Advertising
Advertising
01 Mars

Le rêve éveillé de Roger Vivier

 

Pour présenter la collection Roger Vivier automne-hiver 2019-2020, Gherardo Felloni, le directeur artistique de la maison, a investi un somptueux hôtel particulier dans le VIIIe pour faire vivre à ses invités un véritable rêve éveillé. Forêt hantée ou tropicale, galerie des glaces, chorale cléricale ou encore fabuleux banquet... Numéro vous dévoile l'univers fantasmagorique de la maison de souliers Roger Vivier.

Par Laura Catz

1/26
2/26
3/26
4/26
5/26
6/26
7/26
8/26
9/26
10/26
11/26
12/26
13/26
14/26
15/26
16/26
17/26
18/26
19/26
20/26
21/26
22/26
23/26
24/26
25/26
26/26
  • Une fois les grilles d'un somptueux hôtel particulier du VIIIe franchies, il suffit d'emprunter le tapis rouge pour pénétrer le rêve éveillé de Roger Vivier. Pour présenter sa collection automne-hiver 2019-2020, le directeur artistique de la maison, Gherardo Felloni, a dispersé ses merveilleuses créations dans une maison fantastique, animée par des personnages rocambolesques dans ses mises en scènes exceptionnelles. Entre deux dégustations, les convives vivent ainsi un voyage onirique, déambulant de pièces en pièces pour y découvrir les hallucinants décors.

     

    Le rêve s’ouvre sur une galerie de glaces puis une sombre forêt, hantée par une belle aux bois dormants. Happés par le chant d’une chorale ecclésiastique, les convives découvrent une pièce aux murs tâpissés de licornes, la chambre de Madame Freud, une salle de cinéma où Belle de Jour est projeté face à une armée de Catherine Deneuve puis un magnifique banquet, animé par un personnage de cabaret. “J'ai puisé mon inspiration dans ce que les femmes imaginent lorsqu'elles rêvent”, explique Gherardo Felloni, qui a voulu mettre en scène leurs fantasmes.

     

    La maison française créée en 1960 fait renaître l'emblématique talon Polichinelle inspiré des escaprins du XVIIIe sous le nom de Courbette. Rehaussé d'un nœud en satin, le soulier doté d'un épais talon bicolore incurvé est définitivement le modèle signature de la saison. Les modèles traditionnellement masculins telles que les bottines Viv Tex, sont agrémentés de boucles ornées de strass. Côté maroquinerie, le nouveau sac Beau Vivier au cuir lisse se décline en magenta, cognac, bleu marine et noir, perpétuant l'esprit résolument bourgeois de Roger Vivier.  

  • Une fois les grilles d'un somptueux hôtel particulier du VIIIe franchies, il suffit d'emprunter le tapis rouge pour pénétrer le rêve éveillé de Roger Vivier. Pour présenter sa collection automne-hiver 2019-2020, le directeur artistique de la maison, Gherardo Felloni, a dispersé ses merveilleuses créations dans une maison fantastique, animée par des personnages rocambolesques dans ses mises en scènes exceptionnelles. Entre deux dégustations, les convives vivent ainsi un voyage onirique, déambulant de pièces en pièces pour y découvrir les hallucinants décors.

     

    Le rêve s’ouvre sur une galerie de glaces puis une sombre forêt, hantée par une belle aux bois dormants. Happés par le chant d’une chorale ecclésiastique, les convives découvrent une pièce aux murs tâpissés de licornes, la chambre de Madame Freud, une salle de cinéma où Belle de Jour est projeté face à une armée de Catherine Deneuve puis un magnifique banquet, animé par un personnage de cabaret. “J'ai puisé mon inspiration dans ce que les femmes imaginent lorsqu'elles rêvent”, explique Gherardo Felloni, qui a voulu mettre en scène leurs fantasmes.

     

    La maison française créée en 1960 fait renaître l'emblématique talon Polichinelle inspiré des escaprins du XVIIIe sous le nom de Courbette. Rehaussé d'un nœud en satin, le soulier doté d'un épais talon bicolore incurvé est définitivement le modèle signature de la saison. Les modèles traditionnellement masculins telles que les bottines Viv Tex, sont agrémentés de boucles ornées de strass. Côté maroquinerie, le nouveau sac Beau Vivier au cuir lisse se décline en magenta, cognac, bleu marine et noir, perpétuant l'esprit résolument bourgeois de Roger Vivier.  

  • Une fois les grilles d'un somptueux hôtel particulier du VIIIe franchies, il suffit d'emprunter le tapis rouge pour pénétrer le rêve éveillé de Roger Vivier. Pour présenter sa collection automne-hiver 2019-2020, le directeur artistique de la maison, Gherardo Felloni, a dispersé ses merveilleuses créations dans une maison fantastique, animée par des personnages rocambolesques dans ses mises en scènes exceptionnelles. Entre deux dégustations, les convives vivent ainsi un voyage onirique, déambulant de pièces en pièces pour y découvrir les hallucinants décors.

     

    Le rêve s’ouvre sur une galerie de glaces puis une sombre forêt, hantée par une belle aux bois dormants. Happés par le chant d’une chorale ecclésiastique, les convives découvrent une pièce aux murs tâpissés de licornes, la chambre de Madame Freud, une salle de cinéma où Belle de Jour est projeté face à une armée de Catherine Deneuve puis un magnifique banquet, animé par un personnage de cabaret. “J'ai puisé mon inspiration dans ce que les femmes imaginent lorsqu'elles rêvent”, explique Gherardo Felloni, qui a voulu mettre en scène leurs fantasmes.

     

    La maison française créée en 1960 fait renaître l'emblématique talon Polichinelle inspiré des escaprins du XVIIIe sous le nom de Courbette. Rehaussé d'un nœud en satin, le soulier doté d'un épais talon bicolore incurvé est définitivement le modèle signature de la saison. Les modèles traditionnellement masculins telles que les bottines Viv Tex, sont agrémentés de boucles ornées de strass. Côté maroquinerie, le nouveau sac Beau Vivier au cuir lisse se décline en magenta, cognac, bleu marine et noir, perpétuant l'esprit résolument bourgeois de Roger Vivier.  

