Advertising
Advertising
03 Juillet

Gucci s’installe place Vendôme pour sa première collection de haute joaillerie

 

À l’occasion de la toute première collection Gucci de haute joaillerie, la maison italienne choisit la place Vendôme à Paris pour y installer la première boutique de créations joaillières de son directeur artistique Alessandro Michele.

Par La rédaction

“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
1/29
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
2/29
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
3/29
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
4/29
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
5/29
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
6/29
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
7/29
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
8/29
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
9/29
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
10/29
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
11/29
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
12/29
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
13/29
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
14/29
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
15/29
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
16/29
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
17/29
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
18/29
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
19/29
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
20/29
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
21/29
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
22/29
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
23/29
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
24/29
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
25/29
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
26/29
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
27/29
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
28/29
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
29/29
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
“Hortus Deliciarum, la premiere collection de haute joaillerie de la maison Gucci
  • Gucci s’installe au 16, place Vendôme à Paris dans une boutique exclusivement dédiée à la création joaillière d’Alessandro Michele, directeur artistique de la maison. On y découvre Hortus Deliciarum, première collection de haute joaillerie signée Gucci. Référence directe à la première encyclopédie réalisée par une femme au Moyen Âge, Le jardin des délices en français, consiste en une collection de plus de 200 pièces, pour la plupart uniques, fabriquées en Italie. Inspirée par l’univers “poétique et kaléidoscopique” du directeur artistique italien, cette collection de haute joaillerie tourne autour de trois sections thématiques.

     

    Le premier univers s’attache à l’exploration des emblèmes classiques de l’amour éternel, flèches de Cupidon, croix latines, tiares, blasons de cœurs et crucifix romantiques s’ornent de pierres précieuses aux couleurs vives. Inspirés de l’esthétisme rococo surchargé et de la fantaisie débordante de la période baroque, les pièces sont agrémentées de motifs floraux, de béryl jaune, ou de saphir coloré. Chaque pierre est sertie grâce à la technique unique qu’Alessandro Michele appelle la “symétrie discordante”, disposant entre chaque gemme un infime espace de décalage. 

     

    La deuxième thématique de cette collection rend hommage à la majesté du royaume animal. Les animaux du bestiaire mythique, tel que le lion, le serpent, le tigre ou l’abeille s’enroulent autour de pierres précieuses aux couleurs de l’arc-en-ciel. Une bague en forme de serpent scintillant nait de la sculpture d’une opale de 30,30 carats, et sur une montre, bête sauvage, fleurs, feuilles et étoiles accompagnent l’éclat de diamants blancs.

     

    L’imaginaire du dernier thème est consacré à la singularité des solitaires. Ils sont revisités sous des traits maximalistes et colorés. Les gemmes ayant étaient sélectionnées selon leur propriété spirituelle en référence au calendrier lunaire, les bijoux sont ainsi dotés d'une certaine spiritualité. Le tout disposé dans de sobres et élégantes vitrines en bois couleur ébène, matelassé de satin vert émeraude mettant en valeur les merveilles de cette collection.

     

     

    Nouvelle boutique Gucci, 16, place Vendôme à Paris

     

  • Gucci s’installe au 16, place Vendôme à Paris dans une boutique exclusivement dédiée à la création joaillière d’Alessandro Michele, directeur artistique de la maison. On y découvre Hortus Deliciarum, première collection de haute joaillerie signée Gucci. Référence directe à la première encyclopédie réalisée par une femme au Moyen Âge, Le jardin des délices en français, consiste en une collection de plus de 200 pièces, pour la plupart uniques, fabriquées en Italie. Inspirée par l’univers “poétique et kaléidoscopique” du directeur artistique italien, cette collection de haute joaillerie tourne autour de trois sections thématiques.

     

    Le premier univers s’attache à l’exploration des emblèmes classiques de l’amour éternel, flèches de Cupidon, croix latines, tiares, blasons de cœurs et crucifix romantiques s’ornent de pierres précieuses aux couleurs vives. Inspirés de l’esthétisme rococo surchargé et de la fantaisie débordante de la période baroque, les pièces sont agrémentées de motifs floraux, de béryl jaune, ou de saphir coloré. Chaque pierre est sertie grâce à la technique unique qu’Alessandro Michele appelle la “symétrie discordante”, disposant entre chaque gemme un infime espace de décalage. 

     

    La deuxième thématique de cette collection rend hommage à la majesté du royaume animal. Les animaux du bestiaire mythique, tel que le lion, le serpent, le tigre ou l’abeille s’enroulent autour de pierres précieuses aux couleurs de l’arc-en-ciel. Une bague en forme de serpent scintillant nait de la sculpture d’une opale de 30,30 carats, et sur une montre, bête sauvage, fleurs, feuilles et étoiles accompagnent l’éclat de diamants blancs.

     

    L’imaginaire du dernier thème est consacré à la singularité des solitaires. Ils sont revisités sous des traits maximalistes et colorés. Les gemmes ayant étaient sélectionnées selon leur propriété spirituelle en référence au calendrier lunaire, les bijoux sont ainsi dotés d'une certaine spiritualité. Le tout disposé dans de sobres et élégantes vitrines en bois couleur ébène, matelassé de satin vert émeraude mettant en valeur les merveilles de cette collection.

     

     

    Nouvelle boutique Gucci, 16, place Vendôme à Paris

     

  • Gucci s’installe au 16, place Vendôme à Paris dans une boutique exclusivement dédiée à la création joaillière d’Alessandro Michele, directeur artistique de la maison. On y découvre Hortus Deliciarum, première collection de haute joaillerie signée Gucci. Référence directe à la première encyclopédie réalisée par une femme au Moyen Âge, Le jardin des délices en français, consiste en une collection de plus de 200 pièces, pour la plupart uniques, fabriquées en Italie. Inspirée par l’univers “poétique et kaléidoscopique” du directeur artistique italien, cette collection de haute joaillerie tourne autour de trois sections thématiques.

     

    Le premier univers s’attache à l’exploration des emblèmes classiques de l’amour éternel, flèches de Cupidon, croix latines, tiares, blasons de cœurs et crucifix romantiques s’ornent de pierres précieuses aux couleurs vives. Inspirés de l’esthétisme rococo surchargé et de la fantaisie débordante de la période baroque, les pièces sont agrémentées de motifs floraux, de béryl jaune, ou de saphir coloré. Chaque pierre est sertie grâce à la technique unique qu’Alessandro Michele appelle la “symétrie discordante”, disposant entre chaque gemme un infime espace de décalage. 

     

    La deuxième thématique de cette collection rend hommage à la majesté du royaume animal. Les animaux du bestiaire mythique, tel que le lion, le serpent, le tigre ou l’abeille s’enroulent autour de pierres précieuses aux couleurs de l’arc-en-ciel. Une bague en forme de serpent scintillant nait de la sculpture d’une opale de 30,30 carats, et sur une montre, bête sauvage, fleurs, feuilles et étoiles accompagnent l’éclat de diamants blancs.

     

    L’imaginaire du dernier thème est consacré à la singularité des solitaires. Ils sont revisités sous des traits maximalistes et colorés. Les gemmes ayant étaient sélectionnées selon leur propriété spirituelle en référence au calendrier lunaire, les bijoux sont ainsi dotés d'une certaine spiritualité. Le tout disposé dans de sobres et élégantes vitrines en bois couleur ébène, matelassé de satin vert émeraude mettant en valeur les merveilles de cette collection.

     

     

    Nouvelle boutique Gucci, 16, place Vendôme à Paris

     

  • Gucci s’installe au 16, place Vendôme à Paris dans une boutique exclusivement dédiée à la création joaillière d’Alessandro Michele, directeur artistique de la maison. On y découvre Hortus Deliciarum, première collection de haute joaillerie signée Gucci. Référence directe à la première encyclopédie réalisée par une femme au Moyen Âge, Le jardin des délices en français, consiste en une collection de plus de 200 pièces, pour la plupart uniques, fabriquées en Italie. Inspirée par l’univers “poétique et kaléidoscopique” du directeur artistique italien, cette collection de haute joaillerie tourne autour de trois sections thématiques.

