Advertising
302

L’essentiel du défilé Louis Vuitton printemps-été 2016

 

À la Fondation Louis Vuitton, le public prend place sous des écrans placés au-dessus des sièges. En face, sur le côté, d’autres écrans. Ce qui va suivre tient d’une expérience novatrice et réussie…

302

À la Fondation Louis Vuitton, le public prend place sous des écrans placés au-dessus des sièges. En face, sur le côté, d’autres écrans. Ce qui va suivre tient d’une expérience novatrice et réussie : la vidéo (un homme marchant de dos dans un appartement, équipé d’un outil de réalité augmentée) donne corps à l’univers virtuel, technologique et avant-gardiste de la collection. Elle fait advenir le monde où marchent les femmes imaginées par Nicolas Ghesquière. Si la danse contemporaine mêle depuis belle lurette la vidéo et le mouvement de corps bien présents, la mode ne s’y essaye que rarement. Il fallait toute la passion de Nicolas Ghesquière pour l’expérimentation, les technologies et la science-fiction, bref tout ce qui emmène l’homme vers l’avenir au lieu de nourrir ses conservatismes, pour trouver un juste équilibre en la matière.

 

L’univers des jeux vidéo, notamment Minecraft, sert de point de départ à ce défilé où Nicolas Ghesquière renoue pleinement avec sa capacité à susciter le frisson, pour le plus grand bonheur des aficionados qui le suivent depuis l’époque de Balenciaga. La collection fait dialoguer le punk et la romance, l’avant-gardisme et le savoir-faire traditionnel de la maison au Monogram. Les robes longues à fleurs sont sharp et tough, sans manches,  brodées de métal. Symbole du chic parisien, bourgeois ou un rien paresseux, le noir devient ici vivant et changeant : résille, tank tops, jupes brodées et hauts sans manches conjuguent un style ultra contemporain et edgy, avec des matières nobles. Thème récurrent cette saison chez de nombreux créateurs, le blouson des punks, couvert d’inscriptions, trouve ici sa plus belle expression : des manteaux en cuir délicatement peints, partiellement recouverts du Monogram. 

 

Par Delphine Roche

Alessandro Michele retire Gucci du calendrier officiel de la mode
698

Alessandro Michele retire Gucci du calendrier officiel de la mode

Mode Alors que les prochaines Fashion Weeks européennes seront 100% digitales et que la maison Saint Laurent décidait récemment de ne plus participer à la semaine de la mode parisienne, c'est au tour de la maison Gucci de se retirer du calendrier officiel. À travers un journal publié sur son compte Instagram, son directeur artistique Alessandro Michele a annoncé que ses futures collections adopteraient un nouveau rythme, plus lent et aléatoire, hors de la traditionnelle saisonnalité des présentations et défilés.  Alors que les prochaines Fashion Weeks européennes seront 100% digitales et que la maison Saint Laurent décidait récemment de ne plus participer à la semaine de la mode parisienne, c'est au tour de la maison Gucci de se retirer du calendrier officiel. À travers un journal publié sur son compte Instagram, son directeur artistique Alessandro Michele a annoncé que ses futures collections adopteraient un nouveau rythme, plus lent et aléatoire, hors de la traditionnelle saisonnalité des présentations et défilés. 

La Fashion Week homme de Paris aura lieu en ligne
709

La Fashion Week homme de Paris aura lieu en ligne

Fashion Week Après Londres et Milan, c'est au tour de Paris d'annoncer la nouvelle : la prochaine Fashion Week homme, organisée traditionnellement à la fin du mois de juin, se tiendra intégralement sur internet. L'occasion d'y découvrir les collections de la saison printemps-été 2021 à travers des vidéos et autres contenus numériques inédits. Après Londres et Milan, c'est au tour de Paris d'annoncer la nouvelle : la prochaine Fashion Week homme, organisée traditionnellement à la fin du mois de juin, se tiendra intégralement sur internet. L'occasion d'y découvrir les collections de la saison printemps-été 2021 à travers des vidéos et autres contenus numériques inédits.

Advertising
Saint Laurent annonce ne plus défiler pendant les Fashion Weeks
1

Saint Laurent annonce ne plus défiler pendant les Fashion Weeks

Fashion Week Hier la maison Saint Laurent a annoncé quitter le calendrier officiel des Fashion Weeks femme (février et septembre). Un bouleversement majeur en conséquence de l'épidémie de Covid-19. Hier la maison Saint Laurent a annoncé quitter le calendrier officiel des Fashion Weeks femme (février et septembre). Un bouleversement majeur en conséquence de l'épidémie de Covid-19.

La prochaine Fashion Week de Londres sera 100% digitale
709

La prochaine Fashion Week de Londres sera 100% digitale

Fashion Week Suite à l'annulation des prochaines Fashion Weeks européennes afin de limiter la propagation de la pandémie de Covid-19, le British Fashion Council a annoncé ce mardi 21 avril une décision inédite : la Fashion Week de Londres aura lieu en ligne et sera non-genrée. Du 12 au 14 juin prochains, les internautes pourront donc se rendre sur une plateforme digitale afin de découvrir les collections homme et femme de la saison printemps-été 2021. Suite à l'annulation des prochaines Fashion Weeks européennes afin de limiter la propagation de la pandémie de Covid-19, le British Fashion Council a annoncé ce mardi 21 avril une décision inédite : la Fashion Week de Londres aura lieu en ligne et sera non-genrée. Du 12 au 14 juin prochains, les internautes pourront donc se rendre sur une plateforme digitale afin de découvrir les collections homme et femme de la saison printemps-été 2021.

5 défilés engloutis par les eaux
896

5 défilés engloutis par les eaux

Mode Dimanche 1er mars dernier, la maison Balenciaga présentait son nouveau défilé dans un décor apocalyptique noyant le sol et les sièges dans une immense flaque d'eau. S’invitant régulièrement dans les plus grands défilés de mode, l'eau s'y présente souvent comme un élément fondamental à la force dramatique inéluctable. Entre la plage grandeur nature installée par Chanel au Grand Palais et la pluie diluvienne provoquée par Alexander McQueen, retour sur cinq défilés particulièrement trempés.    Dimanche 1er mars dernier, la maison Balenciaga présentait son nouveau défilé dans un décor apocalyptique noyant le sol et les sièges dans une immense flaque d'eau. S’invitant régulièrement dans les plus grands défilés de mode, l'eau s'y présente souvent comme un élément fondamental à la force dramatique inéluctable. Entre la plage grandeur nature installée par Chanel au Grand Palais et la pluie diluvienne provoquée par Alexander McQueen, retour sur cinq défilés particulièrement trempés.