19 Février

Ran, le restaurant japonais dans un splendide hôtel particulier

 

Installé dans un sublime hôtel particulier, Ran propose une délicieuse cuisine japonaise et une ambiance festive dans un décor sublime.

Par Léa Zetlaoui

Restaurant Ran, Paris VIII ©Jérôme Galland
1/11
Restaurant Ran, Paris VIII ©Jérôme Galland
2/11
Restaurant Ran, Paris VIII ©Jérôme Galland
3/11
Restaurant Ran, Paris VIII ©Jérôme Galland
4/11
Restaurant Ran, Paris VIII ©Jérôme Galland
5/11
Restaurant Ran, Paris VIII ©Jérôme Galland
6/11
Restaurant Ran, Paris VIII ©Jérôme Galland
7/11
Restaurant Ran, Paris VIII ©Jérôme Galland
8/11
Restaurant Ran, Paris VIII ©Jérôme Galland
9/11
Restaurant Ran, Paris VIII ©Jérôme Galland
10/11
Restaurant Ran, Paris VIII ©Jérôme Galland
11/11
Restaurant Ran, Paris VIII ©Jérôme Galland
Restaurant Ran, Paris VIII ©Jérôme Galland
Restaurant Ran, Paris VIII ©Jérôme Galland
Restaurant Ran, Paris VIII ©Jérôme Galland
Restaurant Ran, Paris VIII ©Jérôme Galland
Restaurant Ran, Paris VIII ©Jérôme Galland
Restaurant Ran, Paris VIII ©Jérôme Galland
Restaurant Ran, Paris VIII ©Jérôme Galland
Restaurant Ran, Paris VIII ©Jérôme Galland
Restaurant Ran, Paris VIII ©Jérôme Galland
Restaurant Ran, Paris VIII ©Jérôme Galland
  • Né de la rencontre entre le Moma Group (connu pour ses restaurants, façon cabarets, Froufrou ou Manko) et le groupe Blackcode (célèbre pour ses établissements japonais raffinés Kinugawa ou Orient Extrême), le restaurant Ran, situé rue d’Anjou dans le VIIIe, associe cuisine nippone et ambiance festive.

     

    Installé dans un ancien hôtel ayant appartenu au marquis de La Fayette, Ran entre rapidement dans le palmarès des plus beaux restaurant parisiens. Sa décoration inclassable et éclectique signée Tristan Auer (Les Bains et Astair) mêle bois, colonnes de pierre, cheminées, installations lumineuses, mosaïques japonisantes, moquette bleu nuit… tandis que la direction artistique revient au joyeux duo Emmanuel d’Orazio et Marc Zaffuto, déjà présent chez Manko. Ce nouveau restaurant branché promet de faire vivre quelques soirées mémorables à ses clients.

     

    On s’arrête à l'entrée au magnifique bar pour découvrir la carte de cocktails aux saveurs nippones, que l’on déguste sous une installation lumineuse inspirée du bondage japonais (“kinbaku-bi”). La carte du restaurant, quant à elle, invite au partage, avec ses entrées froides (tartare de thon au caviar, ou makis de saumon, ou carpaccio de yellow tail) ou chaudes (tempuras de camembert ou bouchées de black cod). Parmi les plats, on retrouve le célèbre black cod au miso, des gambas poêlées spicy, lait de coco, ou des spaghettis aux champignons japonais. Et en dessert, des mochis glacés ou quelques pâtisseries françaises twistées de saveurs japonaises.

     

    8, rue d’Anjou, Paris VIII.

    Tél. 01 40 17 04 77.

     

  • Né de la rencontre entre le Moma Group (connu pour ses restaurants, façon cabarets, Froufrou ou Manko) et le groupe Blackcode (célèbre pour ses établissements japonais raffinés Kinugawa ou Orient Extrême), le restaurant Ran, situé rue d’Anjou dans le VIIIe, associe cuisine nippone et ambiance festive.

     

    Installé dans un ancien hôtel ayant appartenu au marquis de La Fayette, Ran entre rapidement dans le palmarès des plus beaux restaurant parisiens. Sa décoration inclassable et éclectique signée Tristan Auer (Les Bains et Astair) mêle bois, colonnes de pierre, cheminées, installations lumineuses, mosaïques japonisantes, moquette bleu nuit… tandis que la direction artistique revient au joyeux duo Emmanuel d’Orazio et Marc Zaffuto, déjà présent chez Manko. Ce nouveau restaurant branché promet de faire vivre quelques soirées mémorables à ses clients.