  • Une fois les grilles d'un somptueux hôtel particulier du VIIIe franchies, il suffit d'emprunter le tapis rouge pour pénétrer le rêve éveillé de Roger Vivier. Pour présenter sa collection automne-hiver 2019-2020, le directeur artistique de la maison, Gherardo Felloni, a dispersé ses merveilleuses créations dans une maison fantastique, animée par des personnages rocambolesques dans ses mises en scènes exceptionnelles. Entre deux dégustations, les convives vivent ainsi un voyage onirique, déambulant de pièces en pièces pour y découvrir les hallucinants décors.

     

    Le rêve s’ouvre sur une galerie de glaces puis une sombre forêt, hantée par une belle aux bois dormants. Happés par le chant d’une chorale ecclésiastique, les convives découvrent une pièce aux murs tâpissés de licornes, la chambre de Madame Freud, une salle de cinéma où Belle de Jour est projeté face à une armée de Catherine Deneuve puis un magnifique banquet, animé par un personnage de cabaret. “J'ai puisé mon inspiration dans ce que les femmes imaginent lorsqu'elles rêvent”, explique Gherardo Felloni, qui a voulu mettre en scène leurs fantasmes.

     

    La maison française créée en 1960 fait renaître l'emblématique talon Polichinelle inspiré des escaprins du XVIIIe sous le nom de Courbette. Rehaussé d'un nœud en satin, le soulier doté d'un épais talon bicolore incurvé est définitivement le modèle signature de la saison. Les modèles traditionnellement masculins telles que les bottines Viv Tex, sont agrémentés de boucles ornées de strass. Côté maroquinerie, le nouveau sac Beau Vivier au cuir lisse se décline en magenta, cognac, bleu marine et noir, perpétuant l'esprit résolument bourgeois de Roger Vivier.  

  • Une fois les grilles d'un somptueux hôtel particulier du VIIIe franchies, il suffit d'emprunter le tapis rouge pour pénétrer le rêve éveillé de Roger Vivier. Pour présenter sa collection automne-hiver 2019-2020, le directeur artistique de la maison, Gherardo Felloni, a dispersé ses merveilleuses créations dans une maison fantastique, animée par des personnages rocambolesques dans ses mises en scènes exceptionnelles. Entre deux dégustations, les convives vivent ainsi un voyage onirique, déambulant de pièces en pièces pour y découvrir les hallucinants décors.

     

    Le rêve s’ouvre sur une galerie de glaces puis une sombre forêt, hantée par une belle aux bois dormants. Happés par le chant d’une chorale ecclésiastique, les convives découvrent une pièce aux murs tâpissés de licornes, la chambre de Madame Freud, une salle de cinéma où Belle de Jour est projeté face à une armée de Catherine Deneuve puis un magnifique banquet, animé par un personnage de cabaret. “J'ai puisé mon inspiration dans ce que les femmes imaginent lorsqu'elles rêvent”, explique Gherardo Felloni, qui a voulu mettre en scène leurs fantasmes.

     

    La maison française créée en 1960 fait renaître l'emblématique talon Polichinelle inspiré des escaprins du XVIIIe sous le nom de Courbette. Rehaussé d'un nœud en satin, le soulier doté d'un épais talon bicolore incurvé est définitivement le modèle signature de la saison. Les modèles traditionnellement masculins telles que les bottines Viv Tex, sont agrémentés de boucles ornées de strass. Côté maroquinerie, le nouveau sac Beau Vivier au cuir lisse se décline en magenta, cognac, bleu marine et noir, perpétuant l'esprit résolument bourgeois de Roger Vivier.  

  • Une fois les grilles d'un somptueux hôtel particulier du VIIIe franchies, il suffit d'emprunter le tapis rouge pour pénétrer le rêve éveillé de Roger Vivier. Pour présenter sa collection automne-hiver 2019-2020, le directeur artistique de la maison, Gherardo Felloni, a dispersé ses merveilleuses créations dans une maison fantastique, animée par des personnages rocambolesques dans ses mises en scènes exceptionnelles. Entre deux dégustations, les convives vivent ainsi un voyage onirique, déambulant de pièces en pièces pour y découvrir les hallucinants décors.

     

    Le rêve s’ouvre sur une galerie de glaces puis une sombre forêt, hantée par une belle aux bois dormants. Happés par le chant d’une chorale ecclésiastique, les convives découvrent une pièce aux murs tâpissés de licornes, la chambre de Madame Freud, une salle de cinéma où Belle de Jour est projeté face à une armée de Catherine Deneuve puis un magnifique banquet, animé par un personnage de cabaret. “J'ai puisé mon inspiration dans ce que les femmes imaginent lorsqu'elles rêvent”, explique Gherardo Felloni, qui a voulu mettre en scène leurs fantasmes.

     

    La maison française créée en 1960 fait renaître l'emblématique talon Polichinelle inspiré des escaprins du XVIIIe sous le nom de Courbette. Rehaussé d'un nœud en satin, le soulier doté d'un épais talon bicolore incurvé est définitivement le modèle signature de la saison. Les modèles traditionnellement masculins telles que les bottines Viv Tex, sont agrémentés de boucles ornées de strass. Côté maroquinerie, le nouveau sac Beau Vivier au cuir lisse se décline en magenta, cognac, bleu marine et noir, perpétuant l'esprit résolument bourgeois de Roger Vivier.  

  • Une fois les grilles d'un somptueux hôtel particulier du VIIIe franchies, il suffit d'emprunter le tapis rouge pour pénétrer le rêve éveillé de Roger Vivier. Pour présenter sa collection automne-hiver 2019-2020, le directeur artistique de la maison, Gherardo Felloni, a dispersé ses merveilleuses créations dans une maison fantastique, animée par des personnages rocambolesques dans ses mises en scènes exceptionnelles. Entre deux dégustations, les convives vivent ainsi un voyage onirique, déambulant de pièces en pièces pour y découvrir les hallucinants décors.