     

    Le premier univers s’attache à l’exploration des emblèmes classiques de l’amour éternel, flèches de Cupidon, croix latines, tiares, blasons de cœurs et crucifix romantiques s’ornent de pierres précieuses aux couleurs vives. Inspirés de l’esthétisme rococo surchargé et de la fantaisie débordante de la période baroque, les pièces sont agrémentées de motifs floraux, de béryl jaune, ou de saphir coloré. Chaque pierre est sertie grâce à la technique unique qu’Alessandro Michele appelle la “symétrie discordante”, disposant entre chaque gemme un infime espace de décalage. 

     

    La deuxième thématique de cette collection rend hommage à la majesté du royaume animal. Les animaux du bestiaire mythique, tel que le lion, le serpent, le tigre ou l’abeille s’enroulent autour de pierres précieuses aux couleurs de l’arc-en-ciel. Une bague en forme de serpent scintillant nait de la sculpture d’une opale de 30,30 carats, et sur une montre, bête sauvage, fleurs, feuilles et étoiles accompagnent l’éclat de diamants blancs.

     

    L’imaginaire du dernier thème est consacré à la singularité des solitaires. Ils sont revisités sous des traits maximalistes et colorés. Les gemmes ayant étaient sélectionnées selon leur propriété spirituelle en référence au calendrier lunaire, les bijoux sont ainsi dotés d'une certaine spiritualité. Le tout disposé dans de sobres et élégantes vitrines en bois couleur ébène, matelassé de satin vert émeraude mettant en valeur les merveilles de cette collection.

     

     

    Nouvelle boutique Gucci, 16, place Vendôme à Paris

     

  • Gucci s’installe au 16, place Vendôme à Paris dans une boutique exclusivement dédiée à la création joaillière d’Alessandro Michele, directeur artistique de la maison. On y découvre Hortus Deliciarum, première collection de haute joaillerie signée Gucci. Référence directe à la première encyclopédie réalisée par une femme au Moyen Âge, Le jardin des délices en français, consiste en une collection de plus de 200 pièces, pour la plupart uniques, fabriquées en Italie. Inspirée par l’univers “poétique et kaléidoscopique” du directeur artistique italien, cette collection de haute joaillerie tourne autour de trois sections thématiques.

     

    Le premier univers s’attache à l’exploration des emblèmes classiques de l’amour éternel, flèches de Cupidon, croix latines, tiares, blasons de cœurs et crucifix romantiques s’ornent de pierres précieuses aux couleurs vives. Inspirés de l’esthétisme rococo surchargé et de la fantaisie débordante de la période baroque, les pièces sont agrémentées de motifs floraux, de béryl jaune, ou de saphir coloré. Chaque pierre est sertie grâce à la technique unique qu’Alessandro Michele appelle la “symétrie discordante”, disposant entre chaque gemme un infime espace de décalage. 

     

    La deuxième thématique de cette collection rend hommage à la majesté du royaume animal. Les animaux du bestiaire mythique, tel que le lion, le serpent, le tigre ou l’abeille s’enroulent autour de pierres précieuses aux couleurs de l’arc-en-ciel. Une bague en forme de serpent scintillant nait de la sculpture d’une opale de 30,30 carats, et sur une montre, bête sauvage, fleurs, feuilles et étoiles accompagnent l’éclat de diamants blancs.

     

    L’imaginaire du dernier thème est consacré à la singularité des solitaires. Ils sont revisités sous des traits maximalistes et colorés. Les gemmes ayant étaient sélectionnées selon leur propriété spirituelle en référence au calendrier lunaire, les bijoux sont ainsi dotés d'une certaine spiritualité. Le tout disposé dans de sobres et élégantes vitrines en bois couleur ébène, matelassé de satin vert émeraude mettant en valeur les merveilles de cette collection.

     

     

    Nouvelle boutique Gucci, 16, place Vendôme à Paris

     

  • Gucci s’installe au 16, place Vendôme à Paris dans une boutique exclusivement dédiée à la création joaillière d’Alessandro Michele, directeur artistique de la maison. On y découvre Hortus Deliciarum, première collection de haute joaillerie signée Gucci. Référence directe à la première encyclopédie réalisée par une femme au Moyen Âge, Le jardin des délices en français, consiste en une collection de plus de 200 pièces, pour la plupart uniques, fabriquées en Italie. Inspirée par l’univers “poétique et kaléidoscopique” du directeur artistique italien, cette collection de haute joaillerie tourne autour de trois sections thématiques.

     

    Le premier univers s’attache à l’exploration des emblèmes classiques de l’amour éternel, flèches de Cupidon, croix latines, tiares, blasons de cœurs et crucifix romantiques s’ornent de pierres précieuses aux couleurs vives. Inspirés de l’esthétisme rococo surchargé et de la fantaisie débordante de la période baroque, les pièces sont agrémentées de motifs floraux, de béryl jaune, ou de saphir coloré. Chaque pierre est sertie grâce à la technique unique qu’Alessandro Michele appelle la “symétrie discordante”, disposant entre chaque gemme un infime espace de décalage. 

     

    La deuxième thématique de cette collection rend hommage à la majesté du royaume animal. Les animaux du bestiaire mythique, tel que le lion, le serpent, le tigre ou l’abeille s’enroulent autour de pierres précieuses aux couleurs de l’arc-en-ciel. Une bague en forme de serpent scintillant nait de la sculpture d’une opale de 30,30 carats, et sur une montre, bête sauvage, fleurs, feuilles et étoiles accompagnent l’éclat de diamants blancs.

     

    L’imaginaire du dernier thème est consacré à la singularité des solitaires. Ils sont revisités sous des traits maximalistes et colorés. Les gemmes ayant étaient sélectionnées selon leur propriété spirituelle en référence au calendrier lunaire, les bijoux sont ainsi dotés d'une certaine spiritualité. Le tout disposé dans de sobres et élégantes vitrines en bois couleur ébène, matelassé de satin vert émeraude mettant en valeur les merveilles de cette collection.

     

     

    Nouvelle boutique Gucci, 16, place Vendôme à Paris

     

  • Gucci s’installe au 16, place Vendôme à Paris dans une boutique exclusivement dédiée à la création joaillière d’Alessandro Michele, directeur artistique de la maison. On y découvre Hortus Deliciarum, première collection de haute joaillerie signée Gucci. Référence directe à la première encyclopédie réalisée par une femme au Moyen Âge, Le jardin des délices en français, consiste en une collection de plus de 200 pièces, pour la plupart uniques, fabriquées en Italie. Inspirée par l’univers “poétique et kaléidoscopique” du directeur artistique italien, cette collection de haute joaillerie tourne autour de trois sections thématiques.

     

    Le premier univers s’attache à l’exploration des emblèmes classiques de l’amour éternel, flèches de Cupidon, croix latines, tiares, blasons de cœurs et crucifix romantiques s’ornent de pierres précieuses aux couleurs vives. Inspirés de l’esthétisme rococo surchargé et de la fantaisie débordante de la période baroque, les pièces sont agrémentées de motifs floraux, de béryl jaune, ou de saphir coloré. Chaque pierre est sertie grâce à la technique unique qu’Alessandro Michele appelle la “symétrie discordante”, disposant entre chaque gemme un infime espace de décalage. 

     

    La deuxième thématique de cette collection rend hommage à la majesté du royaume animal. Les animaux du bestiaire mythique, tel que le lion, le serpent, le tigre ou l’abeille s’enroulent autour de pierres précieuses aux couleurs de l’arc-en-ciel. Une bague en forme de serpent scintillant nait de la sculpture d’une opale de 30,30 carats, et sur une montre, bête sauvage, fleurs, feuilles et étoiles accompagnent l’éclat de diamants blancs.

     

    L’imaginaire du dernier thème est consacré à la singularité des solitaires. Ils sont revisités sous des traits maximalistes et colorés. Les gemmes ayant étaient sélectionnées selon leur propriété spirituelle en référence au calendrier lunaire, les bijoux sont ainsi dotés d'une certaine spiritualité. Le tout disposé dans de sobres et élégantes vitrines en bois couleur ébène, matelassé de satin vert émeraude mettant en valeur les merveilles de cette collection.