     

    On s’arrête à l'entrée au magnifique bar pour découvrir la carte de cocktails aux saveurs nippones, que l’on déguste sous une installation lumineuse inspirée du bondage japonais (“kinbaku-bi”). La carte du restaurant, quant à elle, invite au partage, avec ses entrées froides (tartare de thon au caviar, ou makis de saumon, ou carpaccio de yellow tail) ou chaudes (tempuras de camembert ou bouchées de black cod). Parmi les plats, on retrouve le célèbre black cod au miso, des gambas poêlées spicy, lait de coco, ou des spaghettis aux champignons japonais. Et en dessert, des mochis glacés ou quelques pâtisseries françaises twistées de saveurs japonaises.

     

    8, rue d’Anjou, Paris VIII.

    Tél. 01 40 17 04 77.

     

  • Né de la rencontre entre le Moma Group (connu pour ses restaurants, façon cabarets, Froufrou ou Manko) et le groupe Blackcode (célèbre pour ses établissements japonais raffinés Kinugawa ou Orient Extrême), le restaurant Ran, situé rue d’Anjou dans le VIIIe, associe cuisine nippone et ambiance festive.

     

    Installé dans un ancien hôtel ayant appartenu au marquis de La Fayette, Ran entre rapidement dans le palmarès des plus beaux restaurant parisiens. Sa décoration inclassable et éclectique signée Tristan Auer (Les Bains et Astair) mêle bois, colonnes de pierre, cheminées, installations lumineuses, mosaïques japonisantes, moquette bleu nuit… tandis que la direction artistique revient au joyeux duo Emmanuel d’Orazio et Marc Zaffuto, déjà présent chez Manko. Ce nouveau restaurant branché promet de faire vivre quelques soirées mémorables à ses clients.

     

    On s’arrête à l'entrée au magnifique bar pour découvrir la carte de cocktails aux saveurs nippones, que l’on déguste sous une installation lumineuse inspirée du bondage japonais (“kinbaku-bi”). La carte du restaurant, quant à elle, invite au partage, avec ses entrées froides (tartare de thon au caviar, ou makis de saumon, ou carpaccio de yellow tail) ou chaudes (tempuras de camembert ou bouchées de black cod). Parmi les plats, on retrouve le célèbre black cod au miso, des gambas poêlées spicy, lait de coco, ou des spaghettis aux champignons japonais. Et en dessert, des mochis glacés ou quelques pâtisseries françaises twistées de saveurs japonaises.

     

    8, rue d’Anjou, Paris VIII.

    Tél. 01 40 17 04 77.

     

  • Né de la rencontre entre le Moma Group (connu pour ses restaurants, façon cabarets, Froufrou ou Manko) et le groupe Blackcode (célèbre pour ses établissements japonais raffinés Kinugawa ou Orient Extrême), le restaurant Ran, situé rue d’Anjou dans le VIIIe, associe cuisine nippone et ambiance festive.

     

    Installé dans un ancien hôtel ayant appartenu au marquis de La Fayette, Ran entre rapidement dans le palmarès des plus beaux restaurant parisiens. Sa décoration inclassable et éclectique signée Tristan Auer (Les Bains et Astair) mêle bois, colonnes de pierre, cheminées, installations lumineuses, mosaïques japonisantes, moquette bleu nuit… tandis que la direction artistique revient au joyeux duo Emmanuel d’Orazio et Marc Zaffuto, déjà présent chez Manko. Ce nouveau restaurant branché promet de faire vivre quelques soirées mémorables à ses clients.

     

    On s’arrête à l'entrée au magnifique bar pour découvrir la carte de cocktails aux saveurs nippones, que l’on déguste sous une installation lumineuse inspirée du bondage japonais (“kinbaku-bi”). La carte du restaurant, quant à elle, invite au partage, avec ses entrées froides (tartare de thon au caviar, ou makis de saumon, ou carpaccio de yellow tail) ou chaudes (tempuras de camembert ou bouchées de black cod). Parmi les plats, on retrouve le célèbre black cod au miso, des gambas poêlées spicy, lait de coco, ou des spaghettis aux champignons japonais. Et en dessert, des mochis glacés ou quelques pâtisseries françaises twistées de saveurs japonaises.