     

    Le rêve s’ouvre sur une galerie de glaces puis une sombre forêt, hantée par une belle aux bois dormants. Happés par le chant d’une chorale ecclésiastique, les convives découvrent une pièce aux murs tâpissés de licornes, la chambre de Madame Freud, une salle de cinéma où Belle de Jour est projeté face à une armée de Catherine Deneuve puis un magnifique banquet, animé par un personnage de cabaret. “J'ai puisé mon inspiration dans ce que les femmes imaginent lorsqu'elles rêvent”, explique Gherardo Felloni, qui a voulu mettre en scène leurs fantasmes.

     

    La maison française créée en 1960 fait renaître l'emblématique talon Polichinelle inspiré des escaprins du XVIIIe sous le nom de Courbette. Rehaussé d'un nœud en satin, le soulier doté d'un épais talon bicolore incurvé est définitivement le modèle signature de la saison. Les modèles traditionnellement masculins telles que les bottines Viv Tex, sont agrémentés de boucles ornées de strass. Côté maroquinerie, le nouveau sac Beau Vivier au cuir lisse se décline en magenta, cognac, bleu marine et noir, perpétuant l'esprit résolument bourgeois de Roger Vivier.  

  • Une fois les grilles d'un somptueux hôtel particulier du VIIIe franchies, il suffit d'emprunter le tapis rouge pour pénétrer le rêve éveillé de Roger Vivier. Pour présenter sa collection automne-hiver 2019-2020, le directeur artistique de la maison, Gherardo Felloni, a dispersé ses merveilleuses créations dans une maison fantastique, animée par des personnages rocambolesques dans ses mises en scènes exceptionnelles. Entre deux dégustations, les convives vivent ainsi un voyage onirique, déambulant de pièces en pièces pour y découvrir les hallucinants décors.

     

    Le rêve s’ouvre sur une galerie de glaces puis une sombre forêt, hantée par une belle aux bois dormants. Happés par le chant d’une chorale ecclésiastique, les convives découvrent une pièce aux murs tâpissés de licornes, la chambre de Madame Freud, une salle de cinéma où Belle de Jour est projeté face à une armée de Catherine Deneuve puis un magnifique banquet, animé par un personnage de cabaret. “J'ai puisé mon inspiration dans ce que les femmes imaginent lorsqu'elles rêvent”, explique Gherardo Felloni, qui a voulu mettre en scène leurs fantasmes.

     

    La maison française créée en 1960 fait renaître l'emblématique talon Polichinelle inspiré des escaprins du XVIIIe sous le nom de Courbette. Rehaussé d'un nœud en satin, le soulier doté d'un épais talon bicolore incurvé est définitivement le modèle signature de la saison. Les modèles traditionnellement masculins telles que les bottines Viv Tex, sont agrémentés de boucles ornées de strass. Côté maroquinerie, le nouveau sac Beau Vivier au cuir lisse se décline en magenta, cognac, bleu marine et noir, perpétuant l'esprit résolument bourgeois de Roger Vivier.  

  • Une fois les grilles d'un somptueux hôtel particulier du VIIIe franchies, il suffit d'emprunter le tapis rouge pour pénétrer le rêve éveillé de Roger Vivier. Pour présenter sa collection automne-hiver 2019-2020, le directeur artistique de la maison, Gherardo Felloni, a dispersé ses merveilleuses créations dans une maison fantastique, animée par des personnages rocambolesques dans ses mises en scènes exceptionnelles. Entre deux dégustations, les convives vivent ainsi un voyage onirique, déambulant de pièces en pièces pour y découvrir les hallucinants décors.

     

    Le rêve s’ouvre sur une galerie de glaces puis une sombre forêt, hantée par une belle aux bois dormants. Happés par le chant d’une chorale ecclésiastique, les convives découvrent une pièce aux murs tâpissés de licornes, la chambre de Madame Freud, une salle de cinéma où Belle de Jour est projeté face à une armée de Catherine Deneuve puis un magnifique banquet, animé par un personnage de cabaret. “J'ai puisé mon inspiration dans ce que les femmes imaginent lorsqu'elles rêvent”, explique Gherardo Felloni, qui a voulu mettre en scène leurs fantasmes.

     

    La maison française créée en 1960 fait renaître l'emblématique talon Polichinelle inspiré des escaprins du XVIIIe sous le nom de Courbette. Rehaussé d'un nœud en satin, le soulier doté d'un épais talon bicolore incurvé est définitivement le modèle signature de la saison. Les modèles traditionnellement masculins telles que les bottines Viv Tex, sont agrémentés de boucles ornées de strass. Côté maroquinerie, le nouveau sac Beau Vivier au cuir lisse se décline en magenta, cognac, bleu marine et noir, perpétuant l'esprit résolument bourgeois de Roger Vivier.  

  • Une fois les grilles d'un somptueux hôtel particulier du VIIIe franchies, il suffit d'emprunter le tapis rouge pour pénétrer le rêve éveillé de Roger Vivier. Pour présenter sa collection automne-hiver 2019-2020, le directeur artistique de la maison, Gherardo Felloni, a dispersé ses merveilleuses créations dans une maison fantastique, animée par des personnages rocambolesques dans ses mises en scènes exceptionnelles. Entre deux dégustations, les convives vivent ainsi un voyage onirique, déambulant de pièces en pièces pour y découvrir les hallucinants décors.

