Advertising
62

48 heures à New York

 

Nos adresses pour un séjour inoubliable à New York à l'occasion de la Frieze Art Fair.

62

Perpétuellement en quête de nouveauté et assoiffé de frisson mondain, New York vibre en mai au rythme trépidant des vernissages glamour et des déjeuners hype qui émaillent la Frieze Art Fair. Un moment magique pour redécouvrir la ville.

Ce mois-ci, une frénésie créative s’empare de la Big Apple. Les férus d’art contemporain se précipiteront du 14 au 17 mai sur Randall’s Island à la Frieze Art Fair. Plus de 190 galeries y exposeront leurs chefs-d’œuvre aux côtés d’installations in situ signées de stars montantes. Une nouvelle section, Spotlight, verra le jour, pour promouvoir les artistes du xxe siècle, notamment ceux ayant œuvré après les années 60. De son côté, le MoMA inaugure une grande rétrospective dédiée à Yoko Ono. Les galeries ne sont pas en reste. David Zwirner accueillera jusqu’en juin des œuvres de l’artiste japonaise Yayoi Kusama, tandis que le Français Emmanuel Perrotin révélera une impressionnante installation du célèbre duo Elmgreen & Dragset. Ces derniers investiront également la High Line, qui nous mènera jusqu’au Whitney Museum qui rouvrira le 1er mai. Si seuls quelques happy few auront le privilège d’assister au déjeuner annuel organisé par le collectionneur Peter Brant et sa femme Stephanie Seymour dans le Connecticut, pour y dévoiler le nouvel accrochage de leur fondation dédiée à l’art contemporain, le commun des mortels pourra s’y rendre sur rendez-vous.

 

Par Constance Breton

10 h 00 : petit déjeuner à l’européenne

Au Sant Ambrœus de Madison Avenue, accoudé au bar, on voit défiler les beautiful uptown girls et les big guys du monde de l’art. Larry Gagosian y est assis tous les jours à la même table – première à gauche en entrant.

www.santambroeus.com

Courtesy of Sant Ambroeus

16 h 00 : culte mode

Le Dover Street Market propose une sélection infaillible, telle la dernière collection capsule Nike x Sacai. Pharrell Williams est un inconditionnel des lieux.

newyork.doverstreetmarket.com

Courtesy of Dover Street Market New York

22 h 30 : trendy dinner

Dirty French, le restaurant du Ludlow Hotel, est le rendez-vous des branchés arty en quête de cuisine simple d’inspiration française.

www.dirtyfrench.com

Courtesy of Dirty French Restaurant

 

2 h 00 : faste et volupté

Fort de sa collection d’art contemporain de 350 œuvres d’artistes majeurs, le Park Hyatt nous attend dans la tour résidentielle la plus haute de New York (à ce jour). La vue sur Central Park est à couper le souffle.

www.newyork.park.hyatt.com

Courtesy of Park Hyatt New York

13 h 00 : cantine des stars

Dès les beaux jours, la terrasse ensoleillée du Bar Pitti voit défiler Beyoncé, Bar Refaeli, Heidi Klum, Vito Schnabel, Leonardo DiCaprio, Kanye West, pour une dégustation de pâtes au pesto avec un verre de chianti.

268 Sixth Avenue (Bleeker Street) New York

 

 

18 h 30 : happy hour mythique

Lumière tamisée, murs peints à la main par Ludwig Bemelmans, c’est dans une atmosphère début de siècle qu’on sirote un gin Martini au piano-bar du mythique hôtel Carlyle, qui rappelle le New York des Années folles, en écoutant le piano. Tous les lundis soir, Woody Allen fait salle comble dans le Café Carlyle situé de l’autre côté du hall.

www.rosewoodhotels.com/en/the-carlyle-new-york/dining/bemelmans-bar

Courtesy of The Carlyle, Rosewood Hotel

13 h 00 : fast and fusion

Mission Chinese Food est le repaire des foodies pressés ouvert par le jeune chef star Danny Bowien. Et à deux pas, le même concept fusion, version mexicaine.

www.mcfny.com, www.missioncantinany.com

© Andrew Rowat

 

19 h 00 : performance théâtrale

Avec Sleep No More, pièce de théâtre “immersif”, on plonge, muni d’un masque blanc, dans l’univers de Macbeth dans un hôtel au cœur de Chelsea. Les acteurs surgissent ici et là.

www.sleepnomorenyc.com

Courtesy of Sleep No More NYC

 

 

0 h 00 : oiseaux de nuit

Le Baby Grand est le nouveau club hype de New York, avec une déco kitsch juste ce qu’il faut, un bon son rock des oldies et Paul Sevigny – frère de l’actrice Chloë – aux platines tous les mercredis.

www.babygrandnyc.com

Courtesy of Baby Grand

 

 

11 h 00 : downtown Whitney

Le Whitney Museum rouvre ses portes en plein cœur du Meatpacking, dans un building flambant neuf de Renzo Piano. Il pend la crémaillère début mai avec une rétrospective dédiée à l’artiste star américain Frank Stella.

www.whitney.org

Courtesy of Timothy Schenck

15 h 00 : cabinets de curiosités

Après les objets somptueux de De Vera, on opte pour un petit tour dans l’univers “grenier chic” au charme poétique de John Derian.

www.johnderian.com, www.deveraobjects.com

Courtesy of John Derian

 

À quoi ressemble le premier restaurant Louis Vuitton ?
669

À quoi ressemble le premier restaurant Louis Vuitton ?