     

     

    Nouvelle boutique Gucci, 16, place Vendôme à Paris

     

  • Gucci s’installe au 16, place Vendôme à Paris dans une boutique exclusivement dédiée à la création joaillière d’Alessandro Michele, directeur artistique de la maison. On y découvre Hortus Deliciarum, première collection de haute joaillerie signée Gucci. Référence directe à la première encyclopédie réalisée par une femme au Moyen Âge, Le jardin des délices en français, consiste en une collection de plus de 200 pièces, pour la plupart uniques, fabriquées en Italie. Inspirée par l’univers “poétique et kaléidoscopique” du directeur artistique italien, cette collection de haute joaillerie tourne autour de trois sections thématiques.

     

    Le premier univers s’attache à l’exploration des emblèmes classiques de l’amour éternel, flèches de Cupidon, croix latines, tiares, blasons de cœurs et crucifix romantiques s’ornent de pierres précieuses aux couleurs vives. Inspirés de l’esthétisme rococo surchargé et de la fantaisie débordante de la période baroque, les pièces sont agrémentées de motifs floraux, de béryl jaune, ou de saphir coloré. Chaque pierre est sertie grâce à la technique unique qu’Alessandro Michele appelle la “symétrie discordante”, disposant entre chaque gemme un infime espace de décalage. 

     

    La deuxième thématique de cette collection rend hommage à la majesté du royaume animal. Les animaux du bestiaire mythique, tel que le lion, le serpent, le tigre ou l’abeille s’enroulent autour de pierres précieuses aux couleurs de l’arc-en-ciel. Une bague en forme de serpent scintillant nait de la sculpture d’une opale de 30,30 carats, et sur une montre, bête sauvage, fleurs, feuilles et étoiles accompagnent l’éclat de diamants blancs.

     

    L’imaginaire du dernier thème est consacré à la singularité des solitaires. Ils sont revisités sous des traits maximalistes et colorés. Les gemmes ayant étaient sélectionnées selon leur propriété spirituelle en référence au calendrier lunaire, les bijoux sont ainsi dotés d'une certaine spiritualité. Le tout disposé dans de sobres et élégantes vitrines en bois couleur ébène, matelassé de satin vert émeraude mettant en valeur les merveilles de cette collection.

     

     

    Nouvelle boutique Gucci, 16, place Vendôme à Paris

     

  • Gucci s’installe au 16, place Vendôme à Paris dans une boutique exclusivement dédiée à la création joaillière d’Alessandro Michele, directeur artistique de la maison. On y découvre Hortus Deliciarum, première collection de haute joaillerie signée Gucci. Référence directe à la première encyclopédie réalisée par une femme au Moyen Âge, Le jardin des délices en français, consiste en une collection de plus de 200 pièces, pour la plupart uniques, fabriquées en Italie. Inspirée par l’univers “poétique et kaléidoscopique” du directeur artistique italien, cette collection de haute joaillerie tourne autour de trois sections thématiques.

     

    Le premier univers s’attache à l’exploration des emblèmes classiques de l’amour éternel, flèches de Cupidon, croix latines, tiares, blasons de cœurs et crucifix romantiques s’ornent de pierres précieuses aux couleurs vives. Inspirés de l’esthétisme rococo surchargé et de la fantaisie débordante de la période baroque, les pièces sont agrémentées de motifs floraux, de béryl jaune, ou de saphir coloré. Chaque pierre est sertie grâce à la technique unique qu’Alessandro Michele appelle la “symétrie discordante”, disposant entre chaque gemme un infime espace de décalage. 

     

    La deuxième thématique de cette collection rend hommage à la majesté du royaume animal. Les animaux du bestiaire mythique, tel que le lion, le serpent, le tigre ou l’abeille s’enroulent autour de pierres précieuses aux couleurs de l’arc-en-ciel. Une bague en forme de serpent scintillant nait de la sculpture d’une opale de 30,30 carats, et sur une montre, bête sauvage, fleurs, feuilles et étoiles accompagnent l’éclat de diamants blancs.

     

    L’imaginaire du dernier thème est consacré à la singularité des solitaires. Ils sont revisités sous des traits maximalistes et colorés. Les gemmes ayant étaient sélectionnées selon leur propriété spirituelle en référence au calendrier lunaire, les bijoux sont ainsi dotés d'une certaine spiritualité. Le tout disposé dans de sobres et élégantes vitrines en bois couleur ébène, matelassé de satin vert émeraude mettant en valeur les merveilles de cette collection.

     

     

    Nouvelle boutique Gucci, 16, place Vendôme à Paris

     

  • Gucci s’installe au 16, place Vendôme à Paris dans une boutique exclusivement dédiée à la création joaillière d’Alessandro Michele, directeur artistique de la maison. On y découvre Hortus Deliciarum, première collection de haute joaillerie signée Gucci. Référence directe à la première encyclopédie réalisée par une femme au Moyen Âge, Le jardin des délices en français, consiste en une collection de plus de 200 pièces, pour la plupart uniques, fabriquées en Italie. Inspirée par l’univers “poétique et kaléidoscopique” du directeur artistique italien, cette collection de haute joaillerie tourne autour de trois sections thématiques.

     

    Le premier univers s’attache à l’exploration des emblèmes classiques de l’amour éternel, flèches de Cupidon, croix latines, tiares, blasons de cœurs et crucifix romantiques s’ornent de pierres précieuses aux couleurs vives. Inspirés de l’esthétisme rococo surchargé et de la fantaisie débordante de la période baroque, les pièces sont agrémentées de motifs floraux, de béryl jaune, ou de saphir coloré. Chaque pierre est sertie grâce à la technique unique qu’Alessandro Michele appelle la “symétrie discordante”, disposant entre chaque gemme un infime espace de décalage. 

     

    La deuxième thématique de cette collection rend hommage à la majesté du royaume animal. Les animaux du bestiaire mythique, tel que le lion, le serpent, le tigre ou l’abeille s’enroulent autour de pierres précieuses aux couleurs de l’arc-en-ciel. Une bague en forme de serpent scintillant nait de la sculpture d’une opale de 30,30 carats, et sur une montre, bête sauvage, fleurs, feuilles et étoiles accompagnent l’éclat de diamants blancs.

     

    L’imaginaire du dernier thème est consacré à la singularité des solitaires. Ils sont revisités sous des traits maximalistes et colorés. Les gemmes ayant étaient sélectionnées selon leur propriété spirituelle en référence au calendrier lunaire, les bijoux sont ainsi dotés d'une certaine spiritualité. Le tout disposé dans de sobres et élégantes vitrines en bois couleur ébène, matelassé de satin vert émeraude mettant en valeur les merveilles de cette collection.

     

     

    Nouvelle boutique Gucci, 16, place Vendôme à Paris

     

  • Gucci s’installe au 16, place Vendôme à Paris dans une boutique exclusivement dédiée à la création joaillière d’Alessandro Michele, directeur artistique de la maison. On y découvre Hortus Deliciarum, première collection de haute joaillerie signée Gucci. Référence directe à la première encyclopédie réalisée par une femme au Moyen Âge, Le jardin des délices en français, consiste en une collection de plus de 200 pièces, pour la plupart uniques, fabriquées en Italie. Inspirée par l’univers “poétique et kaléidoscopique” du directeur artistique italien, cette collection de haute joaillerie tourne autour de trois sections thématiques.

     

    Le premier univers s’attache à l’exploration des emblèmes classiques de l’amour éternel, flèches de Cupidon, croix latines, tiares, blasons de cœurs et crucifix romantiques s’ornent de pierres précieuses aux couleurs vives. Inspirés de l’esthétisme rococo surchargé et de la fantaisie débordante de la période baroque, les pièces sont agrémentées de motifs floraux, de béryl jaune, ou de saphir coloré. Chaque pierre est sertie grâce à la technique unique qu’Alessandro Michele appelle la “symétrie discordante”, disposant entre chaque gemme un infime espace de décalage. 