     

    Le rêve s’ouvre sur une galerie de glaces puis une sombre forêt, hantée par une belle aux bois dormants. Happés par le chant d’une chorale ecclésiastique, les convives découvrent une pièce aux murs tâpissés de licornes, la chambre de Madame Freud, une salle de cinéma où Belle de Jour est projeté face à une armée de Catherine Deneuve puis un magnifique banquet, animé par un personnage de cabaret. “J'ai puisé mon inspiration dans ce que les femmes imaginent lorsqu'elles rêvent”, explique Gherardo Felloni, qui a voulu mettre en scène leurs fantasmes.

     

    La maison française créée en 1960 fait renaître l'emblématique talon Polichinelle inspiré des escaprins du XVIIIe sous le nom de Courbette. Rehaussé d'un nœud en satin, le soulier doté d'un épais talon bicolore incurvé est définitivement le modèle signature de la saison. Les modèles traditionnellement masculins telles que les bottines Viv Tex, sont agrémentés de boucles ornées de strass. Côté maroquinerie, le nouveau sac Beau Vivier au cuir lisse se décline en magenta, cognac, bleu marine et noir, perpétuant l'esprit résolument bourgeois de Roger Vivier.  

  • Une fois les grilles d'un somptueux hôtel particulier du VIIIe franchies, il suffit d'emprunter le tapis rouge pour pénétrer le rêve éveillé de Roger Vivier. Pour présenter sa collection automne-hiver 2019-2020, le directeur artistique de la maison, Gherardo Felloni, a dispersé ses merveilleuses créations dans une maison fantastique, animée par des personnages rocambolesques dans ses mises en scènes exceptionnelles. Entre deux dégustations, les convives vivent ainsi un voyage onirique, déambulant de pièces en pièces pour y découvrir les hallucinants décors.

     

    Le rêve s’ouvre sur une galerie de glaces puis une sombre forêt, hantée par une belle aux bois dormants. Happés par le chant d’une chorale ecclésiastique, les convives découvrent une pièce aux murs tâpissés de licornes, la chambre de Madame Freud, une salle de cinéma où Belle de Jour est projeté face à une armée de Catherine Deneuve puis un magnifique banquet, animé par un personnage de cabaret. “J'ai puisé mon inspiration dans ce que les femmes imaginent lorsqu'elles rêvent”, explique Gherardo Felloni, qui a voulu mettre en scène leurs fantasmes.

     

    La maison française créée en 1960 fait renaître l'emblématique talon Polichinelle inspiré des escaprins du XVIIIe sous le nom de Courbette. Rehaussé d'un nœud en satin, le soulier doté d'un épais talon bicolore incurvé est définitivement le modèle signature de la saison. Les modèles traditionnellement masculins telles que les bottines Viv Tex, sont agrémentés de boucles ornées de strass. Côté maroquinerie, le nouveau sac Beau Vivier au cuir lisse se décline en magenta, cognac, bleu marine et noir, perpétuant l'esprit résolument bourgeois de Roger Vivier.  

  • Une fois les grilles d'un somptueux hôtel particulier du VIIIe franchies, il suffit d'emprunter le tapis rouge pour pénétrer le rêve éveillé de Roger Vivier. Pour présenter sa collection automne-hiver 2019-2020, le directeur artistique de la maison, Gherardo Felloni, a dispersé ses merveilleuses créations dans une maison fantastique, animée par des personnages rocambolesques dans ses mises en scènes exceptionnelles. Entre deux dégustations, les convives vivent ainsi un voyage onirique, déambulant de pièces en pièces pour y découvrir les hallucinants décors.

     

    Le rêve s’ouvre sur une galerie de glaces puis une sombre forêt, hantée par une belle aux bois dormants. Happés par le chant d’une chorale ecclésiastique, les convives découvrent une pièce aux murs tâpissés de licornes, la chambre de Madame Freud, une salle de cinéma où Belle de Jour est projeté face à une armée de Catherine Deneuve puis un magnifique banquet, animé par un personnage de cabaret. “J'ai puisé mon inspiration dans ce que les femmes imaginent lorsqu'elles rêvent”, explique Gherardo Felloni, qui a voulu mettre en scène leurs fantasmes.

     

    La maison française créée en 1960 fait renaître l'emblématique talon Polichinelle inspiré des escaprins du XVIIIe sous le nom de Courbette. Rehaussé d'un nœud en satin, le soulier doté d'un épais talon bicolore incurvé est définitivement le modèle signature de la saison. Les modèles traditionnellement masculins telles que les bottines Viv Tex, sont agrémentés de boucles ornées de strass. Côté maroquinerie, le nouveau sac Beau Vivier au cuir lisse se décline en magenta, cognac, bleu marine et noir, perpétuant l'esprit résolument bourgeois de Roger Vivier.  

  • Une fois les grilles d'un somptueux hôtel particulier du VIIIe franchies, il suffit d'emprunter le tapis rouge pour pénétrer le rêve éveillé de Roger Vivier. Pour présenter sa collection automne-hiver 2019-2020, le directeur artistique de la maison, Gherardo Felloni, a dispersé ses merveilleuses créations dans une maison fantastique, animée par des personnages rocambolesques dans ses mises en scènes exceptionnelles. Entre deux dégustations, les convives vivent ainsi un voyage onirique, déambulant de pièces en pièces pour y découvrir les hallucinants décors.

     

    Le rêve s’ouvre sur une galerie de glaces puis une sombre forêt, hantée par une belle aux bois dormants. Happés par le chant d’une chorale ecclésiastique, les convives découvrent une pièce aux murs tâpissés de licornes, la chambre de Madame Freud, une salle de cinéma où Belle de Jour est projeté face à une armée de Catherine Deneuve puis un magnifique banquet, animé par un personnage de cabaret. “J'ai puisé mon inspiration dans ce que les femmes imaginent lorsqu'elles rêvent”, explique Gherardo Felloni, qui a voulu mettre en scène leurs fantasmes.

