Une opale noire aux multiples reflets irisés, suspendue à une série de diamants, est sertie de spinelles rouges. Victoire de Castellane, directrice artistique de Dior Joaillerie, invente cette boucle d’oreille au sein d’une nouvelle ligne de haute joaillerie nommée Dior et moi, inspirée des bijoux de sentiments. Ode à l’amour, Dior et moi est également un hommage au titre de l’autobiographie de Christian Dior, publiée en 1956.

 

Ces 39 créations marient pierres d’exception et pierres semi-précieuses dans une profusion de formes et de couleurs. Sprayée sur l’or brossé, la laque - une matière vivante et chaleureuse, comparable à la soie - enveloppe ces pièces pour jouer des reflets de chaque pierre : une laque bleue recouvre ainsi une bague sertie d'un saphir et d’émeraudes. Typique de la période Art déco, elle offre de nouvelles palettes de couleurs grâce à la diversité des teintes de pigments naturels. Encore peu mise en valeur dans le haute joaillerie, son application singularise les créations de Victoire de Castellane.

 

À la manière des bijoux secrets, Victoire de Castellane s’amuse aussi de la réversibilité de ses bijoux. Sensible au détail, la créatrice pare l’envers de ses montures de motifs et formes géométriques. Pièce clé de cette collection, un collier de perles suspend à un diamant une opale XXL elle-même encerclée de pierres multicolores au recto et de diamants au verso, à porter d’un côté ou de l’autre selon l’humeur. Ces pièces résolument modernes, taillées en brillant, poire, coussin, ovale se jouent des formes pour créer des pièces asymétriques et hautes en couleurs.