     

    La deuxième thématique de cette collection rend hommage à la majesté du royaume animal. Les animaux du bestiaire mythique, tel que le lion, le serpent, le tigre ou l’abeille s’enroulent autour de pierres précieuses aux couleurs de l’arc-en-ciel. Une bague en forme de serpent scintillant nait de la sculpture d’une opale de 30,30 carats, et sur une montre, bête sauvage, fleurs, feuilles et étoiles accompagnent l’éclat de diamants blancs.

     

    L’imaginaire du dernier thème est consacré à la singularité des solitaires. Ils sont revisités sous des traits maximalistes et colorés. Les gemmes ayant étaient sélectionnées selon leur propriété spirituelle en référence au calendrier lunaire, les bijoux sont ainsi dotés d'une certaine spiritualité. Le tout disposé dans de sobres et élégantes vitrines en bois couleur ébène, matelassé de satin vert émeraude mettant en valeur les merveilles de cette collection.

     

     

    Nouvelle boutique Gucci, 16, place Vendôme à Paris

     

  • Gucci s’installe au 16, place Vendôme à Paris dans une boutique exclusivement dédiée à la création joaillière d’Alessandro Michele, directeur artistique de la maison. On y découvre Hortus Deliciarum, première collection de haute joaillerie signée Gucci. Référence directe à la première encyclopédie réalisée par une femme au Moyen Âge, Le jardin des délices en français, consiste en une collection de plus de 200 pièces, pour la plupart uniques, fabriquées en Italie. Inspirée par l’univers “poétique et kaléidoscopique” du directeur artistique italien, cette collection de haute joaillerie tourne autour de trois sections thématiques.

     

    Le premier univers s’attache à l’exploration des emblèmes classiques de l’amour éternel, flèches de Cupidon, croix latines, tiares, blasons de cœurs et crucifix romantiques s’ornent de pierres précieuses aux couleurs vives. Inspirés de l’esthétisme rococo surchargé et de la fantaisie débordante de la période baroque, les pièces sont agrémentées de motifs floraux, de béryl jaune, ou de saphir coloré. Chaque pierre est sertie grâce à la technique unique qu’Alessandro Michele appelle la “symétrie discordante”, disposant entre chaque gemme un infime espace de décalage. 

     

    La deuxième thématique de cette collection rend hommage à la majesté du royaume animal. Les animaux du bestiaire mythique, tel que le lion, le serpent, le tigre ou l’abeille s’enroulent autour de pierres précieuses aux couleurs de l’arc-en-ciel. Une bague en forme de serpent scintillant nait de la sculpture d’une opale de 30,30 carats, et sur une montre, bête sauvage, fleurs, feuilles et étoiles accompagnent l’éclat de diamants blancs.

     

    L’imaginaire du dernier thème est consacré à la singularité des solitaires. Ils sont revisités sous des traits maximalistes et colorés. Les gemmes ayant étaient sélectionnées selon leur propriété spirituelle en référence au calendrier lunaire, les bijoux sont ainsi dotés d'une certaine spiritualité. Le tout disposé dans de sobres et élégantes vitrines en bois couleur ébène, matelassé de satin vert émeraude mettant en valeur les merveilles de cette collection.

     

     

    Nouvelle boutique Gucci, 16, place Vendôme à Paris

     

  • Gucci s’installe au 16, place Vendôme à Paris dans une boutique exclusivement dédiée à la création joaillière d’Alessandro Michele, directeur artistique de la maison. On y découvre Hortus Deliciarum, première collection de haute joaillerie signée Gucci. Référence directe à la première encyclopédie réalisée par une femme au Moyen Âge, Le jardin des délices en français, consiste en une collection de plus de 200 pièces, pour la plupart uniques, fabriquées en Italie. Inspirée par l’univers “poétique et kaléidoscopique” du directeur artistique italien, cette collection de haute joaillerie tourne autour de trois sections thématiques.

     

    Le premier univers s’attache à l’exploration des emblèmes classiques de l’amour éternel, flèches de Cupidon, croix latines, tiares, blasons de cœurs et crucifix romantiques s’ornent de pierres précieuses aux couleurs vives. Inspirés de l’esthétisme rococo surchargé et de la fantaisie débordante de la période baroque, les pièces sont agrémentées de motifs floraux, de béryl jaune, ou de saphir coloré. Chaque pierre est sertie grâce à la technique unique qu’Alessandro Michele appelle la “symétrie discordante”, disposant entre chaque gemme un infime espace de décalage. 

     

    La deuxième thématique de cette collection rend hommage à la majesté du royaume animal. Les animaux du bestiaire mythique, tel que le lion, le serpent, le tigre ou l’abeille s’enroulent autour de pierres précieuses aux couleurs de l’arc-en-ciel. Une bague en forme de serpent scintillant nait de la sculpture d’une opale de 30,30 carats, et sur une montre, bête sauvage, fleurs, feuilles et étoiles accompagnent l’éclat de diamants blancs.

     

    L’imaginaire du dernier thème est consacré à la singularité des solitaires. Ils sont revisités sous des traits maximalistes et colorés. Les gemmes ayant étaient sélectionnées selon leur propriété spirituelle en référence au calendrier lunaire, les bijoux sont ainsi dotés d'une certaine spiritualité. Le tout disposé dans de sobres et élégantes vitrines en bois couleur ébène, matelassé de satin vert émeraude mettant en valeur les merveilles de cette collection.

     

     

    Nouvelle boutique Gucci, 16, place Vendôme à Paris

     

  • Gucci s’installe au 16, place Vendôme à Paris dans une boutique exclusivement dédiée à la création joaillière d’Alessandro Michele, directeur artistique de la maison. On y découvre Hortus Deliciarum, première collection de haute joaillerie signée Gucci. Référence directe à la première encyclopédie réalisée par une femme au Moyen Âge, Le jardin des délices en français, consiste en une collection de plus de 200 pièces, pour la plupart uniques, fabriquées en Italie. Inspirée par l’univers “poétique et kaléidoscopique” du directeur artistique italien, cette collection de haute joaillerie tourne autour de trois sections thématiques.

     

    Le premier univers s’attache à l’exploration des emblèmes classiques de l’amour éternel, flèches de Cupidon, croix latines, tiares, blasons de cœurs et crucifix romantiques s’ornent de pierres précieuses aux couleurs vives. Inspirés de l’esthétisme rococo surchargé et de la fantaisie débordante de la période baroque, les pièces sont agrémentées de motifs floraux, de béryl jaune, ou de saphir coloré. Chaque pierre est sertie grâce à la technique unique qu’Alessandro Michele appelle la “symétrie discordante”, disposant entre chaque gemme un infime espace de décalage. 

     

    La deuxième thématique de cette collection rend hommage à la majesté du royaume animal. Les animaux du bestiaire mythique, tel que le lion, le serpent, le tigre ou l’abeille s’enroulent autour de pierres précieuses aux couleurs de l’arc-en-ciel. Une bague en forme de serpent scintillant nait de la sculpture d’une opale de 30,30 carats, et sur une montre, bête sauvage, fleurs, feuilles et étoiles accompagnent l’éclat de diamants blancs.

     

    L’imaginaire du dernier thème est consacré à la singularité des solitaires. Ils sont revisités sous des traits maximalistes et colorés. Les gemmes ayant étaient sélectionnées selon leur propriété spirituelle en référence au calendrier lunaire, les bijoux sont ainsi dotés d'une certaine spiritualité. Le tout disposé dans de sobres et élégantes vitrines en bois couleur ébène, matelassé de satin vert émeraude mettant en valeur les merveilles de cette collection.

     

     

    Nouvelle boutique Gucci, 16, place Vendôme à Paris

     

  • Gucci s’installe au 16, place Vendôme à Paris dans une boutique exclusivement dédiée à la création joaillière d’Alessandro Michele, directeur artistique de la maison. On y découvre Hortus Deliciarum, première collection de haute joaillerie signée Gucci. Référence directe à la première encyclopédie réalisée par une femme au Moyen Âge, Le jardin des délices en français, consiste en une collection de plus de 200 pièces, pour la plupart uniques, fabriquées en Italie. Inspirée par l’univers “poétique et kaléidoscopique” du directeur artistique italien, cette collection de haute joaillerie tourne autour de trois sections thématiques.

