En 1884, Edwin A. Abbott écrit Flatland ou le Pays Plat. Cette œuvre met en scène points, lignes et surfaces, personnages principaux d’un univers à deux dimensions. Dans ce pays plat, un carré fait la découverte du monde tridimensionnel, bouleversant toutes ses croyances. Plus d’un siècle plus tard, Missoni marche dans les pas de l’auteur et démontre le pouvoir émotionnel de la géométrie. Cette saison décline la rayure dans tous ses possibles. Les lignes ondulées, signature de la maison italienne, se mêlent à d’autres imprimés inédits, assemblés sur des patchworks ludiques. Chaque silhouette crée donc un joyeux mélange de motifs et de couleurs, habillant les mannequins des pieds à la tête.  

 

Le Lurex apporte brillance et vie à ces pièces colorées mais aussi une petite touche disco rehaussée par des costumes 70’s et des pantalons fluides rentrées dans les bottes. Les robes sont taillées au plus près des hanches alors que les manteaux se dotent de larges proportions. Comme une pointe d’humour, des bérets XXL ornent la tête des mannequins qui portent à leur bras des gants en maille ambiance mapa.