     

    8, rue d’Anjou, Paris VIII.

    Tél. 01 40 17 04 77.

     

  • Né de la rencontre entre le Moma Group (connu pour ses restaurants, façon cabarets, Froufrou ou Manko) et le groupe Blackcode (célèbre pour ses établissements japonais raffinés Kinugawa ou Orient Extrême), le restaurant Ran, situé rue d’Anjou dans le VIIIe, associe cuisine nippone et ambiance festive.

     

    Installé dans un ancien hôtel ayant appartenu au marquis de La Fayette, Ran entre rapidement dans le palmarès des plus beaux restaurant parisiens. Sa décoration inclassable et éclectique signée Tristan Auer (Les Bains et Astair) mêle bois, colonnes de pierre, cheminées, installations lumineuses, mosaïques japonisantes, moquette bleu nuit… tandis que la direction artistique revient au joyeux duo Emmanuel d’Orazio et Marc Zaffuto, déjà présent chez Manko. Ce nouveau restaurant branché promet de faire vivre quelques soirées mémorables à ses clients.

     

    On s’arrête à l'entrée au magnifique bar pour découvrir la carte de cocktails aux saveurs nippones, que l’on déguste sous une installation lumineuse inspirée du bondage japonais (“kinbaku-bi”). La carte du restaurant, quant à elle, invite au partage, avec ses entrées froides (tartare de thon au caviar, ou makis de saumon, ou carpaccio de yellow tail) ou chaudes (tempuras de camembert ou bouchées de black cod). Parmi les plats, on retrouve le célèbre black cod au miso, des gambas poêlées spicy, lait de coco, ou des spaghettis aux champignons japonais. Et en dessert, des mochis glacés ou quelques pâtisseries françaises twistées de saveurs japonaises.

     

    8, rue d’Anjou, Paris VIII.

    Tél. 01 40 17 04 77.

     

  • Né de la rencontre entre le Moma Group (connu pour ses restaurants, façon cabarets, Froufrou ou Manko) et le groupe Blackcode (célèbre pour ses établissements japonais raffinés Kinugawa ou Orient Extrême), le restaurant Ran, situé rue d’Anjou dans le VIIIe, associe cuisine nippone et ambiance festive.

     

    Installé dans un ancien hôtel ayant appartenu au marquis de La Fayette, Ran entre rapidement dans le palmarès des plus beaux restaurant parisiens. Sa décoration inclassable et éclectique signée Tristan Auer (Les Bains et Astair) mêle bois, colonnes de pierre, cheminées, installations lumineuses, mosaïques japonisantes, moquette bleu nuit… tandis que la direction artistique revient au joyeux duo Emmanuel d’Orazio et Marc Zaffuto, déjà présent chez Manko. Ce nouveau restaurant branché promet de faire vivre quelques soirées mémorables à ses clients.

     

    On s’arrête à l'entrée au magnifique bar pour découvrir la carte de cocktails aux saveurs nippones, que l’on déguste sous une installation lumineuse inspirée du bondage japonais (“kinbaku-bi”). La carte du restaurant, quant à elle, invite au partage, avec ses entrées froides (tartare de thon au caviar, ou makis de saumon, ou carpaccio de yellow tail) ou chaudes (tempuras de camembert ou bouchées de black cod). Parmi les plats, on retrouve le célèbre black cod au miso, des gambas poêlées spicy, lait de coco, ou des spaghettis aux champignons japonais. Et en dessert, des mochis glacés ou quelques pâtisseries françaises twistées de saveurs japonaises.

     

    8, rue d’Anjou, Paris VIII.

    Tél. 01 40 17 04 77.

     

  • Né de la rencontre entre le Moma Group (connu pour ses restaurants, façon cabarets, Froufrou ou Manko) et le groupe Blackcode (célèbre pour ses établissements japonais raffinés Kinugawa ou Orient Extrême), le restaurant Ran, situé rue d’Anjou dans le VIIIe, associe cuisine nippone et ambiance festive.