     

    La maison française créée en 1960 fait renaître l'emblématique talon Polichinelle inspiré des escaprins du XVIIIe sous le nom de Courbette. Rehaussé d'un nœud en satin, le soulier doté d'un épais talon bicolore incurvé est définitivement le modèle signature de la saison. Les modèles traditionnellement masculins telles que les bottines Viv Tex, sont agrémentés de boucles ornées de strass. Côté maroquinerie, le nouveau sac Beau Vivier au cuir lisse se décline en magenta, cognac, bleu marine et noir, perpétuant l'esprit résolument bourgeois de Roger Vivier.  

  • Une fois les grilles d'un somptueux hôtel particulier du VIIIe franchies, il suffit d'emprunter le tapis rouge pour pénétrer le rêve éveillé de Roger Vivier. Pour présenter sa collection automne-hiver 2019-2020, le directeur artistique de la maison, Gherardo Felloni, a dispersé ses merveilleuses créations dans une maison fantastique, animée par des personnages rocambolesques dans ses mises en scènes exceptionnelles. Entre deux dégustations, les convives vivent ainsi un voyage onirique, déambulant de pièces en pièces pour y découvrir les hallucinants décors.

     

    Le rêve s’ouvre sur une galerie de glaces puis une sombre forêt, hantée par une belle aux bois dormants. Happés par le chant d’une chorale ecclésiastique, les convives découvrent une pièce aux murs tâpissés de licornes, la chambre de Madame Freud, une salle de cinéma où Belle de Jour est projeté face à une armée de Catherine Deneuve puis un magnifique banquet, animé par un personnage de cabaret. “J'ai puisé mon inspiration dans ce que les femmes imaginent lorsqu'elles rêvent”, explique Gherardo Felloni, qui a voulu mettre en scène leurs fantasmes.

     

    La maison française créée en 1960 fait renaître l'emblématique talon Polichinelle inspiré des escaprins du XVIIIe sous le nom de Courbette. Rehaussé d'un nœud en satin, le soulier doté d'un épais talon bicolore incurvé est définitivement le modèle signature de la saison. Les modèles traditionnellement masculins telles que les bottines Viv Tex, sont agrémentés de boucles ornées de strass. Côté maroquinerie, le nouveau sac Beau Vivier au cuir lisse se décline en magenta, cognac, bleu marine et noir, perpétuant l'esprit résolument bourgeois de Roger Vivier.  

  • Une fois les grilles d'un somptueux hôtel particulier du VIIIe franchies, il suffit d'emprunter le tapis rouge pour pénétrer le rêve éveillé de Roger Vivier. Pour présenter sa collection automne-hiver 2019-2020, le directeur artistique de la maison, Gherardo Felloni, a dispersé ses merveilleuses créations dans une maison fantastique, animée par des personnages rocambolesques dans ses mises en scènes exceptionnelles. Entre deux dégustations, les convives vivent ainsi un voyage onirique, déambulant de pièces en pièces pour y découvrir les hallucinants décors.

     

    Le rêve s’ouvre sur une galerie de glaces puis une sombre forêt, hantée par une belle aux bois dormants. Happés par le chant d’une chorale ecclésiastique, les convives découvrent une pièce aux murs tâpissés de licornes, la chambre de Madame Freud, une salle de cinéma où Belle de Jour est projeté face à une armée de Catherine Deneuve puis un magnifique banquet, animé par un personnage de cabaret. “J'ai puisé mon inspiration dans ce que les femmes imaginent lorsqu'elles rêvent”, explique Gherardo Felloni, qui a voulu mettre en scène leurs fantasmes.

     

    La maison française créée en 1960 fait renaître l'emblématique talon Polichinelle inspiré des escaprins du XVIIIe sous le nom de Courbette. Rehaussé d'un nœud en satin, le soulier doté d'un épais talon bicolore incurvé est définitivement le modèle signature de la saison. Les modèles traditionnellement masculins telles que les bottines Viv Tex, sont agrémentés de boucles ornées de strass. Côté maroquinerie, le nouveau sac Beau Vivier au cuir lisse se décline en magenta, cognac, bleu marine et noir, perpétuant l'esprit résolument bourgeois de Roger Vivier.  

  • Une fois les grilles d'un somptueux hôtel particulier du VIIIe franchies, il suffit d'emprunter le tapis rouge pour pénétrer le rêve éveillé de Roger Vivier. Pour présenter sa collection automne-hiver 2019-2020, le directeur artistique de la maison, Gherardo Felloni, a dispersé ses merveilleuses créations dans une maison fantastique, animée par des personnages rocambolesques dans ses mises en scènes exceptionnelles. Entre deux dégustations, les convives vivent ainsi un voyage onirique, déambulant de pièces en pièces pour y découvrir les hallucinants décors.

     

    Le rêve s’ouvre sur une galerie de glaces puis une sombre forêt, hantée par une belle aux bois dormants. Happés par le chant d’une chorale ecclésiastique, les convives découvrent une pièce aux murs tâpissés de licornes, la chambre de Madame Freud, une salle de cinéma où Belle de Jour est projeté face à une armée de Catherine Deneuve puis un magnifique banquet, animé par un personnage de cabaret. “J'ai puisé mon inspiration dans ce que les femmes imaginent lorsqu'elles rêvent”, explique Gherardo Felloni, qui a voulu mettre en scène leurs fantasmes.

     

    La maison française créée en 1960 fait renaître l'emblématique talon Polichinelle inspiré des escaprins du XVIIIe sous le nom de Courbette. Rehaussé d'un nœud en satin, le soulier doté d'un épais talon bicolore incurvé est définitivement le modèle signature de la saison. Les modèles traditionnellement masculins telles que les bottines Viv Tex, sont agrémentés de boucles ornées de strass. Côté maroquinerie, le nouveau sac Beau Vivier au cuir lisse se décline en magenta, cognac, bleu marine et noir, perpétuant l'esprit résolument bourgeois de Roger Vivier.  