     

    Le premier univers s’attache à l’exploration des emblèmes classiques de l’amour éternel, flèches de Cupidon, croix latines, tiares, blasons de cœurs et crucifix romantiques s’ornent de pierres précieuses aux couleurs vives. Inspirés de l’esthétisme rococo surchargé et de la fantaisie débordante de la période baroque, les pièces sont agrémentées de motifs floraux, de béryl jaune, ou de saphir coloré. Chaque pierre est sertie grâce à la technique unique qu’Alessandro Michele appelle la “symétrie discordante”, disposant entre chaque gemme un infime espace de décalage. 

     

    La deuxième thématique de cette collection rend hommage à la majesté du royaume animal. Les animaux du bestiaire mythique, tel que le lion, le serpent, le tigre ou l’abeille s’enroulent autour de pierres précieuses aux couleurs de l’arc-en-ciel. Une bague en forme de serpent scintillant nait de la sculpture d’une opale de 30,30 carats, et sur une montre, bête sauvage, fleurs, feuilles et étoiles accompagnent l’éclat de diamants blancs.

     

    L’imaginaire du dernier thème est consacré à la singularité des solitaires. Ils sont revisités sous des traits maximalistes et colorés. Les gemmes ayant étaient sélectionnées selon leur propriété spirituelle en référence au calendrier lunaire, les bijoux sont ainsi dotés d'une certaine spiritualité. Le tout disposé dans de sobres et élégantes vitrines en bois couleur ébène, matelassé de satin vert émeraude mettant en valeur les merveilles de cette collection.

     

     

    Nouvelle boutique Gucci, 16, place Vendôme à Paris

     

  • Gucci s’installe au 16, place Vendôme à Paris dans une boutique exclusivement dédiée à la création joaillière d’Alessandro Michele, directeur artistique de la maison. On y découvre Hortus Deliciarum, première collection de haute joaillerie signée Gucci. Référence directe à la première encyclopédie réalisée par une femme au Moyen Âge, Le jardin des délices en français, consiste en une collection de plus de 200 pièces, pour la plupart uniques, fabriquées en Italie. Inspirée par l’univers “poétique et kaléidoscopique” du directeur artistique italien, cette collection de haute joaillerie tourne autour de trois sections thématiques.

     

    Le premier univers s’attache à l’exploration des emblèmes classiques de l’amour éternel, flèches de Cupidon, croix latines, tiares, blasons de cœurs et crucifix romantiques s’ornent de pierres précieuses aux couleurs vives. Inspirés de l’esthétisme rococo surchargé et de la fantaisie débordante de la période baroque, les pièces sont agrémentées de motifs floraux, de béryl jaune, ou de saphir coloré. Chaque pierre est sertie grâce à la technique unique qu’Alessandro Michele appelle la “symétrie discordante”, disposant entre chaque gemme un infime espace de décalage. 

     

    La deuxième thématique de cette collection rend hommage à la majesté du royaume animal. Les animaux du bestiaire mythique, tel que le lion, le serpent, le tigre ou l’abeille s’enroulent autour de pierres précieuses aux couleurs de l’arc-en-ciel. Une bague en forme de serpent scintillant nait de la sculpture d’une opale de 30,30 carats, et sur une montre, bête sauvage, fleurs, feuilles et étoiles accompagnent l’éclat de diamants blancs.

     

    L’imaginaire du dernier thème est consacré à la singularité des solitaires. Ils sont revisités sous des traits maximalistes et colorés. Les gemmes ayant étaient sélectionnées selon leur propriété spirituelle en référence au calendrier lunaire, les bijoux sont ainsi dotés d'une certaine spiritualité. Le tout disposé dans de sobres et élégantes vitrines en bois couleur ébène, matelassé de satin vert émeraude mettant en valeur les merveilles de cette collection.

     

     

    Nouvelle boutique Gucci, 16, place Vendôme à Paris

     

  • Gucci s’installe au 16, place Vendôme à Paris dans une boutique exclusivement dédiée à la création joaillière d’Alessandro Michele, directeur artistique de la maison. On y découvre Hortus Deliciarum, première collection de haute joaillerie signée Gucci. Référence directe à la première encyclopédie réalisée par une femme au Moyen Âge, Le jardin des délices en français, consiste en une collection de plus de 200 pièces, pour la plupart uniques, fabriquées en Italie. Inspirée par l’univers “poétique et kaléidoscopique” du directeur artistique italien, cette collection de haute joaillerie tourne autour de trois sections thématiques.

     

    Le premier univers s’attache à l’exploration des emblèmes classiques de l’amour éternel, flèches de Cupidon, croix latines, tiares, blasons de cœurs et crucifix romantiques s’ornent de pierres précieuses aux couleurs vives. Inspirés de l’esthétisme rococo surchargé et de la fantaisie débordante de la période baroque, les pièces sont agrémentées de motifs floraux, de béryl jaune, ou de saphir coloré. Chaque pierre est sertie grâce à la technique unique qu’Alessandro Michele appelle la “symétrie discordante”, disposant entre chaque gemme un infime espace de décalage. 

     

    La deuxième thématique de cette collection rend hommage à la majesté du royaume animal. Les animaux du bestiaire mythique, tel que le lion, le serpent, le tigre ou l’abeille s’enroulent autour de pierres précieuses aux couleurs de l’arc-en-ciel. Une bague en forme de serpent scintillant nait de la sculpture d’une opale de 30,30 carats, et sur une montre, bête sauvage, fleurs, feuilles et étoiles accompagnent l’éclat de diamants blancs.

     

    L’imaginaire du dernier thème est consacré à la singularité des solitaires. Ils sont revisités sous des traits maximalistes et colorés. Les gemmes ayant étaient sélectionnées selon leur propriété spirituelle en référence au calendrier lunaire, les bijoux sont ainsi dotés d'une certaine spiritualité. Le tout disposé dans de sobres et élégantes vitrines en bois couleur ébène, matelassé de satin vert émeraude mettant en valeur les merveilles de cette collection.

     

     

    Nouvelle boutique Gucci, 16, place Vendôme à Paris

     

  • Gucci s’installe au 16, place Vendôme à Paris dans une boutique exclusivement dédiée à la création joaillière d’Alessandro Michele, directeur artistique de la maison. On y découvre Hortus Deliciarum, première collection de haute joaillerie signée Gucci. Référence directe à la première encyclopédie réalisée par une femme au Moyen Âge, Le jardin des délices en français, consiste en une collection de plus de 200 pièces, pour la plupart uniques, fabriquées en Italie. Inspirée par l’univers “poétique et kaléidoscopique” du directeur artistique italien, cette collection de haute joaillerie tourne autour de trois sections thématiques.

     

    Le premier univers s’attache à l’exploration des emblèmes classiques de l’amour éternel, flèches de Cupidon, croix latines, tiares, blasons de cœurs et crucifix romantiques s’ornent de pierres précieuses aux couleurs vives. Inspirés de l’esthétisme rococo surchargé et de la fantaisie débordante de la période baroque, les pièces sont agrémentées de motifs floraux, de béryl jaune, ou de saphir coloré. Chaque pierre est sertie grâce à la technique unique qu’Alessandro Michele appelle la “symétrie discordante”, disposant entre chaque gemme un infime espace de décalage. 

     

    La deuxième thématique de cette collection rend hommage à la majesté du royaume animal. Les animaux du bestiaire mythique, tel que le lion, le serpent, le tigre ou l’abeille s’enroulent autour de pierres précieuses aux couleurs de l’arc-en-ciel. Une bague en forme de serpent scintillant nait de la sculpture d’une opale de 30,30 carats, et sur une montre, bête sauvage, fleurs, feuilles et étoiles accompagnent l’éclat de diamants blancs.

     

    L’imaginaire du dernier thème est consacré à la singularité des solitaires. Ils sont revisités sous des traits maximalistes et colorés. Les gemmes ayant étaient sélectionnées selon leur propriété spirituelle en référence au calendrier lunaire, les bijoux sont ainsi dotés d'une certaine spiritualité. Le tout disposé dans de sobres et élégantes vitrines en bois couleur ébène, matelassé de satin vert émeraude mettant en valeur les merveilles de cette collection.

