Advertising
Advertising
31 Janvier

Chanel décline son tweed en or et pierres précieuses

 

La maison Chanel décline son célèbre tweed sur une collection de haute joaillerie au raffinement extrême.

par Léa Zetlaoui

Bracelet Tweed Brodé
1/37
Broche Tweed Brodé
2/37
Boucles d'oreilles Tweed Brodé
3/37
Collier Tweed Brodé
4/37
Bague Tweed Brodé
5/37
Bracelet Tweed chaîne
6/37
Boucles d'oreilles Tweed Cordage
7/37
Boucles d'oreilles Tweed Cordage
8/37
Bague Tweed Cordage
9/37
Bracelet Tweed Cordage
10/37
Montre Tweed Contraste
11/37
Bracelet Tweed Cordage
12/37
Bracelet Tweed Cordage
13/37
Broche Tweed Cordage
14/37
Boucles d'oreilles Tweed Cordage
15/37
Boucles d'oreilles Tweed Cordage
16/37
COllier Tweed Cordage
17/37
Collier Tweed Cordage
18/37
Bague Tweed Cordage
19/37
Bague Tweed Cordage
20/37
Montre Tweed Cordage
21/37
Bracelet Tweed Couture
22/37
Collier Tweed Couture
23/37
Bague Tweed Couture
24/37
Boucles d'oreilles Tweed d'Été
25/37
Collier Tweed d'Été
26/37
Bague Tweed d'Été
27/37
Boucles d'oreilles Tweed d'Or
28/37
Collier Tweed d'Or
29/37
Bracelet Tweed Frange
30/37
Boucles d'oreilles Tweed Frange
31/37
Collier Tweed Frange
32/37
Bague Tweed Frange
33/37
Bracelet Tweed Graphique
34/37
Broche Tweed Graphique
35/37
Boucles d'oreilles Tweed Graphique
36/37
Collier Tweed Graphique
37/37
Bracelet Tweed Brodé
Broche Tweed Brodé
Boucles d'oreilles Tweed Brodé
Collier Tweed Brodé
Bague Tweed Brodé
Bracelet Tweed chaîne
Boucles d'oreilles Tweed Cordage
Boucles d'oreilles Tweed Cordage
Bague Tweed Cordage
Bracelet Tweed Cordage
Montre Tweed Contraste
Bracelet Tweed Cordage
Bracelet Tweed Cordage
Broche Tweed Cordage
Boucles d'oreilles  Tweed Cordage
Boucles d'oreilles  Tweed Cordage
COllier  Tweed Cordage
Collier Tweed Cordage
Bague Tweed Cordage
Bague Tweed Cordage
Montre Tweed Cordage
Bracelet Tweed Couture
Collier Tweed Couture
Bague Tweed Couture
Boucles d'oreilles Tweed d'Été
Collier Tweed d'Été
Bague Tweed d'Été
Boucles d'oreilles Tweed d'Or
Collier Tweed d'Or
Bracelet Tweed Frange
Boucles d'oreilles Tweed Frange
Collier Tweed Frange
Bague Tweed Frange
Bracelet Tweed Graphique
Broche Tweed Graphique
Boucles d'oreilles Tweed Graphique
Collier Tweed Graphique
  • A l’instar du double C et du camélia, le tweed incarne l’un des symboles de la maison Chanel. Tout comme le jersey, son utilisation dans des collections féminines est un emprunt au vestiaire masculin. Alors que l’emploi du premier matériau par Gabrielle Chanel naît de sa relation avec Boy Capel au début de la Première Guerre mondiale, celui du second a pour origine sa liaison avec le duc de Westminster au milieu des années 20 et devint véritablement iconique quand il habilla le célèbre tailleur Chanel.

     

    Originaire d’Écosse, le tweed est au départ un tissu en laine porté par les paysans dans l’Angleterre du XVIIIème siècle avant de devenir, au milieu du XXème siècle, l’apanage de l’artistocratie et des gentlemen britanniques pour leurs tenues de sport. Mais c’est véritablement Coco Chanel qui popularise cette matière en le féminisant et se permettant toutes les excentricités. Aujourd’hui, l'incontournable tweed Chanel est tissé à la main, entre autre par la maison Lesage, afin de lui donner son caractère unique.

     

    Inspirée par ce tissage complexe et précieux qui se prête à de nombreuses déclinaisons créatives, non seulement à travers des assemblages de couleurs et matières inattendus mais également par l’ajout d’ornements comme les broderies, chaînes, perles ou cristaux, la maison Chanel l'utilise comme trame de sa nouvelle collection de haute joaillerie.

     

    Afin de restituer le raffinement complexe mais également la souplesse ondoyante de cette matière, les ateliers de la maison française ont développé des techniques particulières d’emmaillement et d’ornement de l’or. Au total ce sont 45 pièces – broches, colliers, sautoirs, ras du cou, boucles d’oreilles, manchettes, bracelets, bagues, montres à secret – qui restituent différentes finitions du tweed avec toujours l'or et le diamants. Brodé ou frangé en or blanc et diamants ; avec des chaînes en or jaunes, tsavorites et perles de culture; graphique en onyx noir et diamants blancs ou couture dans une version colorée en or rose, agrémenté de saphirs roses, diamants, spinelles et serti d'un spinelle taille ovale ; majestueux en tweed d'or ou plus léger pour l’été avec son diamant jaune… Cette collection haute joaillerie Tweed de Chanel exalte d'ores et déjà le luxe intemporel qui émane des créations qui composent son héritage.

  • A l’instar du double C et du camélia, le tweed incarne l’un des symboles de la maison Chanel. Tout comme le jersey, son utilisation dans des collections féminines est un emprunt au vestiaire masculin. Alors que l’emploi du premier matériau par Gabrielle Chanel naît de sa relation avec Boy Capel au début de la Première Guerre mondiale, celui du second a pour origine sa liaison avec le duc de Westminster au milieu des années 20 et devint véritablement iconique quand il habilla le célèbre tailleur Chanel.

     

    Originaire d’Écosse, le tweed est au départ un tissu en laine porté par les paysans dans l’Angleterre du XVIIIème siècle avant de devenir, au milieu du XXème siècle, l’apanage de l’artistocratie et des gentlemen britanniques pour leurs tenues de sport. Mais c’est véritablement Coco Chanel qui popularise cette matière en le féminisant et se permettant toutes les excentricités. Aujourd’hui, l'incontournable tweed Chanel est tissé à la main, entre autre par la maison Lesage, afin de lui donner son caractère unique.

     

    Inspirée par ce tissage complexe et précieux qui se prête à de nombreuses déclinaisons créatives, non seulement à travers des assemblages de couleurs et matières inattendus mais également par l’ajout d’ornements comme les broderies, chaînes, perles ou cristaux, la maison Chanel l'utilise comme trame de sa nouvelle collection de haute joaillerie.

     

    Afin de restituer le raffinement complexe mais également la souplesse ondoyante de cette matière, les ateliers de la maison française ont développé des techniques particulières d’emmaillement et d’ornement de l’or. Au total ce sont 45 pièces – broches, colliers, sautoirs, ras du cou, boucles d’oreilles, manchettes, bracelets, bagues, montres à secret – qui restituent différentes finitions du tweed avec toujours l'or et le diamants. Brodé ou frangé en or blanc et diamants ; avec des chaînes en or jaunes, tsavorites et perles de culture; graphique en onyx noir et diamants blancs ou couture dans une version colorée en or rose, agrémenté de saphirs roses, diamants, spinelles et serti d'un spinelle taille ovale ; majestueux en tweed d'or ou plus léger pour l’été avec son diamant jaune… Cette collection haute joaillerie Tweed de Chanel exalte d'ores et déjà le luxe intemporel qui émane des créations qui composent son héritage.

  • A l’instar du double C et du camélia, le tweed incarne l’un des symboles de la maison Chanel. Tout comme le jersey, son utilisation dans des collections féminines est un emprunt au vestiaire masculin. Alors que l’emploi du premier matériau par Gabrielle Chanel naît de sa relation avec Boy Capel au début de la Première Guerre mondiale, celui du second a pour origine sa liaison avec le duc de Westminster au milieu des années 20 et devint véritablement iconique quand il habilla le célèbre tailleur Chanel.

     

    Originaire d’Écosse, le tweed est au départ un tissu en laine porté par les paysans dans l’Angleterre du XVIIIème siècle avant de devenir, au milieu du XXème siècle, l’apanage de l’artistocratie et des gentlemen britanniques pour leurs tenues de sport. Mais c’est véritablement Coco Chanel qui popularise cette matière en le féminisant et se permettant toutes les excentricités. Aujourd’hui, l'incontournable tweed Chanel est tissé à la main, entre autre par la maison Lesage, afin de lui donner son caractère unique.

     

    Inspirée par ce tissage complexe et précieux qui se prête à de nombreuses déclinaisons créatives, non seulement à travers des assemblages de couleurs et matières inattendus mais également par l’ajout d’ornements comme les broderies, chaînes, perles ou cristaux, la maison Chanel l'utilise comme trame de sa nouvelle collection de haute joaillerie.

     

    Afin de restituer le raffinement complexe mais également la souplesse ondoyante de cette matière, les ateliers de la maison française ont développé des techniques particulières d’emmaillement et d’ornement de l’or. Au total ce sont 45 pièces – broches, colliers, sautoirs, ras du cou, boucles d’oreilles, manchettes, bracelets, bagues, montres à secret – qui restituent différentes finitions du tweed avec toujours l'or et le diamants. Brodé ou frangé en or blanc et diamants ; avec des chaînes en or jaunes, tsavorites et perles de culture; graphique en onyx noir et diamants blancs ou couture dans une version colorée en or rose, agrémenté de saphirs roses, diamants, spinelles et serti d'un spinelle taille ovale ; majestueux en tweed d'or ou plus léger pour l’été avec son diamant jaune… Cette collection haute joaillerie Tweed de Chanel exalte d'ores et déjà le luxe intemporel qui émane des créations qui composent son héritage.

  • A l’instar du double C et du camélia, le tweed incarne l’un des symboles de la maison Chanel. Tout comme le jersey, son utilisation dans des collections féminines est un emprunt au vestiaire masculin. Alors que l’emploi du premier matériau par Gabrielle Chanel naît de sa relation avec Boy Capel au début de la Première Guerre mondiale, celui du second a pour origine sa liaison avec le duc de Westminster au milieu des années 20 et devint véritablement iconique quand il habilla le célèbre tailleur Chanel.

     

    Originaire d’Écosse, le tweed est au départ un tissu en laine porté par les paysans dans l’Angleterre du XVIIIème siècle avant de devenir, au milieu du XXème siècle, l’apanage de l’artistocratie et des gentlemen britanniques pour leurs tenues de sport. Mais c’est véritablement Coco Chanel qui popularise cette matière en le féminisant et se permettant toutes les excentricités. Aujourd’hui, l'incontournable tweed Chanel est tissé à la main, entre autre par la maison Lesage, afin de lui donner son caractère unique.

