Avant d'enchaîner les verres d'alcool bon marché et de regretter ses danses endiablées sur les tables de la Java, ou de se divertir devant les sketchs d'humoristes débutants au Paname Art Café, il est d'un passage obligé : celui du restaurant La Parade. Cette nouvelle cantine située dans le 11e arrondissement parisien s'impose comme un incontournable, autant pour les végétariens que pour les amateurs de viandes et poissons. À travers une carte qui se réinvente tous les jours, garantissant fraîcheur et surprises dans l'assiette, La Parade célèbre la créativité culinaire dans un lieu convivial et chaleureux où l'on peut déguster des plats savoureux ou des cocktails, à table comme au bar. 

 

Fruits et légumes bio, viandes et poisons issus d'une agriculture raisonée, vins natures (entre 6 et 9€ le verre), kefir maison et desserts à la fois légers et gourmands (dont la pavlova à l'orange sanguine)… Du déjeuner au dîner, en passant par le brunch (les samedis et dimanches de 12h à 15h), La Parade propose une carte où tout est alléchant, jusqu'à sublimer une simple raclette. Le chef en profite pour revisiter la salade de carottes sauce japonaise – agrémentée d'oeufs de truite et d'une crème neutre et gourmande – mais aussi le très classique poireau vinaigrette, se transformant en “poireau mayo-neige”, où il est recouvert d'une crème montée très aérienne et d'un charbon végétal. À La Parade, on ne goûte pas de simples pâtes: ce sont des tagliatelles au boillon de crabe vert, lait de coco, citronelle, pignons, brocolis snackés et brocciu (fromage corse crémeux).

 

Chaque belle histoire débute par une rencontre, et celle de La Parade ne déroge pas à la règle. Eliott Lefevre travaille encore dans l'industrie pétrolière quand il décide de tout plaquer pour ouvrir un restaurant. Il s'associe à Anthony Zamora, virtuose de la mixologie (art du cocktail) et imaginent un projet commun : en décembre 2019, le restaurant La Parade est inauguré. Côté cuisine, il s'agit de trouver un chef qui, lui aussi, aime prendre des risques. Formé par Alain Passard et Guy Savoy, Aldwin Beets a été aux commandes du restaurant Déviant (10e) avant de quitter la barque pour se consacrer à ce tout nouveau projet.

 

Ensemble, ils imaginent un lieu qui revisite les classiques, en modernisant la cuisine française et en proposant des vins aux noms parfois étonnants (Les Pirouettes) sélectionnés par la sommelière Raphëlle Campion. Les trois amis pensent aussi à un lieu où l'on peut déguster des plats, découvrir des saveurs, goûter des vins méconnus et aussi… faire la fête. Lorsque le restaurant ferme ses portes plus tard le week-end, les tables se poussent, et les clients sont invités à danser ou, plus sagement, à déguster un des cocktails “création” imaginés par le mixologue Anthony Zamora, fondateur du bar Xaman – une référence du coktail à Mexico City. Loin d'être une alternative, La Parade s'impose donc comme nouveau rendez-vous des gourmets ne souhaitant pas choisir entre une cuisine traditionnelle et une plus innovante. 

 

La Parade

2, Rue des Goncourt

Paris 11e

https://laparade.business.site/?utm_source=gmb&utm_medium=referral