     

     

    Nouvelle boutique Gucci, 16, place Vendôme à Paris

     

  • Gucci s’installe au 16, place Vendôme à Paris dans une boutique exclusivement dédiée à la création joaillière d’Alessandro Michele, directeur artistique de la maison. On y découvre Hortus Deliciarum, première collection de haute joaillerie signée Gucci. Référence directe à la première encyclopédie réalisée par une femme au Moyen Âge, Le jardin des délices en français, consiste en une collection de plus de 200 pièces, pour la plupart uniques, fabriquées en Italie. Inspirée par l’univers “poétique et kaléidoscopique” du directeur artistique italien, cette collection de haute joaillerie tourne autour de trois sections thématiques.

     

    Le premier univers s’attache à l’exploration des emblèmes classiques de l’amour éternel, flèches de Cupidon, croix latines, tiares, blasons de cœurs et crucifix romantiques s’ornent de pierres précieuses aux couleurs vives. Inspirés de l’esthétisme rococo surchargé et de la fantaisie débordante de la période baroque, les pièces sont agrémentées de motifs floraux, de béryl jaune, ou de saphir coloré. Chaque pierre est sertie grâce à la technique unique qu’Alessandro Michele appelle la “symétrie discordante”, disposant entre chaque gemme un infime espace de décalage. 

     

    La deuxième thématique de cette collection rend hommage à la majesté du royaume animal. Les animaux du bestiaire mythique, tel que le lion, le serpent, le tigre ou l’abeille s’enroulent autour de pierres précieuses aux couleurs de l’arc-en-ciel. Une bague en forme de serpent scintillant nait de la sculpture d’une opale de 30,30 carats, et sur une montre, bête sauvage, fleurs, feuilles et étoiles accompagnent l’éclat de diamants blancs.

     

    L’imaginaire du dernier thème est consacré à la singularité des solitaires. Ils sont revisités sous des traits maximalistes et colorés. Les gemmes ayant étaient sélectionnées selon leur propriété spirituelle en référence au calendrier lunaire, les bijoux sont ainsi dotés d'une certaine spiritualité. Le tout disposé dans de sobres et élégantes vitrines en bois couleur ébène, matelassé de satin vert émeraude mettant en valeur les merveilles de cette collection.

     

     

    Nouvelle boutique Gucci, 16, place Vendôme à Paris

     

  • Gucci s’installe au 16, place Vendôme à Paris dans une boutique exclusivement dédiée à la création joaillière d’Alessandro Michele, directeur artistique de la maison. On y découvre Hortus Deliciarum, première collection de haute joaillerie signée Gucci. Référence directe à la première encyclopédie réalisée par une femme au Moyen Âge, Le jardin des délices en français, consiste en une collection de plus de 200 pièces, pour la plupart uniques, fabriquées en Italie. Inspirée par l’univers “poétique et kaléidoscopique” du directeur artistique italien, cette collection de haute joaillerie tourne autour de trois sections thématiques.

     

    Le premier univers s’attache à l’exploration des emblèmes classiques de l’amour éternel, flèches de Cupidon, croix latines, tiares, blasons de cœurs et crucifix romantiques s’ornent de pierres précieuses aux couleurs vives. Inspirés de l’esthétisme rococo surchargé et de la fantaisie débordante de la période baroque, les pièces sont agrémentées de motifs floraux, de béryl jaune, ou de saphir coloré. Chaque pierre est sertie grâce à la technique unique qu’Alessandro Michele appelle la “symétrie discordante”, disposant entre chaque gemme un infime espace de décalage. 

     

    La deuxième thématique de cette collection rend hommage à la majesté du royaume animal. Les animaux du bestiaire mythique, tel que le lion, le serpent, le tigre ou l’abeille s’enroulent autour de pierres précieuses aux couleurs de l’arc-en-ciel. Une bague en forme de serpent scintillant nait de la sculpture d’une opale de 30,30 carats, et sur une montre, bête sauvage, fleurs, feuilles et étoiles accompagnent l’éclat de diamants blancs.

     

    L’imaginaire du dernier thème est consacré à la singularité des solitaires. Ils sont revisités sous des traits maximalistes et colorés. Les gemmes ayant étaient sélectionnées selon leur propriété spirituelle en référence au calendrier lunaire, les bijoux sont ainsi dotés d'une certaine spiritualité. Le tout disposé dans de sobres et élégantes vitrines en bois couleur ébène, matelassé de satin vert émeraude mettant en valeur les merveilles de cette collection.

     

     

    Nouvelle boutique Gucci, 16, place Vendôme à Paris

     

  • Gucci s’installe au 16, place Vendôme à Paris dans une boutique exclusivement dédiée à la création joaillière d’Alessandro Michele, directeur artistique de la maison. On y découvre Hortus Deliciarum, première collection de haute joaillerie signée Gucci. Référence directe à la première encyclopédie réalisée par une femme au Moyen Âge, Le jardin des délices en français, consiste en une collection de plus de 200 pièces, pour la plupart uniques, fabriquées en Italie. Inspirée par l’univers “poétique et kaléidoscopique” du directeur artistique italien, cette collection de haute joaillerie tourne autour de trois sections thématiques.

     

    Le premier univers s’attache à l’exploration des emblèmes classiques de l’amour éternel, flèches de Cupidon, croix latines, tiares, blasons de cœurs et crucifix romantiques s’ornent de pierres précieuses aux couleurs vives. Inspirés de l’esthétisme rococo surchargé et de la fantaisie débordante de la période baroque, les pièces sont agrémentées de motifs floraux, de béryl jaune, ou de saphir coloré. Chaque pierre est sertie grâce à la technique unique qu’Alessandro Michele appelle la “symétrie discordante”, disposant entre chaque gemme un infime espace de décalage. 

     

    La deuxième thématique de cette collection rend hommage à la majesté du royaume animal. Les animaux du bestiaire mythique, tel que le lion, le serpent, le tigre ou l’abeille s’enroulent autour de pierres précieuses aux couleurs de l’arc-en-ciel. Une bague en forme de serpent scintillant nait de la sculpture d’une opale de 30,30 carats, et sur une montre, bête sauvage, fleurs, feuilles et étoiles accompagnent l’éclat de diamants blancs.

     

    L’imaginaire du dernier thème est consacré à la singularité des solitaires. Ils sont revisités sous des traits maximalistes et colorés. Les gemmes ayant étaient sélectionnées selon leur propriété spirituelle en référence au calendrier lunaire, les bijoux sont ainsi dotés d'une certaine spiritualité. Le tout disposé dans de sobres et élégantes vitrines en bois couleur ébène, matelassé de satin vert émeraude mettant en valeur les merveilles de cette collection.

     

     

    Nouvelle boutique Gucci, 16, place Vendôme à Paris

     

  • Gucci s’installe au 16, place Vendôme à Paris dans une boutique exclusivement dédiée à la création joaillière d’Alessandro Michele, directeur artistique de la maison. On y découvre Hortus Deliciarum, première collection de haute joaillerie signée Gucci. Référence directe à la première encyclopédie réalisée par une femme au Moyen Âge, Le jardin des délices en français, consiste en une collection de plus de 200 pièces, pour la plupart uniques, fabriquées en Italie. Inspirée par l’univers “poétique et kaléidoscopique” du directeur artistique italien, cette collection de haute joaillerie tourne autour de trois sections thématiques.

     

    Le premier univers s’attache à l’exploration des emblèmes classiques de l’amour éternel, flèches de Cupidon, croix latines, tiares, blasons de cœurs et crucifix romantiques s’ornent de pierres précieuses aux couleurs vives. Inspirés de l’esthétisme rococo surchargé et de la fantaisie débordante de la période baroque, les pièces sont agrémentées de motifs floraux, de béryl jaune, ou de saphir coloré. Chaque pierre est sertie grâce à la technique unique qu’Alessandro Michele appelle la “symétrie discordante”, disposant entre chaque gemme un infime espace de décalage. 

     

    La deuxième thématique de cette collection rend hommage à la majesté du royaume animal. Les animaux du bestiaire mythique, tel que le lion, le serpent, le tigre ou l’abeille s’enroulent autour de pierres précieuses aux couleurs de l’arc-en-ciel. Une bague en forme de serpent scintillant nait de la sculpture d’une opale de 30,30 carats, et sur une montre, bête sauvage, fleurs, feuilles et étoiles accompagnent l’éclat de diamants blancs.

