17 Juin

Art Basel Bâle : Audemars Piguet nous plonge au cœur du Jura avec sa nouvelle installation immersive

 

La semaine passée, Audemars Piguet présentait une nouvelle installation à la foire Art Basel de Bâle. Afin de revenir sur ses racines dans la vallée du Joux, la maison d'horlogerie suisse a invité l'artiste Jana Winderen à concevoir une œuvre sonore prolongée par les objets de Fernando Mastrangelo. Découvrez ce projet immersif et multisensoriel.

Par Matthieu Jacquet

© Audemars Piguet
1/10
© Audemars Piguet
2/10
© Audemars Piguet
3/10
© Audemars Piguet
4/10
© Audemars Piguet
5/10
© Audemars Piguet
6/10
Jana Winderen visite la Vallée de Joux © Audemars Piguet
7/10
Jana Winderen visite la Vallée de Joux © Audemars Piguet
8/10
Fernando Mastrangelo à la Brooklyn Gallery © Audemars Piguet
9/10
Fernando Mastrangelo dans son studio © Audemars Piguet
10/10
© Audemars Piguet
© Audemars Piguet
© Audemars Piguet
© Audemars Piguet
© Audemars Piguet
© Audemars Piguet
Jana Winderen visite la Vallée de Joux © Audemars Piguet
Jana Winderen visite la Vallée de Joux © Audemars Piguet
Fernando Mastrangelo à la Brooklyn Gallery © Audemars Piguet
Fernando Mastrangelo dans son studio © Audemars Piguet

Immersion en Suisse dans la vallée de Joux, non loin de la frontière française et du massif du Jura. Au cœur de la 49e édition de la foire Art Basel à Bâle, une pièce sonore composée de captations de la région rejoint un paysage montagneux matérialisé par des objets et peintures en nuances de gris afin de planter avec poésie son décor. À l’origine de cette installation, la maison de haute horlogerie Audemars Piguet qui invite une fois de plus des créateurs contemporains à replonger dans ses racines historiques et géographiques. Ici, deux artistes se rencontrent en vue de produire cette expérience plurisensorielle : Jana Winderen et Fernando Mastrangelo.

Jana Winderen. © Audemars Piguet

Véritable architecte du son, l’artiste norvégienne Jana Winderen s’est illustrée en créant des compositions à partir des discrètes et parfois inaudibles richesses de la nature. À l’aide de différents capteurs, elle parvient à extraire les infimes vibrations de divers environnements qu’elle réassemble ensuite telles des couches sonores. Pour Audemars Piguet, elle puise dans l’écosystème qui anime cette région qu’elle transmet aux visiteurs à travers deux canaux acoustiques : l’un collectif, avec des haut-parleurs, et l’autre plus intime, avec des casques. “J’apprécie beaucoup la physicalité du son”, explique l’artiste, qui dit rejoindre ici les horlogers dans une attention minutieuse accordée aux infimes détails.

Fernando Mastrangelo et son “Flood Mirror”. © Audemars Piguet

Dans le lounge d’Audemars Piguet, l’installation sonore de Jana Winderen se mêle aux créations de Fernando Mastrangelo. Articulée autour du paysage, la production de cet artiste-designer s’inspire de ses différentes formes afin de constituer des environnements où le naturel s’invite dans le fonctionnel. Dans The Vallée, il compose un espace où le mobilier prolonge les formes aux murs : bureau, assises, lustre en bris de verre et colonnes explorent les couleurs et textures des minéraux de la vallée de Joux, tels que le calcaire, le sable et le silice. Les couches de matière déployées par l’artiste résonnent alors avec les couches sonores pour composer un ensemble d’une grande profondeur.

Art Basel Basel 2019 - with artist Jana Winderen

Partenaire de la célèbre foire internationale d’art contemporain pour la sixième année consécutive, la maison de haute horlogerie Audemars Piguet matérialise une fois de plus son soutien aux créateurs de notre époque. Par le biais de sa Commission d’Art ainsi que de ses diverses collaborations, elle a permis la réalisation de projets d’ampleur matérialisant les idées d’artistes innovants. Dans cette nouvelle installation au cœur du Collectors Lounge, le visiteur se trouve ainsi invité à explorer les fascinantes ressources et mystérieux secrets d’un paysage, aux confins du réel et de l’imaginaire.

NuméroNews