Numero

Backstage : le défilé Jacquemus automne-hiver 2017-2018 vu par Mehdi Mendas

Fashion Week

Pour la collection automne-hiver 2017-2018, Jacquemus s'inspire d'une “parisienne amoureuse d'un gitan“, du sud de la France et de l'esprit toréador des années 50. Découvrez les backstages photographiés par Mehdi Mendas.

À VOIR AUSSI : Backstage : le défilé Eckhaus Latta automne-hiver 2017-2018 vu par Yulya Shadrinsky

 

SÉLECTION DE LA RÉDACTION : Trois questions à... Simon Porte Jacquemus

Lire aussi

    Le nomadisme selon Craig Green dans sa collection printemps-été 2021

    Quelques mois après la Fashion Week londonienne masculine, le créateur britannique Craig Green dévoile enfin sa collection printemps-été 2021 où apparaissent des hommes nomades parés à toutes les aventures.

    Envisager le vêtement masculin comme une sculpture : voilà un défi que relève Craig Green depuis 2012. Au fil des années, le Britannique n’a cessé de repenser le corps à travers des silhouettes composites et symétriques formées de sangles et de volumes. Une approche qu’il prolonge dans sa collection printemps-été 2021 témoignant, une fois de plus, de son goût presque plastique pour l’expérimentation. Chacun des ensembles, le créateur les imagine par jeux d’assemblages et de superpositions : tandis que des pièces plus classiques – chemises, vestes,  pantalons et même cravates – s’agrémentent de sacs volumineux en bandoulière, attachés par ceintures ou encore ses fameux modèles de chapeaux à corde, des modèles similaires se voient renversés, pliés, retournés dans des compositions maintenues par des structures en métal derrière lesquelles le corps s’efface presque totalement. Présentées comme des tenues manifestes davantage que des vêtements portables, celles-ci affirment dès le début de la collection le pouvoir protéiforme des créations Craig Green.
     

    Saison après saison, le Britannique met également à l’honneur son matériau de prédilection : le matelassé doudoune à rainures verticales, qui vient ici rembourrer de nombreuses vestes et les sacs assortis, pendant que des cotons et autre tissus plus fins et moins techniques accordent à ses hauts et bas une légèreté caractéristique tandis qu’aux pieds, les mannequins se chaussent des paires de baskets et sandales imaginées par le créateur avec adidas Originals. Si comme à son habitude ce dernier opte pour des ensembles monochromes, déclinés en noir, blanc et marine mais également en kaki et rouge, ses dernières silhouettes font la part belle au contraste. Composées d’immenses capes bicolores, de tuniques, vestes ou combinaisons à sangles, de sacs matelots et de larges chapeaux assortis, celles-ci identifient avec clarté l’homme Craig Green : un aventurier nomade des temps modernes, paré à toute épreuve mais aussi prêt à explorer tous les rêves.

  • 27
    Fashion Week

    3 choses à retenir de la collection Celine printemps-été 2021

  • 21
    Fashion Week

    Mugler célèbre la force des femmes avec sa collection printemps-été 2021

loading loading