567

Le jardin des délices de Pierpaolo Piccioli chez Valentino

 

Chez Valentino, l’attente était vive : Pierpaolo Piccioli signe pour cette saison printemps-été 2017 sa première collection en solo...

 

 

 

L’exercice ne se révèle pas seulement probant : il émerveille le public rassemblé à l’hôtel Salomon de Rotschild, comme l’avait fait le dernier défilé haute couture de la maison. Pour esquisser ce nouveau départ, le créateur romain est allé puiser comme il aime à le faire parmi les richesses de l’histoire. C’est Le Jardin des délices, triptyque édifiant de Jérôme Bosch, qui lui fournit cette fois la matière d’une exploration hors des strictes limites de l’air du temps. Ce monument de l’histoire de l’art rencontre ici l’histoire, certes plus humble, de la mode : le directeur artistique de Valentino a demandé à Zandra Rhodes, créatrice anglaise dont la coiffure rose vif et les motifs psychédéliques arty ont marqué les années 70 et 80, de dessiner des motifs inspirés du tableau de Bosch. Le résultat se lit sur des robes longues d’une délicatesse absolue. Le vestiaire décline les brocarts, le satin, le velours dévoré, le crêpe, que viennent réchauffer des manteaux de cuir ou de fourrure. Pierpaolo Piccioli démontre ses propres talents de peintre dans la palette, association subtile de tons riches dignes de l’habit de cour, de pastels poétiques, et de tons sombres qui viennent ancrer sa proposition dans un quotidien citadin. Le rose indien cohabite avec le rouge carmin, le jaune pâle avec le beige, le satin rose poudre se porte même en total look. Un vrai moment de grâce.

 

1/79
2/79
3/79
4/79
5/79
6/79
7/79
8/79
9/79
10/79
11/79
12/79
13/79
14/79
15/79
16/79
17/79
18/79
19/79
20/79
21/79
22/79
23/79
24/79
25/79
26/79
27/79
28/79
29/79
30/79
31/79
32/79
33/79
34/79
35/79
36/79
37/79
38/79
39/79
40/79
41/79
42/79
43/79
44/79
45/79
46/79
47/79
48/79
49/79
50/79
51/79
52/79
53/79
54/79
55/79
56/79
57/79
58/79
59/79
60/79
61/79
62/79
63/79
64/79
65/79
66/79
67/79
68/79
69/79
70/79
71/79
72/79
73/79
74/79
75/79
76/79
77/79
78/79
79/79
Le défilé Prada automne-hiver 2019-2020
560

Le défilé Prada automne-hiver 2019-2020

Fashion Week Animée par une passion des dichotomies, des contraires et de leurs affinités électives étonnantes, Prada livre une collection solennelle et romantique. Alternant tons charbonneux, kaki et rouge sang, les pièces célèbrent les pouvoirs d’Éros et Thanatos. Par les alliages de dentelle, de soie et de laine, la femme Prada, tantôt guerrière, tantôt poétique, est multiple, complexe et sans aucune limite.    Animée par une passion des dichotomies, des contraires et de leurs affinités électives étonnantes, Prada livre une collection solennelle et romantique. Alternant tons charbonneux, kaki et rouge sang, les pièces célèbrent les pouvoirs d’Éros et Thanatos. Par les alliages de dentelle, de soie et de laine, la femme Prada, tantôt guerrière, tantôt poétique, est multiple, complexe et sans aucune limite.   

Le défilé Moschino automne-hiver 2019-2020
998

Le défilé Moschino automne-hiver 2019-2020

Fashion Week Mannequins-Barbies arborant des perruques choucroutes XXL et rivières de diamants, jupe et perfecto en cuir doré incrustés de fausses pierres précieuses ou imprimés d’un billet de dollar, pochette en forme de chèque… Bienvenue sur le plateau télé Moschino ou se mêlent gazon en plastique, faux ciel et machine et sous. Inspiré par les jeux télévisés et autres émissions de télé-achat des années 80, le créateur - véritable roi du détournement - a encore frappé. Mannequins-Barbies arborant des perruques choucroutes XXL et rivières de diamants, jupe et perfecto en cuir doré incrustés de fausses pierres précieuses ou imprimés d’un billet de dollar, pochette en forme de chèque… Bienvenue sur le plateau télé Moschino ou se mêlent gazon en plastique, faux ciel et machine et sous. Inspiré par les jeux télévisés et autres émissions de télé-achat des années 80, le créateur - véritable roi du détournement - a encore frappé.

