30 Janvier

Quel pays a remporté la Coupe du monde de pâtisserie 2019 ?

 

Huit fois championne du monde, la France s’illustrait à domicile lors de cette compétition acharnée qui opposait 21 nations dont l’Argentine, le Maroc et le Royaume-Uni… Ici pas de frappes enroulées ni d’arbitrage vidéo mais des entremets au chocolat et des assiettes véganes.

Par La rédaction

À l’arrivée des 63 acteurs de la rencontre, les gradins sont en ébullition. Les 21 nations qui s’affrontent lors de la grande finale – par équipes de trois – ne comptent pas faire de la figuration. C’est pourquoi les supporters sont survoltés. Tous les deux ans, les amateurs de gastronomie se retrouvent à Chassieu, dans la banlieue lyonnaise, pour le salon du SIRHA, le rendez-vous international de la restauration et de l’hôtellerie. Là, entre les effluves de chocolat et les monticules de farine trône un prix très convoité : la Coupe du monde de pâtisserie. Cette année, le trophée a célébré son trentième anniversaire les 27 et 28 janvier. C’est pourquoi Philippe Rigollot, le nouveau président de l’événement, a demandé au chef Pierre Hermé de créer le dessert qui devait couronner le dîner des 30 ans.

 

La Coupe du monde sera à la pâtisserie ce que la formule 1 est à l’automobile. Gabriel Paillasson, président fondateur de la Coupe du monde de la pâtisserie, faisait monter la pression dès la création de la compétition. Huit fois championne du monde, la France compte bien s’imposer à domicile et défendre son statut de seleção du millefeuille. D’autant que les années précédentes, l’événement a déjà braqué les projecteurs sur de réels talents : Pierre Marcolini en 1995, Christophe Michalak en 2005 ou encore Jérôme De Oliveira en 2009.

Jour 1. 10 heures. Début de la retransmission en streaming sur cmpatisserie.com. Un huissier de justice siffle le coup d’envoi, les artisans se ruent sur les plans de travail. Objectif : trois entremets au chocolat, deux entremets glacés et un gâteau factice aux fruits, une pièce artistique en sucre, une pièce artistique en chocolat, une pièce artistique en glace hydrique sculptée et, grande nouveauté, 19 desserts végans à l’assiette.

 

Des cris, des larmes, de la sueur… Après deux jours de compétition, les résultats tombent : l’Italie s’octroie la troisième marche du podium, et se classe juste derrière le Japon qui, fait rare, compte une femme dans ses rangs. Et c’est finalement la Malaisie qui remporte le précieux sésame. Face à un jury conquis, trois jeunes pâtissiers âgés de 29 à 32 ans ont, émus, entendu l’hymne de leur pays résonner dans l’espace recueilli du salon.

NuméroNews