     

    Inspirée par ce tissage complexe et précieux qui se prête à de nombreuses déclinaisons créatives, non seulement à travers des assemblages de couleurs et matières inattendus mais également par l’ajout d’ornements comme les broderies, chaînes, perles ou cristaux, la maison Chanel l'utilise comme trame de sa nouvelle collection de haute joaillerie.

     

    Afin de restituer le raffinement complexe mais également la souplesse ondoyante de cette matière, les ateliers de la maison française ont développé des techniques particulières d’emmaillement et d’ornement de l’or. Au total ce sont 45 pièces – broches, colliers, sautoirs, ras du cou, boucles d’oreilles, manchettes, bracelets, bagues, montres à secret – qui restituent différentes finitions du tweed avec toujours l'or et le diamants. Brodé ou frangé en or blanc et diamants ; avec des chaînes en or jaunes, tsavorites et perles de culture; graphique en onyx noir et diamants blancs ou couture dans une version colorée en or rose, agrémenté de saphirs roses, diamants, spinelles et serti d'un spinelle taille ovale ; majestueux en tweed d'or ou plus léger pour l’été avec son diamant jaune… Cette collection haute joaillerie Tweed de Chanel exalte d'ores et déjà le luxe intemporel qui émane des créations qui composent son héritage.

  • A l’instar du double C et du camélia, le tweed incarne l’un des symboles de la maison Chanel. Tout comme le jersey, son utilisation dans des collections féminines est un emprunt au vestiaire masculin. Alors que l’emploi du premier matériau par Gabrielle Chanel naît de sa relation avec Boy Capel au début de la Première Guerre mondiale, celui du second a pour origine sa liaison avec le duc de Westminster au milieu des années 20 et devint véritablement iconique quand il habilla le célèbre tailleur Chanel.

     

    Originaire d’Écosse, le tweed est au départ un tissu en laine porté par les paysans dans l’Angleterre du XVIIIème siècle avant de devenir, au milieu du XXème siècle, l’apanage de l’artistocratie et des gentlemen britanniques pour leurs tenues de sport. Mais c’est véritablement Coco Chanel qui popularise cette matière en le féminisant et se permettant toutes les excentricités. Aujourd’hui, l'incontournable tweed Chanel est tissé à la main, entre autre par la maison Lesage, afin de lui donner son caractère unique.

     

    Inspirée par ce tissage complexe et précieux qui se prête à de nombreuses déclinaisons créatives, non seulement à travers des assemblages de couleurs et matières inattendus mais également par l’ajout d’ornements comme les broderies, chaînes, perles ou cristaux, la maison Chanel l'utilise comme trame de sa nouvelle collection de haute joaillerie.

     

    Afin de restituer le raffinement complexe mais également la souplesse ondoyante de cette matière, les ateliers de la maison française ont développé des techniques particulières d’emmaillement et d’ornement de l’or. Au total ce sont 45 pièces – broches, colliers, sautoirs, ras du cou, boucles d’oreilles, manchettes, bracelets, bagues, montres à secret – qui restituent différentes finitions du tweed avec toujours l'or et le diamants. Brodé ou frangé en or blanc et diamants ; avec des chaînes en or jaunes, tsavorites et perles de culture; graphique en onyx noir et diamants blancs ou couture dans une version colorée en or rose, agrémenté de saphirs roses, diamants, spinelles et serti d'un spinelle taille ovale ; majestueux en tweed d'or ou plus léger pour l’été avec son diamant jaune… Cette collection haute joaillerie Tweed de Chanel exalte d'ores et déjà le luxe intemporel qui émane des créations qui composent son héritage.

  • A l’instar du double C et du camélia, le tweed incarne l’un des symboles de la maison Chanel. Tout comme le jersey, son utilisation dans des collections féminines est un emprunt au vestiaire masculin. Alors que l’emploi du premier matériau par Gabrielle Chanel naît de sa relation avec Boy Capel au début de la Première Guerre mondiale, celui du second a pour origine sa liaison avec le duc de Westminster au milieu des années 20 et devint véritablement iconique quand il habilla le célèbre tailleur Chanel.

     

    Originaire d’Écosse, le tweed est au départ un tissu en laine porté par les paysans dans l’Angleterre du XVIIIème siècle avant de devenir, au milieu du XXème siècle, l’apanage de l’artistocratie et des gentlemen britanniques pour leurs tenues de sport. Mais c’est véritablement Coco Chanel qui popularise cette matière en le féminisant et se permettant toutes les excentricités. Aujourd’hui, l'incontournable tweed Chanel est tissé à la main, entre autre par la maison Lesage, afin de lui donner son caractère unique.

     

    Inspirée par ce tissage complexe et précieux qui se prête à de nombreuses déclinaisons créatives, non seulement à travers des assemblages de couleurs et matières inattendus mais également par l’ajout d’ornements comme les broderies, chaînes, perles ou cristaux, la maison Chanel l'utilise comme trame de sa nouvelle collection de haute joaillerie.

     

    Afin de restituer le raffinement complexe mais également la souplesse ondoyante de cette matière, les ateliers de la maison française ont développé des techniques particulières d’emmaillement et d’ornement de l’or. Au total ce sont 45 pièces – broches, colliers, sautoirs, ras du cou, boucles d’oreilles, manchettes, bracelets, bagues, montres à secret – qui restituent différentes finitions du tweed avec toujours l'or et le diamants. Brodé ou frangé en or blanc et diamants ; avec des chaînes en or jaunes, tsavorites et perles de culture; graphique en onyx noir et diamants blancs ou couture dans une version colorée en or rose, agrémenté de saphirs roses, diamants, spinelles et serti d'un spinelle taille ovale ; majestueux en tweed d'or ou plus léger pour l’été avec son diamant jaune… Cette collection haute joaillerie Tweed de Chanel exalte d'ores et déjà le luxe intemporel qui émane des créations qui composent son héritage.

  • A l’instar du double C et du camélia, le tweed incarne l’un des symboles de la maison Chanel. Tout comme le jersey, son utilisation dans des collections féminines est un emprunt au vestiaire masculin. Alors que l’emploi du premier matériau par Gabrielle Chanel naît de sa relation avec Boy Capel au début de la Première Guerre mondiale, celui du second a pour origine sa liaison avec le duc de Westminster au milieu des années 20 et devint véritablement iconique quand il habilla le célèbre tailleur Chanel.

     

    Originaire d’Écosse, le tweed est au départ un tissu en laine porté par les paysans dans l’Angleterre du XVIIIème siècle avant de devenir, au milieu du XXème siècle, l’apanage de l’artistocratie et des gentlemen britanniques pour leurs tenues de sport. Mais c’est véritablement Coco Chanel qui popularise cette matière en le féminisant et se permettant toutes les excentricités. Aujourd’hui, l'incontournable tweed Chanel est tissé à la main, entre autre par la maison Lesage, afin de lui donner son caractère unique.

     

    Inspirée par ce tissage complexe et précieux qui se prête à de nombreuses déclinaisons créatives, non seulement à travers des assemblages de couleurs et matières inattendus mais également par l’ajout d’ornements comme les broderies, chaînes, perles ou cristaux, la maison Chanel l'utilise comme trame de sa nouvelle collection de haute joaillerie.

     

    Afin de restituer le raffinement complexe mais également la souplesse ondoyante de cette matière, les ateliers de la maison française ont développé des techniques particulières d’emmaillement et d’ornement de l’or. Au total ce sont 45 pièces – broches, colliers, sautoirs, ras du cou, boucles d’oreilles, manchettes, bracelets, bagues, montres à secret – qui restituent différentes finitions du tweed avec toujours l'or et le diamants. Brodé ou frangé en or blanc et diamants ; avec des chaînes en or jaunes, tsavorites et perles de culture; graphique en onyx noir et diamants blancs ou couture dans une version colorée en or rose, agrémenté de saphirs roses, diamants, spinelles et serti d'un spinelle taille ovale ; majestueux en tweed d'or ou plus léger pour l’été avec son diamant jaune… Cette collection haute joaillerie Tweed de Chanel exalte d'ores et déjà le luxe intemporel qui émane des créations qui composent son héritage.

  • A l’instar du double C et du camélia, le tweed incarne l’un des symboles de la maison Chanel. Tout comme le jersey, son utilisation dans des collections féminines est un emprunt au vestiaire masculin. Alors que l’emploi du premier matériau par Gabrielle Chanel naît de sa relation avec Boy Capel au début de la Première Guerre mondiale, celui du second a pour origine sa liaison avec le duc de Westminster au milieu des années 20 et devint véritablement iconique quand il habilla le célèbre tailleur Chanel.

     

    Originaire d’Écosse, le tweed est au départ un tissu en laine porté par les paysans dans l’Angleterre du XVIIIème siècle avant de devenir, au milieu du XXème siècle, l’apanage de l’artistocratie et des gentlemen britanniques pour leurs tenues de sport. Mais c’est véritablement Coco Chanel qui popularise cette matière en le féminisant et se permettant toutes les excentricités. Aujourd’hui, l'incontournable tweed Chanel est tissé à la main, entre autre par la maison Lesage, afin de lui donner son caractère unique.

     

    Inspirée par ce tissage complexe et précieux qui se prête à de nombreuses déclinaisons créatives, non seulement à travers des assemblages de couleurs et matières inattendus mais également par l’ajout d’ornements comme les broderies, chaînes, perles ou cristaux, la maison Chanel l'utilise comme trame de sa nouvelle collection de haute joaillerie.

     

    Afin de restituer le raffinement complexe mais également la souplesse ondoyante de cette matière, les ateliers de la maison française ont développé des techniques particulières d’emmaillement et d’ornement de l’or. Au total ce sont 45 pièces – broches, colliers, sautoirs, ras du cou, boucles d’oreilles, manchettes, bracelets, bagues, montres à secret – qui restituent différentes finitions du tweed avec toujours l'or et le diamants. Brodé ou frangé en or blanc et diamants ; avec des chaînes en or jaunes, tsavorites et perles de culture; graphique en onyx noir et diamants blancs ou couture dans une version colorée en or rose, agrémenté de saphirs roses, diamants, spinelles et serti d'un spinelle taille ovale ; majestueux en tweed d'or ou plus léger pour l’été avec son diamant jaune… Cette collection haute joaillerie Tweed de Chanel exalte d'ores et déjà le luxe intemporel qui émane des créations qui composent son héritage.

  • A l’instar du double C et du camélia, le tweed incarne l’un des symboles de la maison Chanel. Tout comme le jersey, son utilisation dans des collections féminines est un emprunt au vestiaire masculin. Alors que l’emploi du premier matériau par Gabrielle Chanel naît de sa relation avec Boy Capel au début de la Première Guerre mondiale, celui du second a pour origine sa liaison avec le duc de Westminster au milieu des années 20 et devint véritablement iconique quand il habilla le célèbre tailleur Chanel.