     

    Installé dans un ancien hôtel ayant appartenu au marquis de La Fayette, Ran entre rapidement dans le palmarès des plus beaux restaurant parisiens. Sa décoration inclassable et éclectique signée Tristan Auer (Les Bains et Astair) mêle bois, colonnes de pierre, cheminées, installations lumineuses, mosaïques japonisantes, moquette bleu nuit… tandis que la direction artistique revient au joyeux duo Emmanuel d’Orazio et Marc Zaffuto, déjà présent chez Manko. Ce nouveau restaurant branché promet de faire vivre quelques soirées mémorables à ses clients.

     

    On s’arrête à l'entrée au magnifique bar pour découvrir la carte de cocktails aux saveurs nippones, que l’on déguste sous une installation lumineuse inspirée du bondage japonais (“kinbaku-bi”). La carte du restaurant, quant à elle, invite au partage, avec ses entrées froides (tartare de thon au caviar, ou makis de saumon, ou carpaccio de yellow tail) ou chaudes (tempuras de camembert ou bouchées de black cod). Parmi les plats, on retrouve le célèbre black cod au miso, des gambas poêlées spicy, lait de coco, ou des spaghettis aux champignons japonais. Et en dessert, des mochis glacés ou quelques pâtisseries françaises twistées de saveurs japonaises.

     

    8, rue d’Anjou, Paris VIII.

    Tél. 01 40 17 04 77.

     

  • Né de la rencontre entre le Moma Group (connu pour ses restaurants, façon cabarets, Froufrou ou Manko) et le groupe Blackcode (célèbre pour ses établissements japonais raffinés Kinugawa ou Orient Extrême), le restaurant Ran, situé rue d’Anjou dans le VIIIe, associe cuisine nippone et ambiance festive.

     

    Installé dans un ancien hôtel ayant appartenu au marquis de La Fayette, Ran entre rapidement dans le palmarès des plus beaux restaurant parisiens. Sa décoration inclassable et éclectique signée Tristan Auer (Les Bains et Astair) mêle bois, colonnes de pierre, cheminées, installations lumineuses, mosaïques japonisantes, moquette bleu nuit… tandis que la direction artistique revient au joyeux duo Emmanuel d’Orazio et Marc Zaffuto, déjà présent chez Manko. Ce nouveau restaurant branché promet de faire vivre quelques soirées mémorables à ses clients.

     

    On s’arrête à l'entrée au magnifique bar pour découvrir la carte de cocktails aux saveurs nippones, que l’on déguste sous une installation lumineuse inspirée du bondage japonais (“kinbaku-bi”). La carte du restaurant, quant à elle, invite au partage, avec ses entrées froides (tartare de thon au caviar, ou makis de saumon, ou carpaccio de yellow tail) ou chaudes (tempuras de camembert ou bouchées de black cod). Parmi les plats, on retrouve le célèbre black cod au miso, des gambas poêlées spicy, lait de coco, ou des spaghettis aux champignons japonais. Et en dessert, des mochis glacés ou quelques pâtisseries françaises twistées de saveurs japonaises.

     

    8, rue d’Anjou, Paris VIII.

    Tél. 01 40 17 04 77.

     

  • Né de la rencontre entre le Moma Group (connu pour ses restaurants, façon cabarets, Froufrou ou Manko) et le groupe Blackcode (célèbre pour ses établissements japonais raffinés Kinugawa ou Orient Extrême), le restaurant Ran, situé rue d’Anjou dans le VIIIe, associe cuisine nippone et ambiance festive.

     

    Installé dans un ancien hôtel ayant appartenu au marquis de La Fayette, Ran entre rapidement dans le palmarès des plus beaux restaurant parisiens. Sa décoration inclassable et éclectique signée Tristan Auer (Les Bains et Astair) mêle bois, colonnes de pierre, cheminées, installations lumineuses, mosaïques japonisantes, moquette bleu nuit… tandis que la direction artistique revient au joyeux duo Emmanuel d’Orazio et Marc Zaffuto, déjà présent chez Manko. Ce nouveau restaurant branché promet de faire vivre quelques soirées mémorables à ses clients.