     

    L’imaginaire du dernier thème est consacré à la singularité des solitaires. Ils sont revisités sous des traits maximalistes et colorés. Les gemmes ayant étaient sélectionnées selon leur propriété spirituelle en référence au calendrier lunaire, les bijoux sont ainsi dotés d'une certaine spiritualité. Le tout disposé dans de sobres et élégantes vitrines en bois couleur ébène, matelassé de satin vert émeraude mettant en valeur les merveilles de cette collection.

     

     

    Nouvelle boutique Gucci, 16, place Vendôme à Paris

     

  • Gucci s’installe au 16, place Vendôme à Paris dans une boutique exclusivement dédiée à la création joaillière d’Alessandro Michele, directeur artistique de la maison. On y découvre Hortus Deliciarum, première collection de haute joaillerie signée Gucci. Référence directe à la première encyclopédie réalisée par une femme au Moyen Âge, Le jardin des délices en français, consiste en une collection de plus de 200 pièces, pour la plupart uniques, fabriquées en Italie. Inspirée par l’univers “poétique et kaléidoscopique” du directeur artistique italien, cette collection de haute joaillerie tourne autour de trois sections thématiques.

     

    Le premier univers s’attache à l’exploration des emblèmes classiques de l’amour éternel, flèches de Cupidon, croix latines, tiares, blasons de cœurs et crucifix romantiques s’ornent de pierres précieuses aux couleurs vives. Inspirés de l’esthétisme rococo surchargé et de la fantaisie débordante de la période baroque, les pièces sont agrémentées de motifs floraux, de béryl jaune, ou de saphir coloré. Chaque pierre est sertie grâce à la technique unique qu’Alessandro Michele appelle la “symétrie discordante”, disposant entre chaque gemme un infime espace de décalage. 

     

    La deuxième thématique de cette collection rend hommage à la majesté du royaume animal. Les animaux du bestiaire mythique, tel que le lion, le serpent, le tigre ou l’abeille s’enroulent autour de pierres précieuses aux couleurs de l’arc-en-ciel. Une bague en forme de serpent scintillant nait de la sculpture d’une opale de 30,30 carats, et sur une montre, bête sauvage, fleurs, feuilles et étoiles accompagnent l’éclat de diamants blancs.

     

    L’imaginaire du dernier thème est consacré à la singularité des solitaires. Ils sont revisités sous des traits maximalistes et colorés. Les gemmes ayant étaient sélectionnées selon leur propriété spirituelle en référence au calendrier lunaire, les bijoux sont ainsi dotés d'une certaine spiritualité. Le tout disposé dans de sobres et élégantes vitrines en bois couleur ébène, matelassé de satin vert émeraude mettant en valeur les merveilles de cette collection.

     

     

    Nouvelle boutique Gucci, 16, place Vendôme à Paris

     

  • Gucci s’installe au 16, place Vendôme à Paris dans une boutique exclusivement dédiée à la création joaillière d’Alessandro Michele, directeur artistique de la maison. On y découvre Hortus Deliciarum, première collection de haute joaillerie signée Gucci. Référence directe à la première encyclopédie réalisée par une femme au Moyen Âge, Le jardin des délices en français, consiste en une collection de plus de 200 pièces, pour la plupart uniques, fabriquées en Italie. Inspirée par l’univers “poétique et kaléidoscopique” du directeur artistique italien, cette collection de haute joaillerie tourne autour de trois sections thématiques.

     

    Le premier univers s’attache à l’exploration des emblèmes classiques de l’amour éternel, flèches de Cupidon, croix latines, tiares, blasons de cœurs et crucifix romantiques s’ornent de pierres précieuses aux couleurs vives. Inspirés de l’esthétisme rococo surchargé et de la fantaisie débordante de la période baroque, les pièces sont agrémentées de motifs floraux, de béryl jaune, ou de saphir coloré. Chaque pierre est sertie grâce à la technique unique qu’Alessandro Michele appelle la “symétrie discordante”, disposant entre chaque gemme un infime espace de décalage. 

     

    La deuxième thématique de cette collection rend hommage à la majesté du royaume animal. Les animaux du bestiaire mythique, tel que le lion, le serpent, le tigre ou l’abeille s’enroulent autour de pierres précieuses aux couleurs de l’arc-en-ciel. Une bague en forme de serpent scintillant nait de la sculpture d’une opale de 30,30 carats, et sur une montre, bête sauvage, fleurs, feuilles et étoiles accompagnent l’éclat de diamants blancs.

     

    L’imaginaire du dernier thème est consacré à la singularité des solitaires. Ils sont revisités sous des traits maximalistes et colorés. Les gemmes ayant étaient sélectionnées selon leur propriété spirituelle en référence au calendrier lunaire, les bijoux sont ainsi dotés d'une certaine spiritualité. Le tout disposé dans de sobres et élégantes vitrines en bois couleur ébène, matelassé de satin vert émeraude mettant en valeur les merveilles de cette collection.

     

     

    Nouvelle boutique Gucci, 16, place Vendôme à Paris

     

  • Gucci s’installe au 16, place Vendôme à Paris dans une boutique exclusivement dédiée à la création joaillière d’Alessandro Michele, directeur artistique de la maison. On y découvre Hortus Deliciarum, première collection de haute joaillerie signée Gucci. Référence directe à la première encyclopédie réalisée par une femme au Moyen Âge, Le jardin des délices en français, consiste en une collection de plus de 200 pièces, pour la plupart uniques, fabriquées en Italie. Inspirée par l’univers “poétique et kaléidoscopique” du directeur artistique italien, cette collection de haute joaillerie tourne autour de trois sections thématiques.

     

    Le premier univers s’attache à l’exploration des emblèmes classiques de l’amour éternel, flèches de Cupidon, croix latines, tiares, blasons de cœurs et crucifix romantiques s’ornent de pierres précieuses aux couleurs vives. Inspirés de l’esthétisme rococo surchargé et de la fantaisie débordante de la période baroque, les pièces sont agrémentées de motifs floraux, de béryl jaune, ou de saphir coloré. Chaque pierre est sertie grâce à la technique unique qu’Alessandro Michele appelle la “symétrie discordante”, disposant entre chaque gemme un infime espace de décalage. 

     

    La deuxième thématique de cette collection rend hommage à la majesté du royaume animal. Les animaux du bestiaire mythique, tel que le lion, le serpent, le tigre ou l’abeille s’enroulent autour de pierres précieuses aux couleurs de l’arc-en-ciel. Une bague en forme de serpent scintillant nait de la sculpture d’une opale de 30,30 carats, et sur une montre, bête sauvage, fleurs, feuilles et étoiles accompagnent l’éclat de diamants blancs.

     

    L’imaginaire du dernier thème est consacré à la singularité des solitaires. Ils sont revisités sous des traits maximalistes et colorés. Les gemmes ayant étaient sélectionnées selon leur propriété spirituelle en référence au calendrier lunaire, les bijoux sont ainsi dotés d'une certaine spiritualité. Le tout disposé dans de sobres et élégantes vitrines en bois couleur ébène, matelassé de satin vert émeraude mettant en valeur les merveilles de cette collection.

     

     

    Nouvelle boutique Gucci, 16, place Vendôme à Paris

     

  • Gucci s’installe au 16, place Vendôme à Paris dans une boutique exclusivement dédiée à la création joaillière d’Alessandro Michele, directeur artistique de la maison. On y découvre Hortus Deliciarum, première collection de haute joaillerie signée Gucci. Référence directe à la première encyclopédie réalisée par une femme au Moyen Âge, Le jardin des délices en français, consiste en une collection de plus de 200 pièces, pour la plupart uniques, fabriquées en Italie. Inspirée par l’univers “poétique et kaléidoscopique” du directeur artistique italien, cette collection de haute joaillerie tourne autour de trois sections thématiques.