     

    Originaire d’Écosse, le tweed est au départ un tissu en laine porté par les paysans dans l’Angleterre du XVIIIème siècle avant de devenir, au milieu du XXème siècle, l’apanage de l’artistocratie et des gentlemen britanniques pour leurs tenues de sport. Mais c’est véritablement Coco Chanel qui popularise cette matière en le féminisant et se permettant toutes les excentricités. Aujourd’hui, l'incontournable tweed Chanel est tissé à la main, entre autre par la maison Lesage, afin de lui donner son caractère unique.

     

    Inspirée par ce tissage complexe et précieux qui se prête à de nombreuses déclinaisons créatives, non seulement à travers des assemblages de couleurs et matières inattendus mais également par l’ajout d’ornements comme les broderies, chaînes, perles ou cristaux, la maison Chanel l'utilise comme trame de sa nouvelle collection de haute joaillerie.

     

    Afin de restituer le raffinement complexe mais également la souplesse ondoyante de cette matière, les ateliers de la maison française ont développé des techniques particulières d’emmaillement et d’ornement de l’or. Au total ce sont 45 pièces – broches, colliers, sautoirs, ras du cou, boucles d’oreilles, manchettes, bracelets, bagues, montres à secret – qui restituent différentes finitions du tweed avec toujours l'or et le diamants. Brodé ou frangé en or blanc et diamants ; avec des chaînes en or jaunes, tsavorites et perles de culture; graphique en onyx noir et diamants blancs ou couture dans une version colorée en or rose, agrémenté de saphirs roses, diamants, spinelles et serti d'un spinelle taille ovale ; majestueux en tweed d'or ou plus léger pour l’été avec son diamant jaune… Cette collection haute joaillerie Tweed de Chanel exalte d'ores et déjà le luxe intemporel qui émane des créations qui composent son héritage.

  • A l’instar du double C et du camélia, le tweed incarne l’un des symboles de la maison Chanel. Tout comme le jersey, son utilisation dans des collections féminines est un emprunt au vestiaire masculin. Alors que l’emploi du premier matériau par Gabrielle Chanel naît de sa relation avec Boy Capel au début de la Première Guerre mondiale, celui du second a pour origine sa liaison avec le duc de Westminster au milieu des années 20 et devint véritablement iconique quand il habilla le célèbre tailleur Chanel.

     

    Originaire d’Écosse, le tweed est au départ un tissu en laine porté par les paysans dans l’Angleterre du XVIIIème siècle avant de devenir, au milieu du XXème siècle, l’apanage de l’artistocratie et des gentlemen britanniques pour leurs tenues de sport. Mais c’est véritablement Coco Chanel qui popularise cette matière en le féminisant et se permettant toutes les excentricités. Aujourd’hui, l'incontournable tweed Chanel est tissé à la main, entre autre par la maison Lesage, afin de lui donner son caractère unique.

     

    Inspirée par ce tissage complexe et précieux qui se prête à de nombreuses déclinaisons créatives, non seulement à travers des assemblages de couleurs et matières inattendus mais également par l’ajout d’ornements comme les broderies, chaînes, perles ou cristaux, la maison Chanel l'utilise comme trame de sa nouvelle collection de haute joaillerie.

     

    Afin de restituer le raffinement complexe mais également la souplesse ondoyante de cette matière, les ateliers de la maison française ont développé des techniques particulières d’emmaillement et d’ornement de l’or. Au total ce sont 45 pièces – broches, colliers, sautoirs, ras du cou, boucles d’oreilles, manchettes, bracelets, bagues, montres à secret – qui restituent différentes finitions du tweed avec toujours l'or et le diamants. Brodé ou frangé en or blanc et diamants ; avec des chaînes en or jaunes, tsavorites et perles de culture; graphique en onyx noir et diamants blancs ou couture dans une version colorée en or rose, agrémenté de saphirs roses, diamants, spinelles et serti d'un spinelle taille ovale ; majestueux en tweed d'or ou plus léger pour l’été avec son diamant jaune… Cette collection haute joaillerie Tweed de Chanel exalte d'ores et déjà le luxe intemporel qui émane des créations qui composent son héritage.

  • A l’instar du double C et du camélia, le tweed incarne l’un des symboles de la maison Chanel. Tout comme le jersey, son utilisation dans des collections féminines est un emprunt au vestiaire masculin. Alors que l’emploi du premier matériau par Gabrielle Chanel naît de sa relation avec Boy Capel au début de la Première Guerre mondiale, celui du second a pour origine sa liaison avec le duc de Westminster au milieu des années 20 et devint véritablement iconique quand il habilla le célèbre tailleur Chanel.

     

    Originaire d’Écosse, le tweed est au départ un tissu en laine porté par les paysans dans l’Angleterre du XVIIIème siècle avant de devenir, au milieu du XXème siècle, l’apanage de l’artistocratie et des gentlemen britanniques pour leurs tenues de sport. Mais c’est véritablement Coco Chanel qui popularise cette matière en le féminisant et se permettant toutes les excentricités. Aujourd’hui, l'incontournable tweed Chanel est tissé à la main, entre autre par la maison Lesage, afin de lui donner son caractère unique.

     

    Inspirée par ce tissage complexe et précieux qui se prête à de nombreuses déclinaisons créatives, non seulement à travers des assemblages de couleurs et matières inattendus mais également par l’ajout d’ornements comme les broderies, chaînes, perles ou cristaux, la maison Chanel l'utilise comme trame de sa nouvelle collection de haute joaillerie.

     

    Afin de restituer le raffinement complexe mais également la souplesse ondoyante de cette matière, les ateliers de la maison française ont développé des techniques particulières d’emmaillement et d’ornement de l’or. Au total ce sont 45 pièces – broches, colliers, sautoirs, ras du cou, boucles d’oreilles, manchettes, bracelets, bagues, montres à secret – qui restituent différentes finitions du tweed avec toujours l'or et le diamants. Brodé ou frangé en or blanc et diamants ; avec des chaînes en or jaunes, tsavorites et perles de culture; graphique en onyx noir et diamants blancs ou couture dans une version colorée en or rose, agrémenté de saphirs roses, diamants, spinelles et serti d'un spinelle taille ovale ; majestueux en tweed d'or ou plus léger pour l’été avec son diamant jaune… Cette collection haute joaillerie Tweed de Chanel exalte d'ores et déjà le luxe intemporel qui émane des créations qui composent son héritage.

  • A l’instar du double C et du camélia, le tweed incarne l’un des symboles de la maison Chanel. Tout comme le jersey, son utilisation dans des collections féminines est un emprunt au vestiaire masculin. Alors que l’emploi du premier matériau par Gabrielle Chanel naît de sa relation avec Boy Capel au début de la Première Guerre mondiale, celui du second a pour origine sa liaison avec le duc de Westminster au milieu des années 20 et devint véritablement iconique quand il habilla le célèbre tailleur Chanel.

     

    Originaire d’Écosse, le tweed est au départ un tissu en laine porté par les paysans dans l’Angleterre du XVIIIème siècle avant de devenir, au milieu du XXème siècle, l’apanage de l’artistocratie et des gentlemen britanniques pour leurs tenues de sport. Mais c’est véritablement Coco Chanel qui popularise cette matière en le féminisant et se permettant toutes les excentricités. Aujourd’hui, l'incontournable tweed Chanel est tissé à la main, entre autre par la maison Lesage, afin de lui donner son caractère unique.

     

    Inspirée par ce tissage complexe et précieux qui se prête à de nombreuses déclinaisons créatives, non seulement à travers des assemblages de couleurs et matières inattendus mais également par l’ajout d’ornements comme les broderies, chaînes, perles ou cristaux, la maison Chanel l'utilise comme trame de sa nouvelle collection de haute joaillerie.

     

    Afin de restituer le raffinement complexe mais également la souplesse ondoyante de cette matière, les ateliers de la maison française ont développé des techniques particulières d’emmaillement et d’ornement de l’or. Au total ce sont 45 pièces – broches, colliers, sautoirs, ras du cou, boucles d’oreilles, manchettes, bracelets, bagues, montres à secret – qui restituent différentes finitions du tweed avec toujours l'or et le diamants. Brodé ou frangé en or blanc et diamants ; avec des chaînes en or jaunes, tsavorites et perles de culture; graphique en onyx noir et diamants blancs ou couture dans une version colorée en or rose, agrémenté de saphirs roses, diamants, spinelles et serti d'un spinelle taille ovale ; majestueux en tweed d'or ou plus léger pour l’été avec son diamant jaune… Cette collection haute joaillerie Tweed de Chanel exalte d'ores et déjà le luxe intemporel qui émane des créations qui composent son héritage.

  • A l’instar du double C et du camélia, le tweed incarne l’un des symboles de la maison Chanel. Tout comme le jersey, son utilisation dans des collections féminines est un emprunt au vestiaire masculin. Alors que l’emploi du premier matériau par Gabrielle Chanel naît de sa relation avec Boy Capel au début de la Première Guerre mondiale, celui du second a pour origine sa liaison avec le duc de Westminster au milieu des années 20 et devint véritablement iconique quand il habilla le célèbre tailleur Chanel.

     

    Originaire d’Écosse, le tweed est au départ un tissu en laine porté par les paysans dans l’Angleterre du XVIIIème siècle avant de devenir, au milieu du XXème siècle, l’apanage de l’artistocratie et des gentlemen britanniques pour leurs tenues de sport. Mais c’est véritablement Coco Chanel qui popularise cette matière en le féminisant et se permettant toutes les excentricités. Aujourd’hui, l'incontournable tweed Chanel est tissé à la main, entre autre par la maison Lesage, afin de lui donner son caractère unique.

     

    Inspirée par ce tissage complexe et précieux qui se prête à de nombreuses déclinaisons créatives, non seulement à travers des assemblages de couleurs et matières inattendus mais également par l’ajout d’ornements comme les broderies, chaînes, perles ou cristaux, la maison Chanel l'utilise comme trame de sa nouvelle collection de haute joaillerie.

     

    Afin de restituer le raffinement complexe mais également la souplesse ondoyante de cette matière, les ateliers de la maison française ont développé des techniques particulières d’emmaillement et d’ornement de l’or. Au total ce sont 45 pièces – broches, colliers, sautoirs, ras du cou, boucles d’oreilles, manchettes, bracelets, bagues, montres à secret – qui restituent différentes finitions du tweed avec toujours l'or et le diamants. Brodé ou frangé en or blanc et diamants ; avec des chaînes en or jaunes, tsavorites et perles de culture; graphique en onyx noir et diamants blancs ou couture dans une version colorée en or rose, agrémenté de saphirs roses, diamants, spinelles et serti d'un spinelle taille ovale ; majestueux en tweed d'or ou plus léger pour l’été avec son diamant jaune… Cette collection haute joaillerie Tweed de Chanel exalte d'ores et déjà le luxe intemporel qui émane des créations qui composent son héritage.