     

    On s’arrête à l'entrée au magnifique bar pour découvrir la carte de cocktails aux saveurs nippones, que l’on déguste sous une installation lumineuse inspirée du bondage japonais (“kinbaku-bi”). La carte du restaurant, quant à elle, invite au partage, avec ses entrées froides (tartare de thon au caviar, ou makis de saumon, ou carpaccio de yellow tail) ou chaudes (tempuras de camembert ou bouchées de black cod). Parmi les plats, on retrouve le célèbre black cod au miso, des gambas poêlées spicy, lait de coco, ou des spaghettis aux champignons japonais. Et en dessert, des mochis glacés ou quelques pâtisseries françaises twistées de saveurs japonaises.

     

    8, rue d’Anjou, Paris VIII.

    Tél. 01 40 17 04 77.

     

  • Né de la rencontre entre le Moma Group (connu pour ses restaurants, façon cabarets, Froufrou ou Manko) et le groupe Blackcode (célèbre pour ses établissements japonais raffinés Kinugawa ou Orient Extrême), le restaurant Ran, situé rue d’Anjou dans le VIIIe, associe cuisine nippone et ambiance festive.

     

    Installé dans un ancien hôtel ayant appartenu au marquis de La Fayette, Ran entre rapidement dans le palmarès des plus beaux restaurant parisiens. Sa décoration inclassable et éclectique signée Tristan Auer (Les Bains et Astair) mêle bois, colonnes de pierre, cheminées, installations lumineuses, mosaïques japonisantes, moquette bleu nuit… tandis que la direction artistique revient au joyeux duo Emmanuel d’Orazio et Marc Zaffuto, déjà présent chez Manko. Ce nouveau restaurant branché promet de faire vivre quelques soirées mémorables à ses clients.

     

    On s’arrête à l'entrée au magnifique bar pour découvrir la carte de cocktails aux saveurs nippones, que l’on déguste sous une installation lumineuse inspirée du bondage japonais (“kinbaku-bi”). La carte du restaurant, quant à elle, invite au partage, avec ses entrées froides (tartare de thon au caviar, ou makis de saumon, ou carpaccio de yellow tail) ou chaudes (tempuras de camembert ou bouchées de black cod). Parmi les plats, on retrouve le célèbre black cod au miso, des gambas poêlées spicy, lait de coco, ou des spaghettis aux champignons japonais. Et en dessert, des mochis glacés ou quelques pâtisseries françaises twistées de saveurs japonaises.

     

    8, rue d’Anjou, Paris VIII.

    Tél. 01 40 17 04 77.

     

  • Né de la rencontre entre le Moma Group (connu pour ses restaurants, façon cabarets, Froufrou ou Manko) et le groupe Blackcode (célèbre pour ses établissements japonais raffinés Kinugawa ou Orient Extrême), le restaurant Ran, situé rue d’Anjou dans le VIIIe, associe cuisine nippone et ambiance festive.

     

    Installé dans un ancien hôtel ayant appartenu au marquis de La Fayette, Ran entre rapidement dans le palmarès des plus beaux restaurant parisiens. Sa décoration inclassable et éclectique signée Tristan Auer (Les Bains et Astair) mêle bois, colonnes de pierre, cheminées, installations lumineuses, mosaïques japonisantes, moquette bleu nuit… tandis que la direction artistique revient au joyeux duo Emmanuel d’Orazio et Marc Zaffuto, déjà présent chez Manko. Ce nouveau restaurant branché promet de faire vivre quelques soirées mémorables à ses clients.

     

    On s’arrête à l'entrée au magnifique bar pour découvrir la carte de cocktails aux saveurs nippones, que l’on déguste sous une installation lumineuse inspirée du bondage japonais (“kinbaku-bi”). La carte du restaurant, quant à elle, invite au partage, avec ses entrées froides (tartare de thon au caviar, ou makis de saumon, ou carpaccio de yellow tail) ou chaudes (tempuras de camembert ou bouchées de black cod). Parmi les plats, on retrouve le célèbre black cod au miso, des gambas poêlées spicy, lait de coco, ou des spaghettis aux champignons japonais. Et en dessert, des mochis glacés ou quelques pâtisseries françaises twistées de saveurs japonaises.

     

    8, rue d’Anjou, Paris VIII.

    Tél. 01 40 17 04 77.

     

NuméroNews