  • Une fois les grilles d'un somptueux hôtel particulier du VIIIe franchies, il suffit d'emprunter le tapis rouge pour pénétrer le rêve éveillé de Roger Vivier. Pour présenter sa collection automne-hiver 2019-2020, le directeur artistique de la maison, Gherardo Felloni, a dispersé ses merveilleuses créations dans une maison fantastique, animée par des personnages rocambolesques dans ses mises en scènes exceptionnelles. Entre deux dégustations, les convives vivent ainsi un voyage onirique, déambulant de pièces en pièces pour y découvrir les hallucinants décors.

     

    Le rêve s’ouvre sur une galerie de glaces puis une sombre forêt, hantée par une belle aux bois dormants. Happés par le chant d’une chorale ecclésiastique, les convives découvrent une pièce aux murs tâpissés de licornes, la chambre de Madame Freud, une salle de cinéma où Belle de Jour est projeté face à une armée de Catherine Deneuve puis un magnifique banquet, animé par un personnage de cabaret. “J'ai puisé mon inspiration dans ce que les femmes imaginent lorsqu'elles rêvent”, explique Gherardo Felloni, qui a voulu mettre en scène leurs fantasmes.

     

    La maison française créée en 1960 fait renaître l'emblématique talon Polichinelle inspiré des escaprins du XVIIIe sous le nom de Courbette. Rehaussé d'un nœud en satin, le soulier doté d'un épais talon bicolore incurvé est définitivement le modèle signature de la saison. Les modèles traditionnellement masculins telles que les bottines Viv Tex, sont agrémentés de boucles ornées de strass. Côté maroquinerie, le nouveau sac Beau Vivier au cuir lisse se décline en magenta, cognac, bleu marine et noir, perpétuant l'esprit résolument bourgeois de Roger Vivier.  

  • Une fois les grilles d'un somptueux hôtel particulier du VIIIe franchies, il suffit d'emprunter le tapis rouge pour pénétrer le rêve éveillé de Roger Vivier. Pour présenter sa collection automne-hiver 2019-2020, le directeur artistique de la maison, Gherardo Felloni, a dispersé ses merveilleuses créations dans une maison fantastique, animée par des personnages rocambolesques dans ses mises en scènes exceptionnelles. Entre deux dégustations, les convives vivent ainsi un voyage onirique, déambulant de pièces en pièces pour y découvrir les hallucinants décors.

     

    Le rêve s’ouvre sur une galerie de glaces puis une sombre forêt, hantée par une belle aux bois dormants. Happés par le chant d’une chorale ecclésiastique, les convives découvrent une pièce aux murs tâpissés de licornes, la chambre de Madame Freud, une salle de cinéma où Belle de Jour est projeté face à une armée de Catherine Deneuve puis un magnifique banquet, animé par un personnage de cabaret. “J'ai puisé mon inspiration dans ce que les femmes imaginent lorsqu'elles rêvent”, explique Gherardo Felloni, qui a voulu mettre en scène leurs fantasmes.

     

    La maison française créée en 1960 fait renaître l'emblématique talon Polichinelle inspiré des escaprins du XVIIIe sous le nom de Courbette. Rehaussé d'un nœud en satin, le soulier doté d'un épais talon bicolore incurvé est définitivement le modèle signature de la saison. Les modèles traditionnellement masculins telles que les bottines Viv Tex, sont agrémentés de boucles ornées de strass. Côté maroquinerie, le nouveau sac Beau Vivier au cuir lisse se décline en magenta, cognac, bleu marine et noir, perpétuant l'esprit résolument bourgeois de Roger Vivier.  

  • Une fois les grilles d'un somptueux hôtel particulier du VIIIe franchies, il suffit d'emprunter le tapis rouge pour pénétrer le rêve éveillé de Roger Vivier. Pour présenter sa collection automne-hiver 2019-2020, le directeur artistique de la maison, Gherardo Felloni, a dispersé ses merveilleuses créations dans une maison fantastique, animée par des personnages rocambolesques dans ses mises en scènes exceptionnelles. Entre deux dégustations, les convives vivent ainsi un voyage onirique, déambulant de pièces en pièces pour y découvrir les hallucinants décors.

     

    Le rêve s’ouvre sur une galerie de glaces puis une sombre forêt, hantée par une belle aux bois dormants. Happés par le chant d’une chorale ecclésiastique, les convives découvrent une pièce aux murs tâpissés de licornes, la chambre de Madame Freud, une salle de cinéma où Belle de Jour est projeté face à une armée de Catherine Deneuve puis un magnifique banquet, animé par un personnage de cabaret. “J'ai puisé mon inspiration dans ce que les femmes imaginent lorsqu'elles rêvent”, explique Gherardo Felloni, qui a voulu mettre en scène leurs fantasmes.

     

    La maison française créée en 1960 fait renaître l'emblématique talon Polichinelle inspiré des escaprins du XVIIIe sous le nom de Courbette. Rehaussé d'un nœud en satin, le soulier doté d'un épais talon bicolore incurvé est définitivement le modèle signature de la saison. Les modèles traditionnellement masculins telles que les bottines Viv Tex, sont agrémentés de boucles ornées de strass. Côté maroquinerie, le nouveau sac Beau Vivier au cuir lisse se décline en magenta, cognac, bleu marine et noir, perpétuant l'esprit résolument bourgeois de Roger Vivier.  

  • Une fois les grilles d'un somptueux hôtel particulier du VIIIe franchies, il suffit d'emprunter le tapis rouge pour pénétrer le rêve éveillé de Roger Vivier. Pour présenter sa collection automne-hiver 2019-2020, le directeur artistique de la maison, Gherardo Felloni, a dispersé ses merveilleuses créations dans une maison fantastique, animée par des personnages rocambolesques dans ses mises en scènes exceptionnelles. Entre deux dégustations, les convives vivent ainsi un voyage onirique, déambulant de pièces en pièces pour y découvrir les hallucinants décors.