Le défilé Emporio Armani automne-hiver 2019-2020
889

Le défilé Emporio Armani automne-hiver 2019-2020

Fashion Week Intitulée Freestyle, la nouvelle collection Emporio Armani a crée une véritable surprise à Milan. Le défilé qui commençait en crescendo avec des looks noirs monochromes ou mandarine acidulée, se terminait par un final flamboyant composé de silhouettes rouge coquelicot, rubis ou grenat. Une déclaration forte pour une saison automne-hiver 2019-2020 pleine de sensualité. Intitulée Freestyle, la nouvelle collection Emporio Armani a crée une véritable surprise à Milan. Le défilé qui commençait en crescendo avec des looks noirs monochromes ou mandarine acidulée, se terminait par un final flamboyant composé de silhouettes rouge coquelicot, rubis ou grenat. Une déclaration forte pour une saison automne-hiver 2019-2020 pleine de sensualité.

Le défilé Gucci automne-hiver 2019-2020
667

Le défilé Gucci automne-hiver 2019-2020

Fashion Week Profondément shakespearienne et délicieusement androgyne, la collection d’Alessandro Michele se déploie comme un hommage à la théâtralité de l’existence. Au style bigarré et fantasmagorique dont il continue à pousser les limites, il ajoute une brève peinture de l’histoire du vêtement. Quatre-vingt-dix-sept modèles lui suffisent pour superposer jabots, fraises, colliers de chien à piques et lourdes cravates. Curieusement cohérente, facétieuse, elle masque les hommes pour mieux les saisir.    Profondément shakespearienne et délicieusement androgyne, la collection d’Alessandro Michele se déploie comme un hommage à la théâtralité de l’existence. Au style bigarré et fantasmagorique dont il continue à pousser les limites, il ajoute une brève peinture de l’histoire du vêtement. Quatre-vingt-dix-sept modèles lui suffisent pour superposer jabots, fraises, colliers de chien à piques et lourdes cravates. Curieusement cohérente, facétieuse, elle masque les hommes pour mieux les saisir.   

Les collections Moncler automne-hiver 2019-2020
23

Les collections Moncler automne-hiver 2019-2020

Fashion Week À l'occasion de la fashion week de Milan, Moncler a dévoilé les secondes collections de son projet créatif Moncler Genius avec Pierpaolo Piccioli & Liya Kebede, Sergio Zambon et Veronica Leoni, Sandro Mandrino, Simone Rocha, Craig Green, Matthew Williams de 1017 ALYX 9SM, Richard Quinn, Fragment Hiroshi Fujiwara, Palm Angels Francesco Ragazzi et Poldo Dog Couture. À l'occasion de la fashion week de Milan, Moncler a dévoilé les secondes collections de son projet créatif Moncler Genius avec Pierpaolo Piccioli & Liya Kebede, Sergio Zambon et Veronica Leoni, Sandro Mandrino, Simone Rocha, Craig Green, Matthew Williams de 1017 ALYX 9SM, Richard Quinn, Fragment Hiroshi Fujiwara, Palm Angels Francesco Ragazzi et Poldo Dog Couture.

Le défilé Alberta Ferretti automne-hiver 2019-2020
889

Le défilé Alberta Ferretti automne-hiver 2019-2020

Fashion Week Connue pour ses robes du soir romantiques et fragiles, Alberta Ferretti souhaite désormais également habiller les femmes de jour. Pull asymétrique en patchwork de maille métallisée et tissu transparent à volant, pantalon carotte rentré dans les bottes de cow-boy… Jouant sur un mix subtil de style et de sex-appeal teinté de nonchalance, la créatrice italienne crée des tenues contrastées associant des pièces plus masculines et détails glamour. Connue pour ses robes du soir romantiques et fragiles, Alberta Ferretti souhaite désormais également habiller les femmes de jour. Pull asymétrique en patchwork de maille métallisée et tissu transparent à volant, pantalon carotte rentré dans les bottes de cow-boy… Jouant sur un mix subtil de style et de sex-appeal teinté de nonchalance, la créatrice italienne crée des tenues contrastées associant des pièces plus masculines et détails glamour.