25 Février

5 restaurants à découvrir pendant la Fashion Week

 

Découvrez la sélection de Numéro.

par Léa Zetlaoui

Ran, le restaurant japonais dans un splendide hôtel particulier

 

Installé dans un ancien hôtel particulier, Ran entre rapidement dans le palmarès des plus beaux restaurant parisiens. Avec sa décoration inclassable et éclectique signée Tristan Auer, direction artistique confiée au joyeux duo Emmanuel d’Orazio et Marc Zaffuto, déjà présent chez Manko, Ce nouveau restaurant branché promet de faire vivre quelques soirées mémorables.

On s’arrête à l'entrée au magnifique bar pour découvrir la carte de cocktails aux saveurs nippones, que l’on déguste sous une installation lumineuse inspirée du bondage japonais (“kinbaku-bi”). La carte du restaurant, quant à elle, invite au partage, avec ses entrées froides (tartare de thon au caviar, ou makis de saumon, ou carpaccio de yellow tail) ou chaudes (tempuras de camembert ou bouchées de black cod). Parmi les plats, on retrouve le célèbre black cod au miso, des gambas poêlées spicy, lait de coco, ou des spaghettis aux champignons japonais. 

 

8, rue d’Anjou, Paris VIII.

01 40 17 04 77.

Malro, le restaurant qui réveille le haut Marais

 

Après Ida (75015) et Epoca (75007), le chef Denny Imbroisi et de son associé Micaël Memmi, ouvre Malro dans le haut Marais, dont le nom est un hommage à l’ancien ministre de la culture et écrivain André Malraux. Décoration design aux accents californiens et lumières tamisées, très grand bar surmonté d’un miroir, œuvres d’art ou de street art parfois surprenantes (on pense notamment à cette œuvre botticellienne géante assortie d’un néon “tinder” rouge qui inonde Instagram), 100 places réparties en différents espaces, le lieu brille par de multiples qualités, et surtout son ambiance jeune et festive le soir venu. Cette atmosphère réussie tient en trois facteurs. D’abord, les cocktails du Franco-Mexicain Kaziel Balivet qui propose des associations délicieuses aux couleurs joyeuses comme le Bloody Beetroot (vodka et betterave) ou le Red Tequila  (tequila et fruits rouge). Ensuite, l’ambiance de la salle, due à Axel Baiot et son équipe jeune et dynamique. Enfin pour la cuisine méditerranéenne conviviale et gourmande du chef Denny Imbroisi et exécutée par Francisco Raul Conforti avec en entrée des accras/aïoli, une burrata/speck/poires, ou des Calamars/ blettes/’nduja, en plat, de bonnes pizzas, des pâtes ou des viandes à la braise et en dessert tiramisu au café ou gâteau grec. Une cuisine généreuse qui reflète à merveille l’endroit.

 

Ouvert du mardi au dimanche midi.

7, rue Froissart, 75003 Paris

01 42 77 38 47

39 façons de savourer du bœuf au Beefbar

 

Déjà la réouverture du restaurant Anahi avait agité le Tout-Paris en 2017 avec ses spécialités sud-américaines et son décor de boucherie des années 20. Fin 2018, Riccardo Giraudi, inaugure son premier Beefbar parisien dans le triangle d’or parisien, spécialisé dans la viandeet même dans la viande d’exception. Un cadre art déco signé Humbert & Poyet (déjà présent chez Anahi), une ambiance festive le soir (dj à l’appui) et un service jeune et sympathique. La carte quant à elle compte près de 15 références de street food à base de viande et 23 façons de savourer une bonne pièce de viandes en fonction de son origine, sa préparation ou sa cuisson. Un menu exhaustif donc qui convient à tous les goûts des amateurs de ce genre de produits. Française, américaine, australienne ou japonaise (la fameuse viande de Kobé); grillé, sauté, tagliata, chateaubrilland, en burger, en ravioli, teppanyaki; empanadas, bao bun, en jamon, carpaccio, tataki, gyozas, rolls et même pizza… C’est un véritable tour du monde gustatif. Pour les végétariens, le Beefbar propose également quelques alternatives au poisson ou aux légumes afin de ravir tous les goûts.

 

Beefbar, 5 rue Marbeuf 75008

01 44 31 40 00

À quoi ressemble la nouvelle brasserie du Lutetia?

 

Célèbre chef du sud de la France, Gérald Passédat propose une cuisine méditerranéenne revisitée surtout axée autour du poisson et des fruits de mer . Que ce soit une étonnante planche de charcuterie de poisson, des fritto misto légères et sa sauce délicieuse, un aïoli et ses accompagnements ou un fois gras aux algues, les entrées séduisent sans difficulté. Côté plats, les boulettes de poisson à la marseillaise, le parmentier de poulpe font honneur aux racines méridionales du chef, tandis que les généreuses cannelloni de veau ou le filet de boeuf charolais au beurre marin et jus à l’anchois raviront les amateurs de viande, une salade végétarienne vient compléter l’offre. La décoration de cette nouvelle brasserie, tout comme le reste de l’hôtel est signé Jean-Michel Wilmotte. Des lignes contemporaines, une déclinaison de tons beiges pour le mobilier, un sol en assemblages de marbre noir et blanc, des colonnes décorées de peintures représentant les mythiques clients de l’hôtel. D’immenses baies vitrées offrent une vue sur le carrefour de Sèvres Baylone, tandis qu’un premier étage et une véranda seront bientôt ouverts au client.

 

45 Boulevard Raspail, 75006
De 08h00 à minuit (dernière commande à 22h45)

 

La brasserie étoilée La Poule au Pot de Jean-François Piège

 

Le chef Jean-François Piège reprend le célèbre bistro La Poule au Pot dans le quartier des Halles qui vécut son heure de gloire dans les années 70 et 80 et qui a obtenu en janvier sa première étoile. On retrouve d'ailleurs le nom des célébrités ayant fréquentées l'endroit gravés sur des petites plaques partout dans le restaurant. Sans rien changer à la décoration authentique, le chef étoilé se réapproprie la cuisine bourgeoise, conviviale et réconfortante, qui sous sa réflexion retrouve un équilibre intéressant. Servis dans des plats en argent chinés pendant des semaines, on découvre escargots, cuisses de grenouille, asperges en entrée, suivi de plats traditionnels comme la blanquette de veau, le merlan frit ou le hachis parmentier et en dessert la tarte et le clafoutis sont à l’honneur. Une cuisine simple mais parfaitement réalisée qui célèbre avec talent le patrimoine culinaire français.

 

9 Rue Vauvilliers, Paris I

01 42 36 32 96

NuméroNews