  • A l’instar du double C et du camélia, le tweed incarne l’un des symboles de la maison Chanel. Tout comme le jersey, son utilisation dans des collections féminines est un emprunt au vestiaire masculin. Alors que l’emploi du premier matériau par Gabrielle Chanel naît de sa relation avec Boy Capel au début de la Première Guerre mondiale, celui du second a pour origine sa liaison avec le duc de Westminster au milieu des années 20 et devint véritablement iconique quand il habilla le célèbre tailleur Chanel.

     

    Originaire d’Écosse, le tweed est au départ un tissu en laine porté par les paysans dans l’Angleterre du XVIIIème siècle avant de devenir, au milieu du XXème siècle, l’apanage de l’artistocratie et des gentlemen britanniques pour leurs tenues de sport. Mais c’est véritablement Coco Chanel qui popularise cette matière en le féminisant et se permettant toutes les excentricités. Aujourd’hui, l'incontournable tweed Chanel est tissé à la main, entre autre par la maison Lesage, afin de lui donner son caractère unique.

     

    Inspirée par ce tissage complexe et précieux qui se prête à de nombreuses déclinaisons créatives, non seulement à travers des assemblages de couleurs et matières inattendus mais également par l’ajout d’ornements comme les broderies, chaînes, perles ou cristaux, la maison Chanel l'utilise comme trame de sa nouvelle collection de haute joaillerie.

     

    Afin de restituer le raffinement complexe mais également la souplesse ondoyante de cette matière, les ateliers de la maison française ont développé des techniques particulières d’emmaillement et d’ornement de l’or. Au total ce sont 45 pièces – broches, colliers, sautoirs, ras du cou, boucles d’oreilles, manchettes, bracelets, bagues, montres à secret – qui restituent différentes finitions du tweed avec toujours l'or et le diamants. Brodé ou frangé en or blanc et diamants ; avec des chaînes en or jaunes, tsavorites et perles de culture; graphique en onyx noir et diamants blancs ou couture dans une version colorée en or rose, agrémenté de saphirs roses, diamants, spinelles et serti d'un spinelle taille ovale ; majestueux en tweed d'or ou plus léger pour l’été avec son diamant jaune… Cette collection haute joaillerie Tweed de Chanel exalte d'ores et déjà le luxe intemporel qui émane des créations qui composent son héritage.

  • A l’instar du double C et du camélia, le tweed incarne l’un des symboles de la maison Chanel. Tout comme le jersey, son utilisation dans des collections féminines est un emprunt au vestiaire masculin. Alors que l’emploi du premier matériau par Gabrielle Chanel naît de sa relation avec Boy Capel au début de la Première Guerre mondiale, celui du second a pour origine sa liaison avec le duc de Westminster au milieu des années 20 et devint véritablement iconique quand il habilla le célèbre tailleur Chanel.

     

    Originaire d’Écosse, le tweed est au départ un tissu en laine porté par les paysans dans l’Angleterre du XVIIIème siècle avant de devenir, au milieu du XXème siècle, l’apanage de l’artistocratie et des gentlemen britanniques pour leurs tenues de sport. Mais c’est véritablement Coco Chanel qui popularise cette matière en le féminisant et se permettant toutes les excentricités. Aujourd’hui, l'incontournable tweed Chanel est tissé à la main, entre autre par la maison Lesage, afin de lui donner son caractère unique.

     

    Inspirée par ce tissage complexe et précieux qui se prête à de nombreuses déclinaisons créatives, non seulement à travers des assemblages de couleurs et matières inattendus mais également par l’ajout d’ornements comme les broderies, chaînes, perles ou cristaux, la maison Chanel l'utilise comme trame de sa nouvelle collection de haute joaillerie.

     

    Afin de restituer le raffinement complexe mais également la souplesse ondoyante de cette matière, les ateliers de la maison française ont développé des techniques particulières d’emmaillement et d’ornement de l’or. Au total ce sont 45 pièces – broches, colliers, sautoirs, ras du cou, boucles d’oreilles, manchettes, bracelets, bagues, montres à secret – qui restituent différentes finitions du tweed avec toujours l'or et le diamants. Brodé ou frangé en or blanc et diamants ; avec des chaînes en or jaunes, tsavorites et perles de culture; graphique en onyx noir et diamants blancs ou couture dans une version colorée en or rose, agrémenté de saphirs roses, diamants, spinelles et serti d'un spinelle taille ovale ; majestueux en tweed d'or ou plus léger pour l’été avec son diamant jaune… Cette collection haute joaillerie Tweed de Chanel exalte d'ores et déjà le luxe intemporel qui émane des créations qui composent son héritage.

  • A l’instar du double C et du camélia, le tweed incarne l’un des symboles de la maison Chanel. Tout comme le jersey, son utilisation dans des collections féminines est un emprunt au vestiaire masculin. Alors que l’emploi du premier matériau par Gabrielle Chanel naît de sa relation avec Boy Capel au début de la Première Guerre mondiale, celui du second a pour origine sa liaison avec le duc de Westminster au milieu des années 20 et devint véritablement iconique quand il habilla le célèbre tailleur Chanel.

     

    Originaire d’Écosse, le tweed est au départ un tissu en laine porté par les paysans dans l’Angleterre du XVIIIème siècle avant de devenir, au milieu du XXème siècle, l’apanage de l’artistocratie et des gentlemen britanniques pour leurs tenues de sport. Mais c’est véritablement Coco Chanel qui popularise cette matière en le féminisant et se permettant toutes les excentricités. Aujourd’hui, l'incontournable tweed Chanel est tissé à la main, entre autre par la maison Lesage, afin de lui donner son caractère unique.

     

    Inspirée par ce tissage complexe et précieux qui se prête à de nombreuses déclinaisons créatives, non seulement à travers des assemblages de couleurs et matières inattendus mais également par l’ajout d’ornements comme les broderies, chaînes, perles ou cristaux, la maison Chanel l'utilise comme trame de sa nouvelle collection de haute joaillerie.

     

    Afin de restituer le raffinement complexe mais également la souplesse ondoyante de cette matière, les ateliers de la maison française ont développé des techniques particulières d’emmaillement et d’ornement de l’or. Au total ce sont 45 pièces – broches, colliers, sautoirs, ras du cou, boucles d’oreilles, manchettes, bracelets, bagues, montres à secret – qui restituent différentes finitions du tweed avec toujours l'or et le diamants. Brodé ou frangé en or blanc et diamants ; avec des chaînes en or jaunes, tsavorites et perles de culture; graphique en onyx noir et diamants blancs ou couture dans une version colorée en or rose, agrémenté de saphirs roses, diamants, spinelles et serti d'un spinelle taille ovale ; majestueux en tweed d'or ou plus léger pour l’été avec son diamant jaune… Cette collection haute joaillerie Tweed de Chanel exalte d'ores et déjà le luxe intemporel qui émane des créations qui composent son héritage.

  • A l’instar du double C et du camélia, le tweed incarne l’un des symboles de la maison Chanel. Tout comme le jersey, son utilisation dans des collections féminines est un emprunt au vestiaire masculin. Alors que l’emploi du premier matériau par Gabrielle Chanel naît de sa relation avec Boy Capel au début de la Première Guerre mondiale, celui du second a pour origine sa liaison avec le duc de Westminster au milieu des années 20 et devint véritablement iconique quand il habilla le célèbre tailleur Chanel.

     

    Originaire d’Écosse, le tweed est au départ un tissu en laine porté par les paysans dans l’Angleterre du XVIIIème siècle avant de devenir, au milieu du XXème siècle, l’apanage de l’artistocratie et des gentlemen britanniques pour leurs tenues de sport. Mais c’est véritablement Coco Chanel qui popularise cette matière en le féminisant et se permettant toutes les excentricités. Aujourd’hui, l'incontournable tweed Chanel est tissé à la main, entre autre par la maison Lesage, afin de lui donner son caractère unique.

     

    Inspirée par ce tissage complexe et précieux qui se prête à de nombreuses déclinaisons créatives, non seulement à travers des assemblages de couleurs et matières inattendus mais également par l’ajout d’ornements comme les broderies, chaînes, perles ou cristaux, la maison Chanel l'utilise comme trame de sa nouvelle collection de haute joaillerie.

     

    Afin de restituer le raffinement complexe mais également la souplesse ondoyante de cette matière, les ateliers de la maison française ont développé des techniques particulières d’emmaillement et d’ornement de l’or. Au total ce sont 45 pièces – broches, colliers, sautoirs, ras du cou, boucles d’oreilles, manchettes, bracelets, bagues, montres à secret – qui restituent différentes finitions du tweed avec toujours l'or et le diamants. Brodé ou frangé en or blanc et diamants ; avec des chaînes en or jaunes, tsavorites et perles de culture; graphique en onyx noir et diamants blancs ou couture dans une version colorée en or rose, agrémenté de saphirs roses, diamants, spinelles et serti d'un spinelle taille ovale ; majestueux en tweed d'or ou plus léger pour l’été avec son diamant jaune… Cette collection haute joaillerie Tweed de Chanel exalte d'ores et déjà le luxe intemporel qui émane des créations qui composent son héritage.

  • A l’instar du double C et du camélia, le tweed incarne l’un des symboles de la maison Chanel. Tout comme le jersey, son utilisation dans des collections féminines est un emprunt au vestiaire masculin. Alors que l’emploi du premier matériau par Gabrielle Chanel naît de sa relation avec Boy Capel au début de la Première Guerre mondiale, celui du second a pour origine sa liaison avec le duc de Westminster au milieu des années 20 et devint véritablement iconique quand il habilla le célèbre tailleur Chanel.

     

    Originaire d’Écosse, le tweed est au départ un tissu en laine porté par les paysans dans l’Angleterre du XVIIIème siècle avant de devenir, au milieu du XXème siècle, l’apanage de l’artistocratie et des gentlemen britanniques pour leurs tenues de sport. Mais c’est véritablement Coco Chanel qui popularise cette matière en le féminisant et se permettant toutes les excentricités. Aujourd’hui, l'incontournable tweed Chanel est tissé à la main, entre autre par la maison Lesage, afin de lui donner son caractère unique.

     

    Inspirée par ce tissage complexe et précieux qui se prête à de nombreuses déclinaisons créatives, non seulement à travers des assemblages de couleurs et matières inattendus mais également par l’ajout d’ornements comme les broderies, chaînes, perles ou cristaux, la maison Chanel l'utilise comme trame de sa nouvelle collection de haute joaillerie.

     

    Afin de restituer le raffinement complexe mais également la souplesse ondoyante de cette matière, les ateliers de la maison française ont développé des techniques particulières d’emmaillement et d’ornement de l’or. Au total ce sont 45 pièces – broches, colliers, sautoirs, ras du cou, boucles d’oreilles, manchettes, bracelets, bagues, montres à secret – qui restituent différentes finitions du tweed avec toujours l'or et le diamants. Brodé ou frangé en or blanc et diamants ; avec des chaînes en or jaunes, tsavorites et perles de culture; graphique en onyx noir et diamants blancs ou couture dans une version colorée en or rose, agrémenté de saphirs roses, diamants, spinelles et serti d'un spinelle taille ovale ; majestueux en tweed d'or ou plus léger pour l’été avec son diamant jaune… Cette collection haute joaillerie Tweed de Chanel exalte d'ores et déjà le luxe intemporel qui émane des créations qui composent son héritage.

