Advertising
Advertising
08 Juillet

“Riders of the Knights” : une armure de diamants signée Louis Vuitton

 

La maison Louis Vuitton dévoile une nouvelle collection de haute joaillerie, “Riders of the Knights”, inspirée par les héroïnes médiévales, où les bijoux deviennent armures et symbolisent la force des femmes.

Par La rédaction

1/8
2/8
3/8
4/8
5/8
6/8
7/8
8/8
  • La maison Louis Vuitton s’inspire des héroïnes médiévales pour sa dernière collection haute joaillerie intitulée Riders of the Knights. Ces femmes fortes se sont imposées dans un monde d’hommes pour choisir leur destin, à l’instar de Jeanne d’Arc. Guerrières ou reines, elles ont marqué l’histoire ou l’imaginaire du Moyen Âge.

     

    Parmi les pièces phares de la collection, on trouve le collier Le Royaume : ce tour de cou en diamants, souple et délicat, devient un gorget, une partie d’armure protégeant le cou. Le saphir central est mis en valeur par les diamants qui l’entourent. Pierre royale, il marque le rôle de protectrice du royaume et de la couronne endossé par la guerrière du Moyen Âge. De nombreux saphirs, plus petits, ornent aussi le collier.

     

    Les diamants de la collection sont contrastés, suivant les pièces, par des saphirs, des émeraudes, des aigues-marines, des spinelles… En tout, une cinquantaine de créations viennent sublimer la femme, l’élevant au rang d’héroïne, grâce au savoir-faire de la maison Louis Vuitton. Riders of the Knights sera par la suite étoffée de cinquante autres pièces, s’inspirant toujours des codes de la chevalerie, des armoiries et de l’architecture médiévale. 

  • La maison Louis Vuitton s’inspire des héroïnes médiévales pour sa dernière collection haute joaillerie intitulée Riders of the Knights. Ces femmes fortes se sont imposées dans un monde d’hommes pour choisir leur destin, à l’instar de Jeanne d’Arc. Guerrières ou reines, elles ont marqué l’histoire ou l’imaginaire du Moyen Âge.

     

    Parmi les pièces phares de la collection, on trouve le collier Le Royaume : ce tour de cou en diamants, souple et délicat, devient un gorget, une partie d’armure protégeant le cou. Le saphir central est mis en valeur par les diamants qui l’entourent. Pierre royale, il marque le rôle de protectrice du royaume et de la couronne endossé par la guerrière du Moyen Âge. De nombreux saphirs, plus petits, ornent aussi le collier.

     

    Les diamants de la collection sont contrastés, suivant les pièces, par des saphirs, des émeraudes, des aigues-marines, des spinelles… En tout, une cinquantaine de créations viennent sublimer la femme, l’élevant au rang d’héroïne, grâce au savoir-faire de la maison Louis Vuitton. Riders of the Knights sera par la suite étoffée de cinquante autres pièces, s’inspirant toujours des codes de la chevalerie, des armoiries et de l’architecture médiévale. 

  • La maison Louis Vuitton s’inspire des héroïnes médiévales pour sa dernière collection haute joaillerie intitulée Riders of the Knights. Ces femmes fortes se sont imposées dans un monde d’hommes pour choisir leur destin, à l’instar de Jeanne d’Arc. Guerrières ou reines, elles ont marqué l’histoire ou l’imaginaire du Moyen Âge.

     

    Parmi les pièces phares de la collection, on trouve le collier Le Royaume : ce tour de cou en diamants, souple et délicat, devient un gorget, une partie d’armure protégeant le cou. Le saphir central est mis en valeur par les diamants qui l’entourent. Pierre royale, il marque le rôle de protectrice du royaume et de la couronne endossé par la guerrière du Moyen Âge. De nombreux saphirs, plus petits, ornent aussi le collier.

     

    Les diamants de la collection sont contrastés, suivant les pièces, par des saphirs, des émeraudes, des aigues-marines, des spinelles… En tout, une cinquantaine de créations viennent sublimer la femme, l’élevant au rang d’héroïne, grâce au savoir-faire de la maison Louis Vuitton. Riders of the Knights sera par la suite étoffée de cinquante autres pièces, s’inspirant toujours des codes de la chevalerie, des armoiries et de l’architecture médiévale. 

  • La maison Louis Vuitton s’inspire des héroïnes médiévales pour sa dernière collection haute joaillerie intitulée Riders of the Knights. Ces femmes fortes se sont imposées dans un monde d’hommes pour choisir leur destin, à l’instar de Jeanne d’Arc. Guerrières ou reines, elles ont marqué l’histoire ou l’imaginaire du Moyen Âge.

     

    Parmi les pièces phares de la collection, on trouve le collier Le Royaume : ce tour de cou en diamants, souple et délicat, devient un gorget, une partie d’armure protégeant le cou. Le saphir central est mis en valeur par les diamants qui l’entourent. Pierre royale, il marque le rôle de protectrice du royaume et de la couronne endossé par la guerrière du Moyen Âge. De nombreux saphirs, plus petits, ornent aussi le collier.

     

    Les diamants de la collection sont contrastés, suivant les pièces, par des saphirs, des émeraudes, des aigues-marines, des spinelles… En tout, une cinquantaine de créations viennent sublimer la femme, l’élevant au rang d’héroïne, grâce au savoir-faire de la maison Louis Vuitton. Riders of the Knights sera par la suite étoffée de cinquante autres pièces, s’inspirant toujours des codes de la chevalerie, des armoiries et de l’architecture médiévale. 

