9


Commandez-le
Numéro
28

Emilio Pucci invite le créateur Tomo Koizumi dans sa collection printemps-été 2021

Fashion Week

C'est dans une vidéo bucolique emplie de douceur qu'Emilio Pucci a dévoilé sa collection printemps-été 2021. Aux côtés des pièces légères et soyeuses proposées par la maison italienne, on découvrait également onze créations sculpturales du Japonais Tomo Koizumi, invité à réaliser une collection capsule inspirée par les archives de Pucci. 

  • Tomo Koizumi x Emilio Pucci

  • Tomo Koizumi x Emilio Pucci

  • Tomo Koizumi x Emilio Pucci

  • Tomo Koizumi x Emilio Pucci

  • Tomo Koizumi x Emilio Pucci

  • Tomo Koizumi x Emilio Pucci

  • Tomo Koizumi x Emilio Pucci

Emilio Pucci collection printemps-été 2021

1/27

Cette saison plus que jamais, la mode a besoin de légèreté. Pucci l’a bien compris : pour sa collection printemps-été 2021, la maison italienne a dévoilé un mini-film poétique où insouciance et rêverie sont les maîtres mots. Dans un pavillon au cœur d’un jardin édénique, des femmes se promènent, se taquinent et se détendent entourées d’une nature florissante. Réalisée par le jeune cinéaste Tommaso Acquarone, cette vidéo installe un véritable havre de paix où les mannequins se retrouvent finalement dans une farandole enjouée. Une douceur qui n’a d’égale que les matières des pièces où la soie est à l’honneur : en crêpe de chine, organza, jersey ou encore georgette, elle dote les pièces d’une implacable fluidité qui caresse les corps avec élégance. Sur plusieurs chemises, robes, collants et tuniques fines allongeant les silhouettes, on retrouve les célèbres imprimés Pucci, déclinés dans des variétés de camaïeux pastel en rose, jaune, orange ou encore vert.

 

Définitivement estivale, cette gamme colorée habille également onze pièces spéciales dévoilées à cette occasion : les créations de Tomo Koizumi. Conservant depuis trois ans une direction artistique discrète, Pucci invite en effet régulièrement des créateurs à réinterpréter ses archives à travers des collections capsules. Après Christel Kocher, c’est donc cette fois-ci vers ce jeune créateur japonais que la maison s’est tournée. Si Tomotaka Koizumi présentait son premier défilé à New York en janvier 2019, il connut depuis une ascension fulgurante qui l’amena à rejoindre, il y a quelques mois, la liste prestigieuse des huit finalistes du dernier prix LVMH. Remarqué pour ses robes volumineuses et colorées en organza de soie, le créateur a ici apposé sa signature sur des modèles dont les teintes sucrées reflètent celles des classiques de la maison Pucci. Le film les dévoile même exposées sur socle, leur structure et leur technique remarquables leur permettant de tenir sans être portées par un corps. Une manière poétique d’appuyer leur dimension sculpturale aux frontières de la mode et de l’art.

"Sulla Riva" | Emilio Pucci collection printemps-été 2021