  • A l’instar du double C et du camélia, le tweed incarne l’un des symboles de la maison Chanel. Tout comme le jersey, son utilisation dans des collections féminines est un emprunt au vestiaire masculin. Alors que l’emploi du premier matériau par Gabrielle Chanel naît de sa relation avec Boy Capel au début de la Première Guerre mondiale, celui du second a pour origine sa liaison avec le duc de Westminster au milieu des années 20 et devint véritablement iconique quand il habilla le célèbre tailleur Chanel.

     

    Originaire d’Écosse, le tweed est au départ un tissu en laine porté par les paysans dans l’Angleterre du XVIIIème siècle avant de devenir, au milieu du XXème siècle, l’apanage de l’artistocratie et des gentlemen britanniques pour leurs tenues de sport. Mais c’est véritablement Coco Chanel qui popularise cette matière en le féminisant et se permettant toutes les excentricités. Aujourd’hui, l'incontournable tweed Chanel est tissé à la main, entre autre par la maison Lesage, afin de lui donner son caractère unique.

     

    Inspirée par ce tissage complexe et précieux qui se prête à de nombreuses déclinaisons créatives, non seulement à travers des assemblages de couleurs et matières inattendus mais également par l’ajout d’ornements comme les broderies, chaînes, perles ou cristaux, la maison Chanel l'utilise comme trame de sa nouvelle collection de haute joaillerie.

     

    Afin de restituer le raffinement complexe mais également la souplesse ondoyante de cette matière, les ateliers de la maison française ont développé des techniques particulières d’emmaillement et d’ornement de l’or. Au total ce sont 45 pièces – broches, colliers, sautoirs, ras du cou, boucles d’oreilles, manchettes, bracelets, bagues, montres à secret – qui restituent différentes finitions du tweed avec toujours l'or et le diamants. Brodé ou frangé en or blanc et diamants ; avec des chaînes en or jaunes, tsavorites et perles de culture; graphique en onyx noir et diamants blancs ou couture dans une version colorée en or rose, agrémenté de saphirs roses, diamants, spinelles et serti d'un spinelle taille ovale ; majestueux en tweed d'or ou plus léger pour l’été avec son diamant jaune… Cette collection haute joaillerie Tweed de Chanel exalte d'ores et déjà le luxe intemporel qui émane des créations qui composent son héritage.

  • A l’instar du double C et du camélia, le tweed incarne l’un des symboles de la maison Chanel. Tout comme le jersey, son utilisation dans des collections féminines est un emprunt au vestiaire masculin. Alors que l’emploi du premier matériau par Gabrielle Chanel naît de sa relation avec Boy Capel au début de la Première Guerre mondiale, celui du second a pour origine sa liaison avec le duc de Westminster au milieu des années 20 et devint véritablement iconique quand il habilla le célèbre tailleur Chanel.

     

    Originaire d’Écosse, le tweed est au départ un tissu en laine porté par les paysans dans l’Angleterre du XVIIIème siècle avant de devenir, au milieu du XXème siècle, l’apanage de l’artistocratie et des gentlemen britanniques pour leurs tenues de sport. Mais c’est véritablement Coco Chanel qui popularise cette matière en le féminisant et se permettant toutes les excentricités. Aujourd’hui, l'incontournable tweed Chanel est tissé à la main, entre autre par la maison Lesage, afin de lui donner son caractère unique.

     

    Inspirée par ce tissage complexe et précieux qui se prête à de nombreuses déclinaisons créatives, non seulement à travers des assemblages de couleurs et matières inattendus mais également par l’ajout d’ornements comme les broderies, chaînes, perles ou cristaux, la maison Chanel l'utilise comme trame de sa nouvelle collection de haute joaillerie.

     

    Afin de restituer le raffinement complexe mais également la souplesse ondoyante de cette matière, les ateliers de la maison française ont développé des techniques particulières d’emmaillement et d’ornement de l’or. Au total ce sont 45 pièces – broches, colliers, sautoirs, ras du cou, boucles d’oreilles, manchettes, bracelets, bagues, montres à secret – qui restituent différentes finitions du tweed avec toujours l'or et le diamants. Brodé ou frangé en or blanc et diamants ; avec des chaînes en or jaunes, tsavorites et perles de culture; graphique en onyx noir et diamants blancs ou couture dans une version colorée en or rose, agrémenté de saphirs roses, diamants, spinelles et serti d'un spinelle taille ovale ; majestueux en tweed d'or ou plus léger pour l’été avec son diamant jaune… Cette collection haute joaillerie Tweed de Chanel exalte d'ores et déjà le luxe intemporel qui émane des créations qui composent son héritage.

  • A l’instar du double C et du camélia, le tweed incarne l’un des symboles de la maison Chanel. Tout comme le jersey, son utilisation dans des collections féminines est un emprunt au vestiaire masculin. Alors que l’emploi du premier matériau par Gabrielle Chanel naît de sa relation avec Boy Capel au début de la Première Guerre mondiale, celui du second a pour origine sa liaison avec le duc de Westminster au milieu des années 20 et devint véritablement iconique quand il habilla le célèbre tailleur Chanel.

     

    Originaire d’Écosse, le tweed est au départ un tissu en laine porté par les paysans dans l’Angleterre du XVIIIème siècle avant de devenir, au milieu du XXème siècle, l’apanage de l’artistocratie et des gentlemen britanniques pour leurs tenues de sport. Mais c’est véritablement Coco Chanel qui popularise cette matière en le féminisant et se permettant toutes les excentricités. Aujourd’hui, l'incontournable tweed Chanel est tissé à la main, entre autre par la maison Lesage, afin de lui donner son caractère unique.

     

    Inspirée par ce tissage complexe et précieux qui se prête à de nombreuses déclinaisons créatives, non seulement à travers des assemblages de couleurs et matières inattendus mais également par l’ajout d’ornements comme les broderies, chaînes, perles ou cristaux, la maison Chanel l'utilise comme trame de sa nouvelle collection de haute joaillerie.

     

    Afin de restituer le raffinement complexe mais également la souplesse ondoyante de cette matière, les ateliers de la maison française ont développé des techniques particulières d’emmaillement et d’ornement de l’or. Au total ce sont 45 pièces – broches, colliers, sautoirs, ras du cou, boucles d’oreilles, manchettes, bracelets, bagues, montres à secret – qui restituent différentes finitions du tweed avec toujours l'or et le diamants. Brodé ou frangé en or blanc et diamants ; avec des chaînes en or jaunes, tsavorites et perles de culture; graphique en onyx noir et diamants blancs ou couture dans une version colorée en or rose, agrémenté de saphirs roses, diamants, spinelles et serti d'un spinelle taille ovale ; majestueux en tweed d'or ou plus léger pour l’été avec son diamant jaune… Cette collection haute joaillerie Tweed de Chanel exalte d'ores et déjà le luxe intemporel qui émane des créations qui composent son héritage.

  • A l’instar du double C et du camélia, le tweed incarne l’un des symboles de la maison Chanel. Tout comme le jersey, son utilisation dans des collections féminines est un emprunt au vestiaire masculin. Alors que l’emploi du premier matériau par Gabrielle Chanel naît de sa relation avec Boy Capel au début de la Première Guerre mondiale, celui du second a pour origine sa liaison avec le duc de Westminster au milieu des années 20 et devint véritablement iconique quand il habilla le célèbre tailleur Chanel.

     

    Originaire d’Écosse, le tweed est au départ un tissu en laine porté par les paysans dans l’Angleterre du XVIIIème siècle avant de devenir, au milieu du XXème siècle, l’apanage de l’artistocratie et des gentlemen britanniques pour leurs tenues de sport. Mais c’est véritablement Coco Chanel qui popularise cette matière en le féminisant et se permettant toutes les excentricités. Aujourd’hui, l'incontournable tweed Chanel est tissé à la main, entre autre par la maison Lesage, afin de lui donner son caractère unique.

     

    Inspirée par ce tissage complexe et précieux qui se prête à de nombreuses déclinaisons créatives, non seulement à travers des assemblages de couleurs et matières inattendus mais également par l’ajout d’ornements comme les broderies, chaînes, perles ou cristaux, la maison Chanel l'utilise comme trame de sa nouvelle collection de haute joaillerie.

     

    Afin de restituer le raffinement complexe mais également la souplesse ondoyante de cette matière, les ateliers de la maison française ont développé des techniques particulières d’emmaillement et d’ornement de l’or. Au total ce sont 45 pièces – broches, colliers, sautoirs, ras du cou, boucles d’oreilles, manchettes, bracelets, bagues, montres à secret – qui restituent différentes finitions du tweed avec toujours l'or et le diamants. Brodé ou frangé en or blanc et diamants ; avec des chaînes en or jaunes, tsavorites et perles de culture; graphique en onyx noir et diamants blancs ou couture dans une version colorée en or rose, agrémenté de saphirs roses, diamants, spinelles et serti d'un spinelle taille ovale ; majestueux en tweed d'or ou plus léger pour l’été avec son diamant jaune… Cette collection haute joaillerie Tweed de Chanel exalte d'ores et déjà le luxe intemporel qui émane des créations qui composent son héritage.

  • A l’instar du double C et du camélia, le tweed incarne l’un des symboles de la maison Chanel. Tout comme le jersey, son utilisation dans des collections féminines est un emprunt au vestiaire masculin. Alors que l’emploi du premier matériau par Gabrielle Chanel naît de sa relation avec Boy Capel au début de la Première Guerre mondiale, celui du second a pour origine sa liaison avec le duc de Westminster au milieu des années 20 et devint véritablement iconique quand il habilla le célèbre tailleur Chanel.

     

    Originaire d’Écosse, le tweed est au départ un tissu en laine porté par les paysans dans l’Angleterre du XVIIIème siècle avant de devenir, au milieu du XXème siècle, l’apanage de l’artistocratie et des gentlemen britanniques pour leurs tenues de sport. Mais c’est véritablement Coco Chanel qui popularise cette matière en le féminisant et se permettant toutes les excentricités. Aujourd’hui, l'incontournable tweed Chanel est tissé à la main, entre autre par la maison Lesage, afin de lui donner son caractère unique.

     

    Inspirée par ce tissage complexe et précieux qui se prête à de nombreuses déclinaisons créatives, non seulement à travers des assemblages de couleurs et matières inattendus mais également par l’ajout d’ornements comme les broderies, chaînes, perles ou cristaux, la maison Chanel l'utilise comme trame de sa nouvelle collection de haute joaillerie.

