Numero

Qui est Lucia Marcucci, l'artiste qui signe le décor du défilé Dior printemps-été 2021 ?

Fashion Week

À l’occasion du défilé Dior printemps-été 2021, la réalisatrice italienne Alina Marazzi signe pour la maison un court-métrage hommage à l’art du collage engagé de Lucia Marcucci, l’une des inspirations de Maria Grazia Chiuri. 

Fidèle à son engagement à la cause féministe par le prisme de l’art, Maria Grazia Chiuri célébrait, avec le défilé Dior printemps-été 2021, les femmes intellectuelles telles que Susan Sontag, Simone de Beauvoir ou Virginia Woolf. Moins célèbre, mais pourtant au cœur des festivités, c’est l’artiste florentine Lucia Marcucci qui en signait le décor spectaculaire : dix-huit vitraux de 7m de long faits de collages de photos empruntés aux médias. L’occasion pour la maison Dior de rendre hommage à cette femme poète de l’image et pionnière de la “lutte artistique” italienne, avec un court-métrage de la réalisatrice Alina Marazzi – qui signait en 2007 Vogliamo anche le rose, un documentaire poétique sur la lutte pour l’émancipation des femmes.

 

Ses compositions engagées faites de slogans, signes, images et couleurs empruntées aux médias et à la publicité relèvent d’une créativité ludique, tape-à-l’œil et provocante. Lucia Marcucci, ancienne membre du Gruppo 70, s’attache depuis les années 1960 à dresser un réquisitoire contre les drames du monde, à travers des œuvres poétiques qui laissent la place à la réflexion sur le langage et l’image. Dans ce court-métrage singulier d’Alina Marazzi pour Dior, les images et les mots d’entremêlent pour tisser un hymne à cette pensée foncièrement féminine, dans un voyage à travers l’œuvre de Lucia Marcucci. “Poesia”, “Revoluzione”… Une femme, représentant l’alter-ego de l’artiste, associe et recompose les collages, laissant parfois la parole à la véritable Lucia Marcucci. 

Lire aussi

loading loading