     

    Le premier univers s’attache à l’exploration des emblèmes classiques de l’amour éternel, flèches de Cupidon, croix latines, tiares, blasons de cœurs et crucifix romantiques s’ornent de pierres précieuses aux couleurs vives. Inspirés de l’esthétisme rococo surchargé et de la fantaisie débordante de la période baroque, les pièces sont agrémentées de motifs floraux, de béryl jaune, ou de saphir coloré. Chaque pierre est sertie grâce à la technique unique qu’Alessandro Michele appelle la “symétrie discordante”, disposant entre chaque gemme un infime espace de décalage. 

     

    La deuxième thématique de cette collection rend hommage à la majesté du royaume animal. Les animaux du bestiaire mythique, tel que le lion, le serpent, le tigre ou l’abeille s’enroulent autour de pierres précieuses aux couleurs de l’arc-en-ciel. Une bague en forme de serpent scintillant nait de la sculpture d’une opale de 30,30 carats, et sur une montre, bête sauvage, fleurs, feuilles et étoiles accompagnent l’éclat de diamants blancs.

     

    L’imaginaire du dernier thème est consacré à la singularité des solitaires. Ils sont revisités sous des traits maximalistes et colorés. Les gemmes ayant étaient sélectionnées selon leur propriété spirituelle en référence au calendrier lunaire, les bijoux sont ainsi dotés d'une certaine spiritualité. Le tout disposé dans de sobres et élégantes vitrines en bois couleur ébène, matelassé de satin vert émeraude mettant en valeur les merveilles de cette collection.

     

     

    Nouvelle boutique Gucci, 16, place Vendôme à Paris

     

  • Gucci s’installe au 16, place Vendôme à Paris dans une boutique exclusivement dédiée à la création joaillière d’Alessandro Michele, directeur artistique de la maison. On y découvre Hortus Deliciarum, première collection de haute joaillerie signée Gucci. Référence directe à la première encyclopédie réalisée par une femme au Moyen Âge, Le jardin des délices en français, consiste en une collection de plus de 200 pièces, pour la plupart uniques, fabriquées en Italie. Inspirée par l’univers “poétique et kaléidoscopique” du directeur artistique italien, cette collection de haute joaillerie tourne autour de trois sections thématiques.

     

    Le premier univers s’attache à l’exploration des emblèmes classiques de l’amour éternel, flèches de Cupidon, croix latines, tiares, blasons de cœurs et crucifix romantiques s’ornent de pierres précieuses aux couleurs vives. Inspirés de l’esthétisme rococo surchargé et de la fantaisie débordante de la période baroque, les pièces sont agrémentées de motifs floraux, de béryl jaune, ou de saphir coloré. Chaque pierre est sertie grâce à la technique unique qu’Alessandro Michele appelle la “symétrie discordante”, disposant entre chaque gemme un infime espace de décalage. 

     

    La deuxième thématique de cette collection rend hommage à la majesté du royaume animal. Les animaux du bestiaire mythique, tel que le lion, le serpent, le tigre ou l’abeille s’enroulent autour de pierres précieuses aux couleurs de l’arc-en-ciel. Une bague en forme de serpent scintillant nait de la sculpture d’une opale de 30,30 carats, et sur une montre, bête sauvage, fleurs, feuilles et étoiles accompagnent l’éclat de diamants blancs.

     

    L’imaginaire du dernier thème est consacré à la singularité des solitaires. Ils sont revisités sous des traits maximalistes et colorés. Les gemmes ayant étaient sélectionnées selon leur propriété spirituelle en référence au calendrier lunaire, les bijoux sont ainsi dotés d'une certaine spiritualité. Le tout disposé dans de sobres et élégantes vitrines en bois couleur ébène, matelassé de satin vert émeraude mettant en valeur les merveilles de cette collection.

     

     

    Nouvelle boutique Gucci, 16, place Vendôme à Paris

     

  • Gucci s’installe au 16, place Vendôme à Paris dans une boutique exclusivement dédiée à la création joaillière d’Alessandro Michele, directeur artistique de la maison. On y découvre Hortus Deliciarum, première collection de haute joaillerie signée Gucci. Référence directe à la première encyclopédie réalisée par une femme au Moyen Âge, Le jardin des délices en français, consiste en une collection de plus de 200 pièces, pour la plupart uniques, fabriquées en Italie. Inspirée par l’univers “poétique et kaléidoscopique” du directeur artistique italien, cette collection de haute joaillerie tourne autour de trois sections thématiques.

     

    Le premier univers s’attache à l’exploration des emblèmes classiques de l’amour éternel, flèches de Cupidon, croix latines, tiares, blasons de cœurs et crucifix romantiques s’ornent de pierres précieuses aux couleurs vives. Inspirés de l’esthétisme rococo surchargé et de la fantaisie débordante de la période baroque, les pièces sont agrémentées de motifs floraux, de béryl jaune, ou de saphir coloré. Chaque pierre est sertie grâce à la technique unique qu’Alessandro Michele appelle la “symétrie discordante”, disposant entre chaque gemme un infime espace de décalage. 

     

    La deuxième thématique de cette collection rend hommage à la majesté du royaume animal. Les animaux du bestiaire mythique, tel que le lion, le serpent, le tigre ou l’abeille s’enroulent autour de pierres précieuses aux couleurs de l’arc-en-ciel. Une bague en forme de serpent scintillant nait de la sculpture d’une opale de 30,30 carats, et sur une montre, bête sauvage, fleurs, feuilles et étoiles accompagnent l’éclat de diamants blancs.

     

    L’imaginaire du dernier thème est consacré à la singularité des solitaires. Ils sont revisités sous des traits maximalistes et colorés. Les gemmes ayant étaient sélectionnées selon leur propriété spirituelle en référence au calendrier lunaire, les bijoux sont ainsi dotés d'une certaine spiritualité. Le tout disposé dans de sobres et élégantes vitrines en bois couleur ébène, matelassé de satin vert émeraude mettant en valeur les merveilles de cette collection.

     

     

    Nouvelle boutique Gucci, 16, place Vendôme à Paris

     

  • Gucci s’installe au 16, place Vendôme à Paris dans une boutique exclusivement dédiée à la création joaillière d’Alessandro Michele, directeur artistique de la maison. On y découvre Hortus Deliciarum, première collection de haute joaillerie signée Gucci. Référence directe à la première encyclopédie réalisée par une femme au Moyen Âge, Le jardin des délices en français, consiste en une collection de plus de 200 pièces, pour la plupart uniques, fabriquées en Italie. Inspirée par l’univers “poétique et kaléidoscopique” du directeur artistique italien, cette collection de haute joaillerie tourne autour de trois sections thématiques.

     

    Le premier univers s’attache à l’exploration des emblèmes classiques de l’amour éternel, flèches de Cupidon, croix latines, tiares, blasons de cœurs et crucifix romantiques s’ornent de pierres précieuses aux couleurs vives. Inspirés de l’esthétisme rococo surchargé et de la fantaisie débordante de la période baroque, les pièces sont agrémentées de motifs floraux, de béryl jaune, ou de saphir coloré. Chaque pierre est sertie grâce à la technique unique qu’Alessandro Michele appelle la “symétrie discordante”, disposant entre chaque gemme un infime espace de décalage. 

     

    La deuxième thématique de cette collection rend hommage à la majesté du royaume animal. Les animaux du bestiaire mythique, tel que le lion, le serpent, le tigre ou l’abeille s’enroulent autour de pierres précieuses aux couleurs de l’arc-en-ciel. Une bague en forme de serpent scintillant nait de la sculpture d’une opale de 30,30 carats, et sur une montre, bête sauvage, fleurs, feuilles et étoiles accompagnent l’éclat de diamants blancs.

     

    L’imaginaire du dernier thème est consacré à la singularité des solitaires. Ils sont revisités sous des traits maximalistes et colorés. Les gemmes ayant étaient sélectionnées selon leur propriété spirituelle en référence au calendrier lunaire, les bijoux sont ainsi dotés d'une certaine spiritualité. Le tout disposé dans de sobres et élégantes vitrines en bois couleur ébène, matelassé de satin vert émeraude mettant en valeur les merveilles de cette collection.

     

     

    Nouvelle boutique Gucci, 16, place Vendôme à Paris

     

NuméroNews