     

    Afin de restituer le raffinement complexe mais également la souplesse ondoyante de cette matière, les ateliers de la maison française ont développé des techniques particulières d’emmaillement et d’ornement de l’or. Au total ce sont 45 pièces – broches, colliers, sautoirs, ras du cou, boucles d’oreilles, manchettes, bracelets, bagues, montres à secret – qui restituent différentes finitions du tweed avec toujours l'or et le diamants. Brodé ou frangé en or blanc et diamants ; avec des chaînes en or jaunes, tsavorites et perles de culture; graphique en onyx noir et diamants blancs ou couture dans une version colorée en or rose, agrémenté de saphirs roses, diamants, spinelles et serti d'un spinelle taille ovale ; majestueux en tweed d'or ou plus léger pour l’été avec son diamant jaune… Cette collection haute joaillerie Tweed de Chanel exalte d'ores et déjà le luxe intemporel qui émane des créations qui composent son héritage.

  • A l’instar du double C et du camélia, le tweed incarne l’un des symboles de la maison Chanel. Tout comme le jersey, son utilisation dans des collections féminines est un emprunt au vestiaire masculin. Alors que l’emploi du premier matériau par Gabrielle Chanel naît de sa relation avec Boy Capel au début de la Première Guerre mondiale, celui du second a pour origine sa liaison avec le duc de Westminster au milieu des années 20 et devint véritablement iconique quand il habilla le célèbre tailleur Chanel.

     

    Originaire d’Écosse, le tweed est au départ un tissu en laine porté par les paysans dans l’Angleterre du XVIIIème siècle avant de devenir, au milieu du XXème siècle, l’apanage de l’artistocratie et des gentlemen britanniques pour leurs tenues de sport. Mais c’est véritablement Coco Chanel qui popularise cette matière en le féminisant et se permettant toutes les excentricités. Aujourd’hui, l'incontournable tweed Chanel est tissé à la main, entre autre par la maison Lesage, afin de lui donner son caractère unique.

     

    Inspirée par ce tissage complexe et précieux qui se prête à de nombreuses déclinaisons créatives, non seulement à travers des assemblages de couleurs et matières inattendus mais également par l’ajout d’ornements comme les broderies, chaînes, perles ou cristaux, la maison Chanel l'utilise comme trame de sa nouvelle collection de haute joaillerie.

     

    Afin de restituer le raffinement complexe mais également la souplesse ondoyante de cette matière, les ateliers de la maison française ont développé des techniques particulières d’emmaillement et d’ornement de l’or. Au total ce sont 45 pièces – broches, colliers, sautoirs, ras du cou, boucles d’oreilles, manchettes, bracelets, bagues, montres à secret – qui restituent différentes finitions du tweed avec toujours l'or et le diamants. Brodé ou frangé en or blanc et diamants ; avec des chaînes en or jaunes, tsavorites et perles de culture; graphique en onyx noir et diamants blancs ou couture dans une version colorée en or rose, agrémenté de saphirs roses, diamants, spinelles et serti d'un spinelle taille ovale ; majestueux en tweed d'or ou plus léger pour l’été avec son diamant jaune… Cette collection haute joaillerie Tweed de Chanel exalte d'ores et déjà le luxe intemporel qui émane des créations qui composent son héritage.

  • A l’instar du double C et du camélia, le tweed incarne l’un des symboles de la maison Chanel. Tout comme le jersey, son utilisation dans des collections féminines est un emprunt au vestiaire masculin. Alors que l’emploi du premier matériau par Gabrielle Chanel naît de sa relation avec Boy Capel au début de la Première Guerre mondiale, celui du second a pour origine sa liaison avec le duc de Westminster au milieu des années 20 et devint véritablement iconique quand il habilla le célèbre tailleur Chanel.

     

    Originaire d’Écosse, le tweed est au départ un tissu en laine porté par les paysans dans l’Angleterre du XVIIIème siècle avant de devenir, au milieu du XXème siècle, l’apanage de l’artistocratie et des gentlemen britanniques pour leurs tenues de sport. Mais c’est véritablement Coco Chanel qui popularise cette matière en le féminisant et se permettant toutes les excentricités. Aujourd’hui, l'incontournable tweed Chanel est tissé à la main, entre autre par la maison Lesage, afin de lui donner son caractère unique.

     

    Inspirée par ce tissage complexe et précieux qui se prête à de nombreuses déclinaisons créatives, non seulement à travers des assemblages de couleurs et matières inattendus mais également par l’ajout d’ornements comme les broderies, chaînes, perles ou cristaux, la maison Chanel l'utilise comme trame de sa nouvelle collection de haute joaillerie.

     

    Afin de restituer le raffinement complexe mais également la souplesse ondoyante de cette matière, les ateliers de la maison française ont développé des techniques particulières d’emmaillement et d’ornement de l’or. Au total ce sont 45 pièces – broches, colliers, sautoirs, ras du cou, boucles d’oreilles, manchettes, bracelets, bagues, montres à secret – qui restituent différentes finitions du tweed avec toujours l'or et le diamants. Brodé ou frangé en or blanc et diamants ; avec des chaînes en or jaunes, tsavorites et perles de culture; graphique en onyx noir et diamants blancs ou couture dans une version colorée en or rose, agrémenté de saphirs roses, diamants, spinelles et serti d'un spinelle taille ovale ; majestueux en tweed d'or ou plus léger pour l’été avec son diamant jaune… Cette collection haute joaillerie Tweed de Chanel exalte d'ores et déjà le luxe intemporel qui émane des créations qui composent son héritage.

  • A l’instar du double C et du camélia, le tweed incarne l’un des symboles de la maison Chanel. Tout comme le jersey, son utilisation dans des collections féminines est un emprunt au vestiaire masculin. Alors que l’emploi du premier matériau par Gabrielle Chanel naît de sa relation avec Boy Capel au début de la Première Guerre mondiale, celui du second a pour origine sa liaison avec le duc de Westminster au milieu des années 20 et devint véritablement iconique quand il habilla le célèbre tailleur Chanel.

     

    Originaire d’Écosse, le tweed est au départ un tissu en laine porté par les paysans dans l’Angleterre du XVIIIème siècle avant de devenir, au milieu du XXème siècle, l’apanage de l’artistocratie et des gentlemen britanniques pour leurs tenues de sport. Mais c’est véritablement Coco Chanel qui popularise cette matière en le féminisant et se permettant toutes les excentricités. Aujourd’hui, l'incontournable tweed Chanel est tissé à la main, entre autre par la maison Lesage, afin de lui donner son caractère unique.

     

    Inspirée par ce tissage complexe et précieux qui se prête à de nombreuses déclinaisons créatives, non seulement à travers des assemblages de couleurs et matières inattendus mais également par l’ajout d’ornements comme les broderies, chaînes, perles ou cristaux, la maison Chanel l'utilise comme trame de sa nouvelle collection de haute joaillerie.

     

    Afin de restituer le raffinement complexe mais également la souplesse ondoyante de cette matière, les ateliers de la maison française ont développé des techniques particulières d’emmaillement et d’ornement de l’or. Au total ce sont 45 pièces – broches, colliers, sautoirs, ras du cou, boucles d’oreilles, manchettes, bracelets, bagues, montres à secret – qui restituent différentes finitions du tweed avec toujours l'or et le diamants. Brodé ou frangé en or blanc et diamants ; avec des chaînes en or jaunes, tsavorites et perles de culture; graphique en onyx noir et diamants blancs ou couture dans une version colorée en or rose, agrémenté de saphirs roses, diamants, spinelles et serti d'un spinelle taille ovale ; majestueux en tweed d'or ou plus léger pour l’été avec son diamant jaune… Cette collection haute joaillerie Tweed de Chanel exalte d'ores et déjà le luxe intemporel qui émane des créations qui composent son héritage.

  • A l’instar du double C et du camélia, le tweed incarne l’un des symboles de la maison Chanel. Tout comme le jersey, son utilisation dans des collections féminines est un emprunt au vestiaire masculin. Alors que l’emploi du premier matériau par Gabrielle Chanel naît de sa relation avec Boy Capel au début de la Première Guerre mondiale, celui du second a pour origine sa liaison avec le duc de Westminster au milieu des années 20 et devint véritablement iconique quand il habilla le célèbre tailleur Chanel.

     

    Originaire d’Écosse, le tweed est au départ un tissu en laine porté par les paysans dans l’Angleterre du XVIIIème siècle avant de devenir, au milieu du XXème siècle, l’apanage de l’artistocratie et des gentlemen britanniques pour leurs tenues de sport. Mais c’est véritablement Coco Chanel qui popularise cette matière en le féminisant et se permettant toutes les excentricités. Aujourd’hui, l'incontournable tweed Chanel est tissé à la main, entre autre par la maison Lesage, afin de lui donner son caractère unique.

     

    Inspirée par ce tissage complexe et précieux qui se prête à de nombreuses déclinaisons créatives, non seulement à travers des assemblages de couleurs et matières inattendus mais également par l’ajout d’ornements comme les broderies, chaînes, perles ou cristaux, la maison Chanel l'utilise comme trame de sa nouvelle collection de haute joaillerie.

     

    Afin de restituer le raffinement complexe mais également la souplesse ondoyante de cette matière, les ateliers de la maison française ont développé des techniques particulières d’emmaillement et d’ornement de l’or. Au total ce sont 45 pièces – broches, colliers, sautoirs, ras du cou, boucles d’oreilles, manchettes, bracelets, bagues, montres à secret – qui restituent différentes finitions du tweed avec toujours l'or et le diamants. Brodé ou frangé en or blanc et diamants ; avec des chaînes en or jaunes, tsavorites et perles de culture; graphique en onyx noir et diamants blancs ou couture dans une version colorée en or rose, agrémenté de saphirs roses, diamants, spinelles et serti d'un spinelle taille ovale ; majestueux en tweed d'or ou plus léger pour l’été avec son diamant jaune… Cette collection haute joaillerie Tweed de Chanel exalte d'ores et déjà le luxe intemporel qui émane des créations qui composent son héritage.

  • A l’instar du double C et du camélia, le tweed incarne l’un des symboles de la maison Chanel. Tout comme le jersey, son utilisation dans des collections féminines est un emprunt au vestiaire masculin. Alors que l’emploi du premier matériau par Gabrielle Chanel naît de sa relation avec Boy Capel au début de la Première Guerre mondiale, celui du second a pour origine sa liaison avec le duc de Westminster au milieu des années 20 et devint véritablement iconique quand il habilla le célèbre tailleur Chanel.

     

    Originaire d’Écosse, le tweed est au départ un tissu en laine porté par les paysans dans l’Angleterre du XVIIIème siècle avant de devenir, au milieu du XXème siècle, l’apanage de l’artistocratie et des gentlemen britanniques pour leurs tenues de sport. Mais c’est véritablement Coco Chanel qui popularise cette matière en le féminisant et se permettant toutes les excentricités. Aujourd’hui, l'incontournable tweed Chanel est tissé à la main, entre autre par la maison Lesage, afin de lui donner son caractère unique.