     

    Le rêve s’ouvre sur une galerie de glaces puis une sombre forêt, hantée par une belle aux bois dormants. Happés par le chant d’une chorale ecclésiastique, les convives découvrent une pièce aux murs tâpissés de licornes, la chambre de Madame Freud, une salle de cinéma où Belle de Jour est projeté face à une armée de Catherine Deneuve puis un magnifique banquet, animé par un personnage de cabaret. “J'ai puisé mon inspiration dans ce que les femmes imaginent lorsqu'elles rêvent”, explique Gherardo Felloni, qui a voulu mettre en scène leurs fantasmes.

     

    La maison française créée en 1960 fait renaître l'emblématique talon Polichinelle inspiré des escaprins du XVIIIe sous le nom de Courbette. Rehaussé d'un nœud en satin, le soulier doté d'un épais talon bicolore incurvé est définitivement le modèle signature de la saison. Les modèles traditionnellement masculins telles que les bottines Viv Tex, sont agrémentés de boucles ornées de strass. Côté maroquinerie, le nouveau sac Beau Vivier au cuir lisse se décline en magenta, cognac, bleu marine et noir, perpétuant l'esprit résolument bourgeois de Roger Vivier.  

  • Une fois les grilles d'un somptueux hôtel particulier du VIIIe franchies, il suffit d'emprunter le tapis rouge pour pénétrer le rêve éveillé de Roger Vivier. Pour présenter sa collection automne-hiver 2019-2020, le directeur artistique de la maison, Gherardo Felloni, a dispersé ses merveilleuses créations dans une maison fantastique, animée par des personnages rocambolesques dans ses mises en scènes exceptionnelles. Entre deux dégustations, les convives vivent ainsi un voyage onirique, déambulant de pièces en pièces pour y découvrir les hallucinants décors.

     

    Le rêve s’ouvre sur une galerie de glaces puis une sombre forêt, hantée par une belle aux bois dormants. Happés par le chant d’une chorale ecclésiastique, les convives découvrent une pièce aux murs tâpissés de licornes, la chambre de Madame Freud, une salle de cinéma où Belle de Jour est projeté face à une armée de Catherine Deneuve puis un magnifique banquet, animé par un personnage de cabaret. “J'ai puisé mon inspiration dans ce que les femmes imaginent lorsqu'elles rêvent”, explique Gherardo Felloni, qui a voulu mettre en scène leurs fantasmes.

     

    La maison française créée en 1960 fait renaître l'emblématique talon Polichinelle inspiré des escaprins du XVIIIe sous le nom de Courbette. Rehaussé d'un nœud en satin, le soulier doté d'un épais talon bicolore incurvé est définitivement le modèle signature de la saison. Les modèles traditionnellement masculins telles que les bottines Viv Tex, sont agrémentés de boucles ornées de strass. Côté maroquinerie, le nouveau sac Beau Vivier au cuir lisse se décline en magenta, cognac, bleu marine et noir, perpétuant l'esprit résolument bourgeois de Roger Vivier.  

  • Une fois les grilles d'un somptueux hôtel particulier du VIIIe franchies, il suffit d'emprunter le tapis rouge pour pénétrer le rêve éveillé de Roger Vivier. Pour présenter sa collection automne-hiver 2019-2020, le directeur artistique de la maison, Gherardo Felloni, a dispersé ses merveilleuses créations dans une maison fantastique, animée par des personnages rocambolesques dans ses mises en scènes exceptionnelles. Entre deux dégustations, les convives vivent ainsi un voyage onirique, déambulant de pièces en pièces pour y découvrir les hallucinants décors.

     

    Le rêve s’ouvre sur une galerie de glaces puis une sombre forêt, hantée par une belle aux bois dormants. Happés par le chant d’une chorale ecclésiastique, les convives découvrent une pièce aux murs tâpissés de licornes, la chambre de Madame Freud, une salle de cinéma où Belle de Jour est projeté face à une armée de Catherine Deneuve puis un magnifique banquet, animé par un personnage de cabaret. “J'ai puisé mon inspiration dans ce que les femmes imaginent lorsqu'elles rêvent”, explique Gherardo Felloni, qui a voulu mettre en scène leurs fantasmes.

     

    La maison française créée en 1960 fait renaître l'emblématique talon Polichinelle inspiré des escaprins du XVIIIe sous le nom de Courbette. Rehaussé d'un nœud en satin, le soulier doté d'un épais talon bicolore incurvé est définitivement le modèle signature de la saison. Les modèles traditionnellement masculins telles que les bottines Viv Tex, sont agrémentés de boucles ornées de strass. Côté maroquinerie, le nouveau sac Beau Vivier au cuir lisse se décline en magenta, cognac, bleu marine et noir, perpétuant l'esprit résolument bourgeois de Roger Vivier.  

  • Une fois les grilles d'un somptueux hôtel particulier du VIIIe franchies, il suffit d'emprunter le tapis rouge pour pénétrer le rêve éveillé de Roger Vivier. Pour présenter sa collection automne-hiver 2019-2020, le directeur artistique de la maison, Gherardo Felloni, a dispersé ses merveilleuses créations dans une maison fantastique, animée par des personnages rocambolesques dans ses mises en scènes exceptionnelles. Entre deux dégustations, les convives vivent ainsi un voyage onirique, déambulant de pièces en pièces pour y découvrir les hallucinants décors.

     

    Le rêve s’ouvre sur une galerie de glaces puis une sombre forêt, hantée par une belle aux bois dormants. Happés par le chant d’une chorale ecclésiastique, les convives découvrent une pièce aux murs tâpissés de licornes, la chambre de Madame Freud, une salle de cinéma où Belle de Jour est projeté face à une armée de Catherine Deneuve puis un magnifique banquet, animé par un personnage de cabaret. “J'ai puisé mon inspiration dans ce que les femmes imaginent lorsqu'elles rêvent”, explique Gherardo Felloni, qui a voulu mettre en scène leurs fantasmes.

