depuis une dizaine d’années, la relation entre ces deux disciplines s’intensifie avec comme nouveau terrain de rencontre les défilés de mode. Ainsi, au sein de ces espaces éphémères où sont présentées les nouvelles collections, artistes contemporains et designers signent des installations extraordinaires et mémorables. Aujourd’hui, retour sur des décors imaginés par FOS et Dan Graham pour les défilés Céline printemps-été 2016 et 2017.

 

Cheffe de file d’une mode intellectuelle et décontractée, la discrète créatrice anglaise Phoebe Philo a, pendant 10 ans, imposé son minimalisme radical et ses coupes rigoureuses imprégnés de références artistiques.

 

Dan Graham pour le défilé Céline printemps-été 2017 

 

Afin de présenter la collection printemps-été 2017 de Céline, Phoebe Philo invite Dan Graham, figure mythique de l'art conceptuel, présent sur le marché de l'art depuis plus de 50 ans. Durant la seconde période de sa production artistique – à partir de la moitié des années 70 –, l'artiste américain exposé à la Biennale de Venise en 1976 et celle de Paris en 1985 entame une série d'œuvres qui compteront parmi les plus importantes de sa carrière : des installations constituées de petits pavillons courbes ou géométriques de verre transparent ou de glaces sans tain. Une installation que l'on retrouve sur le défilé Céline où le public découvrait au milieu de l'espace un mur en miroir sans tain venant interroger nos relations aux réseaux sociaux et au voyeurisme. Au sein de cette collection, Phoebe Philo faisait également référence à Yves Klein à travers une série de robes inspirées des Anthropométries de l'artiste français. 

 

En 2019, l'artiste américain faisait l'objet d'une exposition au sein de la galerie Marian Goodman à Paris et présentait un nouveau pavillon, intitulé NeoBaroque Walkway. À cette occasion, Dan Graham projetait au sous-sol de la galerie la vidéo du défilé Celine, élevant ainsi ce show éphémère au rang d'œuvre d'art à part entière.

 

Céline printemps-été 2016 feat. FOS

 

FOS pour le défilé Céline printemps-été 2016

 

Un an plus tôt, c’est le designer danois FOS qui réalise le décor du show Céline avec une installation aux antipodes de celle signée par Graham. Déjà présent depuis 2013 dans les boutiques Céline, au sein desquelles il signe la décoration et des pièces de mobiliers FOS, de son vrai nom Thomas Poulsen, navigue régulièrement entre l'art et le design, les installations et la production d'objets. Ainsi, il représente son pays à la Biennale de Venise en 2010 et participe à la foire sud-africaine Design Indaba en 2016. Celui-ci imagine pour Céline une installation faite de toiles de bâches bleues, jaunes et oranges, un espace chaleureux et arty idéal pour les mannequins vêtus des pièces confortables et sophistiquées de la collection.