  • La maison Louis Vuitton s’inspire des héroïnes médiévales pour sa dernière collection haute joaillerie intitulée Riders of the Knights. Ces femmes fortes se sont imposées dans un monde d’hommes pour choisir leur destin, à l’instar de Jeanne d’Arc. Guerrières ou reines, elles ont marqué l’histoire ou l’imaginaire du Moyen Âge.

     

    Parmi les pièces phares de la collection, on trouve le collier Le Royaume : ce tour de cou en diamants, souple et délicat, devient un gorget, une partie d’armure protégeant le cou. Le saphir central est mis en valeur par les diamants qui l’entourent. Pierre royale, il marque le rôle de protectrice du royaume et de la couronne endossé par la guerrière du Moyen Âge. De nombreux saphirs, plus petits, ornent aussi le collier.

     

    Les diamants de la collection sont contrastés, suivant les pièces, par des saphirs, des émeraudes, des aigues-marines, des spinelles… En tout, une cinquantaine de créations viennent sublimer la femme, l’élevant au rang d’héroïne, grâce au savoir-faire de la maison Louis Vuitton. Riders of the Knights sera par la suite étoffée de cinquante autres pièces, s’inspirant toujours des codes de la chevalerie, des armoiries et de l’architecture médiévale. 

  • La maison Louis Vuitton s’inspire des héroïnes médiévales pour sa dernière collection haute joaillerie intitulée Riders of the Knights. Ces femmes fortes se sont imposées dans un monde d’hommes pour choisir leur destin, à l’instar de Jeanne d’Arc. Guerrières ou reines, elles ont marqué l’histoire ou l’imaginaire du Moyen Âge.

     

    Parmi les pièces phares de la collection, on trouve le collier Le Royaume : ce tour de cou en diamants, souple et délicat, devient un gorget, une partie d’armure protégeant le cou. Le saphir central est mis en valeur par les diamants qui l’entourent. Pierre royale, il marque le rôle de protectrice du royaume et de la couronne endossé par la guerrière du Moyen Âge. De nombreux saphirs, plus petits, ornent aussi le collier.

     

    Les diamants de la collection sont contrastés, suivant les pièces, par des saphirs, des émeraudes, des aigues-marines, des spinelles… En tout, une cinquantaine de créations viennent sublimer la femme, l’élevant au rang d’héroïne, grâce au savoir-faire de la maison Louis Vuitton. Riders of the Knights sera par la suite étoffée de cinquante autres pièces, s’inspirant toujours des codes de la chevalerie, des armoiries et de l’architecture médiévale. 

  • La maison Louis Vuitton s’inspire des héroïnes médiévales pour sa dernière collection haute joaillerie intitulée Riders of the Knights. Ces femmes fortes se sont imposées dans un monde d’hommes pour choisir leur destin, à l’instar de Jeanne d’Arc. Guerrières ou reines, elles ont marqué l’histoire ou l’imaginaire du Moyen Âge.

     

    Parmi les pièces phares de la collection, on trouve le collier Le Royaume : ce tour de cou en diamants, souple et délicat, devient un gorget, une partie d’armure protégeant le cou. Le saphir central est mis en valeur par les diamants qui l’entourent. Pierre royale, il marque le rôle de protectrice du royaume et de la couronne endossé par la guerrière du Moyen Âge. De nombreux saphirs, plus petits, ornent aussi le collier.

     

    Les diamants de la collection sont contrastés, suivant les pièces, par des saphirs, des émeraudes, des aigues-marines, des spinelles… En tout, une cinquantaine de créations viennent sublimer la femme, l’élevant au rang d’héroïne, grâce au savoir-faire de la maison Louis Vuitton. Riders of the Knights sera par la suite étoffée de cinquante autres pièces, s’inspirant toujours des codes de la chevalerie, des armoiries et de l’architecture médiévale. 

  • La maison Louis Vuitton s’inspire des héroïnes médiévales pour sa dernière collection haute joaillerie intitulée Riders of the Knights. Ces femmes fortes se sont imposées dans un monde d’hommes pour choisir leur destin, à l’instar de Jeanne d’Arc. Guerrières ou reines, elles ont marqué l’histoire ou l’imaginaire du Moyen Âge.

     

    Parmi les pièces phares de la collection, on trouve le collier Le Royaume : ce tour de cou en diamants, souple et délicat, devient un gorget, une partie d’armure protégeant le cou. Le saphir central est mis en valeur par les diamants qui l’entourent. Pierre royale, il marque le rôle de protectrice du royaume et de la couronne endossé par la guerrière du Moyen Âge. De nombreux saphirs, plus petits, ornent aussi le collier.

     

    Les diamants de la collection sont contrastés, suivant les pièces, par des saphirs, des émeraudes, des aigues-marines, des spinelles… En tout, une cinquantaine de créations viennent sublimer la femme, l’élevant au rang d’héroïne, grâce au savoir-faire de la maison Louis Vuitton. Riders of the Knights sera par la suite étoffée de cinquante autres pièces, s’inspirant toujours des codes de la chevalerie, des armoiries et de l’architecture médiévale. 

Advertising
Advertising

NuméroNews


Advertising