     

    La maison française créée en 1960 fait renaître l'emblématique talon Polichinelle inspiré des escaprins du XVIIIe sous le nom de Courbette. Rehaussé d'un nœud en satin, le soulier doté d'un épais talon bicolore incurvé est définitivement le modèle signature de la saison. Les modèles traditionnellement masculins telles que les bottines Viv Tex, sont agrémentés de boucles ornées de strass. Côté maroquinerie, le nouveau sac Beau Vivier au cuir lisse se décline en magenta, cognac, bleu marine et noir, perpétuant l'esprit résolument bourgeois de Roger Vivier.  

  • Une fois les grilles d'un somptueux hôtel particulier du VIIIe franchies, il suffit d'emprunter le tapis rouge pour pénétrer le rêve éveillé de Roger Vivier. Pour présenter sa collection automne-hiver 2019-2020, le directeur artistique de la maison, Gherardo Felloni, a dispersé ses merveilleuses créations dans une maison fantastique, animée par des personnages rocambolesques dans ses mises en scènes exceptionnelles. Entre deux dégustations, les convives vivent ainsi un voyage onirique, déambulant de pièces en pièces pour y découvrir les hallucinants décors.

     

    Le rêve s’ouvre sur une galerie de glaces puis une sombre forêt, hantée par une belle aux bois dormants. Happés par le chant d’une chorale ecclésiastique, les convives découvrent une pièce aux murs tâpissés de licornes, la chambre de Madame Freud, une salle de cinéma où Belle de Jour est projeté face à une armée de Catherine Deneuve puis un magnifique banquet, animé par un personnage de cabaret. “J'ai puisé mon inspiration dans ce que les femmes imaginent lorsqu'elles rêvent”, explique Gherardo Felloni, qui a voulu mettre en scène leurs fantasmes.

     

    La maison française créée en 1960 fait renaître l'emblématique talon Polichinelle inspiré des escaprins du XVIIIe sous le nom de Courbette. Rehaussé d'un nœud en satin, le soulier doté d'un épais talon bicolore incurvé est définitivement le modèle signature de la saison. Les modèles traditionnellement masculins telles que les bottines Viv Tex, sont agrémentés de boucles ornées de strass. Côté maroquinerie, le nouveau sac Beau Vivier au cuir lisse se décline en magenta, cognac, bleu marine et noir, perpétuant l'esprit résolument bourgeois de Roger Vivier.  

  • Une fois les grilles d'un somptueux hôtel particulier du VIIIe franchies, il suffit d'emprunter le tapis rouge pour pénétrer le rêve éveillé de Roger Vivier. Pour présenter sa collection automne-hiver 2019-2020, le directeur artistique de la maison, Gherardo Felloni, a dispersé ses merveilleuses créations dans une maison fantastique, animée par des personnages rocambolesques dans ses mises en scènes exceptionnelles. Entre deux dégustations, les convives vivent ainsi un voyage onirique, déambulant de pièces en pièces pour y découvrir les hallucinants décors.

     

    Le rêve s’ouvre sur une galerie de glaces puis une sombre forêt, hantée par une belle aux bois dormants. Happés par le chant d’une chorale ecclésiastique, les convives découvrent une pièce aux murs tâpissés de licornes, la chambre de Madame Freud, une salle de cinéma où Belle de Jour est projeté face à une armée de Catherine Deneuve puis un magnifique banquet, animé par un personnage de cabaret. “J'ai puisé mon inspiration dans ce que les femmes imaginent lorsqu'elles rêvent”, explique Gherardo Felloni, qui a voulu mettre en scène leurs fantasmes.

     

    La maison française créée en 1960 fait renaître l'emblématique talon Polichinelle inspiré des escaprins du XVIIIe sous le nom de Courbette. Rehaussé d'un nœud en satin, le soulier doté d'un épais talon bicolore incurvé est définitivement le modèle signature de la saison. Les modèles traditionnellement masculins telles que les bottines Viv Tex, sont agrémentés de boucles ornées de strass. Côté maroquinerie, le nouveau sac Beau Vivier au cuir lisse se décline en magenta, cognac, bleu marine et noir, perpétuant l'esprit résolument bourgeois de Roger Vivier.  

  • Une fois les grilles d'un somptueux hôtel particulier du VIIIe franchies, il suffit d'emprunter le tapis rouge pour pénétrer le rêve éveillé de Roger Vivier. Pour présenter sa collection automne-hiver 2019-2020, le directeur artistique de la maison, Gherardo Felloni, a dispersé ses merveilleuses créations dans une maison fantastique, animée par des personnages rocambolesques dans ses mises en scènes exceptionnelles. Entre deux dégustations, les convives vivent ainsi un voyage onirique, déambulant de pièces en pièces pour y découvrir les hallucinants décors.

     

    Le rêve s’ouvre sur une galerie de glaces puis une sombre forêt, hantée par une belle aux bois dormants. Happés par le chant d’une chorale ecclésiastique, les convives découvrent une pièce aux murs tâpissés de licornes, la chambre de Madame Freud, une salle de cinéma où Belle de Jour est projeté face à une armée de Catherine Deneuve puis un magnifique banquet, animé par un personnage de cabaret. “J'ai puisé mon inspiration dans ce que les femmes imaginent lorsqu'elles rêvent”, explique Gherardo Felloni, qui a voulu mettre en scène leurs fantasmes.

     

    La maison française créée en 1960 fait renaître l'emblématique talon Polichinelle inspiré des escaprins du XVIIIe sous le nom de Courbette. Rehaussé d'un nœud en satin, le soulier doté d'un épais talon bicolore incurvé est définitivement le modèle signature de la saison. Les modèles traditionnellement masculins telles que les bottines Viv Tex, sont agrémentés de boucles ornées de strass. Côté maroquinerie, le nouveau sac Beau Vivier au cuir lisse se décline en magenta, cognac, bleu marine et noir, perpétuant l'esprit résolument bourgeois de Roger Vivier.  

Advertising
Advertising

NuméroNews


Advertising