     

    Inspirée par ce tissage complexe et précieux qui se prête à de nombreuses déclinaisons créatives, non seulement à travers des assemblages de couleurs et matières inattendus mais également par l’ajout d’ornements comme les broderies, chaînes, perles ou cristaux, la maison Chanel l'utilise comme trame de sa nouvelle collection de haute joaillerie.

     

    Afin de restituer le raffinement complexe mais également la souplesse ondoyante de cette matière, les ateliers de la maison française ont développé des techniques particulières d’emmaillement et d’ornement de l’or. Au total ce sont 45 pièces – broches, colliers, sautoirs, ras du cou, boucles d’oreilles, manchettes, bracelets, bagues, montres à secret – qui restituent différentes finitions du tweed avec toujours l'or et le diamants. Brodé ou frangé en or blanc et diamants ; avec des chaînes en or jaunes, tsavorites et perles de culture; graphique en onyx noir et diamants blancs ou couture dans une version colorée en or rose, agrémenté de saphirs roses, diamants, spinelles et serti d'un spinelle taille ovale ; majestueux en tweed d'or ou plus léger pour l’été avec son diamant jaune… Cette collection haute joaillerie Tweed de Chanel exalte d'ores et déjà le luxe intemporel qui émane des créations qui composent son héritage.

  • A l’instar du double C et du camélia, le tweed incarne l’un des symboles de la maison Chanel. Tout comme le jersey, son utilisation dans des collections féminines est un emprunt au vestiaire masculin. Alors que l’emploi du premier matériau par Gabrielle Chanel naît de sa relation avec Boy Capel au début de la Première Guerre mondiale, celui du second a pour origine sa liaison avec le duc de Westminster au milieu des années 20 et devint véritablement iconique quand il habilla le célèbre tailleur Chanel.

     

    Originaire d’Écosse, le tweed est au départ un tissu en laine porté par les paysans dans l’Angleterre du XVIIIème siècle avant de devenir, au milieu du XXème siècle, l’apanage de l’artistocratie et des gentlemen britanniques pour leurs tenues de sport. Mais c’est véritablement Coco Chanel qui popularise cette matière en le féminisant et se permettant toutes les excentricités. Aujourd’hui, l'incontournable tweed Chanel est tissé à la main, entre autre par la maison Lesage, afin de lui donner son caractère unique.

     

    Inspirée par ce tissage complexe et précieux qui se prête à de nombreuses déclinaisons créatives, non seulement à travers des assemblages de couleurs et matières inattendus mais également par l’ajout d’ornements comme les broderies, chaînes, perles ou cristaux, la maison Chanel l'utilise comme trame de sa nouvelle collection de haute joaillerie.

     

    Afin de restituer le raffinement complexe mais également la souplesse ondoyante de cette matière, les ateliers de la maison française ont développé des techniques particulières d’emmaillement et d’ornement de l’or. Au total ce sont 45 pièces – broches, colliers, sautoirs, ras du cou, boucles d’oreilles, manchettes, bracelets, bagues, montres à secret – qui restituent différentes finitions du tweed avec toujours l'or et le diamants. Brodé ou frangé en or blanc et diamants ; avec des chaînes en or jaunes, tsavorites et perles de culture; graphique en onyx noir et diamants blancs ou couture dans une version colorée en or rose, agrémenté de saphirs roses, diamants, spinelles et serti d'un spinelle taille ovale ; majestueux en tweed d'or ou plus léger pour l’été avec son diamant jaune… Cette collection haute joaillerie Tweed de Chanel exalte d'ores et déjà le luxe intemporel qui émane des créations qui composent son héritage.

  • A l’instar du double C et du camélia, le tweed incarne l’un des symboles de la maison Chanel. Tout comme le jersey, son utilisation dans des collections féminines est un emprunt au vestiaire masculin. Alors que l’emploi du premier matériau par Gabrielle Chanel naît de sa relation avec Boy Capel au début de la Première Guerre mondiale, celui du second a pour origine sa liaison avec le duc de Westminster au milieu des années 20 et devint véritablement iconique quand il habilla le célèbre tailleur Chanel.

     

    Originaire d’Écosse, le tweed est au départ un tissu en laine porté par les paysans dans l’Angleterre du XVIIIème siècle avant de devenir, au milieu du XXème siècle, l’apanage de l’artistocratie et des gentlemen britanniques pour leurs tenues de sport. Mais c’est véritablement Coco Chanel qui popularise cette matière en le féminisant et se permettant toutes les excentricités. Aujourd’hui, l'incontournable tweed Chanel est tissé à la main, entre autre par la maison Lesage, afin de lui donner son caractère unique.

     

    Inspirée par ce tissage complexe et précieux qui se prête à de nombreuses déclinaisons créatives, non seulement à travers des assemblages de couleurs et matières inattendus mais également par l’ajout d’ornements comme les broderies, chaînes, perles ou cristaux, la maison Chanel l'utilise comme trame de sa nouvelle collection de haute joaillerie.

     

    Afin de restituer le raffinement complexe mais également la souplesse ondoyante de cette matière, les ateliers de la maison française ont développé des techniques particulières d’emmaillement et d’ornement de l’or. Au total ce sont 45 pièces – broches, colliers, sautoirs, ras du cou, boucles d’oreilles, manchettes, bracelets, bagues, montres à secret – qui restituent différentes finitions du tweed avec toujours l'or et le diamants. Brodé ou frangé en or blanc et diamants ; avec des chaînes en or jaunes, tsavorites et perles de culture; graphique en onyx noir et diamants blancs ou couture dans une version colorée en or rose, agrémenté de saphirs roses, diamants, spinelles et serti d'un spinelle taille ovale ; majestueux en tweed d'or ou plus léger pour l’été avec son diamant jaune… Cette collection haute joaillerie Tweed de Chanel exalte d'ores et déjà le luxe intemporel qui émane des créations qui composent son héritage.

  • A l’instar du double C et du camélia, le tweed incarne l’un des symboles de la maison Chanel. Tout comme le jersey, son utilisation dans des collections féminines est un emprunt au vestiaire masculin. Alors que l’emploi du premier matériau par Gabrielle Chanel naît de sa relation avec Boy Capel au début de la Première Guerre mondiale, celui du second a pour origine sa liaison avec le duc de Westminster au milieu des années 20 et devint véritablement iconique quand il habilla le célèbre tailleur Chanel.

     

    Originaire d’Écosse, le tweed est au départ un tissu en laine porté par les paysans dans l’Angleterre du XVIIIème siècle avant de devenir, au milieu du XXème siècle, l’apanage de l’artistocratie et des gentlemen britanniques pour leurs tenues de sport. Mais c’est véritablement Coco Chanel qui popularise cette matière en le féminisant et se permettant toutes les excentricités. Aujourd’hui, l'incontournable tweed Chanel est tissé à la main, entre autre par la maison Lesage, afin de lui donner son caractère unique.

     

    Inspirée par ce tissage complexe et précieux qui se prête à de nombreuses déclinaisons créatives, non seulement à travers des assemblages de couleurs et matières inattendus mais également par l’ajout d’ornements comme les broderies, chaînes, perles ou cristaux, la maison Chanel l'utilise comme trame de sa nouvelle collection de haute joaillerie.

     

    Afin de restituer le raffinement complexe mais également la souplesse ondoyante de cette matière, les ateliers de la maison française ont développé des techniques particulières d’emmaillement et d’ornement de l’or. Au total ce sont 45 pièces – broches, colliers, sautoirs, ras du cou, boucles d’oreilles, manchettes, bracelets, bagues, montres à secret – qui restituent différentes finitions du tweed avec toujours l'or et le diamants. Brodé ou frangé en or blanc et diamants ; avec des chaînes en or jaunes, tsavorites et perles de culture; graphique en onyx noir et diamants blancs ou couture dans une version colorée en or rose, agrémenté de saphirs roses, diamants, spinelles et serti d'un spinelle taille ovale ; majestueux en tweed d'or ou plus léger pour l’été avec son diamant jaune… Cette collection haute joaillerie Tweed de Chanel exalte d'ores et déjà le luxe intemporel qui émane des créations qui composent son héritage.

  • A l’instar du double C et du camélia, le tweed incarne l’un des symboles de la maison Chanel. Tout comme le jersey, son utilisation dans des collections féminines est un emprunt au vestiaire masculin. Alors que l’emploi du premier matériau par Gabrielle Chanel naît de sa relation avec Boy Capel au début de la Première Guerre mondiale, celui du second a pour origine sa liaison avec le duc de Westminster au milieu des années 20 et devint véritablement iconique quand il habilla le célèbre tailleur Chanel.

     

    Originaire d’Écosse, le tweed est au départ un tissu en laine porté par les paysans dans l’Angleterre du XVIIIème siècle avant de devenir, au milieu du XXème siècle, l’apanage de l’artistocratie et des gentlemen britanniques pour leurs tenues de sport. Mais c’est véritablement Coco Chanel qui popularise cette matière en le féminisant et se permettant toutes les excentricités. Aujourd’hui, l'incontournable tweed Chanel est tissé à la main, entre autre par la maison Lesage, afin de lui donner son caractère unique.

     

    Inspirée par ce tissage complexe et précieux qui se prête à de nombreuses déclinaisons créatives, non seulement à travers des assemblages de couleurs et matières inattendus mais également par l’ajout d’ornements comme les broderies, chaînes, perles ou cristaux, la maison Chanel l'utilise comme trame de sa nouvelle collection de haute joaillerie.

     

    Afin de restituer le raffinement complexe mais également la souplesse ondoyante de cette matière, les ateliers de la maison française ont développé des techniques particulières d’emmaillement et d’ornement de l’or. Au total ce sont 45 pièces – broches, colliers, sautoirs, ras du cou, boucles d’oreilles, manchettes, bracelets, bagues, montres à secret – qui restituent différentes finitions du tweed avec toujours l'or et le diamants. Brodé ou frangé en or blanc et diamants ; avec des chaînes en or jaunes, tsavorites et perles de culture; graphique en onyx noir et diamants blancs ou couture dans une version colorée en or rose, agrémenté de saphirs roses, diamants, spinelles et serti d'un spinelle taille ovale ; majestueux en tweed d'or ou plus léger pour l’été avec son diamant jaune… Cette collection haute joaillerie Tweed de Chanel exalte d'ores et déjà le luxe intemporel qui émane des créations qui composent son héritage.

  • A l’instar du double C et du camélia, le tweed incarne l’un des symboles de la maison Chanel. Tout comme le jersey, son utilisation dans des collections féminines est un emprunt au vestiaire masculin. Alors que l’emploi du premier matériau par Gabrielle Chanel naît de sa relation avec Boy Capel au début de la Première Guerre mondiale, celui du second a pour origine sa liaison avec le duc de Westminster au milieu des années 20 et devint véritablement iconique quand il habilla le célèbre tailleur Chanel.

