225


Commandez-le
Numéro
28

Yolanda Hadid rejoint Gigi et Bella sur le podium d’Off-White

Fashion Week

Après ses déclarations fracassantes sur la fin du streetwear, Virgil Abloh revient avec une collection féminine qui célèbre l'essence même du style Off-White. De plus, aux côtés de Gigi et Bella hadid, leur mère Yolanda opère un retour fracassant sur les podiums.

En décembre 2019, dans une interview accordée au Dazed & Confused,  à la question “Qu'adviendra-t-il du streetwear dans les années 2020?”, Virgil Abloh fait une déclaration qui va secouer l’industrie : “Je dirais que cela va mourir. Ses jours sont comptés. Combien de tee-shirts en plus avons-nous besoin posséder, pensez-vous ? Combien de sweats à capuche en plus, combien de baskets en plus? En fait, je pense que nous allons nous apercevoir qu'il existe une manière géniale d'exprimer son style et sa culture personnelle grâce au vintage. Dans les magasins de vintage, il y a un nombre incalculable de vêtements cool qui n’attentent que d’être portés. Je pense que la mode va s'éloigner de cette  course à l'achat de nouveautés. Ça va venir.  Bon, allez,  je pars fouiller dans mes archives !” 

 

Largement reprise par les médias du monde entier, cette réflexion s’est rapidement vue réduite à la simple déclaration suivante “le streetwear va mourir”, faisant l’impasse sur l’idée principale de la déclaration de Virgil Abloh : celle d’une consommation plus raisonnée de la mode. Depuis lors, si le créateur a déjà présenté ses collections homme pour Louis Vuitton et Off-White, son défilé femme est évidemment très attendu.

 

Dans l'espace Le Studio de l’AccorHotel Arena, sur le sol bétonné trônent des carcasses de voitures coupées en deux (soit dans la longueur soit dans la largeur).  Ce décor brut joue le contraste avec la collection  automne-hiver 2020-2021 qui récupère des coupes et matériaux proposés par le créateur les saisons précédentes : les longs manteaux et trenchs, les tailleurs asymétriques et destructurés, la jupe crayon, la combinaison, la robe de bal, les mini vestes sportswear, la slip dress revisitée… À la lumière de ces récentes déclarations, on comprend ainsi que 6 ans après sa première collection, Virgil Abloh a construit autour de son label Off-white une grammaire stylistique précise destinée à perdurer dans le temps plutôt qu’à alimenter le buzz, saison après saison. 

 

Autre fait intéressant, le casting. On y retrouve bien sûr les mannequins les plus demandées du moment, les sœurs Hadid en tête de file, mais également leur mère, Yolanda Hadid, ancienne mannequin qui opère ici un retour remarqué, Karlie Kloss et Mariacarla Boscono, habituées du show, ainsi que Carolyn Murphy et Georgina Grenville, rescapées des années 90. Une cabine qui célèbre l’inclusivité, une notion que défend le créateur depuis ses débuts.

 

1/42