Food Pour la première fois de son histoire, la maison Louis Vuitton inaugure un café et un restaurant au Japon.  Pour la première fois de son histoire, la maison Louis Vuitton inaugure un café et un restaurant au Japon. 

Que s'est-il passé dans la suite 1925 du Bristol ?
866

Que s'est-il passé dans la suite 1925 du Bristol ?

Lifestyle En 1975, le gratin parisien se retrouvent au coeur de l'hôtel Bristol, pour célébrer la carrière d'une chanteuse légendaire.  En 1975, le gratin parisien se retrouvent au coeur de l'hôtel Bristol, pour célébrer la carrière d'une chanteuse légendaire. 

Advertising
“Last Christmas” de Wham! s'offre une version remasterisée
878

“Last Christmas” de Wham! s'offre une version remasterisée

Musique Dévoilé à l’hiver 1984, le titre “Last Christmas” du duo Wham! est rapidement devenu un des morceaux les plus emblématiques des fêtes de fin d’année, aux côtés de “All I Want For Christmas Is You” de Mariah Carey placé cette année n°1 des ventes de singles aux Etats-Unis. Pur produit de la synthpop des années 80 — une électro au synthétiseur très présent— dans lequel George Michael imprime un romantisme des plus kitsch, le titre “Last Christmas” nous plonge au cœur des vacances d’hiver d’une bande d’amis en doudounes bariolées. Bataille de boules de neige, décoration du sapin et dîner au coin du feu, le clip originellement tourné en 35mm s’offre une remasterisation. 35 ans après sa sortie, Sony décide de sortir une version de la vidéo en ultra haute définition, posant ainsi un nouveau regard sur l’éclatant sourire de George Michael. Dévoilé à l’hiver 1984, le titre “Last Christmas” du duo Wham! est rapidement devenu un des morceaux les plus emblématiques des fêtes de fin d’année, aux côtés de “All I Want For Christmas Is You” de Mariah Carey placé cette année n°1 des ventes de singles aux Etats-Unis. Pur produit de la synthpop des années 80 — une électro au synthétiseur très présent— dans lequel George Michael imprime un romantisme des plus kitsch, le titre “Last Christmas” nous plonge au cœur des vacances d’hiver d’une bande d’amis en doudounes bariolées. Bataille de boules de neige, décoration du sapin et dîner au coin du feu, le clip originellement tourné en 35mm s’offre une remasterisation. 35 ans après sa sortie, Sony décide de sortir une version de la vidéo en ultra haute définition, posant ainsi un nouveau regard sur l’éclatant sourire de George Michael.

Découvrez le nouveau Pétra : l’oasis d’AlUla
831

Découvrez le nouveau Pétra : l’oasis d’AlUla

Photographie Des tombes rupestres au cœur du désert au cœur d’une vaste vallée désertique, des oasis s’étendant à perte de vue… AlUla a tout d’un paradis perdu. Depuis le 9 octobre dernier, l’Institut du monde arabe consacre une exposition à cette région peu connue de l’Arabie Saoudite, située au nord-ouest du pays et datée d’il y a 7000 ans. Revenant sur sa longue chronologie qui prend racine à l’Antiquité, “AlUla, merveille d’Arabie” s’appuie entre autres sur de précieuses reliques datées de plusieurs siècles avant J.-C., des mises en situation de la région recréées dans les espaces du musée ainsi que des photographies épatantes de la région aujourd'hui, signées par Yann Arthus-Bertrand. Découvrez-en un aperçu ci-dessous. Des tombes rupestres au cœur du désert au cœur d’une vaste vallée désertique, des oasis s’étendant à perte de vue… AlUla a tout d’un paradis perdu. Depuis le 9 octobre dernier, l’Institut du monde arabe consacre une exposition à cette région peu connue de l’Arabie Saoudite, située au nord-ouest du pays et datée d’il y a 7000 ans. Revenant sur sa longue chronologie qui prend racine à l’Antiquité, “AlUla, merveille d’Arabie” s’appuie entre autres sur de précieuses reliques datées de plusieurs siècles avant J.-C., des mises en situation de la région recréées dans les espaces du musée ainsi que des photographies épatantes de la région aujourd'hui, signées par Yann Arthus-Bertrand. Découvrez-en un aperçu ci-dessous.

Louis Vuitton nous embarque dans le Sud
966

Louis Vuitton nous embarque dans le Sud

Voyage Cette année, Louis Vuitton célèbre le sud de la France. En tandem avec les Rencontres de la photographie, la maison d’édition publie une édition collector de son City Guide Arles et en profite pour dévoiler deux albums photographiques. Cette année, Louis Vuitton célèbre le sud de la France. En tandem avec les Rencontres de la photographie, la maison d’édition publie une édition collector de son City Guide Arles et en profite pour dévoiler deux albums photographiques.

Comment le Louvre est devenu un Airbnb?
878

Comment le Louvre est devenu un Airbnb?

Voyage A l’occasion des trente ans de la pyramide du Louvre, le musée le plus visité du monde et Airbnb organisent un concours. Le ou la gagnant(e) et à son invité(e) auront le privilège de passer la nuit au musée. A l’occasion des trente ans de la pyramide du Louvre, le musée le plus visité du monde et Airbnb organisent un concours. Le ou la gagnant(e) et à son invité(e) auront le privilège de passer la nuit au musée.



Advertising