     

    Originaire d’Écosse, le tweed est au départ un tissu en laine porté par les paysans dans l’Angleterre du XVIIIème siècle avant de devenir, au milieu du XXème siècle, l’apanage de l’artistocratie et des gentlemen britanniques pour leurs tenues de sport. Mais c’est véritablement Coco Chanel qui popularise cette matière en le féminisant et se permettant toutes les excentricités. Aujourd’hui, l'incontournable tweed Chanel est tissé à la main, entre autre par la maison Lesage, afin de lui donner son caractère unique.

     

    Inspirée par ce tissage complexe et précieux qui se prête à de nombreuses déclinaisons créatives, non seulement à travers des assemblages de couleurs et matières inattendus mais également par l’ajout d’ornements comme les broderies, chaînes, perles ou cristaux, la maison Chanel l'utilise comme trame de sa nouvelle collection de haute joaillerie.

     

    Afin de restituer le raffinement complexe mais également la souplesse ondoyante de cette matière, les ateliers de la maison française ont développé des techniques particulières d’emmaillement et d’ornement de l’or. Au total ce sont 45 pièces – broches, colliers, sautoirs, ras du cou, boucles d’oreilles, manchettes, bracelets, bagues, montres à secret – qui restituent différentes finitions du tweed avec toujours l'or et le diamants. Brodé ou frangé en or blanc et diamants ; avec des chaînes en or jaunes, tsavorites et perles de culture; graphique en onyx noir et diamants blancs ou couture dans une version colorée en or rose, agrémenté de saphirs roses, diamants, spinelles et serti d'un spinelle taille ovale ; majestueux en tweed d'or ou plus léger pour l’été avec son diamant jaune… Cette collection haute joaillerie Tweed de Chanel exalte d'ores et déjà le luxe intemporel qui émane des créations qui composent son héritage.

  • A l’instar du double C et du camélia, le tweed incarne l’un des symboles de la maison Chanel. Tout comme le jersey, son utilisation dans des collections féminines est un emprunt au vestiaire masculin. Alors que l’emploi du premier matériau par Gabrielle Chanel naît de sa relation avec Boy Capel au début de la Première Guerre mondiale, celui du second a pour origine sa liaison avec le duc de Westminster au milieu des années 20 et devint véritablement iconique quand il habilla le célèbre tailleur Chanel.

     

    Originaire d’Écosse, le tweed est au départ un tissu en laine porté par les paysans dans l’Angleterre du XVIIIème siècle avant de devenir, au milieu du XXème siècle, l’apanage de l’artistocratie et des gentlemen britanniques pour leurs tenues de sport. Mais c’est véritablement Coco Chanel qui popularise cette matière en le féminisant et se permettant toutes les excentricités. Aujourd’hui, l'incontournable tweed Chanel est tissé à la main, entre autre par la maison Lesage, afin de lui donner son caractère unique.

     

    Inspirée par ce tissage complexe et précieux qui se prête à de nombreuses déclinaisons créatives, non seulement à travers des assemblages de couleurs et matières inattendus mais également par l’ajout d’ornements comme les broderies, chaînes, perles ou cristaux, la maison Chanel l'utilise comme trame de sa nouvelle collection de haute joaillerie.

     

    Afin de restituer le raffinement complexe mais également la souplesse ondoyante de cette matière, les ateliers de la maison française ont développé des techniques particulières d’emmaillement et d’ornement de l’or. Au total ce sont 45 pièces – broches, colliers, sautoirs, ras du cou, boucles d’oreilles, manchettes, bracelets, bagues, montres à secret – qui restituent différentes finitions du tweed avec toujours l'or et le diamants. Brodé ou frangé en or blanc et diamants ; avec des chaînes en or jaunes, tsavorites et perles de culture; graphique en onyx noir et diamants blancs ou couture dans une version colorée en or rose, agrémenté de saphirs roses, diamants, spinelles et serti d'un spinelle taille ovale ; majestueux en tweed d'or ou plus léger pour l’été avec son diamant jaune… Cette collection haute joaillerie Tweed de Chanel exalte d'ores et déjà le luxe intemporel qui émane des créations qui composent son héritage.

  • A l’instar du double C et du camélia, le tweed incarne l’un des symboles de la maison Chanel. Tout comme le jersey, son utilisation dans des collections féminines est un emprunt au vestiaire masculin. Alors que l’emploi du premier matériau par Gabrielle Chanel naît de sa relation avec Boy Capel au début de la Première Guerre mondiale, celui du second a pour origine sa liaison avec le duc de Westminster au milieu des années 20 et devint véritablement iconique quand il habilla le célèbre tailleur Chanel.

     

    Originaire d’Écosse, le tweed est au départ un tissu en laine porté par les paysans dans l’Angleterre du XVIIIème siècle avant de devenir, au milieu du XXème siècle, l’apanage de l’artistocratie et des gentlemen britanniques pour leurs tenues de sport. Mais c’est véritablement Coco Chanel qui popularise cette matière en le féminisant et se permettant toutes les excentricités. Aujourd’hui, l'incontournable tweed Chanel est tissé à la main, entre autre par la maison Lesage, afin de lui donner son caractère unique.

     

    Inspirée par ce tissage complexe et précieux qui se prête à de nombreuses déclinaisons créatives, non seulement à travers des assemblages de couleurs et matières inattendus mais également par l’ajout d’ornements comme les broderies, chaînes, perles ou cristaux, la maison Chanel l'utilise comme trame de sa nouvelle collection de haute joaillerie.

     

    Afin de restituer le raffinement complexe mais également la souplesse ondoyante de cette matière, les ateliers de la maison française ont développé des techniques particulières d’emmaillement et d’ornement de l’or. Au total ce sont 45 pièces – broches, colliers, sautoirs, ras du cou, boucles d’oreilles, manchettes, bracelets, bagues, montres à secret – qui restituent différentes finitions du tweed avec toujours l'or et le diamants. Brodé ou frangé en or blanc et diamants ; avec des chaînes en or jaunes, tsavorites et perles de culture; graphique en onyx noir et diamants blancs ou couture dans une version colorée en or rose, agrémenté de saphirs roses, diamants, spinelles et serti d'un spinelle taille ovale ; majestueux en tweed d'or ou plus léger pour l’été avec son diamant jaune… Cette collection haute joaillerie Tweed de Chanel exalte d'ores et déjà le luxe intemporel qui émane des créations qui composent son héritage.

  • A l’instar du double C et du camélia, le tweed incarne l’un des symboles de la maison Chanel. Tout comme le jersey, son utilisation dans des collections féminines est un emprunt au vestiaire masculin. Alors que l’emploi du premier matériau par Gabrielle Chanel naît de sa relation avec Boy Capel au début de la Première Guerre mondiale, celui du second a pour origine sa liaison avec le duc de Westminster au milieu des années 20 et devint véritablement iconique quand il habilla le célèbre tailleur Chanel.

     

    Originaire d’Écosse, le tweed est au départ un tissu en laine porté par les paysans dans l’Angleterre du XVIIIème siècle avant de devenir, au milieu du XXème siècle, l’apanage de l’artistocratie et des gentlemen britanniques pour leurs tenues de sport. Mais c’est véritablement Coco Chanel qui popularise cette matière en le féminisant et se permettant toutes les excentricités. Aujourd’hui, l'incontournable tweed Chanel est tissé à la main, entre autre par la maison Lesage, afin de lui donner son caractère unique.

     

    Inspirée par ce tissage complexe et précieux qui se prête à de nombreuses déclinaisons créatives, non seulement à travers des assemblages de couleurs et matières inattendus mais également par l’ajout d’ornements comme les broderies, chaînes, perles ou cristaux, la maison Chanel l'utilise comme trame de sa nouvelle collection de haute joaillerie.

     

    Afin de restituer le raffinement complexe mais également la souplesse ondoyante de cette matière, les ateliers de la maison française ont développé des techniques particulières d’emmaillement et d’ornement de l’or. Au total ce sont 45 pièces – broches, colliers, sautoirs, ras du cou, boucles d’oreilles, manchettes, bracelets, bagues, montres à secret – qui restituent différentes finitions du tweed avec toujours l'or et le diamants. Brodé ou frangé en or blanc et diamants ; avec des chaînes en or jaunes, tsavorites et perles de culture; graphique en onyx noir et diamants blancs ou couture dans une version colorée en or rose, agrémenté de saphirs roses, diamants, spinelles et serti d'un spinelle taille ovale ; majestueux en tweed d'or ou plus léger pour l’été avec son diamant jaune… Cette collection haute joaillerie Tweed de Chanel exalte d'ores et déjà le luxe intemporel qui émane des créations qui composent son héritage.

  • A l’instar du double C et du camélia, le tweed incarne l’un des symboles de la maison Chanel. Tout comme le jersey, son utilisation dans des collections féminines est un emprunt au vestiaire masculin. Alors que l’emploi du premier matériau par Gabrielle Chanel naît de sa relation avec Boy Capel au début de la Première Guerre mondiale, celui du second a pour origine sa liaison avec le duc de Westminster au milieu des années 20 et devint véritablement iconique quand il habilla le célèbre tailleur Chanel.

     

    Originaire d’Écosse, le tweed est au départ un tissu en laine porté par les paysans dans l’Angleterre du XVIIIème siècle avant de devenir, au milieu du XXème siècle, l’apanage de l’artistocratie et des gentlemen britanniques pour leurs tenues de sport. Mais c’est véritablement Coco Chanel qui popularise cette matière en le féminisant et se permettant toutes les excentricités. Aujourd’hui, l'incontournable tweed Chanel est tissé à la main, entre autre par la maison Lesage, afin de lui donner son caractère unique.

     

    Inspirée par ce tissage complexe et précieux qui se prête à de nombreuses déclinaisons créatives, non seulement à travers des assemblages de couleurs et matières inattendus mais également par l’ajout d’ornements comme les broderies, chaînes, perles ou cristaux, la maison Chanel l'utilise comme trame de sa nouvelle collection de haute joaillerie.

     

    Afin de restituer le raffinement complexe mais également la souplesse ondoyante de cette matière, les ateliers de la maison française ont développé des techniques particulières d’emmaillement et d’ornement de l’or. Au total ce sont 45 pièces – broches, colliers, sautoirs, ras du cou, boucles d’oreilles, manchettes, bracelets, bagues, montres à secret – qui restituent différentes finitions du tweed avec toujours l'or et le diamants. Brodé ou frangé en or blanc et diamants ; avec des chaînes en or jaunes, tsavorites et perles de culture; graphique en onyx noir et diamants blancs ou couture dans une version colorée en or rose, agrémenté de saphirs roses, diamants, spinelles et serti d'un spinelle taille ovale ; majestueux en tweed d'or ou plus léger pour l’été avec son diamant jaune… Cette collection haute joaillerie Tweed de Chanel exalte d'ores et déjà le luxe intemporel qui émane des créations qui composent son héritage.

Advertising
Advertising
Advertising

NuméroNews